-
Le 31 May 2014 à 19:05 | mise à jour le 02 June 2014 à 21:54

Cap sur la Roll d'Azur 2014

Cap sur la Roll d'Azur 2014

Que diriez-vous d'une escale dans le sud de la France alors que les beaux jours reviennent ? La Roll d'Azur vous offre un périple de 70 km sur une côte vallonnée avec un tracé physique et technique. Nous l'avons testée pour vous...

Mis en ligne par 

Partons en balade...

Roll d'Azur 2014

La Roll d'Azur est une randonnée roller organisée par l'association Roller Provence Méditerranée. Elle s'inscrit dans le cadre des Randos Vertes Roller labellisées par la Fédération Française de Roller Sports. L'édition 2014 nous a fait emprunter la Voie verte reliant Hyères à Cavalaires...

Point de départ : Hyères

La centaine de patineurs se retrouve sur un parking à proximité des plages. Le soleil est déjà haut mais la température est agréable à 10h00 du matin. Après le discours d'ouverure et les consignes de sécurité, place à l'action !
La police municipale en moto se charge de neutraliser la circulation sur les points névralgiques, le groupe se met en marche. Nous traversons une zone aux airs de Camargue avant découvrir un front de mer qui rappelle la Californie. Cette première section se fait sur route ouverte. Nous sommes encadrés par les staffeurs du club (dont quelques jeunes) et la police.
La végétation est sèche, jaunie. Quelques fleurs viennent quand même rappeler que nous sommes au printemps. La luminosité laisse penser qu'on va avoir droit aux coups de soleils ! Croyez-le ou non, le sud de la France connaît déjà une période de sécheresse malgré les pluies abondantes que l'on a pu avoir cette hiver sur tout le pays.

Un air de vacances

La route du front de mer nous offre un panorama de carte postale : de hauts palmiers bordent la chaussée, masquant à peine une mer aux bleus variés, du plus profond au plus clair. Le soleil y dessinent d'innombrables reflets d'argent (tiens, ça rappelle une chanson...).
Les haltes sont régulières pour attendre les retardataires. Pour l'instant, le tracé ne présente aucune difficulté. Les 10 premiers kilomètres sont plats avec un bitume bien lisse. Pourtant, les écarts se creusent déjà. La vitesse moyenne n'est que de 12 à 14 km/h, une bonne façon de se remettre en jambe. Il faut toutefois rester prudent, la partie la plus physique du parcours est encore à venir.

Roll d'Azur 2014

Premières bosses

Nous empruntons la voie verte, la chaussée se rétrécie à l'espace de deux couloirs cyclables pour traverser les agglomérations. Il faut désormais être vigilant quand on patine à plusieurs de front. Le relief commence également à changer, de petites bosses font leur apparition. Combinées au vent de face, elles font souffrir les organismes. Puis on attaque le vif du sujet avec une section plus vallonnée encore. Les habitations se densifient, on traverse des villes et des zones résidentielles. Cette piste cyclable est surprenante à cet égard, elle semble forcer pour se frayer un chemin dans la densité urbaine locale.
La voie verte s'interrompt en de nombeux endroits, laissant la place à des portions de route ouverte. C'est un des bémols de cette randonnée, le parcours ne se fait pas en continuité.

Pause déjeuner

L'arrivée à Cavalaire se fait après moults montées et descentes, avec des passages sur des corniches nous laissant un point de vue inoubliable sur la Méditerannée. On se croirait presque en vacances !
Sur place, les bénévoles préparent le stand de ravitaillement avec fruits secs, boissons. Certains sortent leur repas du sac. D'autres choisissent d'aller explorer les commerces alentours. Tous prennent le temps de se poser sur un banc et de profiter du front de mer.
Une heure plus tard, il va falloir repartir dans l'autre sens pour la boucle du retour sur le même tracé qu'à l'aller.

Roll d'Azur 2014

C'était bien ?

Nous avons bien apprécié cette randonnée par la beauté du bord de mer. Les zones urbaines sont moins agréables mais le parcours a l'avantage d'être varié. Loin d'être monotome. Bien qu'elle soit relativement longue et technique, la Roll d'Azur mériterait d'aller un peu plus vite, les nombreuses pauses cassent le rythme et accentuent finalement la difficulté pour les patineurs agguerris. Elle mérite toutefois sa couleur "rouge" tant le vent et les côtes peuvent mettre le physique à rude épreuve. A tester ! 

Roll d'Azur 2014

Liens utiles

Galerie photo de la Roll d'Azur 2014

Texte et photos : Alfathor
Mis en ligne  le 31 May 2014 - Lu 1342 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB