-
Le 08 February 2016 à 19:02 | mise à jour le 09 February 2016 à 23:14

10 bonnes raisons de pratiquer le raid en roller

10 bonnes raisons de pratiquer le raid en roller

Sous le terme "raid", le roller dévoile une pratique de l'endurance, en solitaire ou à plusieurs. Equipé d'un sac à dos ou de tout autre dispositif de portage, le patineur trace sa route à travers des contrées souvent inexplorées par les rollers. Et vous, qu'est-ce qui vous donnerait envie de prendre la route ?

Article par  Vernon SULLIVAN

Un éventail de possibilité

Raid roller en ItalieLe roller est riche d'une multitude de pratique. Le raid est certainement celle qui vous plonge le plus dans un état second, vous faisant voyager à travers un pays tout autant qu'à travers vous-même. Prêts ? Chaussez, partez...

1. Le sentiment d'évasion

Quand le quotidien vous pèse et que vous avez besoin de couper quelques heures ou quelques jours avec la réalité, rien de tel que de planifier un raid ! Que ce soit dans sa préparation ou pendant le trajet, la pratique du roller sur longue distance mobilise votre esprit, mettant de côté les soucis pour se focaliser sur votre but. Une fois sur les patins, plus rien n'existe que la route devant vous, le prochain village, le prochain point de ravitaillement, votre destination.

Quand j'étais jeune et fier et que j'ouvrais mes ailes,
Les ailes de mon âme à tous les vents des mers,
Les voiles emportaient ma pensée avec elles,
Et mes rêves flottaient sur tous les flots amers.
Les Voiles, Lamartine

2. Changer de terrain de jeu

Un bon gratton !Rien de tel que de sortir de la routine de vos pistes cyclables et de vos parkings ! Au bout d'un moment, l'esprit s'épuise à tourner en rond sur un parcours mille fois réalisé.

3. La soif d'aventure

Lors d'un raid roller, faire face à l'imprévu est inévitable la notion d'aventure est omniprésente. On a beau tracer le parcours ou repérer la route, on finit toujours par vivre une situation loufoque, extraordinaire ou douloureuse. C'est aussi ça le sel de la longue distance, elle teste notre mental, nos capacités d'adaptation.

4. Réaliser un exploit personnel

Chacun à son échelle a besoin de s'accomplir. Pour certains, cela passe par la réalisation d'un marathon, pour d'autres c'est un tour du monde. Peu importe, ce qui est important, c'est le sentiment de réussite qui en découle et la satisfaction d'avoir atteint son but.

5. Partir à la rencontre des gens

Le chemin est tout aussi important que la destination. Ce sont les rencontres qui le ponctuent qui donnent du relief et du sens à nos expériences personnelles. Prendre la route, c'est partir à la rencontre des autres, partager des moments de vie, raconter son histoire, échanger autour d'un verre ou d'un repas, fraterniser, sympathiser. Se sentir vivant à travers le regard de l'autre.

6. Faire un retour sur soi

Les longues heures de patinage et d'effort en solitaire vous plongent dans un état second que l'on peut apparenter à la méditation. Cet état est propice à l'introspection, au retour sur soi. Le temps et les distances s'envisagent différemment, les priorités changent et l'on découvre des aspects de soi que l'on n'aurait pas imaginé.

"Je roule donc je suis"
Pascal 
(s'il avait essayé des patins... manque de bol, il est né un siècle trop tôt ! )

7. Apprendre à connaître ses limites

Quand il faut atteindre un lieu de couchage avant la nuit, malgré la pluie, le vent et le gratton, le corps et le mental peuvent être mis à rude épreuve. Les raids en roller dévoilent votre personnalité, vos forces, vos faiblesses. Ils mettent à l'épreuve votre corps, votre matériel et vous feront découvrir en vous des ressources que nous ne soupconnez pas.

8. En garder un souvenir inoubliable

Voyager en roller et s'évader au rythme des paysages

Votre premier ville à ville a toujours un goût particulier. Vous vous souviendez de nombreux détails jusqu'à la fin de votre vie : ce passage où la vapeur de la pluie sur le bitume se mêle aux odeurs de champs fraîchement moissonnés. Cette rencontre avec un paysan du coin avec lequel vous partagez un verre et un bout de fromage, cette section pavée qui vous fait trébucher à quelques kilomètres de l'arrivée alors que vous avez fait 200 km sans encombre, cet étrange sentiment de vide à l'arrivée quand la boucle est bouclée...

9. Reconnecter le patinage à la notion de déplacement

Certains prennent le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle à pied ou avec un âne, d'autres optent pour le vélo... Après tout, pourquoi pas se lancer en roller ? La sacro-sainte bagnole n'a pas le monopole des kilomètres et votre respiration vaut mieux que ses gaz d'échappement.

10. Par aspiration écologique

Dans le prolongement du précédent, le raid a une dimension militante ! Il montre qu'un autre mode de transport est possible, à la fois ludique, sportif et écologique. Dites à un cycliste que vous pouvez le suivre pendant 50, 100 ou 200 km et vous verrez quelle tête il fera !

Le dormeur doit se réveiller !
Franck Herbert, Dune

Liens utiles

La rubrique Raid de rollerenligne.com

Photos : Claudia, Vincent Buin, Yann Solo
Cet article est dédié aux poètes de l'asphalte
Mis en ligne  le 08 February 2016 - Lu 1571 fois

Article par :
Passionné de roulettes devant l'éternel, le jour j'écume le bitume. Si je me crashe, si je tombe, ma peau s'arrache mais pas mon coeur de roller !

Photographe :
Après 10 ans en compétition en course, je me suis mis à rêver de longue distance. Organisateur de raids roller entre amis, je pratique la randonnée à chaque fois que l'occasion se présente. J'essaye de capter les moments insolites lors des différents interview des amis qui tentent des aventures qui nous font sortir de notre train train quotidien. Passionné depuis les années 90, j'écris des articles sur REL depuis une dizaine d'années. Mon ascension du Mont Ventoux est devenu un best seller...
Site web facebook



Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB