-
Le 14 March 2014 à 17:03 | mise à jour le 14 March 2014 à 21:47

Cultur'Ice Roller Exchange : L'heure du bilan - час для ацэнкі

Cultur'Ice Roller Exchange : L'heure du bilan - час для ацэнкі

Après 12 jours d'exil dans l'est de L'Europe et une expérience mémorable, Les 6 patineurs SILA et leur coachs en viennent au moment du bilan. Après le récit des deux derniers jours, ils nous donnent chacun leurs impressions en quelques mots...

Article par 

L'heure du bilan - час для ацэнкі

Cultur'Ice Roller Exchange

Dernier jour de préparation avant les tests

Lundi, le dernier jour de préparation avant les tests chronométrés du Mardi. Le matin est consacré à un entrainement glace assez poussé; au programme 2x3200m à 36km/h + 6x250m rapides, le tout suivi de quelques départs et accélérations progressives sur 100m.

L'après-midi était consacré à la détente avec une partie de curling qui oppose les filles aux garçons. Après une partie en 5 End ce sont finalement les garçons qui s'imposent sur le score de 4-2

Enfin pour clore la journée et optimiser la récupération en vue des tests du lendemain tout le groupe s'est retrouvé dans le sauna et le jacuzzi.

Cultur'Ice Roller Exchange

Les tests du mardi : L'objectif du stage

Mardi matin réveil 9h, petit déjeuner 9h30, début de l'échauffement hors glace à 10h30, rdv sur la glace 11h15, surfaçage de la glace à 12h, début des tests 12h15... tout est planifié, programmé pour mettre le groupe dans les meilleures conditions possibles.

Au programme des 500m pour tous et des 1500m pour les filles, quant à eux les garçons s'essaieront au 3000m.

Chez les filles les paires sont composées de Chloé et Charlotte et de Louisiane et Elise, alors que chez les garçons Olivier et Valentin seront en confrontation directe, tout comme les coachs, Boris et David.

Résultats des 500 m

  • 1er: Valentin Thiebault: 42.8
  • 2e: David Fortin: 44.4
  • 3e: Olivier Blanc: 45.4
  • 4e: Boris Dufour: 47.7
  • 5e: Chloé Michel: 50.1
  • 5e(ex-aequo): Elise Dumont: 50.1
  • 6e: Louisiane Balandras: 54.7
  • 7e: Charlotte Frouin: 56.3

Résultats des 1500 m

  1. Chloe Michel: 2.41
  2. Louisiane Balandras: 2.48
  3. Elise Dumont: chute
  4. Charlotte Frouin: chute

Résultats des 3000 m

  1. Valentin Thiebault: 4.41
  2. Olivier Blanc: 4.42
  3. David Fortin: 5.08
  4. Boris Dufour: 5.12

Après ces tests, tous ont été visiter le Comité National Olympique et son musée, un bâtiment très récent qui recense entre autre tous les médaillés et champions olympiques de l'histoire de la Biélorussie. Une structure impressionnante !

Enfin Alexeï avait organisé un shooting photos avec un photographe professionnel. Cette séance photo a eu lieu en roller après un entrainement plutôt libre ou les jeunes se sont amusés à faire des tours lancés. Valentin réalise le meilleur tour lancé et bat par la même occasion le record de la piste de 2 dixièmes, en 17.9

Ensuite place aux douches et au rangement des valises avant une nuit qui s'annonce très courte car tout le groupe est sorti en ville dans les pubs en attendant de partir à l'aéroport à 4h du matin... C'est finalement aux alentours de 20h que chacun aura regagné son domicile avec des étoiles plein les yeux...

Retrouvez maintenant un mot de chacun des patineurs sur leur expérience Cultur'Ice Roller Exchange.

Cultur'Ice Roller Exchange

Présentation d'un patineur

Valentin thiébault

« Le stage en Biélorussie aura été une des expériences les plus inoubliables que j’aurais pu vivre, dans ces 12 jours de stage nous avons vécu des choses que d’autres personnes n’aurons jamais vécu dans leur vie d'athlètes, c’est pour cela que je remercie énormément SILA, pour le  travail qu’ils ont fait pour nous, car en plus du sport ce stage nous a fait découvrir une nouvelle culture.

Ce stage m’a aussi aidé à mieux comprendre l'anglais ce qui n'est pas la même que de le parler.

Donc je remercie Boris et David pour tout ce qu’ils ont fait pour que ce projet se fasse car sans eux jamais je n’aurais pu vivre cela un jour. »

Charlotte Frouin

« Durant ce stage j’ai « découvert » des sports que je connaissais déjà mais que je n’avais jamais pratiquée ce qui m’a permis de changer d’avis sur certains comme le curling. C’est un sport vraiment sympa et aussi conviviale qui ressemble vaguement à la pétanque. Mais nous sommes surtout venu pour y découvrir le longtrack, c’est un sport de glace qui nécessite une bonne technique de patinage, mais aussi une bonne puissance. Pour ma part je ne me suis pas sentie à l’aise, la puissance était là mais je n’ai pas pu la mettre en œuvre de par ma technique que je n’ai pas assez approfondie à mon avis. Cependant j’ai quand même appréciée les sensations qui sont totalement différentes de celles du roller. 

Ce stage est aussi un échange culturel entre les biélorusses et nous. Cependant nous ne savons toujours pas quels sportifs viendront chez nous en juin et c’est ce que je regrette le plus. Car la « complicité » ne s’est donc pas installée et le fait de n’avoir pas beaucoup parlé ensemble pourrait être gênant pour la suite.

Cependant je remercie SILA de nous avoir fait découvrir ce pays et aussi Alexeï pour toute cette organisation qui nous aura permis de repartir de ce stage avec pleins de souvenirs magiques que nous n’aurions jamais eu en France. »

Cultur'Ice Roller Exchange

Elise Dumont

« Le séjour a été comme je l'espérai, exceptionnel.

  • La découverte du long track :

Le long track est en effet un sport ressemblant au roller, mais également beaucoup différent. A vue d'œil, le patinage semble le même. Cela n'est pas exactement le cas, les appuis sont très durs à s'habituer. Il faut prendre une carre externe lors de la poussée, puis la passer sur une carre interne, ce qui n'est pas simple puisqu'il faut trouver l'équilibre. De plus, les poussées doivent être très longues et il faut être très fléchi. Cependant, étant patineuse de roller de vitesse, j'ai réussi à m'habituer assez rapidement. Un débutant mettrait un certain temps à trouver ses repères, l'équilibre, etc.

  • L'équipement :

La lame comme nous le savions se détache au niveau du talon ; cela est dans le but de pousser sur la pointe du pied et utiliser très peu le talon! Cette sensation est assez étrange au début mais elle devient très vite habituelle! Les chaussures sont également ressemblantes à celles du roller. Mais une énorme différence y est : la flexibilité. Les chaussons sont en carbone, mais celui-ci est extrêmement mou. Tandis qu'au roller, le carbone ne se plie pas. La cheville est également moins maintenue !

  • L'intérêt culturel du stage :

Ce stage nous a fait découvrir une culture assez différente de la France. Les Biélorusses sont des personnes très sympathiques, mais tout de même froides au regard parfois. La nourriture est ressemblante à la cuisine française, mais cuisinée différemment. Nous avons pu gouter quelques spécialités biélorusses très bonnes. Je savais que la vodka venait de ce pays mais j'ai été étonnée tout de même de la consommation de celle-ci par les Biélorusses!

La visite de Minsk m'a beaucoup plu. Nous avons pu voir de très beaux bâtiments tels que l'île aux larmes, l'ambassade française, et beaucoup d'autres, tout en apprenant des choses sur eux. J'ai trouvé ça plutôt intéressant même si certains monuments l'étaient moins que d'autres, et que la marche était longue.

J'ai encore plus apprécié le stage car nous devions utiliser l'anglais. Chaque entrainement était dans cette langue! Je pense d'ailleurs qu'il m'aura fait progresser! »

Olivier Blanc

« Après ces 12 jours passés à la Minsk Arena, ce stage fut un moment inoubliable. C'est une aventure qui a été très enrichissante dans plusieurs domaines.

Tout d'abord, le côté sportif aura été une formidable expérience. Nous avons pu en plus du long track, thème principale du stage, pratiquer de nombreux autres sports  comme le badminton, le vélo piste, le curling ou encore le hockey. Nous avons ainsi utilisé l'ensemble de la structure mise à notre disposition. De plus nous nous sommes vite rendu compte que l'approche des entrainements est bien différente de chez nous. Il est difficile de juger le contenu des entrainements étant donné qu'il ne s'agit pas de notre sport mais on aurait tout de même souhaité avoir plus d'exercices techniques. Pour les Biélorusses, un entrainement ne peut commencer sans un échauffement complet en basket durant de 30 à 45 minutes parfois épuisant. Ils mettent également la récupération en avant avec des salles de balnéothérapie éliminant efficacement les courbatures.

Nous avons pu parallèlement au sport découvrir une nouvelle culture. Les repas sont bien sûr différents des nôtres mais cela ne m'a pas empêché pour autant de les apprécier. La plus dur a été quand même de manger des œufs au plat ou une omelette dès le petit déjeuner. De plus le barbecue lors de la journée de repos reste pour moi la plus grande découverte culinaire du voyage notamment avec les petites branches et feuilles servis en accompagnement de la viande. J'ai également aimé la visite de Minsk le soir ou nous avons pu voir ce à quoi ressemble une ville slave et apprendre un bout de l'histoire du pays à travers les monuments.

La langue courante en Biélorussie est le russe mais pour pouvoir parler et comprendre les biélorusses il a fallu utiliser l'anglais. La barrière de la langue peut vite devenir un obstacle lorsque l'on se rend compte qu'à un entrainement on a du mal à comprendre toute les subtilités et qu'on tombe dans un vocabulaire technique qu’il faut rapidement apprendre. Savoir parler anglais est devenu nécessaire même lors d'achat en magasin et que l'on souhaite demander quelque chose. Apprendre l'anglais prend tout son sens lorsque l'on va à l'étranger et je ne verrais plus de la même manière mes cours une fois au lycée.

Au final, ce stage fut une véritable expérience en tout point de vue: sportivement, culturellement et linguistiquement. J'ai une chance extraordinaire d'avoir pu y participer et j'ai hâte que cette échange puisse se pérenniser. »

Cultur'Ice Roller Exchange

Louisiane Balandras

« Les seuls murs vraiment impénétrables sont ceux dont on s'entoure sois même » -Luis Fernandez-

Le retour à la maison est pour moi un grand moment de nostalgie, cela marque aussi le retour à la réalité après ces 12 jours de rêves. Il est donc temps de conclure.
Pour ma part deux bilans sont à faire, l'un sportif et l'autre culturel.

Bilan sportif:

De mon côté, le bilan sportif est plutôt mitigé. En effet les objectifs que je m'étais fixés n'ont pas été totalement atteint. J'espérais, au bout de ces 12 jours, savoir patiner sur la glace sans" crainte" de tomber et avec une bonne technique. Je pense avoir en réalité quelques peu sous-estimer les difficultés du long track, j'imaginais que lorsque l'on savait patiner avec des rollers de vitesse la transition avec la glace ne se faisait presque pas sentir. Après ce séjour je me rends compte que j'avais tort et que bien que ressemblant fortement au roller, le long track est un sport différent.
A part ce point "négatif", mon bilan sportif est assez satisfaisant puisque j'ai pu découvrir plusieurs sports comme par exemple le vélo de piste que j'ai particulièrement appréciée et que j'espère pouvoir pratiquer en France ou encore le curling que j'ai trouvé agréable à jouer (plus qu'à regarder) et assez difficile contrairement à ce que beaucoup de français pensent (difficile de" balayer" rapidement).
Je rentre en France surmotivée et avec des sensations nouvelles pouvant m'aider je l'espère dans le roller.

Bilan culturel:

Ces deux semaines m'auront permis comme je l'espérais de découvrir une nouvelle culture. J'ai découvert que les Biélorusses bien que paraissant extrêmement froids de l'extérieur sont en réalité très attachants et que malgré la barrière de la langue une complicité peut se créer avec certaines personnes.
J'ai compris que l'anglais est une langue importante qui est indispensable et qui est en plus facile à parler et à comprendre avec une autre personne dont ce n'est pas la langue natale.
J'ai appris quelques mots en Russe à ma grande surprise j'ai aussi appris que en Biélorussie seulement 30% de la population parlait le Biélorusse et que le reste parle le Russe, ce qui est assez "atypique". Les visites des monuments m'auront aussi beaucoup appris sur l'histoire du pays et approfondis ma culture générale.

Conclusion:

En conclusion je souhaite tout d'abord remercier SILA pour avoir permis ce séjour exceptionnel et pour le travail accomplis en si peu de temps.
Je remercie aussi Alexeï pour son accueil chaleureux, pour nous avoir emmené dans des endroits inoubliables, pour avoir toujours répondu présent lorsque nous avions besoins de son aide et pour nous avoir fait partager sa joie de vivre tout au long du séjour.
Bien évidement je remercie toutes les autres personnes qui ont été là pour nous et je termine en remerciant mes parents pour m'avoir permis de vivre cette expérience. »

Chloé Michel

« Bilan culturel:

Les 12 jours passés en Biélorussie resterons une expérience personnelle que je ne risque pas d'oublier.

Ce stage m’a permis de visiter un pays que je ne connaissais pas, ainsi qu'une culture différente. Cela c'est ressentie surtout lors du barbecue et des entrainements comme nous l'avons expliqué dans les articles précédents. Durant ce stage j'ai eu la chance de voir un match de hockey qui restera l'un des meilleurs moments de ce séjour. Ce n'est pas tous les jours que nous assistons à un match de ligue 1 dans un tel complexe, de plus, dans une loge VIP.

Malgré la barrière de la langue nous avons tout de même réussi à sympathiser avec quelques biélorusses. Je trouve dommage qu'on ait pas pu passer plus de temps avec eux, les entrainements communs étaient rares, mais c'est tout de même avec impatiente que nous les attendons au mois de juin!

Bilan sportif:

Ce stage nous aura permis de découvrir beaucoup de sports peu connus en France et que nous n'aurions surement jamais essayés comme le vélo de piste, le hockey ou le curling. Même si je n'étais pas attirée par ce dernier sport j'ai apprécié la séance et trouvé cela ludique, cela nous a permis de passer un bon moment ensemble. Il m'a beaucoup fait penser à la pétanque.

Bien-sûr l'objectif principal de ce stage était la glace, nous avons donc pu découvrir le long track, chose impossible en France à cause du manque d'infrastructure. J'ai beaucoup appréciée ce sport, les sensations de glisse encore différentes de celle du roller. J'aurai aimé faire plus de technique pour être plus à l’aise et plus efficace. En effet sans cette technique il était difficile de prendre de la vitesse surtout sur des courtes distances comme le 500m, car dès que nous devions aller vite mes appuis n'étaient plus stables, le pied mal posé, à ce moment-là il n'y a donc plus aucun transfert de poids du corps et donc un gros manque d'efficacité qui nous fait perdre du temps sans parler de l'aspect esthétique… Je pense que le fait de faire glace-roller ne peut être que positif pour les deux, ces deux sports sont très complémentaires surtout pour progresser techniquement. Apres avoir remis les rollers j'ai mieux ressentie mes appuis, les mouvements et surtout le transfert de poids du corps qui est facilement visible en glace. Je remercie SILA pour ce stage inoubliable et tous ceux qui ont rendu ce séjour possible !

En espérant pouvoir renouveler cette expérience. »

Présentation d'un patineur

Valentin Thiebault

Valentin ThiebaultIl nous vient du Rhône (69), et plus précisément du club de Belleville. Du haut de ses 15 ans son palmarès est déjà très impressionnant puisqu’il compte 4 titres de champions de France acquis la saison passée, ainsi qu’une médaille de bronze sur 500m aux derniers championnats d’Europe et une médaille d’argent sur le 300m aux derniers championnats d’Europe également. Vainqueur du classement général de la manche de coupe d’Europe de Gross Gerau (Allemagne) l’an passé, il aura à cœur cette année de monter sur les podiums nationaux et européens pour réintégrer l’équipe de France et ainsi pouvoir participer aux prochains championnats d’Europe en cadet 1er année.

Le mot de Valentin sur le Cultur’Ice Roller Exchange

« Quand Boris m'a dit qu'il envisageait de mettre en place un échange entre des patineurs Français et Biélorusses je n'y croyais pas ! J'ai beaucoup de chance de faire partie de ce projet et je remercie SILA pour leur travail. Je compte profiter de cette chance pour essayer de trouver de nouvelles sensations sur les roller et devenir encore plus performant. »

Prochains rendez-vous

Retrouvez prochainement une galerie de toutes les photos du séjour sur www.mediaskates.com. Nous vous invitons d’ores et déjà à aimer notre page facebook sur laquelle vous pourrez trouver toute notre actualité. Rendez-vous le 10 Juin pour la nouvelle saga du Cultur'Ice Roller Exchange à quelques jours de l'arrivée des Biélorusses en France...

Suivez toute l’actualité SILA sur http://sila-sport.fr

Liens utiles

Cultur'Ice Roller Exchange : A quelques heures du départ

La page Cultur'Ice Roller Exchange sur ReL

Suivez toute l’actualité SILA sur sila-sport.fr et sur la page facebook

Texte et photos : Olivier Blanc, Chloé Michel
Elise Dumont, Louisiane Balandras
Charlotte Frouin, Valentin Thiébault
David Fortin, Boris Dufour
Mis en ligne  le 14 March 2014 - Lu 2634 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB