-
Le 15 January 2018 à 07:01 | mise à jour le 23 April 2018 à 08:09

Samuel Winslow Skate Manufacturing Company - la marque de patins la plus répandue de la fin du XIXème siècle

Samuel Winslow Skate Manufacturing Company - la marque de patins la plus répandue de la fin du XIXème siècle

L'histoire de la Samuel Winslow Skate Manufacturing Company fut intimement liée à celle de James Leonard Plimpton dont Winslow aurait été l'employé. L'élève surpassa pourtant le maître par l'ampleur des ventes qu'il réalisa à travers le monde...

Mis en ligne par  Vernon SULLIVAN

Biographie de Samuel Winslow

Patins Winslow VineyardSamuel Winslow, fils d'Eleazer Robbins Winslow, vit le jour le 28 février 1827 et mourut le 21 octobre 1894 à Worcester. Il alla à l'école publique dans sa ville natale. Durant son enfance, il fut employé dans la fabrication de machine de coton. Il devint ensuite contremaître d'une cinquantaine d'hommes. Il montra rapidement son génie inventif. Il déménagea à Worcester le 1er avril 1855 et s'associa à son frère Seth.

Ils louèrent une surface dans les immeubles Merrifield, rue Cypress, et commencèrent à produire des pièces de métal et des machines pour d'autres entreprises. En 1857, conscient de l'engouement du public pour le patinage sur glace, les frères Winslow fabriquèrent d'abord 25 paires. Ils en vendirent 19. L'année suivante, ils en fabriquèrent et en écoulèrent 2500 paires. A la mort de Seth, en 1871, Samuel continua de diriger l'affaire seule.

Après avoir occupé son emplacement initial pendant 27 ans, l'usine fut déplacé à son emplacement actuel, à l'angle des rues Mulberry et Asylum. Il intégra l'affaire familiale au sein de Samuel Winslow Skate Manufacturing Company dont il fut le président et le trésorier jusqu'à la fin de ses jours. Winslow devint l'un des plus gros fabricants de la ville.

De la glace au patin à roulettes

Après l'expiration des brevets de Plimpton de 1880, son ancien collègue Samuel Winslow commença à produire ses propres paires de patins à roulettes. Il s'associa au businessman Horace Bigelow qui fit réduire les tarifs d'entrée des patinoires à roulettes, favorisant ainsi la pratique auprès du grand public. En 1880, l'entreprise de Samuel Winslow était la plus grande productrice de patins du pays. La production serait montée à 1200 paires par jour en 1889 avec 40 modèles différents de patins à glace et 15 modèles différents de patins à roulettes. 

Selon le Martha's Vineyard Museum, le modèle de patin le plus populaire des années fut le "Vineyard" créé et fabriqué par Samuel Winslow. Il fut vendu à travers le monde entier. Il possède une base en bois avec des courroies en cuir, des roues en bois et en laiton. Le patin hérita son nom du Vineyard Roller Skating Rink de Cottage City où il fut présenté pour la première fois. 

Le Vineyard Skating Rink de Winslow

Le skating rink de Winslow

Ce skating rink a été construit à Oak Bluffs et géré par Frank Winslow en 1879. Il gérait également un autre rink à Boston (Massachussetts). L'endroit disposait d'un sol lisse et roulant. Winslow en fit un lieu de divertissement avec des fêtes, des matchs de sport, des démonstrations de patinage. La surface de patinage, de forme octogonale, était entourée d'un millier de sièges pour les spectateurs venus admirer les patineurs ou pour écouter la musique jouée par l'orchestre embauché par Winslow.

Malgré son succès, le rink ne resta ouvert que 14 années. Il fut lourdement endommagé par un incendie en septembre 1892 qui détruisit le Sea View Hotel de l'autre côté de la rue et qui s'étendit jusqu'à l'édifice Winslow. Le rink fut démoli et n'a jamais été reconstruit.

L'arrivée des roulements à billes en 1884 soutint la massification de la pratique.

Patin à deux roues métalliques de Samuel Winslow

Les brevets de Winslow

Samuel Winslow déposa de nombreux brevets durant sa carrière. Le plus ancien date sans doute du 13 juillet 1880 (brevet USA n°230,094). Il possède un système de trucks particulièrement élaboré.

Le 26 mars 1912, la compagnie Winslow déposa un brevet en Grande-Bretagne pour un patin mécanique actionné par le mouvement du pied du patineur.

La bataille dans les tribunaux

La compagnie Winslow dut plusieurs fois passer devant la justice. La première fois, elle fut assignée par James Leonard Plimpton pour avoir violé ses brevets. Les deux parties trouvèrent un accord et Winslow continua de produire une gamme de patin à roulettes.

D'autres procès eurent lieu face à l'Etat américain. En 1931 face à l'administration fiscale qui imposait une taxe de 10% sur certains types de patins à roulettes vendus par Winslow et qui lui réclamait 48.502,97 $ d'impôt ainsi que 14.550,91 $ de pénalités pour non déclaration de taxe en vertu de la loi de 1918. Ce dernier attaqua l'Etat en justice car il considérait que les modèles pour enfants de 7 à 12 ans ne rentraient pas dans le cadre de la loi. Sa plainte fut rejetée.

Changement de main

Au début des années 30, la Winslow Skate Company a été rachetée par la firme Luis Marx & Compagny.

Patin mécanique de Winslow datant de 1912

A côté du patin à roulettes, une vie publique active

Son rôle de maire

Samuel Winslow US Patent 230,094En 1885, il était au conseil d'Aldermen. Samuel Winslow a aussi été maire de Worcester de 1886 à 1889. Il s'est avéré être un exécutif capable et populaire, et il a contribué matériellement au progrès et au développement de la municipalité. La promotion et la construction des premiers chemins de fer électriques de banlieue ont contribué de façon importante à la croissance et à la prospérité de la ville ; ce ne sont pas les moindres de son service à la communauté.

L'administration de plusieurs sociétés

Samuel a également joué un rôle important dans les affaires publiques. En 1848, il a siégé au comité prudentiel responsable des écoles à Newton Upper Falls, et a été actif dans la promotion de la construction du chemin de fer, devenant greffier de la division Boston Woonsocket de la New York & New England Railroad Company. Il a été membre du Conseil Commun de Worcester en 1865-1866. Il a également siégé auprès du Tribunal de Worcester en 1873-1874.

Il était président et principal actionnaire de la Worcester Compagnie de chemin de fer Leicester & Spencer Street; de la Worcester & Millbury Company et de la State Central & Blackstone Valley Street Railway Company. Il est resté actif dans la construction et l'exploitation de ces propriétés jusqu'au moment de sa mort. La controverse qui a suivi l'organisation de cette dernière entreprise a miné sa santé.

En construisant et en exploitant les lignes de Spencer et de Millbury, M. Winslow a été un pionnier dans le secteur des chemins de fer électriques, affichant une excellente capacité exécutive et commerciale. Il a successivement été administrateur, vice-président et président de l'Association des mécaniciens; directeur de la Citizens 'National Bank, dont il fut président de 1889 jusqu'à sa mort.

L'éditorial suivant du Spy de Worcester a été publié au moment de sa mort :

"Dans la mort de l'honorable Samuel Winslow, Worcester perd l'un de ses hommes les plus représentatifs, surtout M. Winslow bien connu dans tout ce qui concerne le progrès matériel et le développement de cette ville. Importateur en tant que fabricant, homme d'affaires et bienfaiteur d'objets et d'institutions dignes, il a fait sa part en tant que législateur local et a rempli le poste important de maire en lui-même et honneur à la ville. Mais c'est peut-être en tant que promoteur couronné de succès et gestionnaire actif du système de chemin de fer de banlieue, maintenant d'un bénéfice si incalculable pour tous les intérêts de cette ville, que le regretté M. Winslow restera le plus longtemps en mémoire. Ce fut une entreprise dont le succès complet actuel a plus que justifié les attentes optimistes et sages de son fondateur. Le départ prématuré de M. Winslow est une perte nette pour la ville. "

La famille Winslow

Il épousa, le Ier novembre 1848, à Newton Upper Falls, Mary VVeeks Robbins. Il eut deux enfants avec elle : Frank Ellery, né le 16 mai 1852 et décédé le 12 juin 1905, ainsi que Samuel Ellsworth, plus connu et qui devint homme politique. Samuel Ellsworth Winslow, fils cadet est né le 11 avril 1862 à Worcester. C'était un citoyen très actif dès sa jeunesse. Il a été éduqué dans les écoles publiques, y compris le lycée, dont il est diplômé en 1880. Il était délégué de sa classe. Il a ensuite fréquenté le séminaire de Williston. Il a obtenu un baccalauréat ès arts de Harvard en 1885.

Après plusieurs mois de voyage en Europe, il se lança dans les affaires à Worcester, en 1886, avec son père, en tant que secrétaire de la société de fabrication de patins. Après une expérience dans divers départements de l'entreprise, il partit sur les routes en tant que vendeur. Il fut également acheteur, voyageant à travers les États-Unis. Il devint président de la société et fut actif dans de nombreuses entreprises de sa ville natale. Il s'investit de façon de plus en plus active chez les républicains.

Publicité pour les patins Winslow

Bibliographie

Through the Heartland on U.S. 20: Massachusetts: Volume I: A Historical Travel Guide par William E. Lewis - Auteur : Samuel Winslow Skate Manufacturing Company. - Éditeur: Worcester, Mass. : Samuel Winslow Skate Manufacturing Co., 1909 

Charles Nutt - History of Wordcester and its people (Volume 3)

Liens utiles

Mis en ligne  le 15 January 2018 - Lu 3121 fois

Mis en ligne par :
Passionné de roulettes devant l'éternel, le jour j'écume le bitume. Si je me crashe, si je tombe, ma peau s'arrache mais pas mon coeur de roller !



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB