-
Le 30 July 2015 à 07:40 | mise à jour le 30 July 2015 à 15:04

Rencontre avec Alexander Bont, à propos des 40 ans de la marque australienne

Rencontre avec Alexander Bont, à propos des 40 ans de la marque australienne

La firme Bont a vu le jour en 1975 sous l'impulsion d'Inze Bont. La marque australienne célèbre aujourd'hui son 40ème anniversaire. Nous avons rencontré Alexander Bont pour en savoir plus sur cette entreprise familiale...

Mis en ligne par 

Interview

Alexander Bont and his wife Soo Yeon Bont

Bonjour Alex et merci de prendre le temps de nous répondre. Bont, c'est une histoire de famille ?

Oui, mes parents, Sara et Inze ont fait du patinage sur glace et ont été amis de nombreuses années avant de sortir ensemble. L'oncle de ma mère possédait une patinage sur glace près de Sydney (Australie), du coup, elle passait beaucoup de temps là-bas le weekend pour donner un coup de main au snack bar. Mon père regardait les Jeux Olympiques d'hiver à la télévision quand il est tombé amoureux du patinage sur glace.
Mon père et ma mère se sont donc rencontrés à la patinoire. Je suis né dans une famille de patineuse. J'ai débuté à l'âge de 2 ans et à 16 ans, j'étais dans l'équipe nationale d'Australie. Mon père voulait que j'essaie toutes les pratiques du patinage et j'ai donc pratiqué le short track, la longue piste, le quad et le roller en ligne. Je passais mes vacances à l'aider à fabriquer des patins. Quand je suis rentré à l'université, j'ai choisi des sujets qui m'ont permis de contribuer au business familial.

Bont célèbre ses 40 ans en 2015. Comment est née la marque ?

Mes parents passaient beaucoup de temps dans les patinoires, du coup, dès leur adolescence, ils ont pratiqué le patinage de vitesse. Dans les années 60, on le pratiquait pour le plaisir avant tout, ce n'était pas trop orienté vers la compétition. Les chaussures d'alors étaient réalisées en cuir avec des lames rivetées. Du coup, c'était impossible de les démonter ou de les bouger. Mon père a eu l'idée d'utiliser de la fibre de verre pour maintenir davantage la cheville, ça a très bien marché. Rapidement, les patineurs de niveau international lui ont demandé d'équiper leurs chaussures de cuir avec de la fibre de verre et de leur envoyer à l'autre bout du monde.
Mon père a passé près d'un an à tester des moules en plâtre et à les sabler afin que le pied soit plus confortable. Il a sorti sa première paire en 1974. Cela a été une révolution dans le milieu du patinage, le début des chaussures sur mesure. Elle possédaient une résine thermoformable, un entraxe de 165 mm, un structure en fibre de verre, le tout dans un seul et unique produit. C'est ainsi qu'a commencé Bont. 

De la glace, la marque a évolué vers le quad, puis le inline et finalement les chaussures de vélo, comment l'expliques-tu ?

L'essentiel des demandes pour d'autres types de chaussant est venu de nos clients eux-mêmes. Il y a eu tout d'abord leurs quadeurs qui recherchaient des patins plus légers. Nos patins traditionnels étaient très populaires jusqu'à l'arrivée des patins en ligne au début des années 90.
Quand le patin en ligne a explosé, la plupart des patineurs ont utilisé leurs chaussures de short track pour passer au roller en ligne. Nous avons eu tellement de commandes que nous avons dû agrandir notre garage et embaucher 16 personnes qui travaillaient à l'arrière de la maison. Quand on a débordé du jardin, on a loué une petite usine dans la banlieue de Sydney, à Kingsgrove. C'était pratique, il y avait une piste de roller dans la même rue. 

Bont HistoryIl n'a pas fallu longtemps avant que nous les murs de l'usine soient trop étroits à leur tour et nous avons dû louer des locaux plus grand dans la banlieue proche de Campsie.Nous voulions faire des chaussures de cyclisme depuis plusieurs années au moment où nous nous sommes décidés à en produire. Les retards ont été causés par le fait que nous avons lancé une compagnie de vêtement en Australie. L'autre problème était que les salaires sont si élevés en Australie que chaque paire de chaussure serait revenue à environ 900 dollars, cela aurait trop réduire notre marché.

Nous avons été contactés par Chris Hoy, le meilleur cycliste sur piste au monde. Il est originaire de Grande-Bretagne. Il se plaignait que ses chaussures se tordaient trop sous l'énorme poussée qui produisait. Cela a mis notre production de chaussures en action et cela nous a motivé à nous lancer. Nous avons pris la direction de la Chine pour une année afin d'y ouvrir une usine où délocaliser notre production, et ce, afin de produire des chaussures à un tarif abordable.

Combien de personnes travaillent pour Bont ?

Nous avons eu jusqu'à 350 employés à l'époque où nous avions encore notre division cycle. Nous l'avons récemment vendue. Désormais, Bont emploie 80 à 90 personnes.

La division cycle a rencontré une grande réussite, pourquoi l'avoir vendue ?

Nous avons commencé à produire des chaussures de vélo en 2006 et durant cette période, nous avons relevé tous les challenges possibles. Nous avons gagné 14 médailles olympiques, le Tour de France et de nombreuses autres courses cyclistes célèbres. La marque a grandi très vite et a totalement débordé sur ma vie personnelle et m'a éloigné de ma passion première qu'est le patinage.
Je trouvais que je négligeais ma vrai passion et ça me manquait de travailler pour l'industrie du patinage. J'ai compris qu'il était temps de laisser le cyclisme pour me concentrer sur ce que j'aimais.

Où se situent les meilleurs marchés ? Asie, Amérique du Sud ?

Bont 3PFGrâce à la grande variété de nos gammes de roller, nous avons la chance de ne dépendre d'aucun pays en particulier. Nos ventes restent assez homogènes d'année en année. Nous vendons beaucoup en Amérique du Sud, mais l'Europe, les Etats-Unis et l'Asie sont de très bons marchés pour nous également. Au total, nos produits sont distribués dans 64 pays à travers le monde. Nous entretenons des relations durables avec de nombreux pays.

D'où vient le logo Bont ?

Le premier logo a été "Super Bont". C'était le nom de notre premier modèle. Il se composait juste d'une écriture en grad avec le mot "Super" au dessus de "Bont". Après quelques années, nous avons créé un logo sur autocollant qui représentait un autocollant jaune avec une carte verte de l'Australie et un kangourou en train de patiner avec le nom Bont inscrit sur lui. Il a rencontré un franc succès et de nombreux patineurs voulaient acheter les patins avec ce logo dessus. Malheureusement, des concurrents peu scrupuleux s'en sont rendus compte et ont copié le logo en remplaçant "Bont" par leur propre marque. Leur logo ressemblait tellement au notre que nous avons reçu des patins cassés de nos concurrents envoyés par leurs clients qui voulaient les faire réparer, parce qu'ils pensaient que c'était des patins Bont ! C'est pour cela que nous avons changé notre logo avec juste "Bont Skates", comme ça, plus personne ne peut le copier. Le logo a évolué jusqu'à aujourd'hui où il est constitué des lettre B.O.N.T. dans la forme d'une roue symbolisant le roller en ligne.

Quels sont vos objectifs pour l'avenir ?

Nous avons récemment mis en place une seconde usine en Chine dont le but est de produire des patins à bas coût. Nous rationalisons notre système de commande et nous travaillons beaucoup à l'amélioration des délais de fabrication de patins semi-custom. Nous avons toujours beaucoup de nouveaux produits dans les tuyaux. Maintenant que j'ai un peu plus de temps, nous allons faire mieux que ces dernières années. Le rendement des nouveaux produits correspond désormais à la taille du marché pour Bont. Nous avons une très bonne ingénierie interne qui veille à ce que nous ayons très peu de problèmes de qualité. C'est un vrai avantage pour nous.

Bont HistoryBont History

Comment vois-tu le futur du roller ?

Il y a moins de patineurs de vitesse maintenant qu'il y en avait il ya 10 ans, nous devons travailler avec les contraintes du marché. Cela signifie choisir des projets dont nous sommes sûrs qu'ils seront couronnés de succès et ne pas trop dépenser dans nos équipes professionnelles. Je pense que la taille du marché pour le patinage de vitesse en ligne a maintenant atteint un plateau. A mon avis, la taille du marché ne changera plus beaucoup au cours des prochaines années. Nous voyons encore de la croissance dans les marchés émergents et nous pensons pouvoir l'accompagner avec des produits de bonne qualité à des tarifs abordables. 

Bont propose désormais des patins de roller derby. Avez-vous l'intention d'entrer sur d'autres marchés tel que la randonnée, le freestyle ou même le agressif ?

Un concept de BontAu début des années 90, nous ne recevions très peu de commandes pour des quads, je crois qu'en 1993 nous n'avons pas eu une seule commande. Les gens m'ont dit que c'était dommage que Bont ait cessé de faire des quads, mais en fait nous n'avons jamais arrêté, les gens ont juste cessé de les commander.
Lorsque le roller derby a explosé aux États-Unis il y a quelques années, nous savions déjà comment faire les patins parce que ceux que nous réalisons aujourd'hui sont très semblables à ceux que nous faisions et qui remportaient tous les titres mondiaux dans les années 80. Nous avons juste eu à faire quelques ajustements pour les besoins des patineurs de roller derby.
Je suis très surpris que beaucoup de marques établies en roller derby persistent encore avec les anciennes techniques de fabrication alors que Bont mise sur des patins plus légers, plus solides et plus performants. C'est une bonne chose que nos modèles n'aient pas été copiés, cela nous a permis de nous établir sur le marché du haut de gamme aux États-Unis et nous avons maintenant de grands projets pour l'Europe.

Quelles sont selon toi les forces et les faiblesses de Bont ? Qu'est-ce qui fait que vous continuer à faire des rollers ?

Semi race heatmoldingContrairement à nous, tous nos concurrents ont un grand nombre de patineurs à leurs portes. Mais en Australie, le marché est tout petit. Ainsi, nous ne profiton pas de l'avantage de vendre des patins à notre marché local. Je pense que notre plus grande force est que nous faisons des patins de qualité depuis 40 ans. Beaucoup de magasins et d'entraîneurs sont dans le milieu du roller depuis longtemps et ils savent que s'ils achètent des patins Bont, ils vont avoir un produit confortable, solide et bon marché.

Deuxième avantage : nous sommes la seule entreprise qui produit en masse des chaussures d'une seule pièce. La méthode pour réaliser des boots en deux parties est celle que nos concurrents utilisent. Elle est plus facile à mettre en oeuvre et moins coûteuse mais nous pensons que le produit final n'est pas aussi bon. Tous les fabricants de patins utilisent la technologie une pièce pour leurs modèles sur mesure et la méthode en deux parties pour leurs produits de série.

Notre troisième force est notre grande équipe de collaborateurs et distributeurs. Nous voyons beaucoup d'entre eux comme une partie de notre famille et ils nous traitent comme de la famille aussi. Cela vient naturellement pour nous d'être une entreprise familiale.
Enfin, nous donnons proposons à nos clients des produits d'un bon rapport qualité/prix. Beaucoup de nos concurrents font payer le même montant pour leur produits que nous pouvons le faire mais nos composants sont toujours de meilleure qualité à prix équivalent. Si vous prenez une platine de roller d'entrée de gamme par exemple, nos concurrents n'utilisent pas forcément une machine CNC et ils choisissent souvent un aluminium 6000. Pour le même prix, la platine Bont sera réalisée avec une machine CNC et proposera de l'aluminium 7000 de série. Nous faisons moins de marge que nos concurrents mais nous avons un meilleur produit qui fait que nos clients sont heureux et reviennent chez nous.

Merci Alex! 

Liens

Test quads Bont Hybrid Package

Test : roues Bont Mayhem 110 mm 85A

Test : roues roller course Bont Black Ops 110 mm

Test : Roues Bont G3 110 mm 84A

Test : platines Bont A-Frame 3x110 mm

Test : platine Bont 3PF 4x110 mm

Test : Bont Cheetah 2010

Test des roller course Bont semi-race (2008)

Test du Bont Vaypor 3D - 3 points

Par Alfathor
Photos : Bont 
Mis en ligne  le 30 July 2015 - Lu 5570 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB