-
Le 02 June 2006 à 17:06 | mise à jour le 02 June 2018 à 23:28

Portrait de Ron Copeland, rider du team K2 en 2005

Portrait de Ron Copeland, rider du team K2 en 2005

Rollerenligne.com vous propose un rapide portrait de Ron Copeland, l'un des riders du team K2 en 2005 qui a subi une blessure grave avant de revenir au roller street...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Courte biographique de Ron Copeland - roller street

Ron Copeland a vu le jour le 11 septembre 1981 à Massillon, Ohio (Etats-Unis). En 2005, il vivait à Massillon, Ohio avant de déménager en Californie.

Ron a débuté le roller en 1996. Il a suivi les traces d'autres rider de l'Ohio, Omar Wysong et Mike Opalic. Ron était un rider polyvalent, évoluant aussi bien en roller street qu'en skatepark. Rares sont les riders capables de réaliser des transferts sur les rails et les ledges comme il sait les faire, hormis peut-être dans les jeux viéos. Il roule alors en K2 avec roues Nine Millimeter Wheels au Vertigo Skate Park.

Ron Copeland en action pour K2

Courant 2004, alors qu'il roule, il se blesse en réalisant un Royale sur un rail et un saut au dessus d'une volée de 9 marches. Impossible de marcher ou de bouger la jambe. Il se rend tant bien que mal chez sa petite ami et aux urgences.  Après une copieuse injection d'anti-douleurs, les radios et une IRM révèlent une fracture et des arrachement de cartilage du fémur. Le genou est également touché, ainsi que les ligaments. Il subit une grosse opération qui le cloue 3 semaines au lit dans la douleur. Il rechausse en février 2005. 

Il passe un mois en rééducation et peut enfin recommencer à marcher. Au bout de 3 mois, il peut à nouveau courir et nager. Il patine une fois au bout de 4 mois et retrouver des sensation malgré sa faiblesse. Quelques mois avant, il s'était déjà gravement blessé à la tête, frôlant la mort. Les angoisses se dissipent vite et il repart participer aux contests comme le Bittercold Showdown.

Il apprécie les modèles K2 pour leur confort, la largeur de la soulplate, la souplesse du cuff et le design des boucles micrométriques.

Parmi les tricks les plus fous de sa carrière, Ron Copeland a particulièrement retenu un énorme wall ride sur une paroi de 6 m de haut avec 3 mètres de verticale. Il réalise un soul au sommet avant de se laisser tomber dans la pente. Il le refit une seconde fois pour pouvoir le filmer.

Ron Copeland en action pour K2

Liens utiles

Page sur l'histoire de K2

Page Facebook de Ron Copeland

Source de l'article et photo :
site de K2 (2006)
Mis en ligne  le 02 June 2006 - Lu 30 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB