-
Le 21 March 2020 à 20:06 | mise à jour le 22 March 2020 à 16:14

Ces patineurs qui ont marqué l'histoire des raids roller

Ces patineurs qui ont marqué l'histoire des raids roller

Nous sommes nombreux à rêver à la lecture des exploits des patineurs au long cours. REL vous propose un voyage dans le temps avec quelques grands noms de l'endurance et des randonnées roller longue distance...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Chronologie de raids roller réputés à travers le monde

Geo A. Best dans le sud de l'Angleterre en Ritter Skates en 1898

En 1884, Donovan parcourut 1755 km au Madison Square Rink de New-York, en 6 jours, soit 292 km par jour. Il s'agit d'une des plus anciennes distances enregistrées... mais ce n'est pas un raid !

Les Carson parcourent les Etats-Unis pour gagner leur vie

Cet article met en lumière quelques voyages et exploits de patineurs sur de longues distances. Nous privilégions les entreprises sur route ouvertes qui s'inscrivent davantage dans l'esprit des raids roller longue distance.

1898 : à travers le sud de l'Angleterre sur des Ritter Skates

Le volume XV de "The Strand Magazine" de janvier à juin 1898 recueillit le récit de Geo. A. Best. Il y racontait son apprentissage des bases du patinage et une randonnée au long cours de (35 miles) 56 km avec un ami cycliste.

Le patineur était équipé d'un modèle célèbre de l'époque : les Ritter Skates. Les roues de 6 pouces en caoutchouc rappellent celle d'un vélo. Des tiges montent le long des mollets pour garder un bon alignement de la cheville avec le train roulant. Ce patin-cycle ingénieux dispose d'un frein sur la roue avant qui fait office de dispositif anti-recul. Très pratique dans les montées ! Inconvénient de poids : ils pèsent 3 à 4 kilos la paire !

Les deux hommes s'élancèrent sur les routes de l'Essex, dans le sud-est de l'Angleterre, en direction de Southend-on-Sea. Ils rencontrèrent quelques autochtones moqueurs et surpris. Le vent leur rendit la tâche bien difficile. La presse décrivait ses patins comme deux bicyclettes sous ses pieds. Un photographe suivi le patineur durant son aventure.

Quand les gens le voyaient arriver, ils étaient quelques peu décçus par ces "vélos nains". Après quelques tours de villages, il remportait l'adhésion des habitants.

Sur les routes asphaltées en bon état, le patineur parvenait à approcher des 20 km/h. 

1921 : Les Carson gagnent leur vie sur les roues des Etats-Unis

Jack et Blanche Carson débutèrent leur voyage de la mairie de Philadelphie (Pennsylvanie). Ils gagnaient leur vie en réalisant des acrobaties en patins à roulettes dans les villes qu'ils visitent. Leur voyage commença en mai 1921. Ils traversèrent le pays aller / retour, se rendant à Seattle et rentrant chez eux par les Etats du Sud. Ils terminèrent finalement leur voyage deux ans plus tard, devant la mairie de Portland, Oregon. Epuisée, Blanche dût être brièvement hospitalisée.

1927 : 215 miles pour Mrs Pfezting et sa fille

Mrs Pfetzing et sa fille Anna se rendirent en 1927 de Kansas City à Peoria (Illinois), parcourant en patins 215 miles sur les 400 miles qui séparent ces deux villes.

La même année, le randonneur Allegretti parcourut la distance de Buffalo àNew York, soit 800 km en 3 jours. Il patina 58 heures sans interruption !

Toujours en 1927, un garçon de 13 ans se rendit de Philadelphia à Atlantic City sur une distance de 100 km en 7 h 30.

1928 : J. Balazs affole les compteurs

En 1928, l'Américain J. Balazs, équipé de quads avec des roues métalliques effectua la distance de 14.484 km en 12 semaines (soit une moyenne de 4.828 km par mois ou 1.207 km/semaine et 172,4 km/jour ! ).

Il enchaîna quelques mois plus tard avec le « Tour des USA » 32.187 km sur ces quads à roues métalliques. Il roulait avec un collier de roues de secours autour du coup. Puis, il relia les USA au Canada en 1940-1941 sur une distance de 40.225 km.

1929 : les Francia à la conquête du monde

Le 11 août 1929, le journal Le Cri de Toulouse annonçait le départ de deux patineurs pour un tour du monde sur roulettes :

"Deux parisiens, un chauffeur de taxi et un garçon de café, on pris le départ de la place de l'Opéra avec l'intention de faire le tour du monde en patins à roulettes. Ils se proposent d'effectuer les 40.000 kilomètres en moins d'un an."

Les deux hommes s'entraînèrent sur les Boulevard de Paris. Ils étaient équipés de quads rudimentaires à roues métalliques.

Les frères Francia au départ de la place de l'Opéra

1935 : Noritt Campbell, une pionnière à travers les Indes !

Noritt Campbell à travers les Indes en 1935Le journal l'Intrépide n°1289 du 5 mai 1935 détaillait l'aventure de Noritt Campbell, veuve d'un haut fonctionnaire de l'administration anglo-indienne qui parcourut 1000 km de Calcutta à Allahabad.

"Elle a failli plusieurs fois être écrasée par des autos. Elle est tombée très souvent. Elle s'est brisé un bras et foulé une cheville en cours de route. Finalement, elle est parvenue à destination. Mais elle a déclaré aux journalistes qui venaient la féliciter de son exploit, que, même pour un million de livres sterling, elle ne recommencerait pas la même randonnée dans de pareilles conditions ! Ajoutons qu'elle a mis hors d'usage quatre paires de patins à roulettes."

1952 : de Milan à Paris sans interruption !

L'italien Pedrotti alla de Milan-à Paris équipé de quads. Il parcourut 860 km d'une traite en 54h15 !

Pedrotti en 1952

1963 : Ledger Smith : un périple roller pour les droits civiques des noirs américains

Ledger Smith était un ancien patineur professionnel. En 1963, il partit de Chicago pour rallier Washington afin d'écouter le fameux discours du pasteur Martin Luther King. Il réalisa 1102 km en patins à roulettes, escorté par une voiture  de la "National Association for the Advancement of Colored People" ( NAACP : association nationale pour la promotion des gens de couleur).

Ledger Smith patine pour les droits civiques des noirs américains

1967-1974 : Clinton Shaw bat des records au Canada et aux Etats-Unis

Clint Shaw réalisa deux traversées d'envergure à 7 années d'écart : le Canada en 1967 et les Etats-Unis en 1974. Son premier voyage eut lieu à l'occasion du Centenaire du Canada. Il prit la route après avoir écouté une annonce sur la célébration qui sollicitait les téléspectateurs :

«Qu'est-ce que vous, fier d'être Canadien, allez faire pour Centennial ? ».

Bien qu'il pratique avec des patins de piètre qualité, il parvint au bout de son périple, en prenant toutefois une pause durant l'hiver. Bien qu'il ne soit soutenu par aucun sponsor ou partenaire, il rencontra le premier ministre de l'époque durant son voyage et fut invité à l'expo 67 de Montréal. Ce premier raid roller lui fit parcourir 4.989 km à travers le Canada. 

7 ans plus tard, auréolé de la réussite de sa première aventure, il entreprit la traversée des États-Unis en 1974. Il était soutenu par Pepsi Cola et déjà reconnu. par les médias américains qui l'invitèrent sur leur plateau. Il franchit les 5000 kilomètres séparant New York de Santa-Monica (Californie) en 62 jours. Il eu plusieurs mentions au Guinness Book des records suite à ces exploits.

1979 : la folle aventure de Ted James

En mai 1979, il débuta un raid à travers les Etats-Unis pour protester contre la crise énergétique et le manque de carburant. Il apprit que Clint Shaw avait déjà traversé les Etats-Unis et le Canada en décrochant plusieurs records du Monde au passage. Il partit de la station service d'Hollywood pour son voyage à travers les USA. Il était suivi par son ami Brian Douglas en van.Des raids longue distance germent dans la tête des patineurs. L'un des plus marquants fut sans aucun doute celui de l'américain Theodore James Coombs, un informaticien (NDLR : ils sont tellement présents dans le roller qu'on va finir par se poser des questions ! ).

Jason Lewis dans l'Arkansas en 1996

Durant le parcours, il battit le record de distance en une journée avec 120 miles (193 km) de Breckenridge à Dallas (Texas). Il fut aussi le premier patineur à avoir franchi le tunnel Lincoln à New-York, sous bonne escorte policière !

Le 13 septembre 1979, il battit le record du monde de distance dans la petite ville de Mount Sterling (Missouri). Malgré le vol du van qui le suivait, il continua et leva des fonds pour poursuivre son voyage. Il s'arrêta finalement à Yates Center (Kansas) après avoir parcouru 5,193 miles (8,375.33 kilomètres).

1978-1980 : Jackie Jacobs - the deputy shot the records

Le journal "Star News" du 7 décembre 1980 relatait l'aventure de la shériff adjointe du comté de San Diego, Jackie Jacobs. Elle s'élança de Palm Springs (Californie) en direction de Brawley, près de la frontière Mexicaine. A l'âge de 22 ans, elle avait pour ambition de réaliser un record du monde sur 24 Heures et d'entrer dans le Guiness des records pour la seconde fois consécutive.. Elle voulait patiner 200 miles.

Avec son t-shirt jaune, son short vert et ses protections de genoux rouges, elle ne passa pas inaperçue. Elle emprunta la roue du côté Est de Salton Sea, sur la State Highway 111, plus plate et roulante que les autres itinéraires. Pour le patinage nocturne, elle avait prévu d'attacher des dispositifs lumineux sur ses protections de genoux, de porter un gilet réfléchissant et un chapeau. Elle était suivi par un véhicule transportant 6 personnes du staff, dont son père Marvin auquel elle dédicaça ce voyage comme un cadeau de Noël.

 Elle avait déjà a son actif le record de la traversée du continent la plus rapide en 37 jours entre San Diego et Tuybee Beach, réalisé deux ans plus tôt. 

Années 1980 : les Randonneurs Fous arpentent la France

En France, la dalle Montparnasse fourmillait de patineurs. Toutes les disciplines du roller s'y mêlaient. Le groupe des Randonneurs Fous y évoluait quasi-quotidiennement. Il ne s'agissait pas une association. Pourtant, il structurait la pratique en organisant des randonnées ouvertes à tous sur 15 à 40 km.

Puis, le petit groupe se lança aussi dans des raids au long cours de Paris à Deauville avec Marc Petit, de Paris à Bordeaux, de Paris à Nice (1000 km en 12 jours), de Paris à Biarritz (900 km en 11 jours), de Paris à Grenoble (600 km en 5 jours).

En parallèle, le roller intègra des manifestations pluri-disciplinaires et populaires comme la Traversée de l'Essonne, les parcours du Coeur, la Grande Fête de la Forme...

1987 : un voyage autour de la Méditerranée pour la promotion du sport

Le Courrier de l'UNESCO du 11 novembre 1987 fait référence à l'aventure de 5 jeunes en patins à roulettes qui réalisèrent un tour de la Méditerranée sur une distance de 5000 km. Le 9 septembre 1987, ils arrivèrent au Siège de l'UNESCO. Leur parcours avait débuté à Monaco le 13 juillet, passé par l'Italie, la Tunisie, l'Algérie, le Maroc, l'Espagne et la France. Ils empruntèrent des routes souvent difficiles et par une chaleur torride. Leurs étapes faisaient en moyenne 90 km par jour, avec une étape exceptionnelle de 216 km.

Ils "nouèrent des liens d'amitié avec les jeunes des pays traversés. Ce voyage hors du commun, placé sous les auspices du Fonds international pour le développement de l'éducation physique et du sport (FIDEPS) de l'Unesco, est l'amorce d'une série de manifestations sportives et culturelles intercontinentales destinées à promouvoir les objectifs de ce Fonds." 

1989 : les Roulettes Russes

Les Roulettes Russes

Durant l'été 1989, Pierre Surun et une bande de copains décidèrent de partir à l'aventure. Originaires de Rennes, c'est naturellement vers l'Est qu'ils décidèrent de tracer leur route en direction de Moscou, à 3.000 km de là.

Le groupe des Roulettes Russes relia donc La Bretagne à Moscou. Leurs aventures sont condensées dans un livre souvenir. Vous pourrez retrouver l'interview de l'auteur Pierre Surun sur ReL pour en savoir plus.

1994 : Lille - Marseille pour Pierre Labaune et Guillaume Hueber

En août 94, Pierre Labaune et Guillaume Hueber, deux jeunes patineurs de 20 ans, s'élancèrent de Lille vers Marseille : 1200 km de galères, de bonheurs, de rencontres et d'imprévus.

1996 : Fabrice Gropaiz - le monde par le bout des roulettes

En 1996, Fabrice Gropaiz a 26 ans, il entreprit dans un voyage de 6 mois et 6000 km à travers les Etats-Unis après s'être testé sur un Paris-Barcelone. Il parcourut aussi l'Europe de l'Est, l'Asie et même l'Afrique en roller tout-terrain ! On retrouva quelques brèves sur ses aventures dans le magazine référence de l'époque : Roller Saga. Par la suite, c'est en skate électrique qu'il reprit la route.

1996 : Jason Lewis (USA) : le tour du monde à la force des mollets

Jason Lewis est un militant du développement durable (1ère photo en haut de l'article). Il a fait partie des premières personnes à faire le tour du globe, uniquement mu par l'énergie humaine. Il ne lui fallut pas moins de 13 ans pour boucler la boucle. Durant son voyage, il alterna les modes de transports alternatifs : vélo, roller, pédalo, canoë...

En 1996, il traversa de l'Amérique du Nord en roller. Il parcourut 5500 km. Malheureusement, il fut renversé par un conducteur ivre à Pueblo (Colorado, USA). Les deux jambes brisées, il dût s'arrêter pendant 9 mois pour recouvrer la santé avant de terminer son aventure.

2002 : Russel Moncrief traverse les Etats-Unis en 69 jours

David Tonnelé sur les pentes de l'Etna (Italie)Russel Moncrief (USA) détient le Guinness Record de la traversée la plus rapide des Etats-Unis en roller.

Accompagné de son ami Casey Brooks en camping car, il relièrent Crescent Beach (Floride) pour terminer leur raid à Soltana Beach, près de San Diego (Californie).

Il patina durant 69 jours 8 heures et 45 minutes du 5 janvier au 15 mars 2002 avec une moyenne de 38 miles (61 km) par jour day. Il roula environ 2,595 miles (4176 km).

2006-2007 : David Tonnelé parcourt 2400 km à travers l'Europe

David Tonnelé est un patineur bordelais qui ne manque pas de souffle. Pompier professionnel, il s'embarqua dans un tour d'Europe de 42.000 km dont 2400 en roller. C'était en 2006-2007.

Pour réussir son défi, il s'associa à la marque Suisse Carrix qui propose des chariots à roulettes que l'on peut tracter à la main ou à l'aide d'un harnais. Il charria 50 kg de bagages. Sur la photo ci-contre David monte à l'Etna.  

2010 : Kenichi Yamashita : les Etats-Unis en solitaire

Kenichi Yamashita est originaire de Tokyo (Japon). A l'âge de 62 ans, le 3 avril 2010, il partit pour une traversée des Etats Unis en roller solitaire. A travers son voyage, il souhaitait remercier les américains d'avoir aidé à la reconstruction du Japon après la Seconde Guerre Mondiale. 

Kenichi Yamashita

Lorsqu'on lui demandait pourquoi il voulait remercier le pays responsable d'avoir infligé des dommages massifs au Japon pendant cette guerre, Yamashita répondait :

" Bien que plusieurs pays aient combattu contre le Japon, seuls les États-Unis sont restés par la suite pour aider le pays et son peuple à se rétablir. "

Yamashita commença son périple sur la plage de Santa Monica en Californie. Il portait un sac à dos de près de 27 kg ! Il s'est aussi fabriqué un bâton équipé d'une gomme de pneu à sa base pour pouvoir freiner dans les descentes. Il patina à travers le désert de Mojave et les montagnes Rocheuses pour terminer sa route à Race Point Beach à Provincetown après cinq mois d'efforts et plus de 5300 km. Le voyage lui a permis de remercier les habitants de la région, car il se souvenait avoir grandi au lendemain de la Seconde Guerre mondiale "avec du lait et des rations de la Croix-Rouge et d'autres bontés des États-Unis qu'il ne pouvait oublier."

Ce n'était pas la première fois que le Japonais s'attaquait à un défi de cette envergure. 20 ans auparavant, il avait déjà traversé le pays en vélo avec son fils de 13 ans.

Voir le blog de ses aventure (en japonais)

Yincaï Luo au coeur des montagnes du Tibet

2011-2016 : Yincai Luo (Chine) à travers le monde en roller

Nous avions interviewé le jeune aventurier Chinois en 2017 à l'issue de sa traversée de l'Europe en roller. Ce patineur solitaire est un passionné de sports extrêmes. Il a pratiqué le roller street avant de se lancer dans les raids au long cours. Il a multiplié les périples dans des régions parfois difficiles et reculées.

En 2011, alors qu'il déprimait, Yincai Luo décida de rejoindre Lhassa, au Tibet. Il débuta son voyage en Chine pour rallier la capitale spirituelle du Tibet. Les photos de ses ascensions de cols sur des routes de terres sont mémorables !

En 2014, il réalisa un nouveau voyage entre la Chine et le Népal.

De 2015 à 2016, il partit pour 9 mois à travers l'Asie, l'Europe et les Etats-Unis : un périple de plus de 12.000 km ! Equipé de son sac à dos, de ses bâtons et de quelques accessoires photos / vidéos, il se fit remarquer par Rollerblade qui décida de le soutenir en lui procurant du matériel. Quelques vidéos impressionnantes de son voyage sont disponibles sur la toile.

2012 - 2018 : Johann Camboulive lance Travel By Blades / Inline Nomad

En 2013, Johann Camboulive réalisa son premier voyage test de 500 km entre le Costa Rica et le Panama. Initialement partir en auto-stop, il décida finalement de terminer en roller.

En 2016, il traversa l'Espagne de Barcelone à Tarifa (1500 km) en compagnie de sa colombe Gaïa. Pour transporter ses affaires, il se fabriqua deux charrettes différentes, une première en acier et une seconde en bambou.

Son projet le plus ambitieux aura sans contest été son voyage caritatif à roller entre Madrid (Espagne) et Dakar (Sénégal). Une distance de plus de 5000 km à parcourir avec des conditions très variables, dont une traversée du désert ! Johann parvint finalement au bout de son voyage et fait même livrer du matériel roller aux enfants de Dakar.

Johann Camboulive et la collecte de roller pour Dakar

2016-2018 : Blade Ventures

L'un des patineurs de Blade VenturesMarian Sorge et Santiago López sont les deux compères Allemands de Blade Ventures. Tous deux sont passionnés de roller et amis de longue date. Durant l'été 2016, il réalisèrent un voyage en roller entre Halle (Allemagne) et Copenhague (Danemark).

Une sorte de préparation et de prélude avant un projet plus ambitieux : 7000 km à travers l'Amérique du Sud de septembre 2017 à mars 2018 ! Leur objectif secondaire était aussi réaliser un documentaire sur leur voyage, en partant à la rencontre des gens et des cultures, pour pouvoir le montrer à l'European Outdoor Film Tour, un festival réputé qui attire un public nombreux.

Durant leur voyage, ils furent soutenus par la marque de roller Allemande Powerslide.

Ils firent quelques apparitions dans les médias locaux des pays où ils passèrent, notamment à la télévision Argentine lors d'une émission en direct sur une grande chaîne. Certaines vidéos sont disponibles sur leur page Youtube.

Ils traversèrent les Andes où ils se livrèrent à des sessions de descente à toute allure !

2016 : Bertrand Floquet parcourt 2400 km à travers la France

Bertrand Floquet est originaire de Grisy-Suisnes en Seine et Marne. Le samedi 28 mai 2016, il prit le train de Paris vers Soulac-sur-Mer afin de débuter son raid roller à travers la France. Son objectif : réaliser 31 étapes d'environ 80 km chacune pour faire le tour de France en roller.

Pour attendre son but, il chargeat un Skatedrive avec 25 kg de matériel. Bertrand Floquet acquit son expérience dès  2008, en multipliant les sorties de longue distance : Grisy-Suisnes- Deauville (250 km), puis  Grisy-Suisnes – Neuchâtel en Suisse (550 km)  et enfin Grisy-Suisnes jusqu'à la frontière espagnole (1,000 km) en 2010.

Voir le blog de Bertrand Floquet

Bertranf Floquet

2017 : Jake Bestecki : le Canada en roller

Le patineur originaire de Toronto (Canada) prit la route le 6 juillet 2017 depuis la Colombie Britannique. A 26 ans, il avait minutieusement préparé son raid, s'entraînant pendant près d'un an pour réussir son aventure. La personne qui devait l'accompagner en voiture se désista au dernier moment. Malgré tout, il s'engagea tout de même dans cette expérience afin de lever des fonds pour la World Wildlife Foundation.

Il parcouru environ 7000 km à travers le Canada avec un sac à dos de près de 25 kg, réalisant 60 à 80 km par jour en roller.

Découvrez les photo sur sa Facebook : Jake Bestecki

Jake Bestecki habillé en panda pour soutenir la WWF

2017-2018 : Yanise Ho : the Bladress

Yanise Ho est originaire de Hong-Kong. Elle vit à Toronto (Canada). Elle n'avait jamais patiné jusqu'en 2017 où elle entreprit un raid roller de 540 miles (869 km) de Savannah (Géorgie) à Miami (Floride). A l'âge de 22 ans, en mars 2018, la jeune patineuse se lança le défi fou de parcourir 11.000 km à travers 16 pays d'Europe sans argent ! Elle comptait sur la solidarité des personnes croisées pour subvenir à ses besoins. Le but de son voyage était également caritatif : lever des fonds pour construire 16 écoles dans des pays en voie de développement.

 

A lire également

2006 : le tour de la Martinique en roller

2010 : GoldJM : de Mareil-Marly à Saint-Paul-les-Dax

2014 : de l'Atlantique à l'Alpe-d'Huez avec Claude Viltard

2015 : Kat, Loïc et leur Skatedrive en Finlande

2009 : Yann Arnoux de Dunkerque à Colmar

2016 : Daniel Mihalcea, patineur au long cours (Berlin -Nice)

2016 : Nicolas Bert, le tour de France en roller pour Rire

2020 : Mobile en Ville : un raid roller / fauteuil d'Evian à Lyon en 2020

Merci à Inline Nomad (Johann Camboulive) d'avoir inspiré cet article.
Un grand merci à Xavier Penou pour le complément de sources historiques
Mis en ligne  le 21 March 2020 - Lu 1033 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB