-
Le 29 September 2017 à 08:08 | mise à jour le 18 October 2017 à 10:38

Test de la chaussure Cadomotus roller course Rookie NS2

Test de la chaussure Cadomotus roller course Rookie NS2

Cadomotus nous a fait parvenir une paire de sa chaussure roller course Rookie NS2, un modèle montant qui permet de s'initier à la vitesse et de pratiquer l'endurance. Impressions...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Banc d'essai

Cadomotus Rookie NS2

Au milieu de grosses écuries comme Bont ou Powerslide, Cadomotus reste une marque assez peu représentée en France, hormis par Laetitia Le Bihan qui oeuvre pour la développer. Pourtant, de nombreux produits de la marque Néerlandaise méritent notre attention. On connait déjà depuis de nombreuses années les platines Cadomotus mais on connait moins bien les chaussures de vitesse qui s'appuient pourtant sur une longue expérience de la glace et du roller.

Cadomotus Rookie NS2

Présentation

La chaussure Cadomotus Rookie NS2 (NewSpeed 2) possède une structure carbone montante et bien enveloppante qui combine les 3 types de serrage : lacet sur le pied, boucle micrométrique à sangle sur le cou-de-pied et scratch sur la partie supérieure à la naissance du tibia. La tige en cuir synthétique noir est discrètement relevée par des broderies bleues "NS2" et "IAM". Elle monte assez haut au dessus des malléoles. L'esthétique est sobre et réussie.

Finition

La finition intérieure est propre dans l'ensemble, les coutures des pièces sont discrètes et non saillantes. Le carbone ne présente aucune bulle. Cadomotus a particulièrement soigné la construction anatomique de la chaussure : des coussins épais viennent épouser la forme de la cheville autour et en dessous du tendon d'Achille.

Cadomotus Rookie NS2

Possibilités de réglages

La Cadomotus Rookie NS2 dispose d'un entraxe de 195 mm, mais il est possible d'y adapter des platines avec un entraxe variant entre 185 et 205 mm. Dommage qu'on ne puisse pas y adapter une platine 165 mm, cela aurait permis un plus grand nombre de customs. Mais au moins, cette latitude permet les réglages de platines longitudinaux. Cela s'est d'ailleurs avéré indispensable pendant notre test car la roue de 125 mm touchaient la coque lorsque la platine était parfaitement centrée. La chaussure n'est pas suffisamment creusée sous la voute plantaire. Il a fallu décaler la platine légèrement vers l'arrière.

Cadomotus Rookie NS2

Serrage

Commençons par le laçage. La NS2 possède un lacet rond qui se bloque à l'aide d'une roue crantée (une sorte d'anti-retour). Ce système est de plus en plus fréquent sur les rollers. Certes, il est plus rapide à serrer, mais il reste moins efficace et moins précis qu'un laçage classique. Cela peut convenir pour un patin de randonnée, mais c'est moins pertinent sur un patin de course où on recherche un maximum de précision. Le lacet ne coulisse pas très bien dans les oeillets, vous devrez donc prendre votre temps pour ajuster la tension de chaque niveau de bas en haut. Cela peut être un avantage car le patin ne se desserre pas, mais il est plus long à chausser. D'autre part, le lacet est excessivement long et on ne sait pas trop où le ranger quand le serrage est terminé ! Toutefois, le patin offre un très bon maintien, même sans être trop serré donc vous n'êtes pas obligé de lacer jusqu'au dernier cran.

Le cou de pied accueille une boucle micrométrique. Cette dernière est un peu fine, et du coup assez souple. Prenez le temps de bien l'ajuster. On peine un peu à serrer vraiment très fort, mais là encore, le serrage reste plutôt bon malgré tout.

Enfin, sur la partie haute, on trouve une sangle à scratch. Les débutants en vitesse la trouveront bien utile pour gagner encore en maintien et en précision le temps de se muscler la cheville. Les patineurs de vitesse plus aguerris la serreront à peine pour garder une plus grande liberté de flexion.

Cadomotus Rookie NS2

Une rigidité satisfaisante

La coque NS2 bénéficie d'un très bon compromis en terme de rigidité pour un patineur qui souhaite s'essayer à la course : rigide sur la partie basse de la cheville et un peu plus souple sur la partie haute tout en gardant un excellent maintien, favorisant ainsi une meilleure flexion. Pour résumer, la coque pardonnera un peu plus les fautes techniques qu'un modèle sur mesure plus rigide.

Cadomotus Rookie NS2

Maintien

La chaussure NS2 épouse bien la forme du pied. Du coup, grâce à ce chaussant précis et à une bonne rigidité, le pied est très bien maintenu, même sans être serré à fond. 

Confort

La première sensation que l'on ressent est la précision du chaussant pour un modèle standard. La forme de la chaussre colle parfaitement au pied. On se dit aussi assez vite qu'il va falloir "casser" le cuir au niveau du cou-de-pied. Il est un peu raide et donne un effet de barre. Cela se résout en desserrant aussi la sangle à scratch. Prenez donc le temps de l'assouplir. On ressent ensuite une grande précision de la chaussure. Si vous avez opté pour la bonne taille, la sensation est proche d'une moulée.

A l'usage

Pour cet essai, nous avons testé 2 configurations : un montage avec la platine Cadomotus DualBox®5 3x125 mm de 12,4 pouces montée en roues de 110 mm, puis en 125 mm.
Lors de notre premier test, nous avons chaussé pieds nus. Même si nous n'avons ressenti aucun point de pression à l'usage mais les pieds ont eu quelques contusions au niveau de la naissance du tendon d'Achille et du coup de pied avec les frottements (il faut dire qu'avec des pieds fragiles, ça n'aide pas ! ). Nous avons donc opté pour des chevillières en néoprène et tout est immédiatement rentré dans l'ordre. On a pu profiter à plein des qualités de la Rookie NS2.

Quand on est habitué de la circulation urbaine en patin vitness ou freeride grande roues, la NS2 donne une grande sensation de légèreté. On les oublie assez vite, d'autant plus qu'on ne ressent absolument aucune douleur ou point de pression. On apprécie sa proximité avec le pied qui procure de bonnes sensations et un toucher précis qui permet de se concentrer sur la technique. 

La rigidité globale et le maintien apporté par la structure montante permettent de pousser efficacement. Même quand on est un peu fatigué, la structure compense la perte de tonicité de la cheville. Qu'on ne s'y trompe pas, ce modèle est bien adapté pour la pratique de la course sur des formats de type marathon voire un peu plus, mais il reste un modèle course qui sera un peu raide pour la pratique du raid sur de longues distances avec des revêtements rugueux.

Cadomotus Rookie NS2

Conclusion

A 250 € la paire, la chaussure Cadomotus NS2 possède un bon rapport qualité/prix pour un patineur en quête d'un modèle souhaitant démarrer le roller course ou pratiquer l'endurance en compétition sur des courses comme les marathons ou les 6 Heures. A ce tarif, Cadomotus vient faire sérieusement de l'ombre au Semi-Race de Bont, d'autant que le Rookie NS2 est plus tolérant sur les fautes techniques et avec une finition plus ergonomique. Attention, toutefois, comme nous l'avons dit, il ne s'agit pas d'un patin de raid / longue distance à proprement parler pour lequel on cherchera un modèle plus confortable et tolérant aux fautes techniques.

Cadomotus Rookie NS2

Les points forts et les points à améliorer

 

Les plus

+ L'excellent maintien
+ La précision de l'ergonomie
+ La légèreté
+ Le prix

 

Les moins

- Le lacet trop long et manquant de précision
- La voute plantaire un peu basse

Fiche technique

Cadomotus Rookie NS2

Marque : Cadomotus
Modèle : Rookie NS2
Année : 2017
Composition : composite de fibre de verre et de fibre de carbone
Thermoformable ? oui, au niveau de la cheville, du talon et de la pointe du pied
Entraxe : 165 mm du 34 au 36 EU et 195 mm au delà
Tige : cuir synthétique
Pointures : 34 au 47 EU
Serrage : lacet, boucle micrométrique avec sangle et scratch
Oblong : longitudinal
Masse : 401 grammes en taille 40 EU
Prix public : 250 €
Usage recommandé : pratique du marathon et de la course loisir

Liens utiles

Zoom sur le casque de roller course Omega Aero Cadomotus avec Laetitia Le Bihan

Test de la platine roller course Cadomotus DualBox®5 3x125 mm

Comparatif des platines roller course 3x125 mm

Test : platine roller course Cadomotus Comp TR-5 3x125 / 4x110 mm

Mis en ligne  le 29 September 2017 - Lu 2122 fois

Texte et photos : :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB