-
Le 17 December 2018 à 22:12 | mise à jour le 10 January 2019 à 23:02

On a testé pour vous : le pumptrack en roller

On a testé pour vous : le pumptrack en roller

Les 20 dernières années, les skateparks sont sortis de terre comme des champignons à travers la France. Depuis peu, de nouveaux types d'équipements rencontrent un franc succès auprès des municipalités : les pumptracks...

Mis en ligne par  Luc BOURDIN

La pratique en pumptrack : c'est possible en roller !

Un pumptrack, qu'est-ce que c'est ?

Le Pumptrack est une piste fermée qui comporte des successions de bosses et de virages relevés. A l’origine, ces parcours étaient réalisés en stabilisé ou en terre pour une pratique exclusive du BMX : la « race ».

Depuis 2015, on voit apparaitre en France des pumptracks réalisés en dur (enrobé, béton) et des pumptracks modulaires qui rendent cet équipement accessible par tous les engins à roulettes.

Le niveau de difficulté varie selon la hauteur et le rayon des bosses, et par la distance qui les sépare de l’obstacle suivant. Certains combinaisons sont prévues pour être franchi en sautant (double ou triple bosses) à l’image des tables de saut.

La piste rouge du pumptrack de Pessac

Quel type d'engin peut rouler dans un pumptrack ?

Selon le type de revêtement, , les pumptracks sont adaptés pour les grandes roues (vélo, BMX, VTT) ou adaptés pour tous les sports de roule et tous types d'engins : rollers freeride, de course, de street, trottinettes enfants, trottinettes freestyle, trottinettes de ville, skateboards, longboards, cruiser, BMX, VTT, draisienne... 

Quel est le principe d'un pumptrack ?

L'idée est d'utiliser les reliefs et les bosses du parcours pour pomper avec les jambes ( "to pump" en anglais ) afin de prendre de la vitesse sans avoir à patiner.

Luc Bourdin dans le pumptrack de Pessac

Quelles sont les qualités techniques que l'on travaille dans un pumptrack ?

Le fait d'évoluer dans des bosses permet de travailler de nombreuses qualités physiques et techniques.

  • L'équilibre : Evoluer sur les bosses implique d'adapter en permanence sa position aux variations du relief, pour chercher à maintenir le corps perpendiculaire au sol quelle que soit sa forme particulière.
  • L'agilité / Les réflexes : On est rarement seul dans un pumptrack, on développe rapidement l'agilité nécessaire à éviter les autres pratiquants en mouvements malgré les contraintes techniques imposées par le terrain.
  • Le physique : quand on enchaîne les passages sur la piste, le système cardio-vasculaire est largement sollicité, tout comme les jambes. Quelques tours suffisent à s'essouffler !
  • La coordination liée à la technique de pompage qui fonctionne grâce à une bonne synchronisation des mouvements de flexion (position fléchie aux extrémités des formes courbes) et d'extension des jambes (pendant l'évolution sur une courbe), comme en skatepark ou en skatecross. 

Et surtout, cela permet de s'amuser en roller !

Quel niveau faut-il avoir pour rouler dans un pumptrack ?

Le seul prérequis est d'être capable de se propulser pour atteindre le sommet de la plus haute bosse du parcours. Mais il n'y a pas besoin de niveau particulier, le pratiquant se déplacera juste de plus en plus vite à mesure qu'il évoluera techniquement. Mais de manière générale, il est préférable de commencer par les boucles ou les formes sont espacées et de faible hauteur, souvent reprérées grâce à un code couleur, comme en ski, du plus facile au plus dur : vert, bleu, rouge.

D'une façon générale, ce type d'équipement est vraiment polyvalent du point de vue du niveau technique ou de l'engin utilisé. 

Luc Bourdin dans le pumptrack de Pessac

Les conseils pour bien débuter

  • Tout d'abord, portez des protections (casques, protège-poignets, protections de coudes et de genoux).
  • Démarrez progressivement, à vitesse modérée sur des parcours faciles. Puis, augmentez votre vitesse progressivement.
  • Penchez-vous vers l'avant et fléchissez-vous. Plus on s'engage et plus on est stable.

Quel type de roller choisir pour pratiquer en pumptrack ?

Les modèles de roller freeride sont les plus adaptés à la pratique en pumptrack car ils offrent un diamètre de roue moyen (80 à 110 mm) et une coque enveloppante avec un excellent maintien. Cela ne vous empêche pas d'essayer avec d'autres modèles !

Où trouver des pumptracks ?

Il existerait une centaine de pumptracks en France, vous pouvez aller faire un tour sur spotland.fr pour découvrir les plus proches de chez vous.

Luc Bourdin dans le pumptrack de Pessac

Quelques fabricants de pumptracks

Protracks | Bike solutions | Playgones | Protec Sport | USEFrance | Vélo Solutions

Mis en ligne  le 17 December 2018 - Lu 6341 fois

Mis en ligne par :
Luc s'est illustré dans de nombreux domaines du roller depuis 30 ans. C'est un des fondateurs de la commission de freestyle à la FFRS. Il a élaboré les contenus des premiers Brevets d'Etat de roller acrobatique. Il en a d'ailleurs assuré l'ensemble des formations pendant 10 ans. On l'a connu athlète en saut et en slalom avant de le voir performer en street puis en skatecross. Il a rédigé de nombreux articles dans la presse spécialisée et sur le net, développé une platine de quad avec HawaiiSurf (la Monolith), dessiné de nombreux skateparks en France, formé des juges internationaux avec l'IFSA en slalom et jugé de nombreux contests en slalom comme en street.

Site web facebook


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB