-
Le 07 October 2016 à 09:10 | mise à jour le 07 October 2016 à 10:13

Le mondial rink de Christine Gohet

Le mondial rink de Christine Gohet

Christine Gohet, mère de deux joueuses de l'Equipe de France de rink hockey dames, nous raconte sa folle semaine passée à Iquique à suivre les filles à l'occasion de cette aventure à l'autre bout du monde...

Mis en ligne par  Christine GOHET

Une aventure

Celia GohetL'aventure a commencé dès le jeudi 22 septembre à l'arrivée à l'aéroport. C'était déjà une sacrée aventure pour moi que de partir si loin et d'aller voir mes filles assister à leur premier mondial au Chili, pays que je ne connaissais pas. Le voyage allait être long, environ 17h de vol, 2 escales et 5h de décalage horaire !

Après une journée de voyage, nous sommes arrivés à Iquique, ville qui annonçait dans les rues le mondial féminin de rink hockey. Ça y est, on y était !

Samedi 24 septembre

L'équipe de France ne jouait pas mais il y avait la cérémonie d'ouverture, qu'il ne fallait râter sous aucun prétexte.
Mais, avant cela, il fallait aller retirer les places à la mairie d'Iquique, places réservées au préalable quelques jours auparavant via le net. Mais, surprise! en arrivant, à la billeterie, nous n'étions pas inscrits sur la liste des 250 "privilégiés" alors qu'il y avait environ 2000 places. Il fallait donc négocier tous les matins ces fameuses entrées jusqu'à ce que je discute avec le président de la Fédération Chilienne et que je lui explique que nous sommes 4 supporters français et qu'il n'était pas concevable que l'on voit les matchs de l'équipe de France sur grand écran depuis l'extérieur ! C'était des négociations quotidiennes mais nous y sommes arrivés puisque nous avons assisté à tous les matchs.

Il y eut une belle cérémonie d'ouverture avec présentation des différentes nations puis folklore local.
Je ne réalisais toujours pas que j'allais voir une compétition mondiale jusquà ce que les filles entrent en "scène". L'émotion fut intense même si je le avais déjà vues l'an dernier lors de l'Euro à Matera. Nous allions pouvoir assister à de beaux matchs de rink hockey de haut niveau !

Dimanche 25 septembre

Colombie ItalieL'équipe de France commençait le mondial le lendemain soit le dimanche 25.09 à 12h30 contre l'équipe la pus faible du groupe, l'Afrique du Sud. Ma seule déception a été de ne pas avoir entendu la Marseillaise pour leur 1er match, ni aucun hymne national. Superbe matinée des 4 supporters français puisque notre nation avait remporté ce match 8-0.

Lundi 26 septembre

Le lendemain, les choses devenaient plus sérieuses car la France allait affronter l'Espagne, championne d'Europe. La France signait sa première défaite (7-2) mais quel plaisir de les voir jouer face à une équipe qui joue vite et qui impressionne avec des grandes figures de hockey.

Mardi 27 septembre

Le mardi c'était contre le Portugal, vice championne d'Europe à Matera et donc autre équipe redoutée ! La France connaitra sa 2ème défaite mais avec un score moindre (3-1).
Le stress commençait à monter et on faisait des calculs afin de savoir si la France faisait partie des 8 meilleures équipes pour continuer la compétition. Pour cela, il ne fallait pas qu'il y ait plus de 6 buts d'écarts dans chaque match disputé et c'était le cas! La France accédait en quart de finale et la médaille était possible. La question était de savoir quelle équipe elle allait affronter.
On l'a su le soir même : ce serait contre l'hôte : le Chili ! Il nous fallait donc rivaliser face à une salle comble équipée d'instruments de musique et de voix et essayer de se faire entendre...

Mercredi 28 septembre

Mercredi a été l'occasion pour nous de visiter les villes aux alentours (désert de Tarapaca, Pica...) car journée "off"

Jeudi 29 septembre

Nous voilà jeudi .... et une possible qualification en 1/2 finale...
Il fallait battre le Chili et essayer de se faire entendre face à une salle comble de supporters chiliens contre 4 français et des supporters espagnols qui nous "suivaient". Nous attendions la moindre occasion de silence chilien (rare ! ) pour encourager les Bleues. Les Chiliennes ouvrent le score et ce fut l'euphorie dans les tribunes. Puis le 2ème but côté chilien arrive et nous, supporters, avons du mal à nous faire entendre mas on ne lâche pas prise. Les Bleues ont besoin de nous plus que jamais. On entend autour de nous des chiliens nous dire que "la France finie".
On attend l'accalmie et à ce moment là 4 supporters français se lèvent et chantent la marseillaise, hymne qui nous sera sifflée mais nous continuons à chanter jusqu'au bout.
La France inscrit son 1er but et là on n'entend moins les supporters chiliens malgré leur domination. On les encourage donc de plus belle. Puis, la délivrance arrive à 5" avant le coup de sifflet final : Les Bleues égalisent et un silence se fait ressentir; les supporters chiliens ne sont plus là mais les français oui !
C'est partie pour des prolongations et une qualification avec but en or ou tirs au but. Ce sera un but en or pour la France pour la France et donc une qualification en 1/2 finale ! A nouveau, un silence total sauf pour les 4 supporters français et nos amis espagnols qui laissent éclater leurs émotions tout comme les joueuses sur la piste. Nous avons du mal à réaliser...

La compétition était donc relancée et la médaille était encore possible.

Vendredi et samedi

Lucie GohetLe vendredi, les filles rencontrent à nouveau le Portugal contre qui elles s'inclinent, cette fois, 5-0 puis le dernier jour de la compétition contre l'Argentine, championne du monde en titre. Là, la compétition allait être rude mais la médaille était toujours d'actualité et on y croyait. Espoir de courte durée car elles s'inclineront 4-0.
La France finit donc au pied du podium avec une très belle 4ème place.

La finale

Place à la finale, Espagne-Portugal qui rappelle la finale à Matera.
Très belle finale pleine de stress car le Portugal était dominé et est revenu au score pour arracher le match nul. Puis il y a eu la fameuse période de prolongation et but en or pour l'Espagne!
Nous, français , encouragions l'Espagne contre une bonne partie des tribunes pour le Portugal.
L'Espagne est championne du monde et peu d'acclamation,étonnant !

Conclusion

Je garderai un très bon souvenir de ce 1er mondial de mes filles et très contente de leur performance. Je me devais d'être là avec les Bleues. J'espère pouvoir renouveler cette expérience lors d'une grande compétition.
J'ai été également agréablement surprise de voir le nombre de personnes qui les supportaient à l'autre bout du monde et de voir que beaucoup veillaient pour les voir jouer. Quelle reconnaissance ! merci !

Liens utiles

Championnat du monde dames de rink hockey 2016 à Iquique (Chili)

Championnat du monde de rink hockey dames 2014 à Tourcoing (France)

Page facebook de l'événement

Site officiel de la compétition

 

Mis en ligne  le 07 October 2016 - Lu 977 fois

Mis en ligne par :
Christine Gohet, maman de 3 joueurs de rink hockey. Fervente supportrice du Roller Club Sevranais, de la N1 féminine de Noisy et récemment de l'équipe de France féminine, vous me trouverez tous les week-ends sur les bancs des tribunes pour supporter les équipes et prendre des notes et photos des matchs !

facebook


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB