-
Le 09 October 2013 à 22:46 | mise à jour le 28 October 2013 à 10:02

Roues de roller : La course au diamètre s'arrêtera-t-elle ?

Roues de roller : La course au diamètre s'arrêtera-t-elle ?

Voici un article en évolution permanente ! Le marché des roues de roller course est l'un des rares en perpétuel mouvement. En moins de 20 ans, le diamètre des roues est passé de 76 mm à 110 mm et il semblerait que cela ne soit pas encore fini...

Article par 

Une histoire de l'évolution des diamètres de roues


Les roues de grande taille n'en sont pas à leur balbutiement. Sam Nieswizski (1991), dans "Rollermania", nous apprend que les patins cycles du début du XIXème siècle utilisaient déjà des pneumatiques proches de petites vélos. En 1997, les rollers tout-terrain Coyote de Rollerblade proposaient déjà des roues de 160 mm.

Test Salomon Pilot V ProMais le grand boom du diamètre des roues de roller a débuté dans les années 1990 avec l'essor du roller en ligne, en particulier sur le marché de la vitesse qui reste une niche technologique en perpétuel mouvement.

On a vu progressivement apparaître :

  • le 76 mm (début des années 90)
  • le 80 mm (milieu des années 90)
  • le 84mm (fin des années 90)
  • le 100 mm (2003)
  • le 88 mm (2004 / 2005) 
  • le 90 mm (2002/2003)
  • Le 110 mm (2006/2007)
  • Et bientôt 125 mm ? (ébauches en 2003, 2007 et retour en 2014)

Que se cache-t-il derrière cette variété de diamètre de roues ? Une véritable recherche du meilleur compromis ? Une stratégie marketing des marques pour redonner du souffle à un marché asphyxié ? Ou alors, sommes-nous simplement dans une phase de transition technologique ?

Il n'est pas facile de trouver une réponse à cette question tant les différentes causes peuvent s'entremêler...

Des avantages et des inconvénients

Fila Matrix 100 mm

Aujourd'hui, avec le recul, on se rend bien compte que l'augmentation du diamètre des roues a globalement eu des effets positifs, améliorant les chronomètres mais aussi le confort de patinage sur terrain abimé.

On a aussi constaté d'autre changements plus discutables : l'augmentation du diamètre sollicite davantage les chevilles, augmentant les risques de blessures. Une bonne technique de patinage est devenue indispensable pour bien patiner en grand diamètre, tout comme un réglage bien plus fin du matériel, et ce, même si l'équipement s'est adapté à l'augmentation des tailles de roues. Désormais, il faut allier puissance et technique pour exploiter au mieux les grands diamètres. Les femmes ont d'ailleurs mis bien plus de temps que les hommes à oser rouler en 4x110 mm.

Selon nous, l'augmentation "régulière" de diamètre est inéluctable. D'une part parce que l'on recherche toujours plus de performances, mais aussi parce que la morphologie humaine évolue au fil des générations : les hommes européens ont grandi de 11 cm en un siècle, soit 1 cm par décennie ! Les contraintes physiologiques supplémentaires sont donc (probablement) en partie compensées par l'amélioration des capacités physiques des patineurs.

Retour dans le passé : l'arrivée des roues de 84 mm

Selon Christophe Audoire, à une vitesse de 11m/s (environ 40 km/h), les 84mm ont permis de gagner 40 cm sur 10m, soit 2 à 3 minutes sur un marathon. Nous avons en effet constaté, à l'époque, un gain de performance conséquent sur les différentes courses. Cependant, on ne peut raisonnablement attribuer l'ensemble de ces progrès à l'amélioration du matériel. Les techniques d'entraînement évoluent également. Aujourd'hui, les vitesses moyennes sur marathon dépassent régulièrement les 41km/h (sur certains tracés).

2003 : le passage aux roues 100 mm

De 5 roues de 84 mm, le marché a évolué vers des platines à 4 roues de 100 mm. Certaines configuration ont même proposé du 3x100 mm  couplé à une roue de 90 mm ou à une roue de 84 mm.
Les règlements internationaux C.I.C. - F.I.R.S. limitent la longueur des platines à 50 cm roues comprises. A cette époque, la taille maximale des roues n'étaient pas encore précisée par les textes. La transition vers le 100 mm s'est donc faite sans difficulté.
Comme pour chaque innovation, il a fallu un temps d'adaptation aux coureurs. Le centre de gravité est positionné plus haut, l'inertie du patin est plus importante, le patinage est donc inéluctablement modifié. Une modification de quelques millimètres joue sur l'équilibre général du corps.

Les roues de 100 mm ont rapidement été adoptées par Arnaud Gicquel ou encore Kalon Dobbin. Elles ont donné des résultats intéressants en peloton, sur le gratton et sur piste. Certains disaient alors que quelque soit le matériel utilisé par Arnaud Gicquel, il est capable de l'emporter !
On a même vu quelques prototypes de patins utilisant des roues de 125 mm sur des sites américains, mais les soucis de hauteur ont eu tendance à freiner les élans des audacieux. Le patinage reste plus simple lorsque le centre de gravité n'est pas trop surélevé.
Selon Andy Lundstrom, de la marque "Xenan", il suffit de 3 roues de 100 mm sur les 4 pour sentir la différence, notamment grâce à la capacité à passer les imperfections de terrain. De plus l'effet gyroscopique augmente, ce qui améliore l'équilibre.
L'augmentation progressive du diamètre des roues a réduit les frottements sur le sol. L'inertie, plus importante permet de conserver une vitesse élevée plus longtemps avec un effort moindre, la panacée pour les longues distances. A foulée identique, la distance parcourue est supérieure. Le 100 mm aide à pallier les imperfections de nos routes : un diamètre élevé aide à passer les parties de "gratton" tant craintes par tous les patineurs.

Quand la vitesse augmente, la résistance de l'air s'accroît. Pour un gain de vitesse de 5%, la résistance de l'air augmente de 10%. Cela signifie que le coureur doit déployer de plus en plus d'énergie pour aller de plus en plus vite. C'est là que le phénomène d'aspiration prend tout son sens. Le travail en peloton permet donc de réduire cet inconvénient. Le problème reste qu'il faut lancer les patins. Il n'y a qu'une fois mis en action qu'ils offrent un rendement intéressant. En côte, l'augmentation du poids de la platine et des roues pourrait s'avérer tactique. Il est fréquent de voir des patineurs randonnée de bon niveau mieux négocier un dénivelé.
Les patineurs en 100 mm rencontrent souvent plus de difficulté à lutter seul contre le vent et ont le sentiment de faire du sur place rapidement. il faut atteindre une certaine vitesse de croisière avant de sentir le rendement de ce type de matériel.

Bont Sniper 5x88 mm

La transition vers le 100 mm a également occasionné un changement d'entraxe. Le 165 mm a progressivement fait place au 195 mm qui permet de limiter la surélévation de la chaussure, et donc du centre de gravité. Une bonne occasion pour les marques de redynamiser le marché du roller dans son ensemble ! Changement d'entraxe = changement de coque, de platine et de roue. CQFD.

Un épisode passager : le 88 et le 90 mm

Le 100 mm s'est imposé si rapidement que l'on a presque oublié qu'il a coincidé avec l'arrivée sur le marché d'un concept alternatif : les platines 5x88 mm et 5x90 mm. Pendant quelques mois, on a vu des pelotons avec un panachage de configurations différentes mêlant 4x100 mm et 5x90 mm. Le 5x90 mm n'a pas résisté à la vague du 100 mm. Il reste toutefois occasionnellement utilisé dans les compétitions de descente aux parcours roulants et peu techniques.

Les platines 5x88mm ont été produites par Bont. On a notamment trouvé les Bont Sniper équipées de roues Cragar.
En France, Diabolik a également sorti des modèles 5x90 mm. Tristan Loy a été l'un des plus tenaces. Ce matériel demandent beaucoup de puissance pour être emmené.

2006/2007 : Legalize my 110 mm!

Quand Powerslide a équipé ses coureurs de roues de 110 mm, tout le monde a pensé : "c'est trop dur à emmener, ça va faire mal aux chevilles...". Et pourtant, quand on regarde en arrière, la transition s'est belle et bien achevée, tout du moins dans les pelotons élites, hommes et femmes confondus. 
Pendant une année environ, on a vu des patineurs comme Yann Guyader utiliser un montage 3x110mm / 1x100 mm avant de finalement passer en 4x110 mm.

Powerslide : legalize my 110 mm

Chez les femmes, le passage du 80 mm au 84 mm, puis au 100 mm et enfin au 110 mm a été plus long : un plus petit gabarit et un surplus de masse ont demandé un temps d'adaptation plus important. Les patineuses sud-américaines et asiatiques, plus puissantes, ont été les premières à monter en 3x110 mm / 1x100 mm puis en 4x110 mm. Aujourd'hui, aux championnats du monde, le 4x110 mm est devenu la règle !

Les patineuses plus fines, plus légères, moins puissantes telles que les fondeuses ont eu un temps d'adaptation supérieur. Il en va d'ailleurs de même chez les hommes évoluant en milieu de peloton, où le 3x110 mm / 1x100 mm reste encore très apprécié.

Le 125 mm pointe son nez en 2014

Comme chaque fois, nous avons pensé que le 110 mm constituerait une limite. Pourtant, on sait d'ores et déjà qu'un modèle de patin vitness sera présent au catalogue Powerside en 2014. Cadomotus semble aussi vouloir sortir un modèle dans ce diamètre.

Ce diamètre est rare, mais il existe au moins depuis 2003. En 2007, Bont a diffusé un design de platine accueillant 3 roues de 120 et 125 mm. A la même époque : Toxin Wheels avec sa Revotech ainsi que Maxxon Sports ont déjà dessiné des platines 3x125 mm. Ces marques ont disparu depuis lors.
Il semble être utilisé en indoor aux Etats-Unis depuis plusieurs années. Des essais ont également été réalisés aux championnats du monde de roller course à Oostende, ainsi qu'au Marathon de Duluth (USA) et au Marathon de Berlin (Allemagne). Powerslide a de sérieux atouts à faire valoir dans ce domaine. La marque allemande produit déjà des roues de grand diamètre pour le Nordic Skating. De plus, elle est proche de la firme américaine Matter.

Les marques ont déjà commencé leurs tractactions à la FIRS pour légaliser le diamètre fixé pour l'instant à 110 mm maximum pour une longueur de train roulant de 50 cm.

Mais alors quel matériel utiliser ?

Prototype de platine Bont 125 mm en 2007Tout dépend de votre morphologie, de votre pratique et de votre but.

Pour un usage récréatif ou en randonnée loisir , peu importe le diamètre que vous utilisez, le tout est d'être bien dans vos rollers. Des petites roues sont plus adaptées à une pratique urbaine où les relances sont nombreuses, des grandes roues avalent plus facilement les kilomètres.

Pour la longue distance, un grand diamètre vous apportera un confort appréciable. Vous n'avez pas besoin pour autant de "monter" jusqu'au 4x110 mm, surtout si vous voulez vous économisez ou si vous devez faire face à des reliefs variés. Pour la pratique du raid, vous pouvez envisager des montages 4x100 mm ou 3x110 mm, voir 3x110 mm et 1x100 mm selon votre forme du moment. Le 3x125 mm sera intéressant à tester car il sera complété par des chaussures montantes, ce qui ne devrait pas être le cas pour la course.

En course : difficile de ne pas opter pour du grand diamètre. Les femmes s'orienteront vers du 3x110 mm et 1x100 mm ou vers du 4x110 mm si elles évoluent à haut niveau. Cela implique beaucoup de travail technique et de la puissance.
Pour les hommes, le 4x110 mm devient obligatoire au niveau national. Toutefois, les petits gabarits s'en sortiront bien avec du 3x110 mm et 1x100 mm pour peu que le circuit favorise les relances. Il serait intéressant de voir quelle a été l'influence des grands diamètres sur le déroulement des courses...

Powerslide 3x125 mm

Tableau récapitulatif des variations de masse en fonction du diamètre

Montage

Masse totale
des roues*

% de variation
de masse roues

Masse de la paire
de platines

% de variation
de platines

masse totale
roues/platines

% variation masse totale

5x80 mm

600 gr.

-

430 gr.

-

1030 gr.

-

5x84 mm

780 gr.

+30%

442 gr.

+2,8%

1222 gr.

+18,6%

5x88 mm

880 gr.

+46%

448 gr.

+4,2%

1328 gr.

+28,9%

5x90 mm

900 gr.

+50%

450 gr.

+4,6%

1350 gr.

+31,1%

4x100 mm

899 gr.

+50%

444 gr.

+3,2%

1343 gr.

+30,4%

4x110 mm1184 gr.+97,3%430 gr.-1614 gr.+56,7%
3x125 mm ?1092 gr. +82%  430 gr. ?1522 gr. +47,8% 
*Les masses de roues sont susceptibles de varier selon la marque et le modèle, nous avons effectué une moyenne sur plusieurs roues dans les différentes tailles afin de lisser les différences. Les pourcentages de variation de masse des produits sont effectués en utilisant le 5x80mm comme base.

Il est intéressant de noter qu'en terme de masse de roues, le 5x90 mm et le 4x100 mm sont très proches. La transition la plus importante qui a été effectué en terme de variation de masse totale du nombre de roues a été celle du passage du 5x80 mm au 5x84 mm.
On constate également en lisant ce tableau qu'un montage en 110 mm reste plus lourd que n'importe quel autre montage, même si l'on sait qu'il y a une roue de moins que sur tous les autres montages. Le gain de vitesse ou de roulage suffit-il à compenser la variation de masse ?

Témoignages

Attention en lisant ces témoignages, ils datent de la fin 2004 ! De l'eau a coulé sous les ponts depuis lors...

Témoignage de "Rando82", passé du 5x80 mm au 4x100 mm

"J'ai démarré en 5x80 mm et suis ensuite passé à 5x84, au début ça parait dur dur à lancer mais une fois en vitesse de croisière c'est un régal. Suite à un problème d'insert dans mes coques j'ai remonté mes 5x80 pour ne pas abimer les platines 5x84 ... Quelle facilité au démarrage mais bien sûr... perte de roulage. Devant changer de coques, j'ai pris la décision d'acheter un complet 4x100 de chez Fila.
J'ai donc fait les 2 expériences, 5x80-5x84 et 5x80-4x100. Le passage de 5x80 à 4x100 à été nettement plus facile, en effet, le 4x100 mm est plus maniable que le 5x84mm avec un meilleur roulage. En revanche les cotes me semble un peu plus dures. Il faut aussi faire attention aux fautes de carres les premières semaines, le centre de gravité est un peu plus haut, mais on s'y fait vite."

Témoignage de "Gilles", passé du 5x80 mm au 4x100 mm

"Avant je roulais en 5x80 mm. Ça me convenait bien, car j'aime bien les fréquences de patinage un peu rapides. Mais je manquais un peu de vitesse et j'ai décidé de changer. J'ai pris directement des 4x100 mm en écoutant les différents commentaires.
Le résultat pour moi est le suivant : il faut emmener. C'est plus dur mais une fois parti c'est assez agréable, si ce n'est que la fréquence de patinage est, de fait, plus lente et je suis pas encore sûr que ce soit bien adapté à mon style.

En peloton c'est différent, du fait de l'aspiration, tu es bien dans le groupe. Par contre, avec des 100 mm, les changements de rythme sont plus durs à avaler. Je n'ai pu faire qu'une seule course avec ce matériel. Ce jour-là je n'ai emmené que mes 4x100 mm. Il y avait un énorme vent de face. Je me suis fait distancer dans une descente et ensuite, seul face au vent, j'ai vu qu'avec les 4x100 mm je pouvais pas revenir. Je pense qu'en 5x80 mm je pouvais, car c'est plus facile de changer de fréquence de patinage. Malheureusement je les ai utilisé qu'un mois, après je me suis blessé. c'était juste avant Dijon et je pense que pour un tel circuit les 4x100 mm sont bien adaptés."

Témoignage de "Robinson", passé du 5x80 mm au 3x100 mm / 1x84mm

"J'ai commencé en 5x80 mm. Je roule maintenant en 3x100 mm / 1x84 mm je le recommande. Il y a peu de vibrations, c'est très maniable, et on a un bon roulage en croisière. Autre avantage, le graton est un peu plus supportable, grâce aux grandes roues."

Témoignage de Tristan Loy (coureur professionnel), passé du 4x100 mm au 5x 90 mm

"Pour les 5 x 90 mm, je crois qu'il n'y a que Powerslide qui vend des châssis. ils m'en ont donné un pour faire toute la fin de saison. Quand j'ai changé de 4x100 mm à 5x90 mm, j'ai tout de suite eu de super sensations. Ce que j'ai apprécie le plus c'est de retrouver de "l'appui", de sentir que j'avais quelque chose de solide où je pouvais pousser fort. Comparé aux 5x90 mm, j'avais l'impression de pousser sur des appuis fuyants avec les 4x100 mm. Côte roulage, c'est difficile à dire, mais je pense que ça roule un peu moins bien. Pour résumer, je pense que le grosse roues c'est mieux que des petites mais que 5 roues sont mieux que 4."

Galerie photo

Vidéo : entretien avec Christophe Audoire sur l'évolution des diamètres

"L'évolution des diamètres des roues de roller" par rollerenligne sur maTVpratique.com

Liens utiles

Platines 5x90mm, un marché en développement
Gammes Powerslide 2014
Anatomie d'une roue de roller en ligne
Les innovations technologiques récentes des roues de roller
La fabrication des roues de roller : visite chez RollX
Physique de la roue de roller en ligne
Roues RollX : quel modèle pour quel usage ?
L'entretien des roues
Le 3x125 mm : nouvelle génération ? (article en anglais par Cadomotus)

Texte : Alfathor
Photos : Pathé, Salomon, Fila, Bont, Rollerenligne.com, Powerslide
Relecture : Iggnorance 
Mis en ligne  le 09 October 2013 - Lu 34097 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB