-
Le 14 May 2014 à 15:05 | mise à jour le 14 May 2014 à 22:57

Excursion italienne avec le Raid 3x100 RollX

Excursion italienne avec le Raid 3x100 RollX

30 patineurs (et skieurs), 6 nationalités, et 3x100 km de route en Italie, sans soucis logistique. Un raid confort, associant sport et découvertes culturelle. Voilà quel était l’alléchant programme de la première édition du « Safari Roller » qui s’est déroulé en ce début mai. ReL était présent pour participer à cet événement...

Article par 

Voyage

Raid RollX 3x100 en Italie

Le PhénX du raid RollX

Si l’édition Italienne est inédite, le format est bien connu, c’est celui du (feu) raid RollX, dont l’arrêt en 2013 avait été un coup de tonnerre. Plusieurs participants d’alors s’étaient promis de reprendre le flambeau. Les italiens furent les premiers à s’avancer, accompagnés depuis la France par Olivier (Roll’X) et Nadia (MEV). Cette équipe connue suscita l’adhésion immédiate des participants de l’an passé, les absents étant vite remplacés par quelques valeureux nouveaux. Cependant, l’organisation tenait à limiter le nombre de participants, afin de conserver l’esprit du raid.

Ferrara, « Citta delle biciclette »

La veille du départ, Français, Allemands et Finlandais se retrouvent à l’aéroport de Bologne, puis direction Ferrara (au Sud de Venise) où nous attends le reste des troupes à l’hôtel. La météo nous préoccupe, car contre toute attente, la pluie est annoncée. Nous profitons de la fin de journée pour visiter Ferrara, son imposant château, sa cathédrale, mais également de nombreux bâtiments ouvragés, avec cours intérieures. La ville pullule de vélo, à ce titre elle a reçu le label Unesco « citta delle biciclette » et ce n'est pas un hasard si c'est notre point de départ, car de nombreuses pistes cyclables y prennent source. Le soir, un briefing est présenté par Michele, charismatique président du TorollSki, club organisateur du raid. Il propose à chacun deux formules ("light ou hard") avec des tracés de 50 à 100km quotidien.

Le lendemain, nous prenons le départ sous le soleil. Après quelques portions humides et quelques portions grattonneuses, nous pouvons enfin lâcher les chevaux ! A travers la pampa Italienne, les groupes se forment, pour rouler ou papoter ! Le rythme est plutôt tranquille. Malgré tout, juste avant la pause, une première chute touche un robuste finlandais, elle met en lumière le manque d’assistance prévue par les italiens, notamment l’absence d’un véritable véhicule balais. Par chance, nous n’aurons pas d’autres accidents. Le pique nique ensoleillé au bord du Pô permet de recharger les batteries et nous repartons de plus belle. En fin de journée, après avoir patiné une centaine de kilomètres, un gros orage tombe, aussi soudain que bref, et nous arrivons à l’hôtel d’Argenta avec des patins pleins comme des éponges.

Raid RollX 3x100 en Italie

La notion de confort en raid

Pour récupérer de nos journées, les Italiens n’ont pas lésiné sur le confort : hôtels 4* et restaurants copieux. Tout est fait pour que nous repartions reposés et repus. Pour la plupart d’entre nous, il aurait été préférable d’investir ce luxe dans l’assistance en journée, mais maintenant que nous sommes là, profitons-en ! Bonne ambiance dans les chambrées (de 2 à 4) et de long repas à refaire le monde (du roller). La possibilité d'échanger avec des patineurs d'autres pays est une véritable richesse.

Le deuxième jour commence sous la pluie, et les organismes ont souffert hier sur des revêtements souvent dégradés. De plus les patineurs du format « light » nous rejoignent. Nous décidons donc d’écourter cette étape en la réduisant de 80 à 55km. Nous prenons péniblement le départ sous une pluie forte, mais elle cesse rapidement, et nous évoluons miraculeusement dans une poche sèche entourée d'orages ! Les couleurs contrastées du ciel nous en font presque oublier la menace, et nous reprenons notre rythme tranquille en peloton. Un rythme souvent haché… L’itinéraire paraît parfois inconnu de Michele lui même, cela engendre de longues pauses inexpliquées. Nous comprenons que le club n’a pas reconnu le parcours, dont le tracé a été confié à un cycliste. Cela explique également les asphaltes pas toujours adaptées.

Une pause déjeuner à Comacchio, adoucit notre courroux. Jolie ville de pêcheurs aux airs de Venise, nous y dégustons copieusement Anguilles et Soles du jour. L’après-midi, le court trajet (10km) permet à peine de digérer, et nous arrivons au camping juste avant que ne tombent des trombes d’eau. Nous terminons donc finalement cette journée au sec, mais avec une certaine frustration sportive. Dans la soirée, nous profitons d'une accalmie pour aller nous balader (et Franck de TNS se baigner) sur cette immense plage de l'Adriatique, et nous nous retrouvons autour d’une grande tablée. Les discussions fusent pendant que les copieux antipasti défilent ! Nous rejoignons nos bungalows et la pluie redouble dans la nuit, assourdissante.

Raid RollX 3x100 en Italie

Inondation et soleil pour la fin

Raid RollX 3x100 en Italie

Au matin du dernier jour, il ne pleut pas, mais la région se réveille inondée (il est tombé en 1h l’équivalent de 3 mois de pluie à Paris). Nous prenons tôt la route, bien décidés à faire nos kilomètres. Nous apprécions les paysages de ce delta du Pô, qui rappelle la Camargue, avec ses chevaux blancs, ses flamants roses, et ses marais. Nous prenons un instant pour visiter la belle abbaye de Pomposa, et repartons avant la pluie. Les deux groupes se connaissent maintenant, et l’entraide permet enfin de rouler vite et bien. En fin de matinée, notre élan est stoppé par les voies coupées par les crues. Cette fois, l’organisateur n’y est pour rien. Devant le gué (40cm), certains déchaussent et traversent, mais les Frenchies saturent et font demi-tour pour trouver un contournement. La pause déjeuner, à Ostellato, est a mi-parcours. Arrêt bien pensé, une gare permet à certains de faire les 40 derniers kilomètres en train.
Le raid se termine sur une après-midi en contraste avec les jours précédents. Les français encadrant (au sens propre et figuré) le peloton des patineurs, nous filons bon train sur un asphalte parfait, un vent portant et un soleil doux. A près de 30km/h, nous abattons d’une traite le chemin restant avec jubilation. L’arrivée est rapide et permet à tous de terminer avec le sourire. La pluie tombe alors sur Ferrara, elle nous aura finalement bien épargnée !

Ciao Amore

Le bilan de cette première édition du raid italien est à l’image de la météo des 3 jours, beaucoup de nuages noirs, mais surtout de belles éclaircies. Les Italiens, soucieux de bien nous recevoir ont oublié pourquoi nous étions venus : patiner sereinement. Plutôt que des hôtels de charmes et des repas gargantuesques, nous aurions préféré une véritable assistance en journée, minibus, ravitaillement, et des pilotes de groupes. On aurait également apprécié des parcours maitrisés, reconnus par et pour des patineurs.

Au-delà de ces critiques, il faut saluer l’énergie inépuisable de Michele, dont la bonne humeur suffisait à ensoleiller les journées. Organiser un tel événement est courageux, et tous les participants ont apprécié ces quelques jours privilégies passés ensemble, à patiner, juste profiter. La plupart sont d’ailleurs prêt à repartir, en Italie, en Allemagne ou ailleurs, sur ce format qui permet de découvrir des patineurs passionnés, de façon conviviale, sur des distances qui permettent la rencontre, sur des journées qui forgent la complicité. Gageons que les erreurs de ce raid serviront, et que demain, nous écrirons la recette d’un projet européen promis à un bel avenir.

Raid RollX 3x100 en Italie

Sources photos :

Galerie de Catherine Exibard

Galerie de Petri Koskinen

Galerie de Pierre Labaune

Texte : 8WD
Photos : Pierre Labaune
Catherine Exibard, Petri Koskinen
Mis en ligne  le 14 May 2014 - Lu 6569 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB