-
Le 03 August 2016 à 20:08 | mise à jour le 07 August 2016 à 15:48

Pourquoi le roller à 3 roues a-t-il de beaux jours devant lui ?

Pourquoi le roller à 3 roues a-t-il de beaux jours devant lui ?

On le voit depuis quelques mois maintenant, les modèles de roller à 3 roues se multiplient sur le marché. Toutes les grandes marques s'y mettent en slalom, en randonnée, en course ou encore en roller hockey. Mais qu'apportent vraiment cette configuration ? Analyse...

Article par  Alexandre CHARTIER

Un peu d'histoire

Original sur la place de la Concorde en 1867

On l'oublie souvent mais les patins à 3 roues ne datent pas d'hier ! On en trouve une multitude à travers l'histoire...

Les patins à 3 roues ont plus de 150 ans !

Dès le 19ème siècle, les inventeurs ont créé des modèles équipés de 3 petites roulettes en ligne. L'illustration présente dans le livre de Sam Nieswizski intitulé "Rollermania" (p.10) montre déjà un original patinant sur la place de la Concorde en 1867 (image ci-contre). 

Les modèles à 3 roues non alignées

Dans les années 30, de nombreux modèles à 3 roues reproduisant le mouvement du ski de fond on également vu le jour, notamment le modèle Fulgur (1937) que vous pouvez voir dans les images ci-dessous. On trouvera des modèles assez similaire jusqu'au début des années 60.

Des patins à 3 roues tout-terrain

Après une période relativement calme, les patins à 3 roues reviennent sur le devant de la scène en 1997 grâce à Rollerblade avec le fameux Coyote avec ses roues pneumatiques de 150 mm. Au même moment, la marque Spin lance le Spin Transit en roues polyuréthane de 101 mm, 6 ans avant les premiers patins en 4x100 mm.

Le roller course s'en mêle

Plus tard encore, dans les années 80 et 90, on a retrouvé des patins de course équipés de seulement 3 roues, notamment en Russie (2ème image à droite ci-dessous).

En 2007, Bont avait déjà dessiné une platine de roller course mêlant 2 roues de 125 mm et une roue de 120 mm (4ème image ci-dessous).

L'ère moderne des rollers à 3 roues

Ces 20 dernières années, les marques ont proposé beaucoup de modèles pour enfants en roller course, en patinage artistique ou encore en roller hockey, équipés de 3 petites roues. Les fabricants avaient déjà compris que des platines courtes à 3 roues étaient plus maniables et légères pour les plus petits.

Dans les courses indoor aux Etats-Unis et en Asie, les configurations de 3 roues de grand diamètre sont monnaie courante. L'Europe est finalement un peu à la traine.

Le poids marketing de Powerslide

A l'image de Rollerblade en 1997, Powerslide a développé un grand nombre de collections de patins à 3 roues depuis 2015. La marque se devait donc de mettre les moyens sur la table pour faire la promotion de ses produits ! La campagne 3 Wheelers de Powerslide a permis de remettre ce concept en avant et au goût du jour avec des matériaux plus modernes et des modèles innovants.

Patin Fulgur de 1937Un patin à 3 roues des années 80/90
Le patin à 3 roues à moteur de Matson en 1906Patin 3 roues de Bont en 2007
Coyote RollerbladeSpin transit en 101 mm en 1997

Les "pour"

" Parce que les grands diamètres passent mieux sur route abimée "

Qui dit 3 roues, dit en général grand diamètre, la plupart des modèles "3 Wheelers" sont équipés de roues de 100 à 125 mm, que ce soit en speed-slalom, en course ou même en roller hockey.

Sur le gratton, les roues de cette dimension passent beaucoup plus facilement ! Même les pavés sont partiellement gommés par des roues de 125 mm

" Parce qu'une platine 3 roues peut rester compact malgré un grand diamètre " (BitumWalker)

Forcément, si vous enlevez une roue, il reste plus de place pour les autres qui peuvent grandir à loisir ! De là à comparer ça à une extraction de dents de sagesse, il n'y a qu'un pas que nous ne saurions franchir. Imaginez : avec 3 roues de 110, on peut avoir une platine d'entraxe 222 mm, plus courte que tous les standards actuels en speed slalom et 252 mm pour une platine 3x125 compacte. Autant vous dire que l'on bénéficie d'un excellent roulage / confort tout en gardant une maniabilité de fou ! Un montage aussi court n'a pas forcément d'intérêt pour un patineur chaussant du 47 fillette, en revanche, il peut être très utile pour un petit gabarit qui y trouvera un patin bien proportionné par rapport à sa taille.

" Parce que les montages sont plus légers " (Karojee) 

Powerslide Zeta 2016

Dans un article consacré à la course aux diamètres, nous avions calculé qu'un jeu de 3x125 mm était environ 8% moins lourd qu'un jeu de 4x110 mm, soit une centaine de grammes en moins par pied. La chose peut paraître anodine, mais si on multiplie cette masse par le nombre de foulées sur un marathon, on économise des centaines de kilos à porter ! Idem en longue distance.

" Pour l'optimisation de la hauteur du patin " (Guillaume V.)

La roue centrale étant plus proche du point le plus haut de la voute plantaire, les fabricants peuvent optimiser la hauteur du patin et rabaisser la coque, ce qui compense le surplus de hauteur du diamètre.

Si le concept Trinity de Powerslide se développe, on devrait encore pouvoir grapiller quelques millimètres en hauteur en faisant davantage rentrer les roues sous la coque.

" Parce qu'un 3x125 permet d'aller plus vite "

Une grande roue est plus longue à lancer, mais une fois qu'elle tourne à bonne vitesse, elle a emmagasiné plus d'énergie qu'une petite roue tournant à la même vitesse. Les grandes roues de 125 mm permettent de conserver plus longtemps sa vitesse et d'aller plus vite pour peu que l'on ait un peu de technique.

" Parce qu'on peut ressortir d'anciennes coques avec entraxe de 165 mm "

La plupart des platines 3x125 du marché ou des platines 3 roues de diamètre inférieur possèdent un entraxe de 165 mm qui vous permet de les adapter sur d'anciens patins de course ou même sur des coques de roller de randonnée.

Parce que le concept a du sens dans de nombreuses disciplines du roller

On l'a vu cette année, notamment chez Powerslide ou Seba, le nombre de pratiques roller proposant cette configuration ne cesse de croître.

En speed slalom, le 3x110 est devenu une norme chez les meilleurs mondiaux car il procure une meilleure inertie et une meilleure conservation de la vitesse sur la ligne de plots. Les records du monde n'ont pas duré longtemps !

En roller course, le 3x125 a fait tomber les temps des marathons. On pense en particulier à l'impressionnante performance de Bart Swings sur le marathon roller de Berlin 2015 qu'il boucle en 56 minutes ou encore son nouveau record du tour en 5'32, aux 24 Heures du Mans Roller 2015.

Les "contre"

La baisse d'adhérence (Eduardo)

Roue Bont MPC Red Magic Hardcore 125Avec 3 appuis au lieu de 4, les foulées sont plus fuyantes, que ce soit sur un sol sec ou sur un sol mouillé, à moins d'accroître suffisamment l'empreinte au sol des 3 roues restantes. Nul doute que les innovations technologiques sur les roues, notamment avec l'utilisation de roues à double densité, devraient améliorer les choses.

Le surplus de hauteur

Ce facteur n'est pas négligeable dans certaines disciplines comme le freeride, ou même pour un débutant qui a besoin de se sentir stable sur ses rollers. Là encore, les marques travaillent pour réduire la garde au sol (la hauteur). Comme nous vous le disions, Powerslide a lancé le concept Trinity dans cette optique.

Le fait de devoir acheter du nouveau matériel

Qui dit innovation dit souvent nouveau matériel et dépenses supplémentaires. Il est possible d'utiliser ses anciennes roues de 100 ou 110 mm, mais pour utiliser des roues de 125 mm, il faut forcément de nouvelles platines. Il faut aussi être sûr que les roues passent sous votre coque. Des cales peuvent être nécessaires.

Les prix des roues de grand diamètre

S'il est normal de racheter régulièrement un matériel soumis à l'usure, le prix des roues s'est envolé ces dernières années, au même rythme que l'augmentation des diamètres roues ! Plusieurs facteurs pour expliquer cela : l'innovation technologique (comme la double densité, les jantes aluminium), le surplus de matière, la baisse du cours du dollar et bien évidemment la marge des fabricants.

En freeride : la difficulté à faire des "rocks" (BitumWalker)

Le rock est une figure qui consiste à se caler sur un angle de trottoir ou de murets grâce à l'espacement entre deux roues. Normalement, sur un patin à 4 roues, cela se fait entre les 2 roues centrales. En 3 roues, ça n'est plus aussi simple !

Conclusion

Vous l'aurez compris, avec plus de 150 ans d'existence, les patins à 3 roues n'ont pas fini de tourner ! Un regard en arrière vous aura sans doute permis de prendre conscience que comme la plupart des innovations apparues dans le roller, le concept des 3 roues a été éprouvé depuis fort longtemps. Que l'on aime les 3 roues ou qu'on ne les aime pas, ce concept est bel et bien revenu sur le marché et il répond à plusieurs besoins des patineurs.

Liens utiles

Roues de roller : La course au diamètre s'arrêtera-t-elle ?

Ces marques de patins à roulettes qui ont fait notre histoire...

Merci à tous les MB qui ont témoigné !
Mis en ligne  le 03 August 2016 - Lu 8274 fois

Article par :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !

Site web Google+ facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB