-
Le 20 May 2017 à 18:05 | mise à jour le 20 May 2017 à 19:03

L'arbitrage rink hockey par Xavier Bleuzen : l'exécution du penalty et du coup-franc direct

L'arbitrage rink hockey par Xavier Bleuzen : l'exécution du penalty et du coup-franc direct

Il y a des règles sur l'exécution de ces deux moments très importants qu'il faut rappeler à tous pour que cela se passe dans les meilleures conditions. Voici les conseils de Xavier Bleuzen...

Mis en ligne par  Jean LASSUEUR

Explications

La position de l'arbitre

Xavier BleuzenL'arbitre doit se positionner au niveau du coin inférieur que lui aura indiqué le tireur (et pas le gardien) avec avec les épaules légèrement tournées vers l'intérieur de la surface.
Toutefois, il peut se décaler d'un mètre en arrière ou sur le côté pour améliorer son angle de vue. L'objectif de cette position est d'avoir une vision simultanée sur le tireur et le gardien.
L'arbitre décompte cinq secondes, c'est le temps imparti au tireur pour toucher la balle.

Mais si le gardien ne voit pas le début du décompte ?

Ce n'est pas l'arbitre qui déclenche le mouvement du gardien, c'est le tireur. En effet, le gardien ne peut bouger que lorsque le tireur a touché la balle, cela signifie donc qu'il ne doit s'occuper que de la balle et pas de l'arbitre. Et la règle est la même pour les joueurs qui sont dans la surface opposée.

Feinte ou pas ?

Que ce soit un coup franc direct ou un penalty, le tireur ne peut pas arrêter son geste puis le reprendre. Le mouvement doit être continu.
Lorsqu'un joueur prend de l'élan sur un coup franc direct, qu'il lève sa crosse et qu'il continue en dribble, c'est un mouvement continu, donc autorisé. Mais c'est aussi une feinte.
Le joueur qui bouge les épaules, la tête ou la crosse pour faire bouger le gardien fait aussi une feinte, mais celle-ci n'est pas autorisée.

Que se passe t-il si le joueur arrête son mouvement ?

L'arbitre arrête immédiatement le jeu et redonne la balle à l'équipe adverse au point de penalty ou de coup franc direct pour mauvaise exécution.

Et si un joueur sort de la surface opposée avant que le tireur n'ait touché la balle ?

Il y a deux cas :

  • si c'est un joueur de la même équipe que le tireur : le penalty ou coup franc direct est immédiatement annulé et la balle est redonnée à l'équipe adverse au coin supérieur de la surface où a eu lieu la faute (c'est à dire au coin de la surface où le joueur est parti trop tôt).
  • Si c'est un joueur adversaire du tireur : l'arbitre doit attendre la fin de l'exécution du penalty ou du coup franc direct.
    • S'il y a but, il est validé et il n'y a pas de sanction pour le joueur parti trop tôt.
    • S'il n'y a pas but, l'arbitre arrête le match, remet les joueurs en position dans la surface opposée et prévient tous les joueurs adversaires du tireur qu'ils n'ont plus le droit de bouger. Le penalty ou le coup franc direct est à retirer.Coup franc direct

 

    Si un joueur sort une deuxième fois trop tôt ?

    L'arbitre attend toujours la fin de l'action.

    • S'il y a but, il est validé et le joueur sorti trop tôt est sanctionné d'un carton bleu et son équipe est en infériorité numérique pendant deux minutes.
    • S'il n'y a pas but, l'arbitre arrête le match, le joueur est sanctionné d'un carton bleu et son équipe est sanctionnée d'une infériorité numérique et le penalty ou le coup franc direct est à retirer.

    Je conseille donc à tous les joueurs de partir vraiment au moment où le tireur touche la balle sinon la sanction peut être lourde.
    La semaine prochaine nous verrons les infériorités numériques et toutes les complications qui vont avec.

    Coup franc direct

    Liens utiles

    L'arbitrage par Xavier Bleuzen : les fautes graves et très graves

    L'arbitrage par Xavier Bleuzen : Les fautes d'équipe en rink hockey

    L'arbitrage par Xavier Bleuzen : Les fautes techniques en rink hockey

    L'arbitrage rink hockey par Xavier Bleuzen : bien démarrer un match

    L'arbitrage rink hockey par Xavier Bleuzen : es blocs

    Mis en ligne  le 20 May 2017 - Lu 1970 fois

    Mis en ligne par :
    Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

    Site web facebook Twitter


    Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

    PUB