-
Le 21 June 2018 à 18:04 | mise à jour le 25 June 2018 à 18:39

Test des rollers Freeride Oxelo MF500 HB

Test des rollers Freeride Oxelo MF500 HB

La marque de roller créée par Décathlon a progressivement fait son chemin des modèles de randonnée vers des segments plus spécialisés comme le roller freeride. Elle a récemment lancé le modèle Oxelo MF500 HB, un patin à moins de 100 € qui a de sérieux atouts à faire valoir...

Mis en ligne par  Luc BOURDIN

Banc d'essai

Test Oxelo MF 500 HBOxelo nous a fait parvenir une paire de son dernier roller de freeride, le MF500 HB. Si le nom n'est pas très parlant, les caractéristiques techniques annoncées et le prix annoncé de 85 € ont piqué notre curiosité. Le design du patin est conforme à l'usage annoncé : une configuration 4x80 mm montée sur une coque rigide avec un slider latéral de protection contre les dégâts causés par les shuffles.

La coque

La structure de coque des MF500 HB est assez classique : une coque noire ventilée renforcée par un pad anti-abrasion dévissable sur le côté. Le cuff articulé est fixé par une vis à 6 pans, comme les axes. La coque est assez large dans l'ensemble. Elle possède des décorations discrètes et élégantes. Le bleu azur des lacets et du chausson contraste partciulèrement bien. On note la présence d'un insert amortissant sous le talon.

Le démontage nous dévoile la liaison coque / platine : elle se fait grâce à des cales en aluminium, comme on en trouve chez Seba. Elles procurent davantage de rigidité, de solidité et de réactivité qu'une fixation plastique / métal. Un détail plutôt bien pensé : les picots qui limitent améliorent l'adhérence de la platine sur la coque et réduisent le frottement métal contre métal.

Test Oxelo MF 500 HB - la coque et ses inserts en aluminium

Le chausson

Test Oxelo MF 500 HB - le serrageLà encore, il est plutôt bien travaillé avec des coutures de bonne facture. Il combine des pièces de cuir synthétique sur la face externe et des matérieux micro-aérés sur la face interne. Il s'avère moelleux à l'usage. On peut même l'enlever pour le nettoyer.

Le système de serrage

Le serrage grâce aux boucles micrométriques est un bon choix pour des patins de freeride. Il offre une tenue homogène pour la plupart des patineurs.

Le laçage sur la partie basse a peu d'effet. Il est toujours difficile de serrer la coque, alors que les boucles remplissent bien leur rôle.

La seule remarque : comme de nombreux modèles de roller freeride, les boucles sautent quand on veut serrer au maximum. Ce défaut est assez fréquent, même sur des patins haut de gamme.

La platine en aluminium extrudé

On peut être surpris de trouver une platine extrudée sur un modèle aussi peu cher. Oxelo a opté pour une longueur de 243 mm, un format classique pour une platine freeride de 4x80 mm. Avec une masse de 210 grammes, elles se situe dans la moyenne des modèles de platine roller freeride.

Elle possède deux ponts larges qui offrent une bonnne assise. Chacun d'entre eux dispose de 3 oblongs permettant de modifier la position de la platine sous la coque. Des renforts sont positionnés en dessous des ponts avant et arrière pour rigidifier la structure. Bref, une belle réalisation au regard du prix.

On regrettera seulement qu'Oxelo ait mis des axes doubles à vis de 7 mm sur une platine aussi aboutie, au lieu d'utiliser des axes simples de 8 mm. Toutefois, sur un modèle à 85 €, cela reste assez logique.

Test Oxelo MF 500 HB - la platine

Les roues freeride

Oxelo nous propose une roue de 80 mm, un diamètre classique et polyvalent qui est adapté à la pratique du roller freeride. Elle possède un profil plutôt rond proche de celui des roues de roller hockey. Le volume de gomme est généreux autour du petit noyau en étoile. Elles semblent assez solide. La dureté de 82A pourra s'avérer un peu trop tendre pour un patineur averti. Elle offre une bonne adhérence, mais, du coup on peine un peu à relancer et on manque de réactivité.

A noter : la facilité à insérer les axes dans les roulements et la roue grâce à un coeur de noyau qui guide l'entretoise. 

Test Oxelo MF 500 HB - les roues et roulements

Les roulements

Oxelo a misé sur des ABEC 7 sertis (non démontables). Cela garantit une bonne étanchéité à la poussière. Pour les entretenir, vous n'auriez qu'à les lubrifier de temps en temps avec de l'huile.

Conclusion

Oxelo frappe fort dans le segment des entrées de gamme avec un patin ultra-compétitif et un niveau d'équipement très raisonnable. A seulement 85 € la paire, le MF500 HB est quasiment deux fois moins cher que ses concurrents directs. Il conviendra bien pour un patineur qui souhaite découvrir les sensations du freeride sans se ruiner.

Test Oxelo MF 500 HB - les axes des roues

Vidéo promotionnelle Oxelo

Les points forts et les points à améliorer

 

Les points forts

+ Un tarif imbattable
+ Platine extrudée
+ Insert anti-abrasion démontable
+ Finition générale

 

Les points à améliorer

- Boucles qui sautent quand on serre fort
- Un peu larges

Fiche technique

Test Oxelo MF 500 HB - face interneMarque : Oxelo (Décathlon)
Modèle : MF500 HB
Année : 2017-2018
Coque : rigide avec cuff articulé dévissable - renfort latéral amovible et remplaçable
Couleurs dominantes : noir et bleu azur
Chausson : Nylon et Lycra
Amorti : oui, absorbeur de choc au talon
Serrage : Deux boucles micrométriques et lacets
Platine : aluminium extrudé de 243 mm (210 grammes)
Axes : doubles à vis, de 7 mm de diamètre
Entraxe : 165 mm
Roues : 80 mm 82A (93 grammes l'unité)
Roulements : ABEC 7 (608ZZ sertis et graissés)
Entretoises : métalliques
Masse : 1683 grammes en taille 44EU
Prix public : 85 €
Livré avec : deux clés 6 pans et un axe double de rechange

Usage recommandé : pratique occasionnelle à régulière du freeride et de la randonnée urbaine sur courte distance

Liens utiles

Voir la fiche du MF500 HB sur le site de Décathlon

Photos : Oxelo et Alfathor
Mis en ligne  le 21 June 2018 - Lu 2285 fois

Mis en ligne par :
Luc s'est illustré dans de nombreux domaines du roller depuis 30 ans. C'est un des fondateurs de la commission de freestyle à la FFRS. Il a élaboré les contenus des premiers Brevets d'Etat de roller acrobatique. Il en a d'ailleurs assuré l'ensemble des formations pendant 10 ans. On l'a connu athlète en saut et en slalom avant de le voir performer en street puis en skatecross. Il a rédigé de nombreux articles dans la presse spécialisée et sur le net, développé une platine de quad avec HawaiiSurf (la Monolith), dessiné de nombreux skateparks en France, formé des juges internationaux avec l'IFSA en slalom et jugé de nombreux contests en slalom comme en street.

Site web facebook

Photographe :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !
Site web Google+ facebook Twitter



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB