-
Le 03 February 2005 à 00:00 | mise à jour le 12 January 2011 à 18:04

Voyage : Direction Marrakech

Voyage : Direction Marrakech

Le beau temps en plein hiver, des revêtements parfaits, une police conciliante, un accueil chaleureux, un marathon, les participants au voyage à Marrakech qui s'est déroulé du 14 au 21 janvier dernier, n'en sont pas encore revenu. Récit...
Merci à Serge'R, Claire, Christine, Emma, et Tortue géniale

Mis en ligne par 

Séjour au Maroc

Vendredi

Nous arrivons à l'aéroport de Marrakech où nous attend Mouss qui s'est occupé de l'organisation du voyage. Direction l'hôtel. Attribution des chambres (les couples ne se sont pas encore formés), puis virée nocturne au centre ville

Samedi

Le matin, la randonnée annonce le marathon du dimanche. Certains coureurs ont sûrement trouvé les roller un peu rapide. Nous partons ensuite en direction vers le centre ville avec notre inestimable guide Mouss pour une randonnée Belette à Marrakech et une pause déjeuner locale.
L'après midi est vraie fête du roller prévue au village du marathon. En slalom, c'est une session de tricotage des grandes jambes de Sébastien Laffargue alliée à la dextérité de Vincent Vu Van Kha. Lassana s'envole en quad, Jérémy décolle en salto arrière, et de Racheed flirte avec la barre des 3 mètres.
Les spectateurs profitent également des démos de dance roller avec Claudia, la quadeuse, et Jim, le moniteur. Ensuite, les patineurs ont droit à une séance de perfectionnement dirigée par Victor et Jean Marc (Jim). Durant le séjour, ils ont animé des sessions d'apprentissages sur la place où les sauteurs nous ont impressionné le premier jour. Les enfants et les rollers locaux ont pu nous rejoindre et nous montrer ce qu'ils font eux, avec leurs rollers... Ils possèdent souvent des patins en mauvais état, avec 3 roues au lieu de 4 et servant à plusieurs d'entre eux. Ils ont appris des rudiments et ont très vite compris tout ce qu'ont peut faire dans ce domaine. Retour à l'hotel. Ceux qui ne sont pas encore épuisés se jettent dans la piscine.

Dimanche : jour du Marathon

Levé au petit matin. Il fait nuit noire ! Il est 6 h du matin ici. Mais il fallait se lever et déjeuner très tôt : au moins 2 heures avant le départ du marathon. Ainsi, on a digéré et l'on peut certainement mieux gérer ses forces.
Départ de l'hôtel sous la direction de Mouss, en roller s'il vous plait. Pour la première fois à Marrakech et après 16 ans d'existence, le marathon à pieds s'ouvre aux rollers.
Nous nous plaçons sous la porte, nous préparant au départ qui est prévu à 8h15 du matin.
Cet événement est dédié plaisir et à la performance : une grande boucle de 42,195 km essentiellement plate qui traverse l'oliveraie, la palmeraie, sur ce revêtement lisse et glissant à souhait. Il est parfois agrémenté de crottes d'ânes, à éviter, de cantonnier équipés de feuille de palmier en guise de balais, de petit supporters se croyant sur la route du tour de France, de calèches qui nous croisent. Nos yeux sont rivés au loin sur la montagne enneigée !
Tout le monde a pu faire ce marathon, même les "ultra débutants" (c'est eux qui le disaient) maintenant ils sont tous des "pro".
Une fois la course achevée, c'est un repos bien mérité qui attend les patineurs. Chacun organisera son "après marathon" à sa guise avant la soirée de clôture. La journée du lundi fut libre, chacun vacant à ses occupations.

Mardi

Le mardi une excursion était prévue à Essaouira. Ce port fut construit par les Portugais au XVème siècle. Il s'appelait alors Mogador. Ses remparts ont servi de décor au film d'Oliver Stone sur Alexandre le Grand.
Essaouira est un port face à l'Océan Atlantique et les vagues viennent se fracasser sur des rochers et des îles proches envahies par les oiseaux.
Nous partons en excursion le long de la plage où le bitume est toujours aussi nickel. Nous faisons une petite incursion dans la ville, accompagnés par une voiture de police : une vraie rando !
C'est un spectacle de toute beauté. Ce jour, les pêcheurs sont au repos : nous sommes arrivés la veille de la fête de l'Aid. Cela contraste avec l'activité habituelle du lieu.
A la place des cargaisons de poissons frais, reposent des fanions bien rangés des filets de pêche. La jetée est déserte sous le soleil de midi !
La mer est calme. Le lieu est réputée parmi les surfeurs.

Les jours suivant...

Chacun a suivi son mini-groupe ou son aspiration. Les envies de hammam ou de promenades dans les souks se faisaient au gré des heures. Un groupe parcourait Marrakech en rollers, en "randos sauvages" avec les jeunes en rollers, vélos et motos qui accompagnaient. Ce fut ainsi que nous découvrîmes la ville sous un aspect totalement inédit. Certains riders ce sont retrouvés dans des quartiers très populaires où des gamins hilares les ont suivis en courant et en riant ; ils les avaient vus à la télé au moment du marathon. Ces patineurs marocains et Français qui venaient dans leurs quartiers ont été accueillis comme des stars ! En tous cas avec un sourire et une amitié comme on en fait peu..... un seul désir : recommencer !
Les petit marocains sont très mal équipés coté roller. Pourtant, leurs performances sont étonnantes. Nous invitons donc ceux qui ont des roller qui ne leur servent plus à les faire passer aux associations qui passeront la prochaine fois à Marrakech afin que nous puissions en faire profiter les jeunes Marocains. Merci à tous pour eux.

Épilogue

Les enfants aux larges sourires ont éclairé le séjour et nous ont accueilli merveilleusement. La police nous a laissé vivre nos délires, elle nous aidait parfois dans des carrefours. Nos rollers avaient de petites ailes, les rues au bitume ultra lisse étaient un vrai délice. Oranges, cigognes, atlas enneigé, soleil constant, maison bleue dans le jardin Majorelle, place Jemaa El Fna, souks multicolores, poignets de main... Le groupe composé d'élites et de néophytes ont tous pris le départ du marathon et ont tous franchi la ligne d'arrivée... enfants en liesse, applaudissements du public, paysage merveilleux. Le Maroc est une superbe destination étincelée de rencontres magiques !

Bravo Mouss, Françoise, Seb, Vincent, Lassana, Jérémy, Rachid, Ghislane, jean-marc, claudia (quadeuse) et victor pour leurs prestations, conseils et disponibilités auprès des jeunes marocains et de tous nos voyageurs à roulettes.

Les mots d'une séduite

Un retour sur le séjour ?

Ben justement j'y retournerais bien moi !
On m'avait dit : "tu pars en groupe à Marrakech ? Pas ton genre !"
On m'avait dit : "Tu vas faire un marathon ??? Fais moi rire !"
On m'avait dit "Du roller dans le sable ? mais bien sûr..."
...Et moi je reviens de Marrakech, des soleils dans un oeil et des sourires dans l'autre, et plus que jamais, l'envie de rouler, rouler, rouler...

Galerie photos

Liens utiles

Article de Planet Roller
Photos de Cécile
Site de photos de Joris (Tortue Géniale)Serge'R, Claire, Christine, Emma, et Tortue géniale
Mis en ligne  le 03 February 2005 - Lu 4299 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB