-
Le 20 July 2015 à 13:07 | mise à jour le 11 August 2015 à 17:29

Speed-slalom : l'avènement du 3x110 mm ?

Speed-slalom : l'avènement du 3x110 mm ?

Depuis quelques mois, les compétitions de speed slalom voient débarquer des patineurs équipés de platines 3x110 mm courtes. Alexandre Claris, Yohan et Jimmy Fort ont déjà adopté ce diamètre avec succès. ReL décortique ce matériel pour découvrir ses avantages et ses inconvénients...

Mis en ligne par 

Une pratique en perpétuelle évolution

Jimmy Fort au championnat de France de slalom 2015

Patin de speed slalom d'Alexandre ClarisLa discipline du speed-slalom ou slalom vitesse voit ses chronos exploser au fil des années. Désormais, de nombreux patineurs franchissent les 20 plots en moins de 5 secondes. Le niveau technique des patineurs s'est considérablement amélioré, tout comme les techniques d'entraînement, même chez les plus jeunes.

Désormais, en roller slalom comme dans les autres pratiques, les innovations technologiques deviennent des facteurs clés pour améliorer les performances, à l'image des nouveaux maillots en natation.

Une plus grande inertie

Un grand diamètre, c'est d'abord plus d'inertie. Au démarrage, cela se traduit par un patin plus long à mettre en action. Les roues sont plus lourdes à lancer. En revanche, vu qu'il n'y en a que 3 au lieu de 4, le changement est faible, de l'ordre d'une cinquantaine de grammes.

Une fois les grandes roues lancées, elles conservent mieux la vitesse grâce à l'énergie cinétique emmagasinée. Du coup, on ralentit moins entre les plots où la propulsion est moindre.

Une trajectoire plus tendue

Autre avantage du 3x110 mm... les roues sont plus hautes que les plots ! On peut passer beaucoup plus près du cone, voire carrément passer au dessus sans le déplacer... alors qu'on le percuterait en 80 mm. La trajectoire est donc plus rasante, plus tendue, plus directe. On gagne quelques précieux dixièmes. 

Une plus grande maniabilité

Même si les roues sont plus grandes, on gagne un peu en maniabilité. Cette dernière est influencée par l'écartement entre les points de contact au sol. Sur une platine avec4 roues de 80 mm, l'écart entre les points de contact au sol est plus important que sur une platine 3x110 mm à longueur de platine équivalente. Du coup, le patin tourne plus facilement en 3x110 mm car il faut fournir moins d'effort pour diriger le patin entre les plots.

Quelles sont les contreparties ?

Un centre de gravité plus haut

Patin de speed slalom d'Alexandre ClarisA chaque médaille son revers ! Si les grandes roues offre un avantage indéniable en gain d'inertie, elles sont aussi plus haute. Du coup, on perd un peu en stabilité, d'autant que l'écart entre les points de contact est plus court qu'en 4x80 mm. On est donc plus haut et moins stable. Il faut donc compenser par une bonne technique de patinage et un meilleur équilibre.

Une cheville moins tenue

Un centre de gravité plus haut veut également dire une cheville plus sollicitée. Les tendons et les muscles doivent être plus toniques pour compenser le gain de hauteur. Une astuce pour compenser : choisir un patin plus rigide et plus montant.

Plus de puissance et de technique nécessaire

Le léger gain de masse lié au surplus de diamètre demande d'être plus puissant, en particulier au démarrage. Il faudra donc adapter l'entrainement en conséquence avec davantage de musculation et de travail sur les départs. Ce travail de puissance doit s'accompagner d'un travail technique pour s'habituer à ce diamètre. Il est important de garder une technique de départ propre.

La concurrence

Au delà de la marque Seba que nous présentons essentiellement dans cet article, d'autres marques comme Powerslide se risquent sur le segment de la platine 3x110 mm courte. C'est notamment le cas avec la platine "Pleasure Tool" qui mesure 243 mm.

En Asie, la marque "Takino" connaît un grand succès avec son modèle "Dragon" de 9,2 pouces en 3x105.

Du coup : que choisir ?

C'est à vous de juger en fonction de votre niveau technique, de votre gabarit et de votre âge. Le grand diamètre (3x100, 3x105 ou 3x110 mm) convient mieux à des patineurs puissants et véloces, plutôt de grande taille. Il faut absolument l'utiliser avec une chaussure rigide qui offrira le meilleur maintien et accroitra la précision.
On choisira plutôt une configuration classique (4x80 mm) dans les jeunes catégories où les chevilles ne sont pas encore suffisamment toniques pour supporter l'augmentation de hauteur du centre de gravité. 

Peut-on pousser plus loin la technologie ?

Oui ! A l'heure actuelle, les points de fixation des platines suivent 2 standards : 165 mm et 195 mm. Aucun d'entre eux ne permet de rapprocher les 3 roues de 110 mm sans risquer de voir la vis de fixation bloquer la roue. Un fabricant pourrrait tout à fait rapprocher les 3 roues et réduire l'entraxe pour atteindre une platine de 222 mm de longueur ! Il faudrait pour cela modifier l'espacement entre les points de fixation de la chaussure. On aurait alors un patin ultra compact. On peut imaginer ce patin en sur mesure avec une structure retravaillée et rabaissée. Qui tente ?

Yohan Fort au championnat de France de slalom 2015

Avis de patineurs

Les sensations de Jimmy Fort

"Je roule en 3x100 mm avec une platine Seba qui sera bientôt disponible à la vente. Elles sont plus maniables au démarrage et procurent plus d'appuis. Je gagne plus de vitesse, même au départ. C'est une question d'habitude. J'ai mis un peu de temps à m'y faire. Pour l'instant ce diamètre n'est pas encore très répandu en Europe mais il est devenu la norme en Chine. C'est le futur du speed slalom."

L'avis de Yohan Fort

"Cela fait quelques semaines que je roule avec la platine 3x110 mm de Seba. Elle est vraiment top, c'est agréable. Je n'ai pas encore tous mes repères, je continue de me régler. Elle envoie bien. Elle peut même être utilisée en randonnée. De plus en plus de patineurs, notamment les chinois roulent déjà avec ces diamètres. Le 100 mm et le 110 mm devraient se généraliser."

Alexandre Claris (bientôt)

" Cela fait maintenant 3 ans que je vois des platines 3 roues en speed slalom et 1 an que je constate que quasiment un quart des riders qui les a adoptées sur le circuit international... Après avoir passé beaucoup de temps à essayer différents montages, je suis persuadé que les 3 roues sont l'avenir du speed slalom. J'ai simplement gagné 0.2s en passant avec ce système. La question que je me pose encore est : 3X100, 3X105 ou 3X110 ? J'ai roulé pendant un an et demi en 3X105, le résultat est net : je suis plus rapide. Je pensais qu'en 3X110 je serais encore plus rapide mais j'ai du mal à m'y adapter et je n'y gagne pas plus. Je pense que je vais me tourner vers du 3X100 prochainement.
Le gros atout de ce système c'est que l'on gagne constamment de la vitesse. La différence se voit à partir du 10ème plot lorsque que l'on est bien en place dans le slalom. Evidemment il n'a pas été facile de s'y adapter au début car cette platine demande plus de puissance au début de la course d'élan mais une fois la bonne technique trouvée c'est juste un pur plaisir."

Points fort et points faibles

Les plus

+ Meilleure inertie (conserve la vitesse)
+ Passe mieux au dessus des plots
+ un peu plus maniable

Les moins

- Centre de gravité plus haut
- Plus long à mettre en action en 110
- Demande plus de technique 

Liens utiles

Rencontre avec Alexandre Claris, champion de roller slalom

Texte : Lonesomesoul
Photos : Colin Morin et Alexandre Claris
droits réservés 
Mis en ligne  le 20 July 2015 - Lu 6936 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB