-
Le 16 October 2018 à 18:09 | mise à jour le 22 October 2018 à 22:20

Roues de roller course : quelles différences entre mono-densité et bi-densité ?

Roues de roller course : quelles différences entre mono-densité et bi-densité ?

Nous sommes allés à la rencontre de Yann Guyader, chef de produit chez Rollerblade pour mieux comprendre les différentes entre les roues de vitesse à mono-densité et à bi-densité...

Mis en ligne par  Vernon SULLIVAN

La vidéo de l'interview

"Comment choisir entre roue bi-densité et mono-densité en roller" par Alexandre Chartier sur maTVpratique.com

Les principales différences de réactions des roues

Le roulage amélioré

On a une différence de performance et de sensation du fait qu'une roue mono-densité va être plus "sèche" (plus raide). Cela provient de la présence de l'interlock, un prolongement du noyau à l'intérieur du polyuréthane. Cela rend la roue plus rigide.

Une roue bi-densité aura un meilleure roulage grâce à la combinaison d'une bande interne beaucoup plus molle et d'une bande externe que l'on peut davantage durcir. On augmente aussi les plages d'utilisation : la roue peut être utilisée dans des conditions plus variées.

Anatomie d'une roue de roller avec noyau et sur-noyau

Le confort accru

Tout dépend de la dureté de la roue : à dureté égale, une roue bi-densité est toujours beaucoup plus confortable qu'une roue mono-densité puisqu'elle n'a pas d'interlock. Elle possède aussi une bande interne beaucoup plus souple (60 à 65A) qui permet de mieux absorber les vibrations

L'usure plus rapide

Anatomie d'une roue de roller double densité

En général, les roues bi-densité s'usent un peu plus vite que les roues mono-densité du fait qu'elles possèdent plus de grip mécanique. Elles subissent plus d'efforts, de stress au niveau du polyuréthane qui se déforme davantage. Cela engendre une érosion plus rapide.

L'accroche supérieure

Grâce à la combinaison des deux densités de polyuréthane, le grip mécanique est plus important. La bande de roulement se tord lors des phases d'appuis, que ce soit en ligne droite ou en virage. Le grip mécanique est donc plus important que sur une roue mono-densité où la déformation ne peut être engendrée qu'en agissant sur la formule chimique du polyuréthane. 

Le prix : plus élevé en bi-densité !

Une roue bi-densité peut être deux fois plus cher car il faut des moules supplémentaires pour les produire. Il faut aussi davantage de temps pour les fabriquer car elles nécessitent deux coulages de polyuréthane, davantage de main d'oeuvre.

Quel impact sur piste et sur route ?

Les roues bi-densité ont une plus grande incidence sur piste que sur route. Les roues ont besoin de fournir plus de grip et de roulage sur piste que sur route. La qualité de la roue est bien plus déterminante sur piste, d'autant que l'on a moins d'effet de groupe sur piste que sur marathon par exemple. 

Vous l'aurez compris, les roues bi-densité ont beaucoup plus d'avantages que d'inconvénients. Même si elles sont chères, une fois que vous en aurez utilisés, vous aurez du mal à revenir en arrière !

Liens utiles

Mis en ligne  le 16 October 2018 - Lu 1091 fois

Mis en ligne par :
Passionné de roulettes devant l'éternel, le jour j'écume le bitume. Si je me crashe, si je tombe, ma peau s'arrache mais pas mon coeur de roller !



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB