-
Le 29 December 2016 à 09:12 | mise à jour le 01 January 2017 à 11:38

Rencontre avec Sébastien rastegar, descendeur qualifié pour le Redbull Crashed Ice

Rencontre avec Sébastien rastegar, descendeur qualifié pour le Redbull Crashed Ice

Sébastien Rastegar fait partie des patineurs français qualifiés pour la première étape du Redbull Crashed Ice 2017 à Marseille (France). On le connaît surtout dans le monde du roller pour ses performances en descente. Interview...

Mis en ligne par  Alexandre CHARTIER

Interview

Bonjour Sébastien, comment as-tu découvert et débuté le roller ?

Sébastien RastegarA l'école primaire, parmi les activités sportives, figurait le roller. Comme mes camarades et moi avons décidé d'acquérir une paire de rollers (des quads), cette activité est naturellement devenue extra-scolaire.

Quelles sont les disciplines que tu pratiques en roller ?

Aujourd'hui je fais quasi exclusivement de la descente. Je passe parfois au skatepark pour le fun et dans l'espoir de garder une minimum de forme physique, mais je n'y vais pas suffisamment fréquemment pour que cela ait le moindre impact ! :)

Qu'est-ce qui t'a amené à la pratique de la descente ?

J'ai découvert la descente par hasard en voyant 2 farfelus sprinter en sens inverse sur un short-track puis se mettre en position de schuss jusqu'à l'arrêt.
Je me suis brièvement rapproché des descendeurs parisiens, et sachant déjà slider, j'ai eu droit à quelques sessions d'initiation en région parisienne avant de partir travailler 2 ans en Allemagne. Ce n'est qu'à mon retour en 2013 que j'ai réellement commencé à me déplacer sur les événements, entouré des membres d'Estrem Dounill, qui m'ont tout appris.

Pratiques-tu d'autres sports que le roller en parallèle ?

J'ai fait deux ans de boxe, j'ai adoré ça mais les horaires étaient trop contraignants. Je me suis rabattu sur l'escalade, il y a une salle en face de chez moi et les horaires sont très larges. Aujourd'hui je suis carrément accroc !

Que t'apporte chacune de ces pratiques ?

La boxe m'a fait énormément gagner en cardio et en explosivité. Mon niveau en descente a fait un bond en 2014, c'est l'année où j'ai été le plus compétitif. L'escalade m'apporte un surplus d'équilibre et de placement du corps, mais j'ai presque tout perdu en cardio/explosivité.

Te vois-tu essayer d'autres pratiques roller ?

Cela fait 3 ans que j'aide à organiser et que je participe à la Menil'descente, un événement hybride entre descente et skatecross qui se tient rue de Ménilmontant, en plein Paris (8% de pente environ). Cela me donnerait presque envie de me mettre au skatecross, mais il me manque une dimension vitesse qui n'existe qu'à la Menil'descente.

Le Redbull Crashed Ice : comment s'est présentée l'opportunité ?

c'est le fruit d'un gros hasard. Cela fait un moment que j'ai envie de m'y essayer. J'ai cotoyé plusieurs pratiquants lors des compétitions sur piste de bobsleigh (Beton On Fire). Certains sont très bien classés. Il existe depuis peu des riders cup ouvertes à tous. C'est ainsi que je me suis rendu en Autriche, ignorant totalement qu'il y aurait des wildcard distribuées aux deux meilleurs français pour Marseille.

Parle-nous des qualifications...

Nous sommes arrivés 2 jours en avance, les organisateurs nous ayant fait savoir qu'il était possible de s'entraîner sur la piste avant l'événement. Nous avons très rapidement maîtrisé la partie basse, composée de sauts, de modules et d'une chicane prise en appui à haute vitesse. Là où nous avons beaucoup à apprendre, c'est sur le toucher de glace. La partie haute était composée de virages très serrés, de freinages donnant sur un virage en dévers sur une glace creusée et abîmée par les nombreux passages. J'y ai passé plusieurs heures à tomber encore et encore, avant de me raviser à passer le virage en freinant dans le sens opposé au virage, comme on le fait souvent en descente à haute vitesse (il y a toujours un côté plus naturel que l'autre). C'était malheureusement peu efficace et surtout sans commune mesure avec l'attaque qu'avaient les autres participants.

Ce n'est que le 3ème jour, peu avant les qualifications, qu'un affûteur est arrivé. J'y ai déposé mes patins, il m'a regardé bizarrement et m'a demandé si je comptais vraiment descendre avec ça. La lame était voilée, les carres pas au même niveau, le profil en vagues. Il n'a pu rectifier que les carres pour les mettre à plat, et j'ai compris dès le premier essai que mon problème sur la partie haute était aussi matériel.

Il n'y avait plus qu'à voir où cela me plaçait par rapport aux autres. Les qualifications m'ont placé 56ème sur environ 160 participants hommes. C'était 4 secondes derrière les meilleurs (un gouffre quand ils descendent en 30 secondes), mais pour une première participation sans rien connaître à la glace, c'était très encourageant ! Flavien Du Peloux, avec qui je me suis entraîné tout le weekend, a réussi à faire 1/10ème de mieux, le plaçant 51ème. Pascal Briand, venu avec nous et n'ayant pas l'habitude des sauts, termine 101ème. Les 64 meilleurs temps étant sélectionnés d'office pour les phases finales, nous venions de gagner nos invitations pour Marseille, bien que je n'en sois pas totalement sûr à ce moment-là. Ce n'était de toutes façons pas mon objectif premier.

Les finales ont été laborieuses, je me suis fait déposer sur la partie haute. J'ai failli pouvoir remonter sur le 3ème qui chute avant la chicane, mais je tombe aussi dans le grand virage du bas, de vieux réflexes de roller qui me font remettre du poids sur le pied intérieur, me faisant une superbe balayette tout seul comme un grand :) Flavien lui parvient à passer le 4ème suite à une chute juste devant l'arrivée, mais dans l'ensemble, on a du boulot !

Redbull Crashed Ice en Autriche (photo : Mark Roe)

Quel est ton métier ?

Je suis dans le développement informatique, en freelance. Etre à mon compte me laisse suffisamment de flexibilité pour prendre des congés lors des compétitions et des évènements qui m'intéressent.

A quoi ressemble une semaine type pour toi ?

Logo Redbull Crashed IceUn boulot à temps plein, du sport (escalade, skatepark et en ce moment un peu de patinoire), du bricolage, un peu de mécanique et des potes.

Y a-t-il un ou une sportive qui t'inspire ?

Personne en particulier, je me contente des rencontres et n'hésite pas à observer ceux qui ont un meilleur niveau lorsque j'ai la chance de les suivre en compétition ou en entraînement.

Quels sont tes projets roller/glace pour l'avenir ?

Continuer de m'amuser et de prendre du niveau sans m'y forcer. J'ai tenté de me motiver à faire de la musculation/cardio en salle, mais courir sur un tapis, faire du vélo ou pousser de la fonte m'ennuient beaucoup trop !
L'objectif aujourd'hui est de remonter petit à petit le classement du Redbull Crashed Ice, et il va falloir trouver un moyen ludique d'y parvenir !

Tribune libre : si tu veux parler d'un ou plusieurs sujets qui te tiennent à coeur...

Nous cherchons de l'aide pour financer notre activité : les déplacements, les compétitions se déroulant souvent à l'étranger pour la piste de bobsleigh et le Redbull Crashed ice, et le matériel dont les patins, les dossards, etc. C'est un sacré poids financier !
Le shop Marseillais Roller'n'co m'a par exemple fourni du matériel pour Marseille et c'est un énorme coup de main. Surtout que n'y connaissant rien, j'ai pas mal de test de matériel à faire avant de me sentir à l'aise sur la glace. J'ai monté un châssis de patin à glace sur des boots de roller, et vais essayer de passer à un support avec lames interchangeables. Il faudra peut-être s'habituer à de vrais patins à glace à l'avenir. On verra !

Sébastien Rastegar

Vidéo de descente dans la piste de Bobsleigh de Sigulda (Lettonie)

Fiche technique

Nom : Rastegar
Prénom : Sébastien
Date de naissance : 08/07/1985
Née à : Téhéran, Iran
Taille : 178 cm
Poids : 68 kg
Pays : France
Habite : Villejuif (94)
Premiers pas en roller : en primaire
Catégorie : senior homme
Etudes : Master of Information Technology (Epitech)
Points forts : Bête
Points à améliorer : Condition physique
Autres sports : Escalade, boxe, snowboard
Le dernier film vu : ?
Musique préférée : "September" - Earth wind & fire
Jeux vidéo : Assetto Corsa
Lectures : Niet
Aime : Oui
N'aime pas : Non
Qualités : Motivé
Défauts : Motivé
Club / équipe : Estrem dounill
Meilleur souvenir : Beaucoup trop de concurrence
Pire souvenir : Aux oubliettes
Languées parlées : Anglais, iranien, allemand (moyen)
Alcool ou jus de fruit ? Alcool
Plage ou montagne ? Montagne
Matin ou soir ? Soir
Fromage ou dessert ? Fromage
Rap, métal ou techno ? Les 3 mon capitaine, mais du bon
Football ou de rugby ? Aucun des deux
Palmarès : Champion de France de descente 2014, régulièrement sur les podiums en coupe du Monde/Beton on Fire

Sébastien Rastegar

Liens utiles

Voir notre page du Redbull Crashed Ice 2017 à Marseille (France)

Photos du Redbull Crashed Ice : Mark Roe
Mis en ligne  le 29 December 2016 - Lu 4857 fois

Mis en ligne par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB