-
Le 17 July 2017 à 13:07 | mise à jour le 17 July 2017 à 12:42

La multiplications des modes de déplacements alternatifs

La multiplications des modes de déplacements alternatifs

Alors que le roller a cherché une légitimité et une place dans le code de la route pendant de nombreuses années, les engins permettant de se déplacer en ville se sont multipliés depuis 20 ans. A côté du vélo bien implanté, rollers, trottinettes, skateboards, Segways et autres hoverboards cherchent leur place...

Mis en ligne par  Aurélien GACHET

Une diversité de moyens de locomotion à donner le tournis !

Vélo électriqueL'intermodalité a le vent en poupe, les déplacements urbains combinent désormais une multitudes d'outils et la tendance ne semble pas prête de s'inverser. Les  moyens de transports alternatifs ne manquent pas :

  • vélos et autres triporteurs
  • rollers et patins à roulettes
  • trottinettes et trottinettes électriques
  • skateboards et longboards
  • Segways, hoverboards et autres gyropodes

Le vélo règne en maître et continue de progresser

La France compte plus de 21.000 km de voies cyclables et leur nombre ne cesse d'augmenter avec 5.000 km supplémentaires aménagés sur la période 2010-2015.Trois millions de vélos sont vendus chaque année en France. Le marché des vélos à assistance électrique a connu une croissance de 31% en 2016 (134.000 exemplaires). Les vélos électriques, pliants et autres vélos urbains ont le vent en poupe (11% du marché). On se déplace 2 fois plus en vélo que dans les années 2000.

Le roller face à une concurrence rude

Powerslide Swell VoltageDifficile de trouver des chiffres quant à l'utilisation du roller comme moyen de déplacement. La pratique a connu un boom à la fin des années 90 avec les grandes grêves, ainsi qu'au début des années 2000 où près de 2 millions de paires se vendaient chaque année. Par la suite, le marché s'est considérablement rétracté.

Le roller reste utilisé en tant que moyen de déplacement, mais par une minorité de personnes. Il trouve bien sa place dans le tissu urbain comme pratique de loisir, comme pratique sportive mais rencontre quelques inconvénients en tant que mode de déplacement, notamment en cas de mauvais temps où la pratique est rendue dangereuse sur chaussée glissante. Il faut également prévoir une tenue de rechange à cause de la transpiration. Difficile de lutter contre les engins électriques !

La trottinette électrique en pleine croissance

La trottinette a connu une croissance sans précédent au début des années 2000 avec des modèles loisirs qui s'écoulaient par palettes entières dans les grandes surfaces spécialisées. Il se vendait alors plus de 80.000 unités par jour dans le monde selon la société Micro.
Puis, après une légère accalmie, le marché a trouvé un second souffle avec les trottinettes freestyle qui ont envahi les skateparks.

Enfin, depuis 2 ou 3 ans, c'est au tour des trottinettes électriques de trouver une place dans le coeur d'une clientèle plus âgée en quête d'un nouveau moyen de déplacement. On trouve des modèles à plus de 1000 Euros. Le marché de la trottinette électrique serait passé de 2.000 exemplaires par an en 2014 à 10.000 unités en 2015. Les projections estiment que le marché pourrait atteindre 30.000 unités en 2017 et plus encore à l'avenir.

Evolution des requêtes "trottinette électrique" sur Google depuis 5 ans

Evolution des requêtes trottinette électrique sur Google

Les Segways, hoverboards et gyropodes

Hoverboard Camouflage

Selon la définition officielle de la  Commission générale de terminologie et de néologie : "Un gyropode est un véhicule électrique monoplace constitué d’une plateforme munie de deux roues sur laquelle l’utilisateur se tient debout, d’un système de stabilisation gyroscopique et souvent d’un manche de maintien et de conduite ".

Plus récemment arrivés sur le marché, les Hoverboards s'immiscent eux aussi parmi les nouveaux engins de mobilité urbaine. Comme on peut le voir sur Hoverbot.fr, les hoverboards et autres gyropodes sont tellement populaires qu'ils se déclinent désormais en une multitude de coloris et même dans des versions tout-terrain.

Le skateboard présent sous de nouvelles formes

Les planches courtes sont toujours populaire chez les pratiquants mais restent moins adaptées que les longboards aux déplacements urbains. Ces dernières voient leur ventes augmenter grâce aux nouvelles attentes en terme de mobilité. Plus confortables et plus stables grâce à leurs grandes planches et à leurs grandes roues, les longboards connaissent aussi un engouement croissant auprès du public féminin.

En parallèle, l'arrivée des skates électriques a ouvert de nouvelles possibilité. Même plus besoin de pousser pour se rendre au travail ! Une télécommande infrarouge permet désormais de contrôler la vitesse de l'engin. Avec des puissance variant souvent entre 400W et 800W, certains modèles dépassent facilement les 30 km/h.

Quelle place sur la chaussée pour les engins alternatifs ? 

A l'heure actuelle, seul le vélo est pris en compte par le code de la route. Le roller, par exemple, n'a pas de véritable statut. Le patineur est donc considéré comme piéton. C'est un peu la même chose pour les autres modes de transport que nous venons d'évoquer. En théorie, on ne doit pas dépasser les 6 km/h et circuler sur les trottoirs ! 

Evolution des requêtes Hoverboard sur Google

A lire également

Les chiffres de l'industrie du cycle en 2016

Trottinette électrique, monoroue... la micromobilité urbaine en vogue (article lemonde.fr du 6 octobre 2016)

E-trottinettes, hoverboard, gyroroues... les citadins se déchaînent sur les trottoirs (article des Echos du 26 février 2017)

Mis en ligne  le 17 July 2017 - Lu 727 fois

Mis en ligne par :
Bénévole sur REL et Spotland depuis plusieurs année je pratique le roller depuis 2008 au Skate Club Lorrain d'Hettange-Grande. Ces dernières je me suis orienté vers la pratique de la longue distance et des courses en solo. Je gère Spotland et effectue quelques articles et news sur REL, un juste retour de ce que m'a apporté ce site.

Site web facebook


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB