-
Le 16 June 2017 à 18:06 | mise à jour le 16 June 2017 à 22:03

L'interview de Jérôme Desponds, entraîneur de Genève Rink Hockey Club

L'interview de Jérôme Desponds, entraîneur de Genève Rink Hockey Club

D'abord joueur puis entraîneur du Genève Rink Hockey Club, Jérôme Desponds a toujours eu le rink hockey dans la peau. Jean Lassueur est parti à sa rencontre...

Mis en ligne par  Jean LASSUEUR

Interview

Bonjour Jérôme, avant de parler de ta responsabilité d'entraîneur de Genève RHC et du club, peux-tu nous parler de ton passé de joueur à Genève ?

Jerome Desponds - Geneve RHCJ'ai commencé le rink-hockey à Genève à l'âge de 6 ans avec le mercredi sportif. Ensuite j'ai intégré le RHC et j'ai fait toute ma formation junior au sein du club. Puis à l'âge de 16 ans j'ai intégré la première équipe (LNA) avec son entraîneur de l'époque, Jean-Luc Christen. Et enfin l'expérience de l'étranger est arrivée alors que j'avais 21 ans et je suis parti pour l'Italie où j'ai effectué 10 saisons.

Tu as aussi joué en Italie et tu as été vice-champion du Monde avec la Suisse à Montreux en 2007. Quels sont tes souvenirs à ces sujets ?

Il y a énormément de souvenirs concernant ces expériences. Pour mes saisons passées en Italie, à Novara exactement, je crois que ce que je retiendrais le plus ce sont les gens. J'ai été accueilli comme un prince. Les gens du club ont été si adorables avec moi alors que je ne parlais pas un mot d'italien. De jouer à haut niveau comme j'ai pu le faire est aussi un souvenir que je garderai au fond de moi.

Concernant l'équipe Suisse j'ai en effet eu cette chance, d'avoir fait partie de cette merveilleuse bande de copains qui a réussi les exploits de faire Vice-champion d'Europe à Monza en 2006 et Vice-champion du monde à Montreux en 2007. Sans oublier tout le travail qui a été fait les années d'avant avec le même groupe. Il y a eu également tellement de magnifiques souvenirs avec cette équipe, mais si je dois en sortir un, alors je dirais mon but en or marqué en demi-finale du championnat du monde à Montreux en 2007 contre l'Argentine. Ce but qui nous a propulsé en Finale. Je n'avais jamais ressenti autant d'émotion dans ce sport qu'à ce moment-là.

Jusqu'à quelle date as-tu encore joué avec Genève avant de reprendre le rôle d'entraîneur ce début d'année ?

J'ai terminé ma carrière en tant que joueur en juin 2016 après notre finale perdue à Soleure. En 2011, j'avais déjà fait une pause suite à la naissance de ma fille et un nouveau travail, mais l'envie de jouer et le manque de compétition était trop fort, j'ai repris au milieu de la saison.

Sous ta responsabilité, le club qui avait effectué un début de saison difficile a pratiquement immédiatement accumulé des points qui lui ont permis d'atteindre la 7ème place du tour de qualification et surtout de jouer les play-offs. As-tu des explications, une méthode personnelle d'entraîner ?

Quand j'ai repris l'équipe en janvier dernier, le plus important pour moi était de redonner envie aux joueurs de mouiller le maillot. Il m'était important de reconstruire un groupe soudé qui allait devoir jouer ensemble, gagner ensemble et perdre ensemble. Reconstruire et redonner envie aux joueurs de venir à l'entraînement, et de jouer des matches. Cette équipe était un peu à la dérive et avant de penser au play-off, mon job était de reconstruire. Je savais que les résultats suivraient si le groupe était soudé. Les joueurs ont écouté mon message, ils ont donné le maximum à chaque entraînement, à chaque match, fait des sacrifices pour arriver où nous sommes arrivés. Ces résultats et cette finale sont aussi le mérite des joueurs.

La seule "déconvenue" fin janvier, c'est lors du Final-Four de la Coupe Suisse où vous avez d'abord battu la vaillante équipe de LNB de Thoune (aujourd'hui promue en LNA) et où vous avez perdu en finale 5-6 contre les Autrichiens de Dornbirn. Une grosse déception ?

Je dirais oui une déception. Normal... une finale ne se joue pas, elle se gagne. Perdre sur la loterie des penalties alors que nous étions encore devant au score à une minute de la fin, c'est frustrant et ce n'est jamais facile. Mais je crois que cette défaite nous a aussi rendu plus forts pour la suite de la saison. Nous avons su tirer des leçons de cette défaite et nous avons pu travailler dans le bon sens pour terminer le championnat.

Lors des play-offs, vous avez brillamment éliminé Weil-am-Rhein, le 2ème, en 3 manches puis Diessbach, le 1er, en 3 manches également. Cela vous a permis d'atteindre la finale. Un résultat extraordinaire pour un 7ème classé en tour de qualification, tu ne trouves pas ?

Oui, en effet nous avons su être prêts au bon moment. Le travail fourni depuis janvier a payé et les joueurs ont largement mérité cette qualification pour la finale après tous les sacrifices effectués.

En Suisse, le titre de Champion Suisse se joue depuis l'an passé sur un seul match décentralisé à Soleure et à cette occasion les autres titres soit le Féminin mais aussi les LNB et LNC sont joués et attribués. Quel est ton point de vue à ce sujet ?

Si je pouvais utiliser un joker je l'utiliserais maintenant. Non, à part ça, je trouve cela pas correct vis-à-vis des joueurs qui sacrifient énormément de choses durant une saison entière pour avoir le droit de jouer une finale et de gagner un titre. Et de jouer ce titre, de jouer une saison avec tous ces sacrifices, sur un seul match je trouve cela extrêmement difficile. Si encore, je dis bien encore, nous pouvions jouer ce match sur une vraie piste de rink-hockey et non pas dans une salle inconnue et sur sol qui normalement est réservé à la piscine, ben je pense que le spectacle que la Fédération cherche à avoir serait bien présent. Trouvez-moi un championnat en Europe qui a cette façon de faire ???

Hélas, vous avez de justesse le match de finale contre Montreux. Pourtant vous aviez ouvert le score à la première minute, mais Montreux avait très vite égalisé et inscrit le but victorieux en seconde mi-temps. Quels sont ton analyse et ton ressenti à ce sujet ?

Malheureusement pour cette finale nous n'avons pas réussi à nous libérer. Nous n'avons pas réussi à occulter le fait que c'était une finale et la pression nous a envahis. Alors que nous aurions dû, justement suite à notre premier but, marquer très vite, emballer le match, nous avons été tétanisés par l'enjeu. Nous nous sommes réveillés en deuxième mi-temps suite aux deuxième but de Montreux, mais c'était trop tard. Rendons hommage à Montreux qui a fait un très bon match et qui mérite aussi ce titre pour le travail qu'ils ont fourni toute la saison.

Vous allez disputer la Coupe d'Europe de rink hockey la saison prochaine en vous retrouvant comme précédemment contre des équipes portugaises, espagnoles et italiennes. Pour toi ce sera une première d'entraîneur extraordinaire, mais stressante ? Quel objectif vises-tu ?

Jouer une Coupe d'Europe est toujours une magnifique expérience. Je connais l'expérience en tant que joueur pour en avoir joué je ne sais combien, mais en effet comme entraîneur ça sera une première ! Stressé ? Non pas du tout... au contraire ! J'ai hâte ! Nous avons une jeune équipe et ce sera tout bénéfique pour prendre de l'expérience sur le plan international pour le championnat. Concernant l'objectif, on verra déjà quelles équipes on aura en face.

Sans trop entrer dans les détails, allez-vous vous renforcer pour cette échéance et la saison prochaine sachant que vous ne disposerez notamment pas de Federico Garcia Mendez ?

Jerome Desponds - Geneve RHC

Oui la perte de Fede pour la saison prochaine est quelque chose de difficile, pour lui et pour l'équipe. Nous allons bien entendu renforcer notre effectif.

Quels sont tes objectifs concernant la Coupe suisse le championnat ?

Mes objectifs pour la saison prochaine je les dévoilerai d'abord à mes joueurs.

Cette saison, quel a été ton plus mauvais souvenir ?

Mon plus mauvais souvenir est clairement l'issue de la finale du championnat avec toutes les conséquences qui en découlent aujourd'hui.

Et plus encore, ton meilleur, peut-être hors les pays-offs si brillants ?

Notre victoire contre Weil à la maison lors du tour de qualification a été pour moi un déclic. Je savais que nous allions faire quelque chose de beau cette fin de saison. Mais je ne peux pas ne pas parler de ces deux magnifiques victoires contre Diessbach. A la maison pour commencer avec un public en folie qui nous a transporté du début à la fin. Un public que je n'avais pas vu comme ça depuis bien longtemps à la Queue d'Arve. Et enfin la victoire lors du 3ème match en demi-finale à Diessbach ou également nos supporters ont fait plus de bruit que les locaux.

MERCI A VOUS SUPPORTERS !

Un grand MERCI à toi Jérôme !

Liens utiles

Mis en ligne  le 16 June 2017 - Lu 874 fois

Mis en ligne par :
Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

Site web facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB