-
Le 06 June 2018 à 12:11 | mise à jour le 05 June 2018 à 21:20

Ces marques qui ont fait le roller : K2 Skates

Ces marques qui ont fait le roller : K2 Skates

Comme de nombreuses marques de skis, dans les années 1990, K2 s'est aventurée sur le marché du roller avec succès. Elle doit une partie de sa réussite à la Softboot inventée par John Svensson, un révolution technologique qui modifia durablement la façon de penser les rollers loisir...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Histoire de K2 - 25 ans en 2019

Frise de l'histoire de K2 Skates

Du ski au roller

Logo K2 SkatesLa société américaine K2 a vu le jour en 1962 à Vashon, non loin de Seattle, dans l'état de Washington sous l'impulsion des frères Bill et Don Kirschner, les "deux K" qui donnèrent son nom à la marque. Elle se concentrait alors sur le ski. Elle a été l'une des premières firmes à utiliser la fibre de verre, plus légère et réactive que le bois ou le métal. En 1995, ses chaînes de production quittèrent Vashon (USA) pour la province de Guangzhou (Chine) et le siège social fut déplacé à Seattle. L'usine à proximité de Hong-Kong employait 5000 Personnes. Au fil des années, la firme passa de main en main.

C'est réellement en 1993 qu'elle s'est intéressée au roller. Ses modèles étaient alors essentiellement fabriqués en Corée du Sud mais quelques uns viennent aussi de Chine. Initialement, ils étaient produits à Vashon (USA), mais la marque n'a pas eu d'autre choix que de délocaliser sa production pour rester compétitive.

1993 : la Softboot® - principale innovation de K2 apportée par John Svensson

John Svensson, membre de l'équipe nationale de ski de fond des USA, chaussa ses premiers patins en ligne en 1979. Il les utilisait pour s'entraîner hors saison. 10 ans plus tard, il remportait sa première course de roller et décrochait son premier contrat professionnel. Il patina pour plusieurs marques et fit également office de consultant.

Il avait pour ambition de créer un patin qui ne blesse pas les pieds comme le font les coques rigides des années 80. En véritable entrepreneur américain, il passa des heures dans son garage de Seattle à créer la Softboot®®. Il s'inspira des technologies du patinage sur glace, du ski de fond et du roller pour atteindre son objectif. Il développa un cuff indépendant sur un design souple, des platines et la structure de coque que l'on connaît aujourd'hui. La Softboot®® nait en 1991/1992. Il la propose à son sponsor et s'entend dire :

"Si tu veux fabriquer un roller comme celui-ci, fais-le toi-même ! "

Déçu, il partage sa vision avec un ami qui travaille chez K2 quelques semaines plus tard puis finit par rencontrer le président. Après 3 jours de réunion, un accord est trouvé et John Svensson part pour l'Asie afin de trouver une usine où fabriquer ces nouveaux rollers.

"J'étais supposé aller en Asie pour deux semaines, ça s'est transforme en 10 ans".

K2 Style Point Bob

Il trouva la bonne usine en Corée et en juin 1993 la première Softboot®® sortie des lignes de montage. Il la testa de nuit à l'Olympia Park de Pusan. Après quelques foulées, il comprit qu'il tenait quelque chose de grand.

De 1994 à 2006, plus de 10 millions de paires ont été produites et il améliora le concept d'année en année.

En 2006, John Svensson était directeur du développement de la section inline de K2 et un patineur de classe mondiale. Il détenait le record du monde de vitesse en descente avec 72 miles à l'heure (115,873 km/h) sur un patin de sa conception. Il remporta la série nationale des marathon en Corée en 2003. 

La K2 Softboot® a rapidement dépassé les modèles en plastique inconfortables qui inondaient alors le marché. Le design breveté de K2 offrait aux patineurs la précision d'un patin à coque dure et le confort et la légèreté d'un modèle Softboot®. En un an, K2 devient un acteur majeur du marché florissant du roller en prenant une place significative dans les réseaux de distributeurs d'articles de sport. La marque combine une technologie innovante à des couleurs originales. Sa stratégie irrévérencieuse lui permet d'atteindre une forte part de marché et d'accroître sa notoriété.

1995 : le mythique Fatty

En 1995, K2 dévoile le Fatty, le premier patin de street équipé de sa technologie Softboot®. Ce modèle reste encore une référence connue à l'heure actuelle.

20 ans plus tard, le design Softboot® a été utilisé sur de nombreux modèles de patins en ligne pour hommes, femmes et enfants dans les catégories loisirs, fitness quotidien et compétition. Il reste le fondement de la gamme K2 Skates. De nombeuses marques se sont inspirées de ce concept. K2 a répliqué avec de nombreuses attaques en justice, en particulier aux Etats-Unis où elle notamment contré Salomon.

1996 : le million !

K2 Power Extreme 5.0 1997

K2 affichait un volume d'un million d'exemplaires vendues en 1996 et la troisième place du marché américain.

1997 : K2 protège ses innovations

En 1997, la marque K2 possédait au moins 74 brevets pour protéger ses inventions roller selon Roller Saga n°2 et même 93 selon Roller Saga n°3. L'une d'entre elles est la fameuse Softboot® qui a fait la réputation de la firme. K2 a intenté des procès à des concurrents comme Salomon quand la firme annecéenne a voulu entrer sur le marché américain.

En août 1997, K2 présente ses nouvelles collections à l'ISPO de Munich. La firme a complètement repensé ses patins avec la technologie Endotech (des renforts rigides cachés dans la chaussure) et un style proche du cross-training. Cette technologie est alors disponible sur 5 modèles.

Le modèle Power Extreme ci-contre possède même une platine composite à base de carbone.

1997 : "One Globe, one skate"

Le principe de cette initiative : 5 patineurs de 5 continents parcourent le monde en roller avec le soutien de K2. Le groupe s'est élancé de Londres pour 10.000 km à travers 16 pays avant de revenir à Berlin (Allemagne). Le parrain : Nelson Mandela !

Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur One Globe, one skate.

1998 : le cap des 2 millions de paires vendues

En 1998, les usines de K2 voient sortir de leur chaines 2 millions de paires de roller. La même année, K2 s'associe à Ford pour une série limitée de la Ford Ka, un modèle avec de nombreuses options qui n'a pas été distribué en France (Roller Saga n°13, p.9).

One Globe, one Skate à Amsterdam en 1997

1998 : le système Clap s'adapte au roller

En août 1998, K2 dévoile sa platine Splitframe Klop. Elle s'inspire de la technologie "Clap" des patienuses sur glace allemandes qui l'utilisèrent aux Jeux Olympiques d'hiver de Nagano. Le principe consiste à allonger la poussée pour développer plus de puissance. L'avant de la platine est fixé à la chaussure et le talon se désolidarise.

Le système a été développé en collaboration avec le directeur design Tony Meibock, ancien patineur olympique pionnier de la Softboot® chez K2, ainsi que par John Svensson, chef de produit ancien skieur de fond. Ils ont eu l'idée d'un patin à base flexible avec le Dr Todd Allinger, expert en biomécanique et spécialiste de l'orthopédie à l'hôpital de Salt Lake City. Ils ont utilisé l'anneau olympique de Calgary (Alberta) à partir de mai 1997 pour développer un nouveau patin à glace équipé de la technologie Clap. Le gain de performance avoisinerait les 16% par rapport à un patin classique.

1998 : un contest vidéo de roller street

Le 26 août 1998, K2 lance un contest vidéo qui permet aux participants amateurs de remporter 20.000 USD en réalisant la vidéo de roller street la plus impressionnante. La firme estime à plus de 600.000 le nombre de pratiquants street aux Etats-Unis à cette époque. Pour Matt LaCross, le team manager street/vert de K2, c'est une opportunité unique pour les amateurs d'être sous les feus de la rampe et de montrer ce qu'ils savent faire.

En août 1998, K2 lance également le premier patin pour enfant équipé d'une chaussure souple/dure, le Merlin. Enfin, on découvre aussi un peu plus en détail le système de ventilation sur lequel travaille la marque ! (source : Roller Saga n°8)

Le système de ventilation de K2 (source : Roller Saga n°8)

1998 : Le K2 Pro Set - le top des riders urbains réunis dans le skatepark de Woodward

Du 25 au 27 septembre 1998, K2 organise le K2 Pro Set, une compétition réunissant le top 10 des athlètes de skateboard, BMX, roller et VTT à Woodward (Pennsylvanie). Le prize-money s'élève à 115.000 USD. L'événement est retransmis sur ESPN et ESPN2. 75 riders y participent.

Roller course K2 Svenbock 1999

1998 : Un roller course futuriste : le K2 Svenbock

K2 VO2 100X Pro 2014En septembre 1998, K2 dévoile les lignes d'un tout nouveau modèle roller course : le K2 Svenbock (ci-dessus). Il est équipé d'une coque carbone/kevlar thermoformable, d'une platine K2 Splitframe de 5x80 mm roues. Son look "chapeau de paille" sur un châssis qui préfigure les "Mod" ne laisse pas indifférent.

En décembre 1998, K2 est nommée parmi les 100 meilleures compagnies où il fait bon travailler aux Etats-Unis par le magazine Fortune.

1999 : l'équipe des riders professionnels s'étoffe

K2 développe son équipe pro en roller street qui se compose de Tom Hyser, Marques Thompson, Shawn Robertson, and Scott Crawford. Cesar Mora arrive plus tard. La collection roller street déclinée à partir du Fatty, se compose du Bing Air, du Style Point Bob, du King 55 et du Backyard Bob.

1999 : Les platines Hi-lo

K2 généralise les platines Hi-Lo dans ses gammes de roller fitness. Le principe : les roues avant sont plus petites que les roues arrières. Cela entraîne une bascule avant qui dynamise le patinage. On retrouve encore ce système des années après comme sur le modèle ci-contre (K2 VO2 100X Pro 2014).

2000 : les frères Yasutoko rejoignent le team K2 en rampe

K2 investit dans la communication à travers le roller street/vert... et côté vert', quelle plus belle référence que les frères Yasutoko (Eito et Takeshi) ? Les deux japonais sont les références mondiales de la discipline. Ils réalisent des shows de rampe incroyables, seuls ou ensembles. Leur approche professionnelle du sport fait la différence avec leurs concurrents.

2001 : les premiers patins ajustables pour enfants

K2 lance son premier patin pour enfant réglable en taille pour accompagner la croissance.

En parallèle, le team street se compose de Cesar Mora, Kelly Matthews, Shawn Robertson.

2003 : K2 devient K2 Sports... et se met au quad !

K2 Phenomen Quad SkateLa diversitication de ses activités pousse K2 à changer de nom pour devenir K2 Sports. La société possède aujourd'hui un portefeuille de marques étoffé sur les marchés du snowboard, de bottes de snow, du roller, du ski alpin, du télémark, des équipements de ski nordique et autres accessoires.

En 2003, le team aggressive se compose de Ryan Dawes, Cesar Mora, Ben Weis, Pat Lennen, Eric Schrijn et Chris Fleener.

Dans les années 2003 et 2004, K2 s'investira ponctuellement sur le marché du patin traditionnel ou quad, avec un modèle au look moderne, voire futuriste nommé Xanadoo. Il est équipé d'une chaussure à tige basse très mode, de roues de 65 mm à l'avant et 70 mm à l'arrière, d'un châssis monocoque, d'une structure ventilée, de stoppers. Un autre modèle ne passait pas inaperçu, le K2 Phenomen ! Son train roulant se détachait de la chaussure, à l'image de ce que fait la marque Flaneurz aujourd'hui.

2004 : le street et la rampe bien valorisés

En 2004, les pro-modèles street sont : le Eric Schrijn et le Pat Lennen. K2 décline son équipe de roller agressif entre street et vert' (rampe) :

  • Street : Ben Weis, Chris Fleener, Eric Schrijn, Ron Copeland
  • Rampe : Eito Yasutoko et Takeshi Yasutoko, Marc Englehart, Marco de Santi

En parallèle, John Svensson designe les gammes "Radical" and "VO2" ou encore le "Longmount" un modèle roller course avec entraxe de 195 mm et 4 roues de 100 mm.

En 2004, les ventes de K2 en Europe sont comparables à celles de 1998 aux États-Unis quand le marché a commencé à décliner. K2 a vendu 30 ou 40% de moins que prévu. Le marché Coréen se développe rapidement le premier semestre mais sature durant le second avec l'arrivée d'un grand nombre de produits. Le marché Sud-Américain reste à explorer pour K2.

2005 : une équipe roller street étoffée

K2 Radical FlexK2 investit dans le Nordic Skating, pratique de forme et d'endurance où l'on pratique le roller avec des bâtons et en sous-bois, avec un matériel spécifiquement conçu.

  • Pros riders : Eric Schrijn, Ron Copeland, Eito Yasutoko, Takeshi Yasutoko
  • Amateurs : Mike Currier, Chase Harding, Mike Cannoles, Clark Kirkman, Kevin Dowling
  • Jeunes pousses : Reilly Donovan, Colin Sander
  • K2 UK : Sean Lockyer, Jake Eley, Jenna Downing
  • K2 Canada : Steve Eising, Taylor Richie

Sur la période 2000-2005, le marché du roller s'écroule. Les ventes de K2 baissent de 15 à 20% selon Mike Powell, marketing manager. Pour faire des économies, la marque ne sponsorise plus certains événements comme le Long Beach Inline Marathon et ne se rend pas à Athens to Atlanta.

2008 : le Flex, dans l'esprit du "clap"

En 2008, K2 lance le Radical Flex, un patin avec un châssis partiellement désolidarisé de la coque au niveau du talon. Il se destine plutôt à la pratique de l'endurance et de la longue distance.

2009 : Skate @t school

Logo Skate at SchoolEn 2010, K2 met en place un programme pour introduire le roller dans 1000 écoles et toucher 50.000 enfants. Le projet connaît un grand succès en Allemagne. La marque met du matériel à disposition des classes intéressées pour découvrir le roller.

K2 prolonge son partenariat avec la médaille d'or olympique et multiple championnat du monde de patinage sur glace Anni Friesinger. Hors saison, elle s'entraîne en roller K2. Elle participe au développement des modèles haut de gamme de la marque avec les ingénieurs de K2.

2009, c'est aussi l'année des patins écologiques pour K2  avec les modèles de roller "Etu" et le Maia". Ils sont réalisés en s'appuyant sur des matériaux recyclés et possèdent une platine en bambou.

K2 Etu 2011 avec platine en bambou

2010 : le système BOA

Le BOA est un système de serrage par câble métallique. Il suffit de tourner une mollette pour avaler le câble métallique et serrer progressivement la chaussure.

2012 : K2 sponsorise le marathon roller de Cologne

Le second plus gros marathon roller en Allemagne après Berlin s'intitule K2 Cologne Skate Marathon.

2013 : Ventilation Vortech

Le K2 Ventilation Vortech est un système de ventilation qui a pour but de faire circuler l'air dans la coque à l'aide de 7 canaux. Cela permet de garder les pieds au sec.

K2 sponsorise le marathon de Cologne une fois encore.

2017 : les platines Mod 3

K2 se lance sur le marché des rollers à 3 roues.

2019 : K2 fête ses 25 ans !

Un quart de siècle à produire des rollers. La marque K2 aura eu une première partie d'existence dynamique dans la période faste où le roller avait le vent en poupe. Depuis le déclin du marché européen au début des années 2000, K2 s'est montré plus discret et moins innovant.

Les distributeurs de K2

En France, c'est Raichle qui distribuait le marque Allemande à la fin des années 90. Le distributeur prévoyait de passer de 10.000 à 30.000 paires entre 1996 et 1997. En Allemagne, les prévisionnels de vente étaient totalement différents : 370.000 paires en 1996 pour 800.000 paires en 1997 ! Aujourd'hui, la distribution Européenne est assurée directement par la filiale continentale de K2 : K2 SPORTS EUROPE GMBH.

Liens utiles sur l'histoire de K2

L'histoire de K2 Sports sur Wikipedia (en anglais)

Histoire de K2 sur Historylink.org (en anglais)

Interview de Mike Powell, manager de l'équipe roller course sur inline-planet (en anglais)

Mis en ligne  le 06 June 2018 - Lu 1262 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB