-
Le 25 July 2016 à 13:07 | mise à jour le 02 August 2016 à 21:45

Test du roller freeride Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125

Test du roller freeride Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125

Le Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125 est le modèle phare de la marque allemande pour la pratique du freeride en 3 roues de grand diamètre. Nous avons pu tester de modèle qui bouleverse les standards de la pratique urbaine...

Mis en ligne par  Luc BOURDIN

Banc d'essai

Protocole de test

Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125Le Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125 a été confié à un patineur spécialiste du freeride qui a toujours roulé en 4x80 mm. Powerslide s'adressant aux patineurs urbains, il nous a semblé pertinent de recueillir les impressions d'un rider qui n'a jamais utilisé de roues de 125 mm.

Nous l'avons ensuite transmis à un patineur de vitesse habitué de ces diamètres.

Après une première analyse des caractéristiques du patin avant test pour formuler les premières hypothèses, nous les avons utilisés pendant deux semaines pour des déplacements quotidiens « basiques », le temps nécessaire pour s'approprier le patin : user un peu les roues, laisser le temps aux chaussons de se tasser et faire travailler la coque et les fixations.

A suivi une seconde période de deux semaines d'utilisation des patins en conditions « extrêmes ». L'idée est de pousser le patin dans ses retranchements : grandes distances, grandes vitesses, utilisation sous la pluie, en skatepark, shuffles, freeride...

Enfin, un dernier temps est consacré à la modification de certains éléments (roues, chaussons) du patin pour s'assurer de la provenance de certaines caractéristiques.

Analyse et premières hypothèses

L'association de grandes roues et d'une platine courte s'était jusque-là plutôt illustrée dans le milieu fermé du speed slalom de haut niveau. Powerslide a d'ailleurs déjà investi cette discipline, notamment avec sa platine de slalom vitesse Pleasure Tool 3x110 Mais si 4 marques déclinent plusieurs modèles du genre cette année (Seba, Rollerblade, Fila et bien évidemment Powerslide), c'est que le concept cible un public bien plus large.

En roller course, à l'heure actuelle, le 125 mm n'est autorisé que sur les marathons roller, pas sur piste. La chaussure haute et platine compacte se destine plutôt à des coureurs en quête d'un compromis roulage/maintien/maniabilité optimal pour la ville.

En revanche, tous les patineurs urbains un peu aguerris devraient trouver dans ce modèle une promesse de vélocité sans comparaison avec ce que pouvait leur offrir leur 4x80 mm, tout en préservant un niveau de maniabilité nécessaire à cet usage. Le patin est livré sans frein, on s'attend donc à ce que les utilisateurs sachent gérer leur vitesse autrement.

La coque

La coque du Powerslide Imperial Pro Megacruiser 125 est rigide et articulée avec un spoiler démontable (clé Allen). Haute et rigide, elle est légère et très aéré... Trop ? Pour les adeptes du patinage sous la pluie, les aérations sous la voute plantaire poussées jusqu'aux perforations de la semelle mériteraient de pouvoir s'obstruer afin de limiter l'entrée de l'eau.

La coque est équipée d'une pièce d'usure interchangeable (un "pad" de protection latéral) pour les dérapages, c'est appréciable. Elle dispose également d'un absorbeur de choc légèrement sous dimensionné du point de vue d'un freerider, mais on n'achète pas forcément un patin avec des roues de 125 mm pour faire des gaps, donc c'est parfaitement cohérent.

Pour les amateurs de costums, l'espace (l'entraxe) entre les 2 points de fixations de la platine est de 165mm, un standard qui donne accès à une grande variété de platines standards (non UFS). Attention, certaines platines 4x80 d'autres marques ne sont pas forcément compatibles.

Enfin, l'aspect chromé du patin n'a pas fait l'unanimité, mais il fait la différence ! C'est un patin avec lequel vous ne passerez pas inaperçu.

Coque Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125

Le serrage

Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125Powerslide a opté pour une combinaison qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années : lacets sur l'ensemble du pied puis boucles micrométriques sur le cou de pied et la naissance du tibia.

Les lacets coulissent correctement, mais le laçage est gêné par la trop grande proximité avec les boucles. On ne parle ici que de quelques secondes de perdues à se chausser, pas d'une perte d'efficacité. En revanche, en cherchant à serrer la boucle du cou de pied pour un serrage très près du pied, le système saute ! Le fait de ne pas pouvoir aller au-dessus d'un certain niveau de serrage engendre une légère perte de précision.

Les boucles paraissaient fragiles et laissaient un mauvais apriori à la manipulation. Après 6 semaines de test dans des conditions poussées, les crans les plus régulièrement utilisés montrent les premiers signes de fatigue, sans pour autant compromettre le serrage. Mais Powerslide a eu le bon goût de mettre des vis pour fixer toutes les pièces de serrage, ce qui rend l'entretien beaucoup plus aisé qu'avec des rivets. On peut changer les pièces si besoin.

Maintien

Malgré le bras de levier important du fait des roues de 125mm et la difficulté à pousser le serrage de la boucle du cou de pied au maximum, le patin est rigide et très enveloppant. Il offre un très bon maintien.

Le chausson

Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125Le chausson est amovible, épais et de bonne finition avec des renforts aux malléoles et une matière plus glissante à l'entrée du chausson pour faciliter l'insertion du pied.

Confort

Sur les premiers tours de roues, l'insertion de la languette dans le chausson a occasionné une forte pression gênante sur le tibia, mais la gêne s'est estompée en quelques jours.

Powerslide a positionné un renfort stratégique en dessous de la malléole interne. Chaque sortie dans un objectif de distance (grandes foulées régulières + poussées puissantes), s'est soldée par des ampoules à cet endroit précis... jusqu'à ce que l'on trouve le bon réglage de platine ! Il faut donc bien prendre le temps de trouver le bon positionnement pour patiner dans les meilleures conditions.

Le train roulant

La platine

Il s'agit d'un modèle en aluminium extrudé Aluminium Core Triple X, qui s'appuie sur le savoir-faire de Powerslide en roller course. Les parois sont suffisamment épaisses et avec 2 ponts de renforts entre les roues qui assurent une très bonne rigidité. La platine possède deux oblongs across (un à l'avant, un à l'arrière) pour les réglages latéraux. Les embases en contact avec la coque donnent une assise suffisante pour compenser le bras de levier dû à la hauteur des roues.

A la balance, elle affiche 230 grammes, une masse légèrement au dessus de la moyenne mais qui dérange peu en freeride. Elle est même plutôt gage de solidité.
260mm : pour quelqu'un qui a l'habitude des patins de randonnée ou de course, ça peut paraître court et maniable, mais pour un patineur urbain qui exploite principalement du 4x80 mm ou 4x84mm avec 1mm d'espace entre les roues, cet entraxe fait perdre en maniabilité. Les 8mm que l'on pourrait gagner paraissent une évolution souhaitable. Cela restera toujours plus long que les standards en 243 ou 247mm, mais c'est le prix à payer pour avoir accès à d'aussi grandes roues.
A noter : Le centrage de la platine est réglable, dans la longueur comme dans la largeur.

Roues

Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125

Les roues des Powerslide Megacruiser mesure 125 mm pour une dureté de 85A. Une dureté moyenne qui offre un bon panel d'usages. Le test de rebond est correct, la roue revient à bonne hauteur mais de manière un peu poussive.

C'est la première fois que l'on ressent l'inertie des roues durant un retournement arrière/avant ! A pleine vitesse, on sent un frein dû au changement brutal de direction des roues. Du coup, dans le sens de la marche, une fois le patin lancé, les roues offrent une vélocité incomparable pour tout patineur urbain qui découvre ce diamètre.

Le mode tout terrain est très agréable, on passe toutes les irrégularités des grattons sans gêne. Avec la vélocité, ce sont les deux principales raisons qui peuvent inciter tous les patineurs urbains à changer de diamètre ! Le prix du jeu de roue est en revanche le principal frein.

La roue d'origine est relativement molle ce qui doit offrir du confort aux dépens de la performance, mais pour les utilisateurs ciblés, c'est un choix qui se défend très bien, le passage aux grandes roues offrant déjà un gain d'au moins 5km/h sur les trajets habituels pour une même poussée.

Cela la rend également plus facile à contrôler en dérapage une fois qu'elle a été un peu usée. Son usure laisse apparaître de petites fissures sur la surface, caractéristique des roues de milieu de gamme.

Roulements

Cette année, Powerslide fait confiance à la marque Wicked et a équipe le Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125 avec des roulements ABEC 9. Les roulements sont restés silencieux même après notre session de 3 heures de patinage sous la pluie. Le lendemain, ils n'étaient pas bloqués.

Conclusion

Du point de vue d'un freerideur : le test du Powerslide Imperial Megacruiser Pro 125 incite à la conversion aux configuration en 3 grandes roues. Comme le diamètre impacte la longueur de la platine, les purs freeriders se tourneront sans doute vers un modèle 3x110 qui leur permet de gagner de précieux millimètres en longueur, le temps de se familiariser à ces dimensions, mais le gain de vitesse/confort sur sol abîmé est une énorme plus value. Le prix d'un bon jeu de roues peut, en revanche, constituer un frein à l'achat.

Du point de vue d'un coureur : si vous êtes familiers des grands diamètres, l'Imperial Megacruiser vous apporte un maintien et une maniabilité que vous ne trouverez pas sur un patin de vitesse. Il vous permet de jouer en milieu urbain sans vous soucier de la technique de patinage. Vous aurez plaisir à rouler vite sans pour autant vous inquiéter de la façon de freiner ou d'esquiver un obscacle sur votre route.

Les points forts et les points à améliorer

Les plus

+ Bon maintien
+ Eléments du patin tous facilement démontables
+ Réglages faciles
+ Aéré

Les moins

- Manque de durabilité des boucles micrométriques
- roues moyennes
- Plusieurs clés différentes nécessaires pour démonter le patin (Torque / Allen 6 pans)

Fiche technique

Marque : Powerslide
Année : 2016
Modèle : Imperial Megacruiser Pro 125
Tige : Rigide - Imperial - Composite de fibre de verre renforcée avec du nylon - montage X-Slot
Chausson : MyFit Fat Boy Medium
Serrage : boucles micrométriques et lacets - Boucle à 45°
Pointure : 38-46 EU|5-12 US
Platine : Aluminium 7005 extrudé - Core Triple X - axes simples type course de 260 mm (10,2 pouces)
Entraxe : 165 mm
Roues : Powerslide Megacruiser 125 mm 85A (Shores)
Roulements : Wicked ABEC 9
Entretoise : Métal
Prix : 339 €
Masse : 1813 grammes en 43 EU
Usage recommandé : pratique du freeride et de la randonnée urbaine 

Galerie photo

Liens utiles

Test des roller de randonnée Powerslide Swell 110

Mis en ligne  le 25 July 2016 - Lu 8603 fois

Mis en ligne par :
Luc s'est illustré dans de nombreux domaines du roller depuis 30 ans. C'est un des fondateurs de la commission de freestyle à la FFRS. Il a élaboré les contenus des premiers Brevets d'Etat de roller acrobatique. Il en a d'ailleurs assuré l'ensemble des formations pendant 10 ans. On l'a connu athlète en saut et en slalom avant de le voir performer en street puis en skatecross. Il a rédigé de nombreux articles dans la presse spécialisée et sur le net, développé une platine de quad avec HawaiiSurf (la Monolith), dessiné de nombreux skateparks en France, formé des juges internationaux avec l'IFSA en slalom et jugé de nombreux contests en slalom comme en street.

Site web facebook

Photographe :
Fondateur et webmaster de rollerenligne.com. Alexandre est un passionné de roller en général et sous tous ses aspects : histoire, économie, sociologie, évolution technologique... Ne le branchez pas sur ces sujets sans avoir une aspirine à portée de main !
Site web Google+ facebook Twitter



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB