-
Le 27 April 2004 à 00:00 | mise à jour le 03 January 2013 à 13:43

Escale en Tunisie, Djerba à roller

Escale en Tunisie, Djerba à roller

A l'occasion du second festival international des sports qui se déroulait à Djerba (Tunisie) du 18 au 24 avril 2004, l'association Planet Roller et Azdine Organisation ont permis à des patineurs français de venir visiter les routes de l'île des lotophages et de participer au premier semi-marathon roller de Tunisie. Récit...

Mis en ligne par 

Sur l'île des Lotophages

Roller en Tunisie Les patineurs attendaient avec impatience de pouvoir parcourir les routes de l'île de Djerba.
Le mercredi matin, dès 10 heures, les voilà fin prêt pour partir arpenter le tronçon qui relie la zone touristique à la capitale de l'île : Houmt Zouk.

Sur la route principale

C'est un magnifique enrobé de 14 km qui se déroule sous nos pieds. Cette route est fréquentée, la randonnée a donc été escortée par deux voitures et la police insulaire. Dans l'ensemble, les automobilistes roulent assez calmement, la vitesse limitée à 70 km/h et l'ambiance décontractée du pays n'incite pas à l'excès.
Le groupe d'une vingtaine de patineurs va longer la côte pendant la quasi totalité du parcours.
Le bord de mer à proximité de Houmt Zouk ressemblent à une lagune, l'eau se retire loin, le fond est plat et on a pied sur plusieurs centaines de mètres.
Les bateaux de pêches sont échoués sur le sable. Les vagues faibles permettent aux kite surfers de s'en donner à coeur joie. Les voiles sont gonflées par un vent puissant et régulier. Quelques habitations aux murs blancs et aux arches si caractéristiques s'étalent le long de la route.

Arrivée en ville

Roller en TunisieL'arrivée dans la ville de Houmt Zouk est assez mémorable, le roller est très peu connu à Jerba. Les habitants regardent donc passer les patineurs avec beaucoup de curiosité. On a un peu l'impression d'être des extra-terrestres.
L'accueil est chaleureux. Le petit groupe provoque un embouteillages dans les rues encombrées de la capitale djerbienne. Une halte est organisée près du souk, le temps d'une collation à la couleur locale.
Au retour, le groupe se scinde en deux pour profiter de la route. Les plus rapides partent devant pendant que le second peloton profite un peu plus du paysage...

Un paradis de bitume : la nouvelle route de l'aéroport Zarzis

C'est avec un plaisir non dissimulé que les patineurs sont allés goûter le magnifique enrobé de la nouvelle route de l'aéroport.
Cette portion d'autoroute n'est pas encore ouverte à la circulation. Elle part de la capitale de l'île : Houmt Zouk, pour rejoindre l'aéroport international de Jerba Zarzis une quinzaine de kilomètres plus loin.
Le ruban s'allonge dans une interminable ligne droite au milieu du désert. La végétation est clairsemée, quelques anciennes cabanes de bois des pêcheurs se découpent çà et là sur le bord de mer. On croise parfois un dromadaire ou un troupeau de chèvres, mais rien ne trouble la quiétude du lieu.
La route est quasiment plate, on y ressent parfois de légers faux plats, suivi de faibles descentes. Le vent y est assez régulier. L'enrobé n'est pas encore terminé sur une des voies mais offre un excellent roulage.
Les patins glissent sans effort, on se grise de vitesse en quelques foulées...
Ce fut un moment inoubliable du voyage. 

Le semi-marathon de Djerba

Roller en TunisieC'est avec une certaine appréhension que les patineurs ont pris le départ de cette première édition roller du semi-marathon de Djerba. Les repérages des jours précédents faisaient état de grosses portions grattonneuses.
Heureusement, l'organisation a partiellement modifié le parcours pour améliorer la situation. Cette année, que la course est partie de la ville de Midoun, départ du semi-marathon en course à pied.
Le centre ville est bondé, les habitants se sont déplacés nombreux sur le village aux couleurs locales : tentes berbères, danseurs et groupes folkloriques traditionnels.
Une rapide démonstration de slalom est organisée sur le réservoir d'eau au centre de la place. Ce fut l'occasion de rencontrer les quelques patineurs locaux qui ont pu s'initier aux joies du tricotage de plots.
Une trentaine de patineurs prennent le départ du semi-marathon. On trouve notamment le groupe de Planet roller, les patineurs de Bouygues, quelques tunisiens, et Ghizlane Samir, championne de France qui a fait le déplacement sur l'épreuve.
  Le départ est donné. Les coureurs s'élancent pour 21 km à travers la campagne djerbienne. Durant près d'un kilomètre, le bitume est très roulant. Les patineurs empruntent l'axe principal de la ville sous les encouragements des habitants. Un groupe d'une dizaine de patineurs s'est déjà détaché du reste du peloton. On compte parmi eux : Ghizlane Samir, Alexandre Chartier, Sophie Roger, Didier Lehénaff...
Le groupe va rester homogène pendant une grande partie de la course. Les portions de grattons alternent avec les revêtements lisses. Il faut passer une grosse partie détériorée de près de 6km à une dizaine de kilomètres de l'arrivée. Le groupe éclate, il ne reste plus en tête de course que Ghizlane, didier, sandrine, alexandre, et mohammed.

A l'entrée de la ville de Midoune, il en reste plus que 3 kilomètres avant l'arrivée. le bitume redevient lisse. Ghizlane Samir en profite pour augmenter la vitesse et fini se détacher, suivie de Alexandre et Mohammed. A 300m de l'arrivée, une dernière accélération lui permet de s'imposer sur le premier semi-marathon roller du maghreb. C'est une victoire féminine pleine de symbole...
Elle est suivi d'Alexandre Chartier et du tunisien Mohammed Ben Kahla. La remise des médailles fut teintée d'une couleur locale originale puisque que c'est sur des dromadaires de tailles différentes que sont montés les 3 premiers de la course !

L'île de Djerba à roller

Dans l'ensemble, les routes de Jerba sont assez peu praticables à roller. En revanche, quelques tronçons méritent vraiment le détour. Le gouvernement tunisien investit des sommes colossale sur l'île des Lotophages pour réhabiliter le réseau routier. Nul doute que d'ici quelques années, Djerba pourra être un vrai régal pour les patineurs. A voir : Les ruelles pittoresques des villes, les marchés, la ferme aux crocodiles. La véritable richesse de cette île est l'hospitalité de ses habitants.

Remerciement à Azdine Ben Yacoub, à l'office National du Tourisme tunisien, et à tous les tunisiens pour leur accueil chaleureux. 

Galerie photos


Pause sur la route de Houmt Zouk

La lagune...
 

Entrée dans Houmt Zouk

Plan de Djerba

Ghizlane Samir...

Colloque sur le sport et le handicap

Pause à Melitta

La route de la côte...

L'équipe Bouygues au grand complet

Danses traditionnelles

Groupe traditionnel

Patineurs et handicapés sur la même course...

Ghizlane Samir en tête de course

Traversée d'une palmeraie

Le peloton éclate

La gazelle mènera toute la course...

Accueil chaleureux des enfants de Midoune

Le podium du 1er semi-marathon roller

Le gratton incite à rester groupé
 

Un podium à la tunisienne

Démonstration de Slalom avant le marathon

Les patineurs tunisien de Demain...

Crocodile d'une ferme
de l'île

Sur le marché de
Houmt Zouk

Liens utiles

Photos de Djerba : Site de Joris
Site de Planet Roller
Office national du Tourisme Tunisien

Texte : Alfathor
Photos : Joris, Marie-Louise, Alexandre Chartier
Mis en ligne  le 27 April 2004 - Lu 11698 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB