-
Le 06 January 2017 à 09:01 | mise à jour le 03 February 2017 à 08:26

Rencontre avec Mathilde Monneron, rideuse polyvalente par excellence

Rencontre avec Mathilde Monneron, rideuse polyvalente par excellence

Mathilde Monneron fait partie des rares patineurs à ne pas se cantonner à une seule pratique roller ou de la glisse. Chaque discipline est l'occasion d'étoffer son répertoire technique, de découvrir de nouvelles sensations. Rencontre...

Article par  Alexandre CHARTIER

Interview

Bonjour Mathilde, comment as-tu découvert et débuté le roller ?

Mathilde Monneron - Simonneedham photoprahAlors salut tout le monde ! J'ai débuté le roller aux alentours de mes 12 ans. Je jouais avec les copains de l'école au street hockey. Puis, juste à coté du spot où nous jouions, s'est construit un skatepark. Intriguée, j'ai commencé à tester les modules et de là c'était parti !
Je ne décrochais plus du skatepark. Je pouvais y passer des journées entières avec le sandwich et le gouter dans le sac (rires). Nouvelles rencontres,
nouveaux copains, nouveaux amis ; le "rollo game" commençait pour moi !

Tu es une patineuse polyvalente, on te retrouve aussi bien en street qu'en freeride ou en skatecross. Quelles sont les disciplines que tu pratiques ?

Effectivement j'aime la polyvalence, j'aime savoir maitriser mes patins. Mon objectif étant définitivement d'arriver à maîtriser toutes sortes de glisses sur les rollers. J'ai quand même un sacré doute quant à mes capacités en slalom (souplesse oblige).
Mais effectivement je pratique le street en inline, mais aussi depuis 2 ans en quads (patins traditionnels). Et je fais partie intégrante de la MoxiTeam !
Je pratique également le roller derby avec l'équipe d'Aubenas : les Criminal Nurses. Nous nous impliquons à fond de balle dans le championnat de France de roller derby.
Lorsque les dates sont concordantes avec mon emploi du temps j'essaie de participer aux évènements du Seba Beton On Fire : de la descente en roller dans les pistes de Bobsleigh. Pour le moment je n'ai seulement pu participer qu'à l'évènement de la Plagne en 2015, c'était de la folie ! La meilleure sensation d'adrénaline connue pour moi à ce jour... Seule face à la pente et surtout face à tes capacités et ta maîtrise du patin justement... Une pure sensation que je conseillerai à chacun.
Je pratique le skatecross aussi et le street en inline, mais cela devient de plus en plus rare pour moi en ce moment... je suis plutôt impliqué dans le quad qui est mon nouvel objectif de maîtrise.

A côté de ça l'hiver, je pratique le ski en freeride, puis l'été je m'oriente vers le VTT de descente, histoire de rien lâcher !

Que t'apporte chacune de ces pratiques ?

Un épanouissement complet. Comme je disais juste avant, le fait de maîtriser l'engin de glisse ou de ride n'importe lequel que ce soit : inline, quads, ski, VTT te permet d'accéder par la suite à une certaine forme de liberté. C'est pour moi un moyen de "locomotion" vers la liberté. Effectivement en bowl, comme en ski ou en VTT mon but est de trouver la ligne qui va me faire kiffer. Tu étudies ce qui se présente à toi et de là tu essaies de rentrer ta meilleure ligne, tout en jaugeant ton risque optimal pour donner le maximum et chercher une ligne plus ou moins complexe, avec la propreté en prime !
Cela apporte aussi un certain épanouissement de par les liens qui se créent avec toutes les personnes que tu peux rencontrer, dans chacune de ces disciplines. Mais surtout la roller family qui est pour moi une vraie famille, qui a su me faire grandir, découvrir le partage, différentes cultures, différents pays...

Mathilde Monneron - Gnaf

Te vois-tu essayer d'autres pratiques roller ?

Alors du coup, comme je disais, je me vois quand même mal me mettre au slalom ou à l'artistique car niveau grâce et souplesse pour le coup c'est quand même pas mon point fort (rires).
Par contre, ça fait 2 ans que j'ai vraiment envie de me mettre à la descente, mais niveau timing je n'arrive jamais à être dispo.

Tu sembles toujours prendre du plaisir quand tu pratiques, on te voit toujours sourire aux lèvres. Il t'arrive d'avoir du mal à aller à l'entraînement ?

Haha ! Alors le truc c'est que j'ai du mal à aller à l'entraînement justement. J'ai jamais vu le roller comme de l'entraînement et c'est justement ce qui me fais défaut dans le roller derby. Pour le coup, lorsque je chausse les patins, c'est quand la motivation est au rendez vous, que les copains sont dispos pour la session et qu'il fait beau ou chaud. Je ne vais pas m'entraîner, je vais m'amuser avec les copains... C'est quand même bien différent. J'ai toujours pris le roller comme un kiff à partager, sans réelles contraintes (pas d'horaires...).
Et pour le coup en roller derby, ben c'est bien plus carré. Effectivement le fait d'être un sport d'équipe et d'avoir accès à un gymnase partagé oblige forcément à respecter un horaire. Le lieu est imposé à chaque fois. Du coup, pour moi, c'est un gros problème, moi qui n'ai jamais vécu le roller comme ça. J'ai toujours pratiqué des sports individuels... c'est assez difficile de s'adapter. Mais bon le kiff est là, donc je ne me force pas trop non plus !
Du coup, effectivement, je prends toujours très grand plaisir à patiner !

Mathilde Monneron - Marc Fremont

Comment concilies-tu ton métier et la pratique à ce niveau ?

Cela fait un an et demi maintenant que je suis infirmière et ça commence vraiment à être difficile de tout gérer. En effet, je travaille 1 week end sur 2. Du coup, pour les contests, ce n'est pas évident. Après, j'ai une très bonne équipe au boulot qui comprend mes obligations et m'arrange le plus possible. Mais c'est vrai que t'es vite fatiguée entre le boulot et les contests à droite à gauche, les sessions avec les copains, le derby. Le temps pour se poser et profiter de la famille est assez mince. Mais j'me dis toujours qu'il faut profiter à fond tant que c'est possible. Et puis le fait de taffer dans cette branche te le confirme tous les jours. Donc on dormira quand on sera mort ! En attendant profitons au maximum de tout ce qui est possible de faire !

A quoi ressemble une semaine type pour toi ?

Alors une semaine type pour moi, c'est taf soit le matin soit l'après midi, et puis le reste du temps ca essaie de se caler des sessions soit au bowl, soit à la pumptrack du coin (sourire). Le jeudi soir Derby. Des sessions de "crossfit" si possible 2 à 3 fois par semaine. Puis les contests ou les sessions dans la région quand je suis dispo les weekends. Les sorties avec les copains, les coucous à la famille et la cuisine et de la lecture le reste du temps :)

Mathilde Monneron - Booga Hellka

Y a-t-il un ou une sportive qui t'inspire ?

Je n'ai pas vraiment de sportif favori mis à part toutes les personnes qui vivent leur passion à fond. Après, niveau skating en street forcément j'ai mes petits préférés qui sont Chris Farmer, Dustin Latimer, Alex Broskow...

Quels sont tes projets roller pour l'avenir ?

Alors je dirais que j'ai un projet qui va se réaliser dans un futur très très proche :le 14 Janvier je vais participer au Redbull Crashed Ice 2017 à Marseille (France)
Et là c'est pas du roller, c'est du patin à glace, mais c'est la même discipline que le skatecross sur la glace. Un des plus gros défis (après le SEBA Beton On Fire) que je vais essayer de relever. Effectivement j'ai eu la chance de recevoir une Wild Card pour pouvoir participer à cet évènement fou ! Je ne cesse de me dire que c'est comme le skatecross, mais là, ca va descendre sévère ! Et la glace c'est pas encore la maîtrise totale (rires). C'est pour ça que depuis 2 semaines je suis non stop à la patinoire. J'ai un coach particulier qui me drive depuis une semaine, mais l'annonce de ma participation a été très tardive, je n'ai connu la nouvelle qu'à 3 semaines de l'évènement ce qui fait un plan d'entrainement et sa mise en place plutôt en flux tendu :). Mais en même temps j'aime bien avoir de tels défis à relever, donc ma foi on verra bien...
Et puis sinon j'aimerais arriver à pratiquer la descente vraiment.
Après avec une amie qui a un cheval on essaie de s'organiser pour tester le Roller Joering, ca va être bien fun aussi:)

Mathilde Monneron - Booga Hellka

Tribune libre : si tu veux parler d'un ou plusieurs sujets qui te tiennent à cœur.

Alors je parlerais de la démocratisation du sport féminin et du coup du roller au féminin en ce qui concerne le street. J'ai pu vivre une vraie croissance de ce côté avec un niveau qui n'a cessé de progresser. Un très grand merci pour cela à tous les organisateurs de contests qui ont pensé à nous, à nous reconnaître en tant que catégorie, en nous donnant de l'importance de par les tranches horaires accordées aux filles, ainsi qu'au niveau des lots. Les sponsors qui croient enfin aux girls et leur donne de la reconnaissance. Je tiens à remercier toutes les personnes investies dans différents projets mis en place pour mener à bien cette démocratisation du sport féminin dans les skateparks en particulier. Après en quads ce n'est déjà plus tout à fait pareil... A la base le derby étant un sport féminin, de plus en plus de fille commencent à venir fréquenter le skatepark et ca ça fait plaisir ! Du coup ne lâchez rien les meufs ! :)

Un grand merci à mes sponsors qui me suivent dans toutes mes aventures : Seba Skates, Hawaii Surf, Moxi Rollerskates et Radnuts

Mathilde Monneron - Booga Hellka

Fiche technique

Mathilde Monneron - Marc FremontNom : Monneron
Prénom : Mathilde
Date de naissance : 5 Juillet 1985
Née à : Valence (26)
Taille : 1, 67 m
Poids : 53 kg
Pays : France
Habite : Valence (Drôme)
Premiers pas en roller : 1997
Catégorie : senior dames
Études : Licence STAPS (Education et Motricité), Master 1 STAPS (Ergonomie, Ingénierie, Conception de Produits), Diplôme d'Etat d'Infirmière
Points forts : Dynamisme, optimisme
Points à améliorer : Etre à l'heure !
Autres sports : Ski, VTT, Enduro (moto), plongée sous marine
Le dernier film vu : Demain (Mélanie Laurent)
Musique préférée : Les Beach boys ! Et le Rock des années 40 à 60
Jeux vidéo : Mario Kart, mais alors ca remonte à quelques souvenirs déjà...
Lectures : Courrier International (hebdomadaire),Le XXI, Le 6 mois (Bi Semestriel), Libérez votre cerveau (Idriss Aberkane), Le charme discret de l'intestin (Giulia Enders), Cosmos ( Michel Onfray), Une nouvelle conscience pour un monde en crise ( Jeremy Rifkin)
Aime : Les sports de glisse, les gens, le partage
N'aime pas : La solitude
Club / équipe : Roller S Valence (Club), Criminal Nurses : Derby Aubenas (07)
Meilleur souvenir : Mon 1er titre de Championne du Monde de Skatecross en 2013 à Shanghai
Languées parlées : Français et j'essaie de me débrouiller comme je peux en Anglais
Alcool ou jus de fruit ? Rha un peu des deux quand même...^^
Plage ou montagne ? Montagne !
Matin ou le soir ? Soir
Fromage ou dessert ? Fromage
Rap, métal ou techno ? Rap, mais si je pouvais dire Rock ce serait quand même mieux :)
Football ou de rugby ? Rugby

Palmarès

  • Quadruple championne du Monde de Skatecross (2013 -2014 - 2015 - 2016)
  • 3ème SEBA Beton On Fire La Plagne 2015
  • Championne de France de Bowl (2009, 2012, 2013)
  • Championne de France Street 2010 (Gap)
  • 1ère FISE Montpellier 2012
  • 1ère Street Bowl Contest Lausanne (2010, 2011, 2015)
  • 3ème Winterclash 2010 (Berlin) 

Liens utiles

Photos : Booga Hellka
Simonneedham photopra
Gnaf et Marc Fremont
Mis en ligne  le 06 January 2017 - Lu 2743 fois

Article par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB