-
Le 04 March 2016 à 12:03 | mise à jour le 14 March 2016 à 17:41

Rencontre avec Tatiana Malard (Noisy-le-Grand)

Rencontre avec Tatiana Malard (Noisy-le-Grand)

Championne du monde 2012 à Récife (Brésil), Vice-championne du monde 2014 à Tourcoing, Tatiana Malard affiche de sérieuses références dans l'univers rink hockey. La joueuse de Noisy a raccroché les patins l'année dernière mais n'écarte pas la possibilité d'un retour sur le terrain...

Article par  Jean LASSUEUR

Interview

Bonjour Tatiana, comment as-tu découvert le rink ?

L'équipe de France dames de rink hockeyMon père était joueur, dirigeant et entraîneur au club de Noisy-le-Grand. J'allais voir ses matchs. J'ai débuté l'école de patinage à l'âge de 3 ans et le rink dès que possible dans la foulée à peu près à 6 ans.

As-tu joué avec d'autres équipes que Noisy ?

Oui j'ai porté d'autres maillots pour des sélections : régionale, nationale et une fois mondiale. Mais NON je n'ai jamais joué pour un autre club que mon club formateur et de cœur !

N'as-tu jamais envisagé t'exiler à l'étranger une saison ou l'autre, comme Vanessa par exemple ?

Non. Il est vrai que j'ai eu de belles propositions... mais je ne voulais quitter ni mon club en tant que joueuse, ni les jeunes que j'entrainais à Noisy (dont certains performent à présent au plus haut niveau français et à l'international), ma famille, mes études et mon projet professionnel. Je ne regrette pas mon choix. J'en profite pour remercier mes parents et les personnes clefs que j'ai pu rencontrer à différentes périodes de ma vie, de m'avoir si bien accompagné et conseillé.

Tu es championne du monde en 2012 à Recife et vice-championne du monde à Tourcoing en 2014. Quels sont tes plus beaux souvenirs à ce sujet ?

L'équipe de France dames de rink hockey2012 : la cohésion, le terrain/la piste, le match contre le Chili, le coup de sifflet final contre l'Espagne, le lieu, les « Havaianas » d'Hedi ;)
2014 : l'ambiance, le public, mon dernier but sous le maillot bleu/blanc/rouge (but en or contre le Chili), les sourires sur les visages des supporters (de tout âge)

Tu as arrêté la compétition plutôt d'un coup vers la fin de la saison 2014/2015 pour coacher l'équipe féminine à la bande. Pourquoi ne pas avoir joué jusqu'à la fin de la saison ?

Je ne pouvais plus continuer, c'était très gênant d'arrêter en cours de saison, je ne suis pas du genre à me défiler mais j'étais en total burn out... je ne pouvais plus mettre mes patins, j'avais perdu toute source de motivation, c'était une période très difficile à vivre... Pour ne pas abandonner totalement l'équipe en cours de saison je les ai donc accompagnées quand c'était possible.

Cette saison c'est plutôt Juanjo Matilla qui s'occupe de la N1 féminine. Quel est ton rôle avec l'équipe féminine ? N'envisages-tu pas ton retour cette fin de saison ?

Je n'ai en effet aucun rôle autour de l'équipe féminine cette saison. Je ne jouerai pas avec les filles cette saison. Elles sont déjà 9 joueuses et 3 goals dans l'effectif.

Cette année il y a le Mondial de Iquique au Nord du Chili du 24 au 30 septembre 2016. Difficile de s'imaginer que ce soit sans toi. Comme vois-tu la situation ?

Je ne ferme pas totalement la porte car le rink représente une passion telle que je ne peux être sûre de ne pas reprendre ; mais pour être honnête je ne pense pas participer au mondial 2016.

Avant l'arrivée récente du nouvel entraîneur portugais José Querido, quel était plus précisément ton rôle avec Noisy N1 : responsable des entraînements ? Coaching à la bande ? Les deux rôles cumulés ?

L'arrivée de l'entraineur était prévue pour août mais dans la réalité ce ne fut pas le cas, donc pour palier à ce manque, nous avons dû trouver une solution de secours en attendant. Nous sommes donc 3 à avoir mené la barque de manière concomitante (Julien Dupré, Anthony Weber et moi-même) c'était une façon de rendre service au club. Nous avons tous les 3 tout donné (du temps, de l'énergie, de la patience...) afin de réaliser cette mission du mieux possible. C'est avec grand plaisir que j'ai repris ma place dans les tribunes avec Los Tigres ;-)

Championnes du monde de rink hockeyTu as joué récemment en N2 masculine avec Noisy et même réussi un doublé contre Tourcoing. Vas-tu poursuivre ? Ne s'agit-il pas d'une excellente façon de te remettre en forme pour le Mondial, la N2 jouant en compétition beaucoup plus régulièrement et fréquemment que le N1 féminine et le niveau étant forcément plus élevé...

J'ai joué ce match car il y avait des blessés et des joueurs au ski, mais je vais avouer avoir pris beaucoup de plaisir lors de cette rencontre ;)

Souhaites-tu ajouter une remarque qui te tient particulièrement à coeur ?

Une dédicace au kop de Noisy Los Tigres ;)

Merci à toutes les personnes qui font vivre le rink !

Merci à toi Jean ! 

Galerie photo

  

Liens utiles

Rencontre avec Tatiana Malard, championne du monde de rink hockey

Mis en ligne  le 04 March 2016 - Lu 1591 fois

Article par :
Après avoir fait son apprentissage de spectateur lors de Coupes des Nations jouées à l'ancien pavillon de Montreux, suivi les évolutions du club du bout du lac il y a quelques décennies, s'être perdu longtemps dans un autre sport, a finalement retrouvé sa lucidité-rink à l'occasion de l'Euro U17 de Genève en 2011.

Site web facebook Twitter


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB