-
Le 14 May 2017 à 21:05 | mise à jour le 14 May 2017 à 22:11

L'arbitrage rink hockey par Xavier Bleuzen : les fautes graves et très graves

L'arbitrage rink hockey par Xavier Bleuzen : les fautes graves et très graves

Nous n'avons pas publié d'article il y a 15 jours alors que je voulais traiter des fautes graves et très graves. Rattrapons ce décalage pour pouvoir clore le chapitre des fautes.

Mis en ligne par  Jean LASSUEUR

Les fautes graves et très graves en rink hockey

Faute en rink hockeyDès qu'on parle de faute grave, cela est synonyme de carton bleu. Dès qu'on parle de faute très grave, cela est synonyme de carton rouge.

Les fautes graves

Elles sont comptabilisées au nombre de 11 dans l'article 26 du règlement. Je ne vais pas toutes les énumérer ici mais plutôt revenir sur celles qui entraînent des discussions sur le terrain.

Les principaux cartons bleus sont donnés pour contestation car il n'est pas permis de protester ou de s'adresser de façon agressive aux arbitres, adversaires ou aux personnes du public.

Ensuite il y a les crosses dans les patins qui entraînent la chute de l'adversaire avec ou sans intention. Donc si un joueur crochète un adversaire avec sa crosse et lève les bras pour dire qu'il n'a rien fait, il y aura quand même carton bleu.

Enfin il y a tous les coups donnés sans violence sur la tête, le tronc, les mains, les bras, les jambes, les genoux.

Ces 3 types de fautes sont relativement bien intégrées dans l'esprit de tous.

Maintenant il y a ces fautes qu'on ne voit pas souvent mais qui sont sanctionnées d'un carton bleu. 

  • Déplacer intentionnellement le but peu importe que ce soit le sien ou celui des adversaires.
  • Plaquer ou bousculer un adversaire contre la balustrade. Cette faute n'est pas comprise car bousculer un adversaire au milieu du terrain n'entraînera qu'une faute d'équipe. Mais le fait que ce soit contre la balustrade est dangereux et donc cela devient une faute grave.
  • Taper dans la crosse de l'adversaire qui est en train de tirer au but. Cette faute n'arrive pas souvent, mais quand c'est la cas, les arbitres ne doivent pas la rater.
  • Pendant que la balle est en jeu, à 4 contre 4, lors d'un remplacement, le remplaçant doit attendre que son partenaire soit sorti avant de rentrer sur la piste.
  • Pour un gardien, jouer intentionnellement la balle avec ses gants ou jambières en dehors de sa surface de réparation. Cette dernière, je ne l'ai encore jamais vue...

Cumul des cartons

Un joueur qui reçoit 3 cartons bleus dans un match, reçoit automatiquement un carton rouge et doit quitter le terrain.

NB : Le carton rouge est une conséquence du 3ème carton bleu, donc le jeu reprendra par la faute qui a entraîné ce 3ème carton bleu et donc l'infériorité numérique sera de 2 minutes.

Les fautes très graves

Xavier BleuzenIl y en a 12 dans l'article 27. Quand on parle de fautes très graves, on atteint le palier ultime des sanctions. Ces fautes n'ont pas leur place dans une enceinte sportive. Tous les comportements ou actes violents pouvant porter atteinte à l'intégrité physique d'une personne doivent être sanctionnés.

  • Proférer des menaces, injures, insultes ou faire des gestes obscènes
  • Agresser ou tenter d'agresser une personne
  • Répondre ou tenter de répondre à une agression
  • Jeter un objet quel qu'il soit sur une personne

Les fautes graves qui deviennent très graves

Certaines fautes qui sont à la base considérées comme graves, deviennent très graves si on y ajoute la notion de violence.

  • Crocheter avec violence les patins qui entraînent la chute de l'adversaire.
  • Tous les coups donnés avec violence sur la tête, tronc, mains, bras, jambes, genoux.

Les joueurs déjà suspendus

Un joueur qui est suspendu appartient pendant 2 minutes à la table de marque. S'il commet une faute grave pendant ce temps de suspension, cette faute sera considérée comme très grave et entraînera un carton rouge direct même si ce n'est qu'une faute grave.

Le staff technique

Dans le staff technique il y a l'entraîneur et les autres membres. Toute faute commise par un membre autre que l'entraîneur sera sanctionnée d'un carton rouge direct.

Les temps de suspension et d'infériorité numérique

  • Un carton bleu signifie une suspension du joueur et une infériorité numérique pour l'équipe (3 contre 4) de 2 min.
  • Si le même joueur reçoit un 2ème carton bleu immédiatement avant que le jeu ne reprenne sa suspension est de 4 min et l'infériorité numérique est de 4min (2 contre 4 pendant 2 min puis 2 min à 3 contre 4).
  • Un carton rouge signifie une exclusion définitive du joueur et une infériorité numérique (3 contre 4) de 4 min.

Dès qu'un but est marqué, il annule l'infériorité numérique mais le joueur suspendu reste à la table de marque pendant les 2 min.

A la semaine prochaine pour l'exécution du coup-franc direct et du penalty !

A lire également

L'arbitrage par Xavier Bleuzen : Les fautes d'équipe en rink hockey

L'arbitrage par Xavier Bleuzen : Les fautes techniques en rink hockey

L'arbitrage rink hockey par Xavier Bleuzen : bien démarrer un match

L'arbitrage rink hockey par Xavier Bleuzen : es blocs


Mis en ligne  le 14 May 2017 - Lu 1010 fois

Mis en ligne par :
Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

Site web facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB