-
Le 04 June 2015 à 21:45 | mise à jour le 07 June 2015 à 10:56

Bol d'air sur la Traversée des Landes 2015

Bol d'air sur la Traversée des Landes 2015

La Traversée des Landes est sans doute la Rando Verte Roller la plus connue du circuit fédéral. Elle regroupe chaque année un peloton de 150 privilégiés qui parcourent 230 km de Gujan-Mestras à Anglet en deux jours. Nous nous sommes glissés dans le cortège...

Mis en ligne par 

Première journée

Un succès qui n'est plus à démontrer

Traversée des Landes 2015Chaque année, les inscriptions à la Traversée des Landes se closent en moins d'une journée. En 2015, il aura fallu moins de... 25 minutes ! C'est dire le succès que rencontre l'événement. L'organisation ne peut malheureusement accueillir que 150 patineurs, sinon la logistique deviendrait trop lourde et la sécurité serait plus difficile à garantir.
Les patineurs viennent de toute la France pour participer : Caen, Beauvais, Nimes... et même d'Espagne ! A vrai dire, les Espagnols représentent désormais près d'un tiers du peloton.

Contrairement à d'autres Randos Vertes, la Traversée des Landes réunit plutôt des patineurs aguerris, habitués de la longue distance à bonne vitesse. Même si les pauses sont régulières, la vitesse oscille en général entre 26 et 35 km/h !

"La vie est trop courte pour patiner lentement" comme annonce le site de la TDL. Le ton est donné !

C'est parti !

Le départ est donné à 8h30, de Port Larros à Gujan Mestras. Les motos ouvrent la route et la voiture balai ferme la marche. Le temps est couvert en ce début de matinée mais la température est idéale. Après quelques kilomètres en ville, le groupe s'arrête à l'entrée de la voie verte, le temps d'un rassemblement. On va attaquer le vif du sujet avec près de 200 km de pistes cyclables jusqu'à Anglet !

Les 30 km qui suivent sont assez vallonnés jusqu'au Pyla-sur-Mer. Les patineurs avancent à bonne allure, par groupes d'affinités ou de niveau. Les montées enchaînent avec les descentes sur des revêtements plutôt bons dans l'ensemble. La voie verte alterne les passages en forêt et le long des départementales. Parfois, au détour d'un virage, on aperçoit un bout d'océan. Puis vient le passage le long de la dune du Pyla, la plus haute montagne de sable d'Europe ! Pas le temps de s'arrêter pour faire les photos, il faut repartir jusqu'au point de ralliement à La Lagune.

Traversée des Landes 2015

Des ravitos généreux

Traversée des Landes 2015Tous les 20 km environ, l'organisation a mis en place un ravitaillement. On sent que les patineurs sont rôdés, chacun se met en ligne en attendant son tour ! C'est assez inhabituel de voir ça chez les français, mais c'est plutôt appréciable ! L'équipe de Jean-Jacques Braud et les 3 clubs qui organisent la TDL sont efficaces après 12 éditions, tout est calé. Les patineurs trouvent un bon panel de produits pour se restaurer : des fruits secs, des fruits frais, des barres de céréales, des boissons sucrées, des sodas, de l'eau plate, de l'eau gazeuze... et même des rillettes à Port Maguide s'il vous plaît !

Et mine de rien, 130 bornes, ça creuse, même si l'on a déjà eu droit aux viennoiseries au moment du départ...

Le signal du départ retentit, nous plongeons à nouveau dans le coeur de la forêt des Landes pour rejoindre Biscarosse Plage, Biscarosse, Parentis en Born...

TGV en tête

Quand on a un bon niveau, il est fréquent d'être frustré par la vitesse des randos. Sur la Traversée des Landes, on n'a pas le temps d'y penser ! La consigne donnée aux staffeurs : "pas plus de 35 km/h ! ". Perso, 35, ça me va bien sur une telle distance ! Et ce n'est pas du pipot, sur les portions roulantes, le groupe est toujours entre 28 et 30 km/h. La tenue des pratiquants fait d'ailleurs plutôt penser à des coureurs qu'à des randonneurs.

Prudence

Les clairières enchaînent avec les sous-bois, les descentes avec les montées. La bande d'enrobé serpente au milieu des arbres, comme à l'infini. Il faut rester vigilant, surtout quand le peloton est lancé à toute allure ; surveiller les vélos qui peuvent arriver en face, avoir un oeil sur les piétons... mais surtout voir où l'on pose les roulettes ! Les aiguilles de pins et les branchettes ont vite fait de vous envoyer au sol. Bref, la vitesse, c'est bien joli, mais il faut parfois avoir la sagesse de se décaler et de prendre un peu le vent plutôt que d'aller au tas.Traversée des Landes 2015

Pause midi

La pause de midi se fait à Sainte-Eulalie-en-Born, quelques kilomètres après Biscarosse. Le cadre est vraiment agréable. Les derniers kilomètres se font à toute allure à travers la base nautique. Les passants regardent les patineurs avec de grands yeux, certains applaudissent. Le groupe se réunit progressivement sur une aire de pique-nique. Des tables en bois sont installées sous les arbres. Un hangar à bateau sert de toile de fond, avec le lac en arrière-plan. On peut déchausser et marcher pieds nus dans le sable. Rien de tel pour se détendre avec les 60 km qui restent à parcourir cet après-midi.

L'organisation sollicite le même traiteur depuis plusieurs années, chacun se met à nouveau en file indienne pour récupérer ses couverts et profiter du repas, bien copieux là encore : salade de légume, taboulet, charcuteries, salade de fruit et fromage blanc en dessert. Pas de risque d'hypoglycémie !

Traversée des Landes 2015

On y retourne !

Pas facile de reprendre la route après une telle pause. Le maire de la commune passe pour dire un mot aux patineurs et les encourager pour la portion de l'après-midi. Les premiers kilomètres se font sur route ouverte à 28/30 de moyenne, puis l'on retrouve à nouveau les pistes cyclables. On patine roue dans roue. La forêt nous accueille à nouveau et l'on profitera de sa relative fraîcheur jusqu'à l'arrivée à Vielle-Saint-Giron. La température est montée et le soleil s'est bien levé, on apprécie de patiner sous les frondraisons.

Après une relative accalmie digestive, le groupe de tête remet les Watts. Les kilomètres défilent presque sans se rendre compte au sein du peloton. Là encore, il faut faire attention aux aiguilles et aux branches, surtout avec la fatigue qui vient. D'ailleurs, on assiste à quelques chutes impressionnantes à 2 kilomètres de l'arrivée, dans une descente marquée comme dangereuse. L'essentiel des patineurs arrivent toutefois au bout sans encombre. Au pire, il y a toujours moyen de monter dans les minibus en cas de fatigue.

Traversée des Landes 2015

Fin de la première journée

A Vielle-Saint-Giron, l'organisation a réservé des mobile-homes dans le camping local. Chacun part à sa chambre, se douche, récupère un peu... avant de profiter de la piscine en extérieur. Puis vient l'apéritif au cidre avec les traditionnelles rillettes. Il faut bien ça pour attaquer la journée de demain et les 90 km jusqu'à Anglet.

Traversée des Landes 2015

Seconde journée

Dimanche matin, le réveil sonne à 7h00. Il faut bien ça le temps de déjeuner, de ranger le mobile-home et de remettre tous les sacs dans les bus.

8h30 pétantes : le départ est donné pour la seconde étape. 17 mn de roulage sur la route parfaitement encadrés par les motards de l'association moto pression de Labenne et les 8 km nous séparant du premiers ravitaillement sont déjà avalés.

Un peu de nouveauté

Nous repartons ensuite sur la superbe piste qui relie Léon à Capbreton sur ce long ruban d'asphalte les kilomètres défilent rapidement mais très vite nous bifurquons sur la route en direction d'Azur. Tiens une nouveauté... et quelle nouveauté ! Après quelques kilomètres nous prenons une petite route à droite, puis en haut d'un joli raidillon une piste toute neuve se dessine. Nous avons là les 6 kilomètres les plus ludiques de la traversée : une piste magnifique très large serpente au milieu des pins. Etant un peu loin de la côte, elle est très peu fréquentée. Nous lâchons les chevaux et le ruban se termine... trop vite, mais nous avons tous la banane ! Merci Jean-Jacques pour cette jolie surprise.

Traversée des Landes 2015

Toujours à fond

Nous empruntons alors un morceau de route pour retrouver Vieux Boucau L'allure est toujours vive et je me retrouve même à ralentir dans un long faux plat descendant tant la vitesse est élevée. Nous retrouvons la piste de Léon à Capbreton sur quelques kilomètres puis c'est encore un crochet par Vieux Boucau ou le ravitaillement en front de mer est toujours le théâtre de jolis clichés souvenir.

Retour sur l'axe principal de la matinée . Nous arrivons à Hossegor. Petit passage urbain puis nous attaquons le fameux tour du lac et ses toboggans toujours aussi impressionnants. Retour sur Capbreton par la plage des naturistes ( merci Damien pour les explications en espagnol ;-) ) et la place des landais. Nous arrivons très vite au port de Capbreton puis au casino où nous déjeunerons face à la mer. La vue sur les montagnes du pays basque est toujours aussi superbe.

Dernière ligne droite

Nous repartons après un déjeuner toujours aussi copieux en direction d'anglet. C'est la dernière étape, il ne nous reste plus que 35 kilomètres. Les premiers sont avalés tranquillement mais le naturel des patineurs refait vite surface et la vitesse des groupes grimpe toujours aussi facilement. Nous traversons Labenne par la superbe piste le long du Boudigau et arrivons à Ondres.

La piste est en travaux. Nous prenons la route pour rejoindre Tarnos où nous attend le dernier ravitaillement. La chaleur se fait sentir et les organismes sont fatigués. Mais il reste encore le traditionnel lâcher de la RD85. La route étant bloquée sur 4 Kilomètres, nous roulons groupés avant la corne qui lance les hostilités... l'ordre d'arrivée importe peu mais il reste encore pas mal d'énergie à certains et certaines.

Nous rejoignons ensuite Bayonne en longeant l'Adour, puis Anglet... en longeant l'Adour ? Que nenni, ca aurait été bien trop simple ! Pourquois ne pas ajouter une dernière difficulté ? Une longue montée de 2 Kilomètres avant de re-descendre vers la Chambre d'Amour... Hé oui, ils l'ont fait et les patineurs se plient à cette dernière difficulté de bonne grâce.

Nous rejoignons ensuite la patinoire de la Barre à travers le quartier de Chiberta et son golf. La douzième traversée des landes se termine et la treizième est déjà attendue avec impatience. Douches, diplômes, apéritif et rillettes, l'organisation impeccable est toujours au rendez-vous.

Traversée des Landes 2015

Liens utiles

Site officiel de la Traversée des Landes

Page des Randos Vertes Roller sur le site FFRS

Voir la galerie photo sur mediaskates.com

Texte : Alexandre Chartier et Christophe Gourinchas
Photos : Alexandre Chartier
Mis en ligne  le 04 June 2015 - Lu 3058 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB