-
Le 10 July 2014 à 15:07 | mise à jour le 12 September 2014 à 15:49

Test : roller street Xsjado Dustin Werbeski

Test : roller street Xsjado Dustin Werbeski

Bobor vous propose son test des derniers roller street Xsjado Dustin Werbeski, un modèle de roller agressif monté en Powerblading, c'est à dire avec une platine accueillant des roues de grand diamètre. Test...

Article par 

Banc d'essai

Test Xsjado Dustin WerbeskiLe "Powerblading" ne m’a jamais vraiment attiré. J’aime bien le freeskate, me balader, mais un patin de street avec une platine de fitness, c’est un peu du déjà vu. La Conference nous propose le Xsjado Werbeski avec un H-block... et avec une platine Kizer Level 3.Il dispose aussi d'une nouvelle soulplate et de l’ancien spoiler...ce n’est pas du déjà vu ? Bon j’arrête de râler, je chausse et autant voir ce que ça donne vraiment au lieu de camper sur des a priori.

Design

Dustin Werbeski propose un patin assez sobre, un doux mélange entre le noir et le marron qui rappelle évidement le Stockwell 4. Cependant, une belle nouveauté niveau design : la soulplate est colorée comme du bois. Cela ne change rien à la glisse ou quoi que ce soit, c’est juste joli et un peu original. Pour le reste, rien de nouveau sous le soleil, la chaussure est basse et légère, en noir. Le spoiler n’a aucune modification ou découpe particulière. La platine est aussi massive que les anciennes Kizer Level 1 et 2.

Confort

Le confort des Xsjado est relatif. Les pro-modèles ont l'avantage d'être généreux niveau mousse. La cheville comme les malléoles sont vraiment bien maintenues. On est bien dès le début de session. Même si la chaussure est fine, on se sent bien calé dans le patin sans douleur ni gêne. On se met donc à rouler en toute confiance... et patatra la languette saute, la cheville n’est plus maintenue... l’horreur. Alors on resserre les scratchs, on refait ses réglages et malgré tout, à chaque amorti un peu violent la languette bouge et c’est vraiment chiant. On finit par trouver le bon réglage mais c’est agaçant que cette languette soit si peu large.

Test Xsjado Dustin Werbeski

Serrage

Test Xsjado Dustin WerbeskiHeureusement que le serrage permet de bien se sentir dans le patin. Entre la boucle du strap et les deux scratchs à l’avant du pied et à la cheville, on peut vraiment trouver le serrage optimal pour que son pied ne bouge pas. Mais là encore, rien de nouveau pour la marque. Comme toujours, le serrage est bien pensé même si pour ce modèle il est plus compliqué de trouver le réglage le mieux adapté à son pied.

Glisse

J’aime toujours autant la glisse de cette nouvelle soulplate. Elle rappelle énormément celle des carbones USD. Le Xsjado possède de bonnes encoches, un groove, que ce soit en backside plate ou à l’intérieur de pied. Ils permettent de s'aligner avec la platine et avec le spot. La prise en main est facile. La soulplate est assez large. La glisse entre la platine et la soulplate est homogène. On glisse assez bien sur toutes les surfaces.

Platine

La Kizer Level 3 est un modèle de Powerblading, ce qui veut dire qu'elle est haute quand on est habitué à une platine de street. La prise en main n'est pas simple. Trouver le H-block est aisé. En revanche, les grinds sur curb ne sont pas vraiment faciles. En skatepark, à part pour se déplacer, on préfère largement des platines classiques. Bref on aime ou on n'aime pas. Cependant pour caler des petits souls ou makio, la glisse se rapproche vraiment de celle des Fluid et c’est bien sympa.

Test Xsjado Dustin Werbeski

Roue

La Conference propose des roues Undercover griffées Werbeski en 72mm et 88A. Des roues plutôt de bonne facture. Elles n’explosent pas au moindre choc ou à chaque aspérité du sol. Elles sont assez tendres pour rendre le patinage agréable et sans accroche trop prononcé avec le sol. Pour rendre l’affaire plus rapide, les roulements sont des ABEC 7 chrome s’il vous plait, on se moque pas du monde, si si, je vous assure c’est bien.

Solidité

Platine résistante, roue résistante et soulplate bien solide, rien à dire de ce coté. Les défauts en terme de solidité résident plutôt dans la boot avec la boucle qui peut sauter pendant les chutes, les scratchs qui s’abiment pour les mêmes raisons. Le patin reste globalement robuste malgré tout.

Conclusion

Le patin ne m’a pas vraiment conquis... loin de là. J’y vois plus une bonne boot de street ou globalement un bon patin de freeskate qui permet quelque slides mais pour autant le principe n’est pas des plus créatifs. Pour un prix moyen de 250 €, on reste dans les prix pour un pro modèle même si l’on regrette de ne pas avoir le spoiler des Xsjado 2.0.

Test Xsjado Dustin Werbeski

Les points forts et les points à améliorer

Les plus

  • Le confort
  • Le serrage
  • La glisse

Les moins

  • La platine
  • La solidité
  • L’ancien spoiler

Fiche technique

Marque : Xsjado
Modèle : Dustin Werbeski
Année : 2014
Coque : polymère
Chausson : mousse dense et intégrée au patin et chaussure
Spoiler : polymère
Serrage : boucles micrométriques, scratch
Pointures : 38 au 48
Platine : Kizer Level 3
Roues : Undercover Werbeski 72 mm 88A
Diamètre maximum : 72 mm
Roulements : Undercover ABEC 7 Chrome
Prix : 250 €
Usage : street, park, rampe et freeskate

Test Xsjado Dustin Werbeski

Liens utiles

Mini view : Xsjado Sean Kelso

Test : Xsjado 2.0

Oli Benet : A propos du Xsjado 2.0

Test : Xsjado Chris Farmer

Test Xsjado Stockwell Blue

Test du Xsjado Dustin Latimer

Texte et photo : Thomas Bordier aka Bobor
Mis en ligne  le 10 July 2014 - Lu 5493 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB