-
Le 15 June 2015 à 18:06 | mise à jour le 16 June 2015 à 22:28

Bart Swings et Guo Dan règnent sur le Roller Marathon de Dijon 2015

Bart Swings et Guo Dan règnent sur le Roller Marathon de Dijon 2015

La 15ème édition du Roller Marathon de Dijon nous a offert une nouvelle fois des courses de haut niveau, avec comme point d'orgue, le marathon international de la World Inline Cup où les champions Bart Swings (Belgique) et Guo Dan (Chine) ont dominé sans contestation possible...

Mis en ligne par 

Bilan des courses de la 15ème édition 

Vincent Esnault

La pluie et les orages tant annoncés ont finalement épargné la 15ème édition du marathon roller de Dijon, pour le plus grand bonheur des 1200 participants attendus dans les Allées du Parc, au coeur de la capitale Bourguigonne. Au programme : le championnat du monde master de marathon, la Coupe de France des Marathons Rollet et la World Inline Cup...

U40 hommes : le duel franco-italien

Les français et les italiens ont été les principaux protagonistes de la course. Les tricolores ont tenté leur chance à plusieurs reprises et il a fallu toute l'endurance de Vincent Esnault pour faire la différence.

Le début de course voit les italiens marquer les français à la culotte. Mathieu Miquel ou encore Stéphane Pineau font un gros travail. C'est finalement Sylvain Cabotin qui s'échappe avec un patineur de la squadra Azzurra, Paolo Nannini. Ce dernier ne parvient pas à suivre le rythme et le français se retrouve seul. Derrière, les italiens chassent avec Marco Nuvolara. Les français veillent au grain. Vincent Esnault finit par rattraper son coéquipier. Ils roulent ensemble jusqu'à quelques tours de l'arrivée. Vincent Esnault prend alors le large pour terminer en solitaire et en costaud. La même que lors de la précédente édition ! Si notre compteur est juste, ce doit être le 3ème titre du français.

Stéphane Pineau règle le sprint du peloton pour terminer 3ème devant l'italien Marco Nuvolara, 4ème. Mathieu Miquel prend la 5ème place. Bravo les Bleus !

U40 femmes : la Suisse au sprint

La catégorie des femmes de moins de 40 ans a vu la Suisse Daniela Sprenger s'imposer au sprint face aux deux patineuses de l'équipe de France : Angéligue Lejeune (anciennement Pointard) et Caroline Jean. Si Caroline avait déjà connu l'honneur de porter le maillot tricolore, c'était la première fois pour Angélique qui l'inaugure avec une belle médaille d'argent !

U50 hommes : l'Espagne un cran au dessus

Les 40-50 ans ont vu l'Espagnol Eugenio Landete Marquina (Ciudad del Turia In Gravity) l'emporter avec panache en solitaire. Il devance d'une minute trentre ses poursuivants. Les français ont bien essayé de revenir, notamment par l'intermédiaire de David Bernardin qui a fait un gros travail ou encore avec Erwan Le Corre, mais cela n'a pas été couronné de réussite.

A vrai dire, seuls les tricolores ont vraiment pris l'initiative de chasser sur leurs terres. Le sprint du peloton est réglé par Jean-Stéphane Sierra qui accroche donc une seconde nouvelle médaille mondiale autour de son coup. Il devance l'Italien Michele Cicognani et un autre français habitué des podiums, le réunionnais Frédéric Techer, 4ème.

U50 femmes : Claudia Pechstein récidive

L'ancienne patineuse sur glace allemande Claudia Pechstein (Powerslide / SCC Skating) est une habituée du circuit Dijonnais. Elle s'impose une nouvelle fois entre la place Wilson et la place Michelet après une échappée au long cours. 14 minutes derrière elle, Gaelle Duplenne (Equipe de France / REC) roller peut lever les bras en remportant le sprint des poursuivantes devant Karen Teuling (Pays-Bas) et Karina Weindorf (Allemagne). Karine Malle termine 5ème, au contact, après avoir beaucoup roulé seule.

U60 hommes : un sprint pour les départager tous

La catégorie des hommes de moins de 60 ans est une des mieux garnies de l'édition 2015 avec près de 70 patineurs au départ. Le peloton va rouler groupé pendant l'essentiel de la course. C'est finalement l'italien Giuseppe Cortese qui l'emporte au sprint devant son compatriote Paolo Campi. Albert Bakker complète le podium pour les Pays-Bas.

U60 femmes : Desiana Canniatti enfin couronnée

L'italienne Desiana Canniatti peut savourer son titre ! Après avoir terminé à plusieurs reprises en 3ème position ou aux places d'honneur, elle est finalement parvenue à s'imposer devant l'allemande Uten Enger et devant Conny Strub (Suisse). La française Claudie Duval manque le podium de peu et termine 4ème.

O60 hommes : l'Italie réalisé le doublé

Le roller, c'est la jeunesse ! Ils sont 40 au départ de la course des plus de 60 ans hommes... et la course se joue au sprint. L'italien Ennio Mumeni fait la différence face à son compatriote Giuseppe Presti (le papa des deux champions Luca et Massimiliano). Benny Orloff complète le podium, au grand désarroi du français Elhadi Beddiaf (le père de Nolan Beddiaf) qui s'est beaucoup donné pendant la course.

O60 femmes : l'Allemagne domine les débats

Chez les plus de 60 ans dames, l'allemande Barbara Esser a dominé les débats. Elle s'échappe et termine avec une minute d'avance sur sa compatriote Marion Althoff et devant la française Christiane Buquant, médaille de bronze. Cette dernière nous a confié à l'arrivée qu'elle a mieux roulé grâce aux deux patineuses adverses.

Vincent Esnault

Semi-marathon

Comme souvent, les juniors font la différence sur le semi-marathon. Chez les dames, Alicia Delhommais (Asphalte), Zoé Remy (AM Sports) et Sara Bassanetti (Roller Skating Launacais) s'imposent au scratch.
Du côté des hommes, la donne est à peine différente : le junior Antoine Vidal (Roller Skating Launacais l'emporte devant un autre junior, Mattias Gil (Saint-Etienne Roller), et devant le senior Grégoire Leclerc (Dijon Roller Sports).

Marathon hommes : Bart Swings réalise le quadruplé

On attendait beaucoup de rebondissements pour la course phare de cette 15ème édition du marathon roller de Dijon. Finalement, Bart Swings (Powerslide Matter) a tué la course dans l'oeuf. Après quelques démonstrations de son coéquipier et compatriote Ferre Spruyt en début de course, Bart s'échappe après quelques tours avec son ancien coéquipier Ewen Fernandez (EO Skates).

Le belge et le français coopèrent bien alors que le peloton ne roule pas pour revenir au contact. Les grandes équipes étant représentées dans l'échappée, le travail incombe aux outsiders. Du coup, c'est Joey Mantia qui s'y colle ! L'américain colle quelques coups de boutoirs impressionnants, mais trop espacés et peu suivis. Devant, Bart et Ewen tournent fort, bouclant les tours à 43 km/h de moyenne. Quand une nouvelle échappée part du peloton, les coéquipiers de luxe de Powerslide, tels que le champion du monde Peter Michael, refont la jonction.

Non content d'avoir creusé l'écart, Bart tente de se débarasser d'Ewen à plusieurs reprises. Deux fois sans succès... avant que la 3ème soit la bonne ! Ewen lutte comme un beau diable face à la machine belge. Il parvient finalement à rester à quelques poignées de seconde du maître de la distance.
Bart franchit la ligne avec une avance confortable, il remporte sa 4ème victoire en terre bourguignonne. Derrière lui, Ewen arrive second. Le peloton se dispute le sprint quelques minutes plus tard, Peter Michael complète le podium, Joey Mantia termine 4ème et le français Yann Guyader arrive 5ème.

Joey Mantia en tête du peloton des poursuivants

Marathon femmes : Guo Dan impériale

Les courses des dames sont souvent monotones. Pour les 15 ans de Dijon, on a eu droit à un feu d'artifice de la chinoise Guo Dan ! L'ancienne protégée de Christophe Audoire n'a pas cessé d'imprimer son rythme, ébranlant le peloton de ses accélérations. Elle a fini par avoir raison de la résistance de ses adversaires. Elle part seule et ne sera plus rejointe. Malgré son gabarit très compact, la chinoise possède une technique de glisse et une allonge qui ferait pâlir d'envie de nombreux compétiteurs hommes. Elle s'échappe en solitaire à une vitesse moyenne plus élevée que celle du peloton des hommes ! Autant dire qu'elle n'a pas vraiment de concurrentes dans cette course. Juliette Pouydebat nous a d'ailleurs confiée qu'elle était admirative de la glisse de Guo Dan.

Quelques minutes après la victoire de la chinoise, c'est au sprint que se jouent les autres marches du podium. Juliette Pouydebat (Pibrac RS) parvient à se faufiler en tête pour lutter avec l'allemande Katharina Rumpus (Powerslide Matter), il a manqué peu à la Française pour glaner l'argent ! Quoiqu'il en soit, Juliette est bien placée pour le classement général de la World Inline Cup. Après sa victoire à Rennes devant la Polonaise Aleksandra Goss, on devrait retrouver la pibracaise à Ostrava (République Tchèque) pour une nouvelle étape de la World Inline Cup.

Guo Dan et Bart Swingss, vainqueurs du marathon roller de Dijon 2015

Liens utiles

Notre page consacrée au marathon roller de Dijon 2015

Premiers résultats du Marathon Roller de Dijon 2015

Texte : Alfathor
Photos : Sylvie Geoffroy - mediaskates.com 
Mis en ligne  le 15 June 2015 - Lu 5553 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB