-
Le 13 January 2018 à 17:12 | mise à jour le 20 April 2018 à 21:06

Robert John Tyers (Grande-Bretagne) - pionnier du patin en ligne

Robert John Tyers (Grande-Bretagne) - pionnier du patin en ligne

Robert John Tyers révolutionne le roller en ligne dès 1823 avec ses Volitos. Son modèle de patins à roues alignées reste une source d'inspiration aujourd'hui encore...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Biographie de Robert John Tyers

Le brevet de Robert John TyersRobert John Tyers est originaire de Londres (Grande-Bretagne).

Tyers : un visionnaire innovant

Le 22 avril 1823, Robert John Tyers, vendeur de fruit de Picadilly déposa le brevet britannique n°4782 pour une paire de patins à roulettes appelée "Volito" ("je voltige" en latin) en bois et en métal.

An "apparatus to be attached to boots ... for the purpose of travelling or pleasure."

Elle est équipée de 5 roues en ligne de tailles différentes, la roue du centre est la plus grande et elles deviennent de plus en plus petites vers les extrémités. C'est le principe du "rockering". Toutes les roues ne sont pas en contact avec le sol simultanément. Cette configuration facilite la prise de virage, mais réduit aussi la stabilité du patineur. Des mortaises ont été creusées dans les flancs de la plateforme pour y glisser les courroies qui viennent enlacer le pied. Une pointe sous le talon vient caler la chaussure du patineur.

On ressent la forte inspiration du patinage sur glace dans la conception et les modèles en ligne actuels ne sont pas si éloignés du modèle de Tyers qui possèdent même un frein à l'arrière et une butée à l'avant, des "arrêtoirs". Il a eu à coeur de reproduire les sensations du patinage sur glace. On peut dire que le patin de Tyers était proche du design dominant... il y a presque 200 ans !

La plateforme en bois est vissée sur un châssis de métal (fer, acier, étain ou tout autre métal). Les roues sont en laiton, fonte ou autre métal ou autre matériau approprié.

La première salle de patinage

Toujours en 1823, Tyers ouvrit la plus ancienne salle de patinage connue (Nieswiszki, 1991) sur un court de tennis de Windmill Street au Centre-Nord de Londres.

Traduction d'un extrait la déclaration de Robert John Tyers lors du dépôt de son brevet

"Moi, Robert John Tyers, déclare que la nature de ladite invention et la façon dont elle s'utilise est décrite dans l'annexe dessinée jointe et sa description en est la suivante :Mes appareils intitulés Volitos, consistent en un substitut des patins ordinairement utilisés sur glace ; ceux-ci sont montés sur roures, et peuvent donc être utilisées sur la terre, d'une façon similaire aux patins sur la glace, pour réaliser différentes évolutions et mouvements propres à l'art du patinage.

Dans ce but, il est nécessaire de ne fixer qu'une seule ligne de roues à chaque Volito, et au centre de celui-ci; et aussi que la roue du milieu soit plus grande que la suivante, et ainsi de suite à chaque extrémité du Volito ; ou que, dans le cas où les roues ont à peu près la même taille, elles doivent être placées de telle sorte que leurs parties inférieures, ou leurs bords, puissent toutes toucher une ligne qui peut être une portion de cercle; et aussi, qu'une roue dans chaque devrait être placée sous, ou presque sous le talon de la personne qui les utilise. Afin d'expliquer plus en détail la nature et la construction de cette invention, je me référerai au dessin ... "

Source : The Technical repository, publié par Thomas Gill (patent-agent) - pages 295 à 297 - Date de publication : 31 déc. 1823

Liens utiles

Notre dossier consacré à l'histoire du roller et du patin à roulettes

Mis en ligne  le 13 January 2018 - Lu 2044 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB