-
Le 17 October 2016 à 09:10 | mise à jour le 14 November 2016 à 22:06

Test des roller freeride Powerslide Kaze

Test des roller freeride Powerslide Kaze

Powerslide nous a fait parvenir l'un des derniers nés de sa gamme de roller freeride : le Kaze. Il s'agit d'un modèle équipé d'une platine Trinity en 4x80 mm. Banc d'essai...

Article par  Luc BOURDIN

Test

Analyse et premières hypothèses

Powerslide Kaze 2016

Aucun doute sur la destination du patin à première vue : une coque haute avec des boucles de serrage en plus du laçage, une platine courte montée en 4x80 mm et des roues dures (85A) au profil arrondi : nous avons affaire à un patin de freeride qui devrait également contenter pas mal de slalomeurs.

En regardant plus en détail, quelques choix surprennent :

  • Le choix d'une chaussure souple/dure, un concept assimilé au confort, une caractéristique opposée à la réactivité que l'on peut attendre pour un usage freeride.
  • Pour les freerideurs, le renfort de protection latéral pour les dérapages n'est pas interchangeable (sans doute difficile à visser sur une soft boot ! ) et il n'y a pas de d'absorbeur de choc ni la place suffisante pour se caler sur un coping ou un muret pour les pratiquants issus du street. On se positionne donc plutôt sur un modèle de pratique freeride "soft".
  • Pour les slalomeurs, le montage en flat sans rockering prévu et l'épaisseur du chausson n'en fait pas non plus, a priori, un patin orienté pour les spécialistes mais plutôt vers des pratiquants ponctuels.

La chaussure

Elle a été réalisée sur le même moule que le Swell, hormis le fait qu'elle possède 3 points de fixation avec le concept Trinity. Elle est équipée de boucles micrométriques en lieu et place des straps et des coloris différents. La coque souple/dure nous renvoie aux premières tentatives d'évolution du in-line avant la démocratisation des coques rigides équipées de chaussons amovibles. Elle présente un grand contraste : sa base est très enveloppante et rigide alors que le haut du patin est très souple. Le spoiler ne suffit pas à la rigidifier.

La chaussure du Kaze est articulée. Elle pèse 883 grammes. Le spoiler est démontable à l'aide d'une clé torque. Comme sur de nombreux modèles de la marque cette année, elle est aérée sous le pied... Exit les sessions shuffles sous la pluie !

La fixation de la platine à la chaussure se fait en 3 points en raison de l'utilisation du concept Trinity. Seuls des modèles avec platine Trinity seront donc compatibles pour des customs, mais il y a fort à parier sur le développement de ce système tant il est concluant ! 

Design

L'aspect sobre et la finesse de cette coque ont fait l'unanimité parmi les 4 testeurs qui ont essayé le Kaze.

Powerslide Kaze 2016

Le serrage

Powerslide Kaze 2016Powerslide a opté pour une combinaison classique : lacets sur l'ensemble du pied puis boucles micrométriques sur le cou de pied et la naissance du tibia.

Les lacets coulissent correctement, mais nécessitent quand même qu'on s'y prenne en plusieurs fois pour serrer de manière optimale, et comme pour la plupart des patins optant pour cette combinaison, le laçage est gêné par la trop grande proximité avec les boucles.

En revanche, en cherchant à serrer la boucle du cou de pied pour un serrage très près du pied pour compenser l'épaisseur du chausson, le système saute ! Le fait de ne pas pouvoir aller au-dessus d'un certain niveau de serrage engendre une légère perte de précision.

Les boucles paraissaient fragiles et laissaient un mauvais apriori à la manipulation. Seules les boucles du cou de pied sont démontables, les autres sont fixées par des rivets, et manque de chance, sur le modèle testé, une des boucles s'est bloquée et il a fallu forcer pour sortir mon pied du patin plus d'une fois sur deux !

Maintien

Il est très paradoxal. Le bas du pied est parfaitement maintenu, il y a même de l'air qui s'échappe du patin quand on rentre les pieds dedans tellement il épouse leur forme. La cheville en revanche n'est pas suffisamment maintenue. Cela reste gérable en petites roues, notamment grâce aux millimètres gagnés sur la garde au sol avec le système Trinity. En revanche, avec des roues de 100 mm, le maintien devient vraiment insuffisant quelle que soit la pratique.

Confort

Le chausson est fixe, épais et de bonne finition mais il est difficile d'y insérer le pied. Une fois le pied dedans, on se sent calé et confortable. Cependant, lors des premières sorties, des frottements au niveau du talon nous ont ont valu quelques ampoules. Heureusement, le chausson se fait rapidement au pied et le pied s'endurci en conséquence, rien d'insurmontable.

Le train roulant

Powerslide Kaze 2016

La platine Trinity

Robuste et courte (243 mm), sa principale particularité est l'innovation du système Trinity. Au lieu des deux points de fixations centrés que l'on trouve sur toutes les platines de roler in-line, le point avant est dédoublé de part et d'autre de la platine. Cela permet de gagner de l'espace entre les roues et la chaussure pour abaisser la garde au sol, tout en améliorant la restitution d'énergie.
Avec 197 grammes sur la balance, la Trinity est un peu plus lourde que ses concurrentes, mais elle est aussi plus solide, de par sa construction, notamment grâce à ses ponts de renfort.
Avant le test, j'ai parcouru la description du produit sur le site de la marque, et je partais avec un apriori négatif en me disant qu'il ne s'agissait que d'arguments commerciaux.
Après test, je vais avoir du mal à me passer de cette nouveauté tant elle est révolutionnaire ! Malgré la souplesse de la chaussure et des roues d'origine plutôt de milieu de gamme, j'ai obtenu une poussée plus puissante qu'avec mes coques habituelles, et une vitesse de déplacement égale à celle obtenue avec des 3x110 mm et des roues de qualité. Il me tarde de pouvoir essayer cette platine avec une coque rigide compatible et des roues haut de gamme.

Powerslide Kaze 2016

Les roues

Powerslide Kaze 2016Powerslide a équipé le Kaze de roues Spinner pleines avec un noyau légèrement ajouté, un modèle de type roller freeride / hockey. Le surnoyau possède un profil plutôt rond. La roue d'origine est donnée pour une dureté 85A, nous l'avons mesurée à 86A. Elle est parfaitement dans la norme.
Masse : 100 grammes par roue.

Les Spinner ont une usure assez lente et très régulière, leur adhérence est correcte quelles que soient les conditions. Elles glissent également plutôt bien en slide. Un bon modèle de série.

Les roulements

Powerslide travaille depuis quelques temps avec la marque Wicked. Jusqu'à maintenant, les roulements sont restés silencieux et la glisse est toujours fluide malgré un usage par temps variés.

Rapport qualité/prix

Difficile de comparer le tarif du Kaze à celui d'un autre patin de gamme équivalente dans la mesure où il est équipé d'un concept encore unique sur le marché (Trinity). A 339 €, il se positionne au même budget qu'un Seba FR 110 ou 40 € plus cher qu'un Seba FR-A ou encore 30 € de plus qu'un Seba FR1 Deluxe 80.

Conclusion

Ce patin semble destiné aux coureurs qui veulent se mettre au freeride. La hauteur de la chaussure ne devrait pas les gêner et le maintien du bas du chausson leur donnera des repères dont ils sont coutumiers. Et plus que tous les autres patineurs, ils seront sensibles aux performances permises par le système trinity, ce qui devrait les réconcilier avec les platines courtes ! Les freeriders purs préfèreront le modèle Tau de Powerslide, également équipé du Trinity mais avec une coque plus rigide.

Les points forts et à les points à améliorer

 Points forts

Les plus

+ Le système Trinity
+ La structure aérée
+ Le confort

points à améliorer 

Les moins

- Le maintien de la cheville
- La qualité des boucles micrométriques
- Plusieurs clés différentes nécessaires
pour démonter le patin (Torque / Allen 6 pans)

Fiche technique

Marque : Powerslide
Année : 2016
Modèle : Kaze
Coque : souple/dure Composite Vi Trinity Pain Free avec chausson intégré
Serrage : boucles micrométriques et lacets
Pointure : 40-46 EU|7-12 US
Platine : Aluminium Trinity de 243 mm ou 231 mm selon la pointure
Entraxe : 165 mm
Roues : Powerslide Spinner 76 mm ou 80 mm 85A selon la pointure
Roulements : standard (608) Twincam - ILQ 9
Entretoises : Metal
Masse en 43 EU : 1613 grammes
Commentaire : Platine de 231 mm et roues de 76 mm en 40 et 41EU
Usage recommandé : pratique du freeride

Galerie photo

Liens utiles

Photos : Powerslide et Alfathor
Mis en ligne  le 17 October 2016 - Lu 2145 fois

Article par :
Luc s'est illustré sur pas mal de domaines en plus de 30 ans de roller... C'est un des fondateurs de la commission de freestyle à la FFRS, c'est lui qui a créé les contenus des premiers brevet d'état de roller acobatique par exemple. Il en a d'ailleurs assuré l'ensemble des formations pendant 10 ans. On l'a connu athlète en saut et en slalom avant de le voir performer en street puis en skatecross. Il a rédigé de nombreux articles dans la presse spécialisée ou sur le net, développé une platine de quad avec Hawaii surf (la monolith), dessiné de nombreux skateparks en France, formé des juges internationaux avec l'IFSA en slalom et jugé de nombreux contests en slalom comme en street.

Site web facebook

Photographe :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !
Site web Google+ facebook Twitter



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB