-
Le 13 April 2018 à 19:04 | mise à jour le 14 April 2018 à 07:57

1963 : Ledger Smith patine pour les droits civiques des afro-américains

1963 : Ledger Smith patine pour les droits civiques des afro-américains

Le 28 août 1963, le pasteur et militant américain Martin Luther King, prononçait son célèbre discours "I have a dream ( « Je fais un rêve » ) devant le Lincoln Memorial, à Washington, D.C., face à 250.000 personnes. Ledger Smith parcourut 685 miles (1102 km) des 700 miles séparant Chicago de Washington en patins à roulettes pour y assister.

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

La marche pour les droits civiques sur roulettes

Ledger Smith de Chicago à Washington DC sur ses patins à roulettesMartin Luther King revendiquait l'égalité des droits civiques et économiques entre blancs et afro-américains. Pour se rendre à cette manifestation, Ledger Ledger Smith félicité par H. Carl Moultie, vice-president de la banche de Washington D. C. de la NAACP.Smith (alias "Roller Man"), un jeune homme de 27 ans, décida de parcourir la distance entre Chicago et Washington D.C. en patin à roulettes.

Le roller militant

Le 31 août 1963, le journal   raconte son périple. Son voyage débuta le 17 août et s'acheva le 27 août 1963. "Roller Man" était son pseudo de patineur professionnel. Il est décrit comme grand, aux épaules larges, maigre. Pour se préparer à l'effort, Smith courut 5 miles par jour pendant les deux semaines précédant son voyage.

Escorté durant tout son trajet par une voiture de la "National Association for the Advancement of Colored People" ( NAACP : association nationale pour la promotion des gens de couleur), il évitait les grandes villes trop encombrés par le trafic. Il patinait affublé du mot "Freedom" (liberté) sur sa poitrine et son dos.

Durant son voyage, il croisa de nombreuses personnes sur les autoroutes. Certaines personnes blanches lui dirent même "Dieu vous bénisse, on se reverra à Washington, je vous souhaite bonne chance". D'autres ne furent pas aussi agréables.

" Il y a eu quelques réflexions méchantes. A Fort Wayne (Indiana), j'ai presque été percuté par une voiture. Le conducteur arrivait derrière moi, il a essayé de me faire tomber mais il n'a pas réussi."

Ledger Smith patinait jusqu'à 10 heures par jour. Il pesait 160 livres à son départ et en avait perdu 10 à son arrivée à D.C.

"Je n'arrivais pas à manger correctement, j'étais endolori à cause des routes cabossées [...] "Pour dramatiser la marche, j'ai choisi le chemin le plus lent ".

A son arrivée, Ledger Smith fut félicité par H. Carl Moultie, vice-president de la banche de Washington D. C. de la NAACP. Pour l'anecdote, il était parti avec 3 jeux de roues de rechange mais n'en utilisa aucun.

Un patineur artiste dans l'âme

Smith était un ancien artiste sur roulettes. Il faisait un numéro de cerceau de feu, le seul qu'il connaissait sur des patins à roulettes. Il sautait par-dessus des chaises. Il espérait se qualifier pour le Roller Derby.

Marié et père de trois enfants, sa femme le rejoignit à la marche en train. Il traversa les villes de Hammond (Indiana), East Chigago (Indiana), Gary (Indiana), Michigan City (Indiana), South Bend (Indiana), Elkhart (Indiana), Fort Wayne (Indiana), Pittsburgh (Pennsylvannie), Uniontown (Pennsylvannie), Cumberland (Illinois), Hagerstown (Maryland), Frederick (Maryland).

Le parcours de Lester Smith pour rejoindre Washington DC

L'interview de Ledger Smith à la radio WAMU

"Je ne veux plus revoir ces patins pendant un mois ! "
Déclaration de Ledger Smith à la radio WAMU.

Liens utiles

I have a dream de Martin Luther King sur Wikipedia
L'article sur Ledger Smith dans le journal "Baltimore Afro-American"

Ecouter des extraits radio de l'époque

Photo : Tom Kelley / The Washington Post
Mis en ligne  le 13 April 2018 - Lu 458 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB