-
Le 07 December 2016 à 16:12 | mise à jour le 07 December 2016 à 18:28

Coupe d'Europe féminine rink hockey 2016-2017 : le bilan des rencontres Mérignac - Benfica par Adeline Le Borgne

Coupe d'Europe féminine rink hockey 2016-2017 : le bilan des rencontres Mérignac - Benfica par Adeline Le Borgne

A l'issue des matches aller et retour du tour préliminaire de la Coupe d'Europe dames de rink hockey 2016-2017, l'équipe de RH / REL a pris contact avec Adeline Le Borgne, joueuse de Mérignac pour faire le bilan des deux rencontres Mérignac - Benfica...

Mis en ligne par  Jean LASSUEUR

Entretien

RH : Bonjour Adeline, vous avez réalisé un 0-5 à Mérignac et un 2-7 à Benfica. Quelles ont été vos impressions, les points positifs, les points négatifs de Mérignac ?

Mérignac / BenficaAdeline : Lors de la première rencontre, nous avons plutôt bien défendu mais nos attaques étaient trop timides.

La deuxième rencontre fut beaucoup plus animée, beaucoup de jeu en contre-attaque. Les dés étaient déjà lancés alors forcement le jeu était plus ouvert. Nous n'avons pas su retranscrire une rigueur défensive et les erreurs ont été plus nombreuses. Le point positif est que nous avons su récupérer de nombreuses balles pour partir en contre mais sans trouver la faille pour le moment, mais ça viendra ! Nous avons également perdu 3 occasions de marquer (2 Cfd et 1 penalty) La concrétisation de ces occasions aurait pu changer la physionomie du match...

Lors des 2 parties, vous avez tenu la moitié d'une mi-temps, même légèrement plus à Mérignac. Le physique a-t-il joué un rôle ?

En effet nous avons résisté aux premiers assauts des Portugaises qui nous ont dominé très largement. Je ne pense pas que le physique soit responsable de cela mais nous avons payé les erreurs commises et nous n'avons pas eu les moyens de revenir au score.

La partie de Benfica a-t-elle été plus "disputée" que celle de Mérignac, sachant que 2 cartons bleus ont été distribué aux joueuses locales à Benfica, plus un penalty ? Les fautes d'équipe étaient de 6-5 à Mérignac et 2-11 à Benfica.

Les deux rencontres ont été jouées à fond, sans se faire de cadeaux. Le match retour a été plus animé que celui de l'aller. Les Portugaises ont sans doute joué le match-aller pour assurer leur qualification et nous avons joué le retour pour nous faire plaisir en portant le jeu de manière plus offensive d'où nos deux buts inscrits, mais nous nous sommes plus largement exposées aux contres.....d'où le nombre de buts encaissés.
Les fautes commises sont sanctionnées justement et certaines par des cartons bleus mais elles reflètent l'engagement des deux équipes plutôt qu'un climat de tension.

Un mot sur les gardiennes, Manon Abiven et Maria Vieira qui n'ont pas laissé passer un seul tir de pénalité, ou presque.

Mérignac / BenficaManon, notre gardienne a été énormément sollicitée. Malgré sa blessure elle n'avait d'autre choix que de tenir sa place faute de doublon à ce poste. Maria, la gardienne portugaise, est parmi les meilleures du monde. Elle a stoppé beaucoup de balles. Benfica a également fait jouer sa gardienne remplaçante dès le milieu de la deuxième mi-temps et s'est également illustrée sur de nombreuses occasions.

Marlène Sousa a inscrit 2 buts à Mérignac et 4 à Benfica. Elle a aussi été nommée MVP, soit la meilleure joueuse du Mondial au Chili. Que pouvez-vous dire à son sujet ?

Marlène est incontestablement la meilleure joueuse depuis le Mondial. Ses prestations sont excellentes et elle porte l'équipe dans laquelle elle joue. C'est une joueuse très discrète qui possède beaucoup d'atouts. Une qualité de patinage qu'on connaiît bien des Portugais, une fluidité technique qui fait que l'on a l'impression que la balle est toujours collée à sa crosse, et le sens du but. Il est évident qu'il vaut mieux l'avoir dans son équipe que contre.

L'ambiance entre les deux équipes a semble-t-il été exceptionnelle aussi bien à Mérignac qu'à Benfica où vous avez même réalisé ensemble un "Mannequin Challenge". Que pouvez.vous en dire ?

L'ambiance entre les deux équipes était en effet très bonne. Nous avons d'abord joué les rencontres et ensuite nous avons partagé de bons moments tant au match aller qu'au match retour. Nous avons réalisé un mannequin Challenge après le match où nous nous sommes bien amusées. Le club de Benfica nous a même reçu dans les loges du stade de la Luz pour partager un repas et nous avons eu le droit de voir le stade des tribunes. Vraiment sympa.

A votre avis, quelles sont les chances de qualifications de Noisy et Coutras à l'occasion des quarts de finale ?

Les équipes françaises encore en lisse auront fort à faire pour se qualifier pour le Final-4.

Noisy tombe contre Voltrega, actuelles Championnes d'Europe, la tâche sera à mon sens quasi impossible, surtout sur la piste de Voltrega. La probabilité est de 80/20.

Les Coutrillonnes ont, elles, beaucoup plus de chance de se qualifier face à Benfica. Ça sera un match très disputé avec deux équipes très offensives. Les gardiennes auront un rôle important. Même si, avec Coutras, nous avions perdu la finale il y a 2 ans, l'équipe de Benfica me paraît moins complète actuellement. La probabilité est plus de l'ordre du 50/50 ou même de 60/40 pour Coutras.

Un grand MERCI, Adeline

 

Mérignac / Benfica

Liens utiles

Voir la galerie photo du SA Mérignac

Voir notre page du tour préliminaire retour de la Coupe d'Europe féminine 2017

Mis en ligne  le 07 December 2016 - Lu 1406 fois

Mis en ligne par :
Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

Site web facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB