-
Le 25 May 2018 à 07:05 | mise à jour le 25 May 2018 à 21:19

Passer du roller en ligne au patin traditionnel : les 10 différences

Passer du roller en ligne au patin traditionnel : les 10 différences

Le regain de popularité du patin traditionnel (également appelé "quad") pousse nombre de patineurs en ligne à (re)tenter l'expérience du patin à essieux... mais en pratique, ça donne quoi concrètement ? On a testé la transition pour vous...

Mis en ligne par  Vernon SULLIVAN

Les 10 différences entre quad et inline

1. Le maintien : t'as pas une coque en stock ?

Il n'est pas timide, juste maladroit sur les rollersPasser d'une coque de patin en ligne à une chaussure de quad type chaussure de basket est assez surprenant. On n'a l'impression de ne pas être vraiment tenu. Cela procure un grand sentiment de liberté et de nonchalance, mais aussi un peu d'inquiétude sur les possiblités de contrôle et de freinage d'urgence.

Pourtant, du fait que l'on repose sur un carré, le maintien latéral n'est pas aussi indispensable qu'en roller en ligne. Evidemment, la question du maintien se posera moins si vous patinez avec une bottine d'artistique. En revanche, la poussée en quad nécessite quand même de d'avoir une bonne liberté de mouvement de la cheville pour pousser efficacement.

2. Une plus grande stabilité latérale...

On se rend compte aussi assez vite que la position débout en statique est plus agréable à tenir. Les chevilles ne travaillent pas latéralement. On a besoin de moins de tonicité pour maintenir la position à plat du fait de la répartition des appuis.

3... mais moins de stabilité arrière/avant

" Mais bon sang, où sont ma roue avant et ma roue arrière ? "

C'est à peu près la pensée qui vous traverse l'esprit quand vous patinez et que vous cherchez vos appuis. Le transition quad/inline nécessite un temps d'adaptation de quelques séances pour modifier votre technique de patinage. On pousse moins avec le talon et le geste ne se termine plus vraiment avec la pointe du pied. Néanmoins, la technique générale reste assez similaire : pousser latéralement, se fléchir sur les appuis...

4. Euh... mais comment on freine ?

La première fois que l'on est confronté à un freinage d'urgence, c'est un peu la panique à bord !

  • On essaie d'abord le freinage en T : ça marche mais moyennement parce que les roues se mettent à rebondir quand on les frotte trop fort au sol (caresse le sol ! )
  • On essaie en frottant la butée avant au sol (quand il y en a une) : ça freine, pas top top, mais ça passe
  • On tente le virage sec pour casser la vitesse : ça accroche sévère et il faut prendre de l'angle pour ne pas se faire éjecter

Un conseil : dans un premier temps, laissez-vous de la marge pour casser la vitesse avant les obstacles et les intersections.

5. Une meilleure adhérence sur route mouillé

Le grand bonheur du quad, c'est le patinage sous la pluie ! ça tient plutôt bien ! Finies les zippettes qui vous envoient au tapis dans les virages négociés un peu vite. Les quads font un peu d'aquaplanning, mais le pied reste à plat et les pertes d'équilibres sont beaucoup plus rare. On vous le recommande pour aller bosser en patin par mauvais temps !

6. Sol aaaabiiiiiiimééééé !!!

Patins ChayaQui dit roues plus large dit accroissement des frottements : les vibrations sont accentuées et la sensation sur le gratton est démultipliée.

7. La fable du caillou et de la brindille

Si vous aviez l'habitude de patiner les naseaux au vent et les yeux en l'air, oubliez-ça tout de suite ! En quad, il est impératif de surveiller davantage les imperfections du sol. Comme on vous le disait juste au dessus, la largeur des roues fait que l'on butte davantage sur les obstacles. La vigilance s'impose !

8. La poussée, ça donne quoi ?

Oubliez le travail sur les carres, les patins traditionnels ne le permettent pas. Si vous êtes à l'aise sur les tranches des roues, essayez l'artistique ou le slalom freestyle où vous pourrez exprimer votre talent. La poussée se fait majoritairement avec le pied à plat, et quand on pousse trop loin, l'inclinaison des trucks vers l'intérieur crée des perturbations. Bref, il faut réapprendre à patiner pour être efficace.

9. Et la vitesse ?

Fini de jouer les lévriers derrière les lapins fixies dans les rues ! Le quad, c'est une perte de vitesse d'environ 25 à 30% par rapport à un roller en ligne. Le quad, c'est l'éloge de la lenteur avant tout !

10. Le quad, c'est le style

Les quadeurs ne sont pas forcément des fashions victims, mais ils surveillent leur style ! Croyez-le ou non, mais patiner en quad influence votre façon de vous habiller. Vous pouvez toujours tenter la combinaison course et le casque profilé mais ça ne fait pas très crédible :-)

Liens utiles

Test des patins détachables Flaneurz

Et vous, êtes-vous plutôt quad ou inline ?

Photos : Séba, Nike, Powerslide/Chaya
Mis en ligne  le 25 May 2018 - Lu 1673 fois

Mis en ligne par :
Passionné de roulettes devant l'éternel, le jour j'écume le bitume. Si je me crashe, si je tombe, ma peau s'arrache mais pas mon coeur de roller !



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB