-
Le 04 April 2017 à 13:04 | mise à jour le 04 April 2017 à 13:56

La Saga des frères Lesca : 25 ans de passion du rink hockey

La Saga des frères Lesca : 25 ans de passion du rink hockey

Un soir, après leur entraînement, une rencontre a été organisée avec les 3 frères Lesca pour nous raconter leur parcours dans l'univers du rink hockey. Aussi, Guilhem né en 1985, Olivier en 1987 et Sylvain en 1988, se sont retrouvés devant un plat de lasagnes accompagné d'une salade de quinoa, et se sont livrés...

Mis en ligne par  Jean LASSUEUR

Par Robert Hourcq

25 ans au SA Mérignac Rink-Hockey

Les Lesca avec Mérignac Contre PortoLe premier à chausser les patins fut Olivier car, considéré comme « pataud », il lui fallait faire du sport. Comme ses cousins Mathieu et Rémi Hourcq faisaient déjà du rink-hockey, le voilà sur la piste dès l'âge de 5 ans. Le plaisir qu'il a eu fut communicatif et c'est ainsi que les 3 frères se retrouvèrent au club de Mérignac la saison 1992-1993, année de la montée de l'équipe senior masculine du SAM en Nationale Elite (à l'époque 1ère division), soit pour eux maintenant 25 ans de rink-hockey à Mérignac.

Il y eu une petite exception pour Guilhem qui est parti jouer la saison 2006-2007 en Allemagne au club d'Iserlohn, pour voir si le rink était plus vert là-bas. Et Sylvain en 2010, passat 6 mois à Barcelone dans le cadre de sa formation professionnelle européenne.

Equipe de France

Tout en réalisant l'ensemble de leur carrière à Mérignac, ils ont été sélectionnés en équipe de France U20 et seniors. Pour eux, à chaque fois, ce fut un grand honneur de pouvoir défendre les couleurs de la France.

  • Guilhem a participé au championnat du Monde de Vigo en 2009
  • Olivier a participé aux championnats d'Europe de 2008 et 2010

Anecdote : En 2008 à Oviedo la France a perdu la 3ème place contre l'Italie, à qui a été accepté un but alors que la balle était rentrée par un trou dans le filet sur le côté. Les arbitres n'ont rien voulu savoir, si ce n'est de sanctionner des joueurs français qui contestaient, et le staff français n'a rien pu faire.

En 2010, au Championnat d'Europe en Allemagne à Wuppertal, Olivier et ses camarades ont eu leur revanche et ont obtenu la médaille de bronze, seule médaille de l'histoire de l'équipe de France Senior masculine.

Quant à Sylvain il a participé en 2015 à la Coupe des Nations de Montreux.

Quand on leur demande pourquoi, d'après eux, ils n'ont pas participé plus souvent aux sélections, les réponses sont de plusieurs ordres :

  • Il y avait des joueurs meilleurs qu'eux.
  • Il leur a été difficile de se libérer pour des raisons professionnelles ou de formation.
  • leur style de jeu n'était pas toujours en adéquation avec ce que demandait le sélectionneur.

« Quand on joue, on a la Gagne ! Mais avant et après il faut qu'il y ait du plaisir ; on n'est pas trop pour un jeu stéréotypé, il nous faut des prises d'initiatives et un peu de fantaisie. »

Insoumis peut-être, mais surtout Fidèles

Mérignac contre BarceloneQuand on leur demande s'ils ne sont pas des Insoumis, ils répondent que ce n'est pas le terme qu'ils emploieraient, même s'ils aiment bien ce mot.

« On se veut d'être à l'image du club de Mérignac :

 

  • Fidèles à la priorité donnée à la formation des jeunes,
  • Fidèles à l'ambiance familiale du club, où chacun prend sa place : éducateurs, entraîneurs, joueurs, arbitres, bénévoles, supporters. »

Anecdote : On est trois frères mais il y a quelques années on était 9 cousins à jouer au club. Comme nos grands-parents s'appellent Charpentié, on avait constitué une équipe « Carpenter Team » et un match a eu lieu contre une sélection du SAM. Le résultat on ne s'en souvient pas mais la 3ème mi-temps fut belle.

  • Fidèles à l'intégration des joueurs plus jeunes, comme de tous ceux qui veulent rejoindre le club. Et quand on voit comment Rémi Herman, Loïc Chibois, Arnaud Cremese, ou Antoine Leberre et Fabien Broustaud explosent en ce moment, on ne peut être que satisfait du choix politique que fait le club sous l'impulsion de ses Présidents passés et présent.

 

Et ils poursuivent notre discussion « Evidement cela nous demande des sacrifices » :

Trois entraînements par semaine, plus le match le week-end, travail en journée, pour Guilhem comme éducateur sportif, pour Olivier comme expert-comptable, pour Sylvain comme gestionnaire du droit du travail.

« Mais quelle joie, quel plaisir, que d'émotions de se retrouver pour jouer en championnat Elite, qui nous permet de nous retrouver en Coupe d'Europe, de communier avec notre public lors de ces folles soirées avec une salle pleine de supporters. »

Anecdote : Une année, on partait en avion pour jouer en Italie. Le commandant de bord refusait de prendre Sylvain qui avait un peu de retard à cause de sa carte d'identité, 3 joueurs de Mérignac qui restaient debout dans l'avion pour le faire monter, se sont vu, par ce même commandant de bord, obligés d'en descendre au bout de plusieurs minutes. Le lendemain, Ils sont allés en train jusqu'à Toulouse pour prendre un autre avion, arriver quelques minutes avant le coup d'envoi et gagner quand même le match !

« Pouvoir se déplacer en Italie, Espagne, Suisse, Allemagne, Angleterre, Portugal, ou dans les quatre coins de la France, cela forme notre jeunesse. Un jour le Maire nous a dit que nous étions les ambassadeurs de la ville. Pouvoir rencontrer des équipes comme Benfica, Porto, Vic, Barcelone, ce sont des moments inoubliables que nous apporte le rink-hockey. »

On aurait pu encore discuter des heures, mais les 12 coups de minuit venaient de sonner et... le lendemain matin il y a le boulot.

Un très grand MERCI à Robert Hourcq ainsi qu'à Guilhem, Olivier et Sylvain Lesca !

La famille Lesca

A lire également

Texte : Robert Hourcq
Mis en ligne  le 04 April 2017 - Lu 2556 fois

Mis en ligne par :
Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

Site web facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB