-
Le 17 July 2016 à 17:07 | mise à jour le 18 July 2016 à 12:29

Les questions de l'Equipe de France de rink hockey 2016 à Jean Lassueur

Les questions de l'Equipe de France de rink hockey 2016 à Jean Lassueur

Par la force des choses, Jean (Lassueur), inlassable producteur de l'actualité du rink hockey, a dû se soumettre à un questionnaire draconien préparé par l'équipe de France :-). Le pire n'était encore pas arrivé : il restait la photo... Purée !

Article par  Jean LASSUEUR

De l'autre côté du miroir

Bonjour Jean : comment êtes-vous arrivé au rink-hockey et quand ?

Dans les années 70- 85... donc avant-hier, j'allais voir des tournois de la Coupe des Nations de Montreux (Suisse) qui se disputaient encore dans l'ancien pavillon superbe. Je me rappelle même être assis une fois à côté d'une célébrité suisse de ce temps, le gardien national de football Eugène Parlier. J'allais aussi voir des matches de Montreux dans une halle "genre poulailler" à Rennaz, notamment un match contre des Portugais ou des Espagnols et je suivais aussi les matches du Genève RHC d'abord au Bout du Monde avant qu'ils ne se disputent à la Queue d'Arve.

Je suis revenu au rink à l'occasion de l'Euro U17 2011 de Genève et je me rappelle très bien des encouragements des supporters de la France que je ne connaissais à l'époque et d'une belle grande dame blonde qui lançait les encouragements et les chants. Je me demande encore actuellement qui cela peut bien être...

Quel est votre style de joueur ou joueur emblématique de rink-hockey ?

Quand j'aurai l'âge de pratiquer,...je vais certainement tenter ma chance comme gardien. À Yverdon dans les années...60-65 j'ai été une fois, une seule mais je ne sais plus pourquoi, gardien de hockey sur glace et je me rappelle même avoir pris un puck violent dans la gant. J'ai encore mal.
Le joueur qui m'a le plus impressionné ces dernières années, c'est sans doute Pedro Gil, notamment lorsque Porto est venu ä Genève il y a quelques années.

Pourquoi avoir choisi le rink-hockey français alors que vous êtes Suisse ?

En fait c'est assez simple : je n'ai pas choisi, c'est la France plutôt que la Suisse qui a choisi. Déjà à l'époque encore récente où j'écrivais pour le site suisse rh-news.fr, le site fonctionnait beaucoup mieux en France qu'en Suisse.
Il faut dire aussi que la Suisse Romande qui parle français n'est représentée actuellement que par 3 clubs, les autres étant de langue Suisse-Allemande ou Suisse-Italienne, Tessinoise. Par ailleurs, la France est beaucoup plus active sur Facebook que ne l'est la Suisse, en tous les cas par rapport à ce que je peux constater. Et nul n'est prophète en son pays...

Avez-vous déjà pratiqué le rink-hockey ou le Roller ?

Comme gamin j'ai bien dû avoir le genre de patins que l'on voit dans les musées, que l'on fixait sous des chaussures normales et qui faisaient un bruit épouvantable à cause des roulettes en acier. J'ai aussi plusieurs fois pratiqué le patin à glace sur la patinoire d'Yverdon.

Quel est le plus beau souvenir personnel avec ou autour du rink-hockey mondial ?

J'en vois deux :

En 2007 alors que je ne suivais pratiquement plus le rink mais m'étais égaré avec un autre sport de salle...je suis allé à Montreux pour les demi-finales du Mondial et j'ai vu la Suisse battre le Portugal. C'était extraordinaire. Je me souviens même aussi être assis à côté d'une famille français qui venait de l'Ouest et dont la fille pratiquait le rink au niveau le plus haut. Si elle se rappelle d'un Suisse qui leur a posé quelques questions sur la route empruntée pour venir à Monteux, qu'elle me contacte :-)

Le 2ème, c'est la médaille de Bronze des U20 à Villanova en 2015. C'était extraordinaire d'avoir, mais après des dizaines de minutes d'angoisse, battu l'Italie, ni dans le temps normal, ni sur but en or mais aux tirs aux buts et quel soulagement lorsque Bruno a réussi le sien puisque, en plus, j'étais assis entre Gianni Di Benedetto et Borja Lopez.

Quel serait votre rêve pour le rink-hockey mondial ?

Alors ...Que le rink se débarrasse de toutes les hiérarchies patineuses et devienne une Fédération pour elle-même, pourquoi par gérée en collaboration avec la CERH qui aime le rink, surtout pas avec la FIRS qui prend le rink pour la 5ème roue du char afin qu'elle puisse continuer à organiser des Mondiaux dans des lieux passionnés, genre le Mondial de la Roche-sur-Yon.
Personnellement je n'en ai rien à faire des Jeux Roller, même des Jeux Olympiques pour le rink, mais je comprends bien que beaucoup ne partagent pas cet avis.

Comment avez-vous tous ces contacts au niveau du rink-hockey ?

En fait c'est comme tout à l'heure pour la question Suisse-France.
Ils viennent pratiquement d'eux-mêmes à part quelques exceptions. Il est clair que je suis très présent médiatiquement sur Facebook et même Twitter, ce qui ne correspond pas à ma personnalité, mais j'essaie d'assumer. Si je me mets debout, par exemple à la mi-temps dans certaines manifestations genre Final-Four, ce n'est pas pour être vu mais pour me détendre après la tension assise d'un but à but sur Facebook par exemple.

Peut-être aussi que c'est parce que je réponds et mets toujours en oeuvre rapidement tout ce qui m'est demandé positivement. D'ailleurs ma femme Nathalie et mon fils de 20 ans Robin, puisque je suis un "père retardé", me reprochent assez d'avoir toujours la tête ailleurs et de ne pas écouter... Ils n'ont pas "tout tort".

Avez-vous quelques conseils précieux, pour nous sportifs contre la sueur et ses désagréments ?

Je dois encore réfléchir à une réponse originale et pleine d'humour.
Paradoxalement en France c'est souvent avant l'huile Lesieur que je suis confondu et assez souvent au téléphone, en Suisse, je fais peur car les gens croient que c'est l'assureur qui les contacte et ils sont coincés de suite.

Quelles sont vos autres passions hormis le rink-hockey ?

La marche, mais plus à outrance et ... remonter les pistes latéralement sur la neige... pour aller rejoindre ma femme et mon fils et manger à midi dans un resto. J'ai longtemps pratiqué la marche sur raquettes à neige à Villars-sur-Ollon et, à l'époque, j'étais le seul et il m'arrivait de retrouver mes traces un mois plus tard mais comme la neige avait été soufflée, elles étaient mises en profil. C'était génial ! 

Merci Jean !

Jean Lassueur au milieu de l'équipe de France de rink hockey

Liens utiles

Mis en ligne  le 17 July 2016 - Lu 3808 fois

Article par :
Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

Site web facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB