-
Le 26 August 2015 à 22:56 | mise à jour le 26 September 2015 à 10:42

Histoire du roller course en France et dans le monde

Histoire du roller course en France et dans le monde

L'un des premiers réflexes quand on apprend le roller est de vouloir prendre de la vitesse. La course est dans nos gênes, on a besoin d'aller vite. Certains veulent aller plus vite que les autres. ReL vous propose de retracer l'histoire du roller course...

Article par 

Au commencement

Patin de Tyers

L'histoire de la course est d'une richesse immense, à tel point qu'il est difficile d'en faire un panorama exhaustif. Cet article aura forcément quelques manques que nous comblerons au fur et à mesure de nos recherches. Pour certains sujets comme les courses d'endurance ou le matériel, nous avons prévu d'autres articles ultérieurement...

Aller plus vite qu'en marchant


La vitesse est née avec le roller. La vitesse est l'essence même du roller. Pourquoi mettre des roulettes sous ses pieds si ce n'est pour aller plus vite sur une surface ? Comme le souligne Sam Nieswizski dans son ouvrage Rollermania : "Il y a 20.000 ans, l'homme de Cro-Magnon était [..] déjà patineur"

En 1789, le néerlandais Van Leede "a inventé des patins qu'il nomme patins à terre, à l'aide desquels on peut courir aussi vite sur la terre en pays plat que sur la glace avec les patins ordinaires" .

Ebauches de courses

Course du Patin d'or en 1910

A la fin du XIXème siècle les skating rinks ont fleuri à travers le monde. On y organise des ébauches de courses fantaisistes, sur un pieds, les yeux bandés. En quelques années, la mode est passée et de nombreux skating rinks ont fermé.

Le renouveau de la course grâce aux patins cycles

Des courses ont été organisées en France par des journaux sportifs aux alentours de 1898 avec des patins cycles de marque Richard-Choubersky qui ressemblent à des ski-roues. A Paris, elles ont eu lieu au Bois de Boulogne et sur le parcours Paris-Versailles.

La course devient un sport de compétition

En 1878, la mode du patin à roulettes voit l'organisation de nombreuses courses. L'une d'elles se déroule au Skating Rink Central à Berlin (Allemagne).

La révolution des roulements à billes et les courses d'endurance

L'arrivée généralisée des roulements à billes en 1884 modifie la donne et les patineurs cherchent à aller plus vite. Les courses d'endurance se développent.

En 1884, Donovan parcourt 1755 km au Madison Square Rink de New-York, en 6 jours, soit 292 km par jour.

En 1890, l'anglais Delmont atteint les 34 km/h et patine un mile en 2'50".

Edouard Labille (1926) - collection personnelle de Claude AndréEn 1892, Snowdon parcourt 80 km en 2h53'30"  à 28 km/h de moyenne.

Naissance de la première fédération française

En 1910, la Fédération des Patineurs à Roulettes de France voit le jour avec 3 disciplines : la course, le patinage artistique et le rink hockey. Le premier championnat de France se tient au Palais des Sports avec les 3 spécialités. En course, les patineurs s'affrontent sur un sprint d'un kilomètre et sur une course de fond de 30 km sur piste.

A partir de 1910, le Vélodrome d'Hiver (Vel d'Hiv) constitue l'un des hauts lieux des courses de roller. La même année se tient aussi une course au Parc des Princes sous l'impulsion de Max Linder.

La première épreuve de 24 heures a sans doute été la course du Patin dOr. Elle a eu lieu chaque année en décembre entre 1910 à 1914. Comme pour les solos à l'heure actuelle, les patineurs tournaient sans arrêt. Ils s'alimentaient et buvaient en roulant. Les meilleurs parcouraient jusqu'à 450 km à 18 km/h de moyenne.
Dans son ouvrage Rollermania, Sam Nieswizski nous révèle que la première édition a été remportée par le Canadien Jesse Careye (459 km) le 25 décembre 1910. La seconde a vu la victoire du français Nicod (468 km).

L'entre deux guerres

Après la Première Guerre Mondiale, les fabricants proposent des patins rudimentaires pour le grand public mais ils continuent d'innover pour les pratiquants compétiteurs. Les premières paires de patins à roulettes avec chaussures vissées au châssis font leur apparition. On utilise du buis pour les roues haut de gammes. Elles s'usent vite mais offrent une très bonne glisse.

Entre 1923 et 1928, les patineurs reliaient Versailles à Paris sur des paticycles une à deux fois par an. Ils sont une vingtaine au départ et impressionnent les spectateurs par leur vitesse. Ils s'aident de bâtons pour garder un bon équilibre.
Certains comme Edouard Labille (photo ci-contre), vainqueur en 1926, utilisaient des patins traditionnels à essieux (Voir la vidéo). 

Les années 20 voit des courses de patins se tenir entre les places de la République et de la Bastille sur un aller-retour.
On s'affronte aussi autour de l’Opéra Garnier devant une foule nombreuse.

En 1925, la F.R.P.F est dissoute pour devenir la Fédération Française de Rink Hockey en 1926. Il faut attendre 1932 pour assister au premier championnat de France de vitesse sur route.

En 1935, les femmes peuvent, pour la première fois, participer à un championnat d'Europe de vitesse.

1936 - 1937 : les premiers championnats du monde

Course de PatiCycles en 1928 entre Versailles et Paris

Lors du premier championnat du monde officiel de rink hockey organisé sous l'égide de la FIPR en 1936 à Stuttgart, l'Allemagne demande que se disputent des compétitions de patinage artistique et de course, deux disciplines admises au sein de la FIRS. L'année suivante, se tiennent les premiers championnats du monde officiels à Monza (Italie).

En 1937, Louis Fichaux est champion de France du kilomètre piste et route mais également champion d' Europe du 500 m et du 20 km sur route.

En 1939, Louis Fichaux, né en 1921, est le premier Français à décrocher le titre de Champion du Monde de patinage de vitesse à l'âge de 18 ans.

Durant la Seconde Guerre...

La Seconde Guerre Mondiale n'a pas pour autant totalement stoppé la pratique des courses. De 1941 à 1943, Paris voit se tenir la course annuelle entre Madeleine et Bastille. Le Grand Prix de Paris Soir empreinte les boulevards de la Capitale. Elle passe place de l'Opéra. Les patineurs sont filmés par des voitures suiveuses.

L'Après-Guerre

La période de l'Après-Guerre est assez calme pour le patinage course. En 1953, le championnat du monde de vitesse s'ouvre aux femmes pour la première fois. L'arrivée des roues polyuréthane à partir de 1965 et leur propagation à compter de 1979 va relancer la mode du roller à travers le monde.

Championnat du monde de patinage à roulettes 1979 à Emilia (Italie)

Dans les années 80, l'Italie fait partie des meilleures nations mondiales en roller course. La France est également bien placée grâce à des champions comme Hervé Lallement (actuel DTN de la FFRS), champion du monde du 500 m et du 5000 m sur route à Auckland (Australie).

Franck Peyron remporte le titre du 5000 m ex-aequo l'année suivante, en 1981, à Louvain (Belgique).

A partir de 1981, se tient aussi la randonnée "Paris sur Roulettes" qui s'ouvre avec la "Course des As" dans le Bois de Boulogne. Les meilleurs patineurs français y participent.

En 1983, le 300 m chrono fait son apparition aux championnats du monde de course.

En 1987, c'est au tour de Thierry Penot de remporter le 10 km sur l'anneau olympique de Grenoble.

En 1988, une course de 24 heures a eu lieu à Rouen.

Vidéo du championnat du monde 1987 à Grenoble (France)

Les années 90 : la transition du patin traditionnel (quad) au roller en ligne

La pratique du quad a quasiment disparu en roller course. Il se tient encore toutefois quelques compétitions aux Etats-Unis. Jusqu'en 1991, tous les championnats du monde se tiennent en quad.

En 1992, la plupart des compétitions sont alors réservées aux quads, sauf certains événements qualifiés d'Open où les athlètes peuvent choisir le type de patins qu'ils utilisent.

En 1993, le championnat du monde propose le même principe et laisse libre choix aux patineurs. A partir de 1994, tous les événements sont qualifiés d'Open. Le gain évident de vitesse des rollers en ligne sur toutes les surface fait que tous les patineurs vont progressivement utiliser ce type de matériel.

En France, entre 1996 et 1998, l'Agence de marketing Sportif ISC met en place de grands événements roller pour Wanadoo et France Télécom avec le Tatoo Roller Skating Tour. L'événement a d'ailleur été primé Phénix d'Or 1998, meilleure action sponsoring de l'année. France Télécom et Wanadoo ont repris l'événement avec 23 étapes de 1999 à 2001.En 2002, 7 villes ont été programmées de mai à octobre avec des animations roller, des initiations, des démonstrations et des randonnées fermées à la circulation.

Chad Hedrick

Difficile de parler du roller dans cette période sans parler du plus grand champion de tous les temps, l'américain Chad Hedrick. Entre 1993 et 2002, Chad a remporté 50 titres de champion du monde et 93 titres nationaux. Chad a rendu célèbre la double poussée, même si la paternité de cette technique de patinage reste floue.

Entre 2002 et 2010, Chad a décidé de se consacrer au patinage sur glace en longue piste... avec succès ! Il remporte le titre olympique à Turin en 2006. Par la suite, il gagnera encore deux médailles d'argent et deux médailles de bronze entre Turin et Vancouver. Sur la photo ci-dessous, on voit le français Arnaud Gicquel en 3ème position face à Chad. D'autres coureurs français comme Pascal Briand ont également eu à faire à lui.

Chad Hedrick, David Willems, Arnaud Gicquel

 

Les formats de course contemporains

La course indoor

Rennes sur Roulettes en 1982Selon la culture roller du pays dans lequel on évolue, les formats de courses sont plus ou moins populaires. Aux-Etats-Unis par exemple, la course en salle rencontre un franc succès. Le pays a une longue tradition indoor avec des salles spécifiques où le sol est recouvert d'un revêtement plastique qui offre un maximum d'adhérence. Les patineurs évoluent sur un anneau d'environ 100 m de circonférence. La pratique se rapproche du short track.

La course sur piste

La pratique reine dans le roller de vitesse reste la course sur piste. Sur un anneau de 200 m de long pour 6 m de large avec des virages incurvés ou inclinés, les patineurs parcourent des distances allant de 300 m à 15 km. La piste est le format le plus télévisuel qui donne lieux à des dépassements et des arrivées impressionnants. Les sud-américains et en particulier la Colombie, sont les maîtres de la discipline devant les européens et les asiatiques.

Le circuit routier

La course sur circuit routier propose des circuits d'au moins 400 m avec des virages dans les deux sens. Les distances s'étalent du 200 m au 20 km.

La course sur route

Sur route, se courent également les marathons avec des distances assez proches du format officiel de la course à pied. Souvent, ces courses varient entre 30 et 50 km.

L'ultra : un format à part

Paris sur Roulettes en 1988

L'histoire des courses de longue distance est intéressante : ces formats d'ultra-marathons ont été très populaires aux Etats-Unis dans les années 90 avant de s'essoufler. On pense notamment à des courses comme le Marathon Roller de New-York (100 km) ou encore Athens to Atlanta (139,5 km), la plus longue des Etats-Unis. Depuis, une poignée de passionnés fait de son mieux pour les garder en vie.

Quand le roller en ligne s'est développé aux Etats-Unis, les organisateurs de course à pieds y ont vu une opportunité de pratique en commun. Ils ont alors proposé des courses de 5 à 10 km. Au milieu des années 90, ces format ne sont pas très populaires et les ventes de patins en ligne commencent simultanément à s'essouffler... alors qu'en Europe, le marché du roller en ligne monte en flèche. Les sponsors y soutiennent des événements plus longs, des marathons en roller qui attirent une foule impressionnante de patineurs loisirs et de compétiteurs. On pense à des événements comme le marathon roller de Berlin qui a attiré jusqu'à 11 patineurs, mais aussi à quelques marathons de la Swiss Inline CUp comme Engadin avec plus de 5000 rollers au départ.

1994 : 2008 : La Swiss Inline Cup

La Swiss Inline Cup a participé aux grandes heures du roller course. Le circuit Suisse mis en place par Iguana et Coni Altherr, en collaboration avec la fédération suisse (SRV), a réuni des milliers de patineurs en territoire Helvète à l'occasion de grands marathons mêlant l'élite mondiale du roller de vitesse et le grand public. Le maître mot de son inventeur : le "fun" ! Les Swiss Inline Cup et les World Inline Cup doivent être des fêtes pour tous les participants.

La plupart des étapes ont été intégrées au circuit de la World Inline Cup, également géré par Iguana. Le modèle économique n'a pas tenu la route et la série s'est arrêtée. Nous lui consacrerons un article détaillé dans les prochains mois. 

2012 : Le Swiss Skate Tour

Après quelques années de flottement, la Swiss Inline Cup a vu arriver un nouveau concept de course en 2012, le Swiss Skate Tour, poussé par Toni Fankhauser. 

Le chantier est considérable, tout ou presque est à refaire. Le Swiss Skate Tour tente de faire renaître les plus belles étapes de la Swiss Inline Cup en proposant des courses de tous niveaux pour les jeunes comme pour les adultes.

2000 : Les 24 Heures du Mans Roller

Les 24 Heures du Mans Roller ne sont pas les plus anciennes mais elles restent les plus grand rassemblement d'endurance dans le monde. Il existe de nombreux autres événements en Belgique, en Espagne, au Canada.

La première édition se tient le 28 mai 2000. C'est le pari fou de Tony Mogis de faire profiter les patineurs du mythique circuit Bugatti. Ce premier opus réunit moins de 100 équipes et un peu plus de 600 patineurs sous des trombes d'eau pendant la majorité de la course. Une première douche froide qui ne décourage pas son créateur. Quelques années plus tard, les 24 Heures regroupent plus de 6000 compétiteurs de 26 pays. L'épreuve propose progressivement de nouveaux formats comme la course en solo puis en duo. Le team Levallois Sporting Club a remporté 7 éditions. Désormais, c'est Powerslide qui détient le record de l'épreuve et le record du tour. En 2015, Tony Mogis a passé la main. C'est désormais Christophe Audoire qui prend la suite.

2001 : la French Inline Cup

Initiée par  Arnaud Gicquel, la French Inline Cup a porté les marathons roller au coeur des grandes villes, à l'image de la Swiss Inline Cup ou de la German Inline Cup.

2002 : la World Inline Cup

Marathon Roller de Berlin

La Coupe du Monde des Marathons Roller ou World Inline Cup a été initiée par Iguana en 2002. Nous avons consacré un article complet et détaillé à son histoire. En France, les grandes étapes ont été Rennes, Dijon et Nice, des courses comptant également pour le classement de la French Inline Cup, à laquelle nous avons également consacré un article complet.

Aux environs de 2005, la chute des ventes de matériel et la baisse d'intérêt pour la pratique du roller entraîne l'annulation de nombreux événements, voire leur arrêt définitif. Aux Etats-Unis, des courses comme le NorthShore Inline Marathon de Duluth (Minnesota) parviennent à limiter la casse. 

2008 : la German Inline Cup

La "GIC" voit le jour en 2008, portée par Petr Stastny de la société Iguana. Elle est donc intimement liée à la Swiss Inline Cup et à la World Inline Cup. On peut la considérer comme l'équivalent allemand de la French Inline Cup avec peut être une dimension internationale plus marquée, notamment à cause du poids du marathon roller de Berlin, le plus grand du monde, qui a réunit jusqu'à 11.000 patineurs à ses grandes heures. Etrangement, il a fallu attendre 2014 pour que le marathon de Berlin fasse office de finale de la German Inline Cup.

1997 : le marathon roller de Berlin, un événement à part

Le marathon roller de Berlin est l'un des plus réputés en course à pied, car c'est l'un des plus rapides, tout comme en roller ! Il existe depuis plus de 40 ans. L'organisation a intégré les patineurs à la course en 1997. Contrairement aux coureurs à pieds, les patineurs s'élancent le samedi après-midi.
Bart Swings (Powerslide / Matter) est l'actuel détenteur du record de l'épreuve avec un temps canon de 59'28. Cette course de légende a également été remportée par le français Ewen Fernandez. Pour de nombreux patineurs, gagner Berlin a autant de valeur qu'un titre de champion du monde. C'est par exemple la seule course qui manque au palmarès très étoffé du français Yann Guyader.
A l'heure actuelle, la participation décroissante des patineurs, qui reste quand même proche des 6.000 concurrents, semble insuffisante et la pérennité du marathon roller est remise en question. 

Course de roller à Petit Quevilly en 1984

Les championnats du monde de roller course depuis leur création

AnnéePaysVilleRoutePiste   
1936AllemagneStuttgartX    
1937ItalieMonzaX    
1938ItalieFerrareX    
1938Royaume-UniLondres X   
1948ItalieMonfalconeX    
1949ItalieFerraraX    
1949PortugalLisbon X   
1951ItalieMonfalconeX    
1953ItalieVenice-LidoX    
1954ItalieBari X   
1956EspagneBarcelone X   
1957ItaliePalermoX    
1958ItalieFinale LigureX    
1960BelgiqueWetterenX    
1961EspagneVoltrega X   
1961FranceGujan-MestrasX    
1962ItalieVenice-Lido X   
1963FranceNantesX    
1964EspagneMadridX    
1965BelgiqueWetterenX    
1965ItalieSyracuse X   
1966ArgentineMar del PlataX    
1967EspagneBarcelone X   
1968ItalieAlte MontecchioX    
1969ArgentineMar del Plata X   
1975ItalieSesto San GiovanniX    
1978ArgentineMar del Plata X   
1979ItalieComo/Finale EmiliaXX   
1980Nouvelle-ZélandeMastertonXX   
1981BelgiqueLouvain/OostendeXX   
1982ItalieFinale EmiliaXX   
1983ArgentineMar del Plata X   
1984ColombieBogotaX    
1985Etats-UnisColorado Springs X   
1986AustralieAdelaideX    
1987FranceGrenoble X   
1988ItalieCassano d'AddaX    
1989Nouvelle-ZélandeHastings XAustralieEtats-UnisItalie
1990ColombieBelloX ItalieEtats-UnisColombie
1991BelgiqueOostende XEtats-Unis  
1992ItalieRomeX Etats-UnisItalieAustralie
1993Etats-UnisColorado Springs XEtats-Unis  
1994FranceGujan-MestrasXXEtats-UnisFranceItalie
1995AustraliePerthXXEtats-Unis  
1996ItaliePadua/ScaltenigoXXEtats-Unis  
1997ArgentineMar del PlataXXEtats-Unis  
1998EspagnePampeluneXXEtats-Unis  
1999ChiliSantiagoXXEtats-Unis  
2000ColombieBarrancabermejaXXColombieEtats-UnisChili
2001FranceValence d´AgenXXEtats-UnisFranceEspagne
2002BelgiqueOostende XColombieItalieEtats-Unis
2003VenezuelaBarquisimetoXXEtats-UnisColombieItalie
2004ItalieL'AquilaXXColombieItalieEtats-Unis
2005ChineSuzhouXXColombieEtats-UnisItalie
2006Corée du SudAnyangXXColombieCorée du SudNouvelle-Zélande
2007ColombieCaliXXColombieCorée du SudEtats-Unis
2008EspagneGijonXXColombieCorée du SudEtats-Unis
2009ChineHainingXXCorée du SudColombieChine Taipei
2010ColombieGuarneXXColombieCorée du SudEtats-Unis
2011Corée du SudYeosuXXColombieCorée du SudChine Taipei
2012ItalieSan Benedetto / Ascoli PicenoXXColombieItalieCorée du Sud
2013BelgiqueOostendeXXColombieItalieBelgique
2014ArgentineRosarioXXColombieFranceChine Taipei
 

Liens utiles

Le roller : histoire de 1760 à nos jours

La Fédération Internationale de Roller Sports : des origines à nos jours

Le roller et les World Games, une histoire qui dure !

Histoire de la World Inline Cup

Histoire de la French Inline Cup, l'ancienne Coupe de France des Marathons Roller

Les records du Monde et d'Europe officiels de roller de vitesse

Inline Speed Skating en anglais sur Wikipedia

Le roller course en français sur Wikipedia

Texte : Alfathor
Relecture : Iggnorance
Photos : BNF, Claude André, Davy Willem,
Annie Barthes Engasser, Rennes sur Roulettes
Laurent Dupuy
droits réservés
Mis en ligne  le 26 August 2015 - Lu 3004 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB