-
Le 31 August 2017 à 13:08 | mise à jour le 31 August 2017 à 13:40

Le montage "flat" en roller : qu'est-ce que c'est ?

Le montage

On parle de montage "flat" en patin quand l'ensemble des roues d'une platine sont montées "à plat" et qu'elles touchent le sol. Vous ne pensiez pas qu'on puisse vouloir l'inverse ? Et pourtant...

Mis en ligne par  Vernon SULLIVAN

Le "flat" : le montage le plus courant en roller

Ne pas avoir toutes les roues à plat ? Non mais quelle idée !

La plupart des patineurs n'imaginent ou n'envisagent même pas l'idée que l'on puisse vouloir empêcher certaines roues de toucher le sol ! Imaginez, vous retrouver en équilibre instable et à basculer d'avant en arrière au moindre déplacement de votre centre de gravité ! Le risque de chute est démultiplié.

Powerslide Doop Freestyle

Un débutant en roller aime le plancher des vaches et n'a absolument aucune volonté de le quitter : plus on a d'appuis au sol (de préférence bien écartés les uns des autres) et plus on est stable.

Un patineur de vitesse aura lui aussi besoin d'un maximum de contact avec le sol pour transmettre la puissance de sa poussée et aller encore plus vite.

Un descendeur en roller (inline downhill) recherche l'adhérence optimale dans les virages et de la stabilité en ligne droite à grande vitesse. Loin de vouloir perdre de l'équilibre, il aura même plutôt tendance à ajouter des roues pour améliorer ses performances ! La descente est la seule pratique du roller où l'on trouve des platines à 6 roues.

En roller hockey, le montage à plat est aussi le plus courant. Il peut arriver en revanche que les joueurs optent pour un montage hi-low avec de petites roues à l'avant et de grandes roues à l'arrière pour plus de maniabilité.

Et pourtant...

Au bout du compte et après cet inventaire à la Prévert, c'est surtout en roller slalom que l'on trouver des montages qui ne soient pas à plat et notamment en banane pour gagner en maniabilité. En freestyle, cela offre une fluidité dans le mouvement et une maniabilité accrue. En speed-slalom, cela favorise un mouvement plus rapide même si l'on perd un peu d'appuis au démarrage.

Faites votre choix !

A lire également

Astuce slalom : rockering et montage banane

Astuce roller street : Fabriquer des anti-rockers

Limiter l'usure des roues avants et arrières

Mis en ligne  le 31 August 2017 - Lu 2950 fois

Mis en ligne par :
Passionné de roulettes devant l'éternel, le jour j'écume le bitume. Si je me crashe, si je tombe, ma peau s'arrache mais pas mon coeur de roller !



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB