-
Le 26 October 2015 à 19:10 | mise à jour le 06 November 2015 à 12:30

Euroligue de rink hockey 2015-2016 : le coup de chapeau de Bassano à Mérignac

Euroligue de rink hockey 2015-2016 : le coup de chapeau de Bassano à Mérignac

Bassano a rendu hommage à la combativité de Mérignac. Il s'en est effectivement fallu de très peu pour que le club girondin revienne d'Italie avec un point, voire trois dans l'escarcelle de ses rencontres de Coupe d'Europe à l'occasion de ce premier match joué en Italie...

Mis en ligne par 

Retour sur une rencontre à rebondissements


Bassano MérignacPendant 98% du temps, Mérignac a eu un seul but de retard ou a été à égalité et même, entre les 33 et 36èmes minutes, a mené 4-5.

Mérignac a commencé avec le cinq de base suivant : Loïc Chibois, Rémi Hourcq, Rémi Herman, Olivier Lesca et Sylvain Lesca.

Première période

Bassano Mérignac

Bassano a marqué très vite par Emanuel Garcia après 3 minutes seulement, Rémi Hourcq égalisait déjà la minute suivante, 1-1 (4'). Diego Nicoletti redonnait l'avantage aux locaux à la 7ème minute et c'est Antoine Le Berre qui, cette fois, égalisait 3 minutes plus tard. 2-2 (10'). Même scénario et même écart de temps pour passer de 2-2 à 3-3 entre les 14 et 17èmes minutes par le même Nicoletti et Herman. Quatre minutes avant la pause, Garcia arrivait à donner l'avantage à ses couleurs striées verticalement de jaune et rouge, 4-3.

Au retour des vestiaires, Sylvain Lesca n'attendait que 5 minutes pour égaliser et, mieux encore, il doublait, permettant aux Blancs striés de rouge à cette occasion de mener au score pour la première fois, 4-5 (33'). L'ancien international portugais Sérgio Silva qui jouait à Breganze ces dernières saisons réussit à égaliser 3 minutes plus tard sur un tir de pénalité, 5-5 (36') et c'est encore Garcia qui permit aux Italiens de rebasculer le score à leur avantage, 6-5  avant de donner définitivement la victoire à 56 petites secondes la fin du match sur le tir de pénalité de la 20ème faute de Mérignac. Mais quel duel ! La revanche à Mérignac va être chaude, le 16 janvier 2016, en attendant d'abord les Portugais de Benfica le 7 novembre et les Espagnols de Vic le 28 novembre.

Le site de Bassano rend d'ailleurs un bel hommage à Mérignac et à la France

" Ouf, la victoire ! Oui, parce que la victoire a été acquise avec angoisse et souffrance. Les équipes françaises, c'est autre chose depuis quelques années. Elles ne sont pas composées de noms ronflants et ce ne sont pas des entraîneurs au pedigree universellement reconnu, mais les jeunes joueurs sont bien formés et bien préparés, ayant participé à toutes les manifestations internationales, tant au niveau des clubs qu'au niveau national.

Bassano MérignacLa première mi-temps a été équilibrée constamment entre les giallorossi et les français qui égalisaient rapidement. À la pause, Bassano menait quatre buts à trois, mais malheureusement avec un joueur en moins, Dario Gimenez, qui ne pouvait plus rester à cause d'une douleur à l'aine.

Le début de la deuxième mi-temps a été presque un cauchemar pour Bassano qui voyait son adversaire égaliser puis prendre l'avantage grâce à deux contre-attaques meurtrières, sans marquage par un joueur. À ce stade, l'entraîneur Marzella a commencé à fouetter le banc, augmentant le rythme de façon significative et Mérignac a été forcé, à plusieurs reprises, de commettre des fautes pour endiguer les rafales giallorossi. À la fin, il y avait 20 fautes d'équipe commises par l'adversaire contre seulement neuf et ces fautes ont déclenché une série de lancers francs permettant finalement à Sérgio Silva et ses co-équipiers de revenir dans le match, 5 à 5.

Après la sortie du gardien Dal Monte sur un bleu, le deuxième gardien Sgaria a sauvé le lancer franc et Bassano, même avec un homme en moins a résisté puis pris les devants avec un but de Garcia faisant exploser le PalaSind en un cri presque libérateur. À la dernière minute, la vingtième faute d'équipe de Mérignac a permis à Garcia de conclure à 7-5.

Ces trois points sont importants, même gagnés avec difficulté, parce que ce sont trois points vitaux dans un groupe très difficile et Bassano ne peut pas perdre des points contre une équipe plus à portée que Vic et Benfica.
Une salve d'applaudissements a salué les joueurs français pour leur détermination, leur courage, leur technique et l'organisation de l'équipe. Ils méritent nos sincères félicitations !

Pour terminer la soirée, une troisième mi-temps était organisée au palais dans la région du bar avec les deux équipes qui ont dîné ensemble en compagnie des conjoints, amis, officiels et des supporters. Un après-match différent, jamais organisé à l'occasion de ces parties et qui s'est révélé être un succès."

Bassano Hockey - SA Mérignac: 7-5 (4-3)

En résumé

Bassano Hockey

Dal Monte, Sgaria - Nicoletti, Bolcato, Gimenez, Zen, Tataranni, Silva Sérgio, Amato, Garcia.

Entraîneur: Pino Marzella.

SA Mérignac

Laboyrie, Chibois - Lesca Olivier, Hourcq, Herman, Broustaut, Lesca Sylvain (C), Lesca Guillem, Le Berre Antoine, Silva "Alex".

Entraîneur: Stéphane Hérin

Arbitres: MM. Guilherme et Peixoto (Portugal)

Evolution du score

  • 3' Garcia 1-0
  • 4' "Alex" Silva 1-1
  • 7' Nicoletti 2-1
  • 10' Lesca Olivier 2-2
  • 14' Garcia 3-2
  • 17' Herman 3-3
  • 21' Nicoletti 4-3
  • 30' Herman 4-4
  • 33' "Alex" Silva 4-5
  • 36' Sérgio Silva 5-5
  • 42' Garcia 6-5
  • 49'04 Garcia 7-5

Liens utiles

Voir les photos d'Alexandre Silva

Texte : Jean Lassueur
Relecture : Iggnorance
Photos : Alexandre Silva 
Mis en ligne  le 26 October 2015 - Lu 1547 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB