-
Le 05 August 2016 à 18:08 | mise à jour le 05 August 2016 à 21:23

Autoportrait de Jean Lassueur, passionné de rink hockey

Autoportrait de Jean Lassueur, passionné de rink hockey

Sous l'impitoyable pression de l'Équipe de France et de son joueur de piste le plus expérimenté, Jean Lassueur a dû céder... et, après avoir répondu à quelques questions pointues, se livrer à un autoportrait dont les conséquences peuvent être fatales à son activité rédactionnelle rink actuelle. Mais bon, "il faut oser ou se résigner à tout" selon Tite-Live.

Mis en ligne par  Jean LASSUEUR

Autoportrait

Les débuts

Jean LassueurJe suis né un certain 12 septembre à Yverdon, Nord vaudois, dans la même chambre et le même jour que Fredy, jeune nouveau-né reconnu le premier jour du Collège secondaire quelques années plus tard. Environ trois ans après ma naissance, je suis devenu le grand frère et, pire, "chaperon" d'Yves, futur journaliste émérite romand qui m'a parfois composé des rédactions, ce qui n'est plus le cas actuellement, tant il ne sait pas ce que veut dire le mot sport de compétition. J'ai renoncé à lui expliquer, mais peut-être qu'à deux pas de chez lui, à Pully, fin octobre...

Les études et le travail

Après des études secondaires mal abouties en raison d'une moyenne cumulée insuffisante en langues française, allemande et anglaise, j'ai fait un apprentissage de mécanicien raccourci suivi, dans la foulée et en "surqualification", d'un diplôme d'ingénieur-technicien à Bienne, ville sympathique la plus bilingue de Suisse.
Je suis ensuite allé m'entraîner à parler... allemand ou ce qui ressemble un peu à Zürich et... à dessiner techniquement sur une planche une année et demie dans une usine métallurgique (Maagzahnräder) puis, muni ...du papier indispensable en tant que confédéré non genevois, soit le permis de séjour, j'ai émigré définitivement à Genève où j'ai travaillé quelques années dans une fabrique de compteurs d'électricité (Sodeco), puis une autre, Verntissa, filiale de Sulzer qui fabriquait des éléments de machine à tisser, pour finir, durant 25 ans, en tant que responsable d'un service technique à l'Aéroport de Genève où j'ai encore pu repousser ma date de péremption de 4 ans, et c'est bien pendant ces années-là que le rink est remonté à la surface.

Quelques mots côté vie privée

C'est à Genève que j'ai vécu d'abord 18 ans "à la colle" selon l'appellation locale de l'époque avant de rencontrer ma femme Nathalie, de me marier le 24 mai 1995, sauf erreur, et de voir naître Robin en septembre 1996. Inutile de chercher un Robin Lassueur puisqu'il a été convenu qu'il prenne le nom de ma femme, Brunel, moi-même m'appelant en fait depuis le mariage Lassueur-Brunel.

Photo de famille de Jean Lassueur

Le rink hockey

Comme j'avais répondu à l'une des questions de l'EDF qui me demandait comment et quand j'étais arrivé au rink, c'est dans les années.... 70-85... que j'allais voir des Tournois des Nations à Montreux, tournois qui se disputaient encore dans l'ancien pavillon. Je me rappelle même être assis une fois à côté d'une célébrité suisse de ce temps, le gardien national de football Eugène Parlier. J'allais aussi voir des matches de Montreux dans une halle "genre poulailler" à Rennaz, notamment un match contre des Portugais ou des Espagnols et je suivais aussi les matches du Genève RHC d'abord au Bout du Monde avant qu'ils ne se disputent à la Queue d'Arve.

C'est en septembre 2011 que j'ai rencontré, au travail, Gilles Brentini, un des meilleurs joueurs de rink suisse, sélectionné de multiples fois en équipe nationale entre 1985 et 2000 que je suis retourné voir, plusieurs soirs de suite, les matches du Championnat d'Europe U17. Si je me rappelle bien des supportrices françaises :-), je me rappelle aussi d'une sélection Suisse plus âgée qui assistait aux matches une soirée et se demandait si elle arriverait à battre les Espagnols ou les Portugais U17. Là, j'ai commencé à retourner voir les matches du RHC Genève dont un certain Genève-Porto, 5 à12 avec un joueur extraordinaire du nom de Pedro Gil.

En 2012, en vacances un soir à ...Logrono en Espagne, j'ai vu que la FSRH (Fédération Suisse de Rink-Hockey) cherchait des volontaires. Je me suis proposé, recommandé par Gilles, et j'ai fait partie du Comité Technique. Actuellement j'y fais encore quelques traductions et je m'occupe des déplacements de dates de matches, (Spieverschiebungen). Les quelques séances qui ont encore lieu actuellement sont très difficiles à suivre, la langue parlée étant un parent éloigné de l'allemand et lorsque j'ai l'air de ne pas avoir compris...et qu'on me répète aimablement en relativement bon allemand, mal articulé par certains.., ce sont mes organes auditifs qui font la sourde oreille, faute d'entraînement.

Coté rédaction de rink-hockey, c'est en mars 2013 que j'ai fait la connaissance de Simon Von Allmen, aussi un grand joueur international Suisse et sélectionné à de multiples reprises en équipe nationale. Nous avons convenu que j'écrive des traductions suisses et internationales pour son site suisse rh-news.ch et, si possible, quelques articles francophones.
Comme je l'avais dit lors des questions de l'EDF, le site a tout de suite mieux marché en France qu'en Suisse...mais il a fini par s'éteindre faute de crédits à l'automne 2015.
Heureusement, lors du Mondial de la Roche-sur-Yon, Stéphane Hérin m'avait présenté Alexandre Chartier responsable du site Rollerenligne.com et nous avons immédiatement été sur la même longueur d'onde, raison pour laquelle, j'ai pu sauter de rh-news.fr à la rubrique rink Hockey de Rollerenligne.com d'un jour à l'autre.

Tel est mon autoportrait à ce jour et, finalement, merci à l'Equipe de France de ne rien avoir lâché :-) 

Photo de famille de Jean Lassueur

Liens utiles

Les questions de l'Equipe de France de rink hockey 2016 à Jean Lassueur


Mis en ligne  le 05 August 2016 - Lu 1829 fois

Mis en ligne par :
Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

Site web facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB