-
Le 25 February 2014 à 18:40 | mise à jour le 01 January 2015 à 18:13

On a testé pour vous... le 3 x 125 mm

On a testé pour vous... le 3 x 125 mm

5x80, 5x84, 5x90, 4x100, 4x110 et aujourd'hui 3x125 mm ? Même si la FIRS n'a pas encore autorisé ce diamètre, des marques comme Powerslide militent pour le faire accepter. Si le bénéfice pour dynamisme du marché est indéniable, qu'en est-il à l'usage ? Voici nos premières impressions...

Article par 

Test en grandeur nature

Test platines et roues 125mm Powerslide

Powerslide et Scott Arlidge ont eu la gentillesse de nous faire parvenir des prototypes de roues de 125 mm et une platine adaptée. Autant vous dire que nous avons sauté sur l'occasion ! Afin de tester ce matériel dans de bonnes conditions, nous avons préféré le monter sur une chaussure semi-montante plutôt que sur un patin de course bas. Nous avons laissé des patineurs de haut niveau évaluer les 3x125 mm avec leur matériel de compétition. Cela fera l'objet d'un second article.

Données factuelles

La masse des roues que nous avons testées est "raisonnable" au regard du diamètre : 182 grammes par roue. Elle reste supérieure à des roues de 110 mm qui flirtent plutôt avec les 148 grammes. On se retrouve donc avec un excédent de 34 grammes par roue... sauf qu'un montage 3x125 mm a 6 roues au total contre 8 sur du 4x110.
La platine est un peu plus lourde qu'une platine 4x110 mm avec 220 grammes. Cela est probablement dû fait qu'il faut supporter des torsions plus importantes sur un nombre plus faible de points. La plupart des platines 110 mm du marché oscille entre 190 et 220 grammes.

En masse totale, on économise environ 100 grammes par patin par rapport à du 4x110 mm. La masse n'est donc pas l'argument clé.

Test platines et roues 125mm Powerslide

Plus grande est la roue, plus doux est le gratton

Cet adage maison s'est vérifié au fil des années, plus le diamètre augmente et plus les grattons passent facilement. Autant vous dire qu'avec une augmentation aussi importante du diamètre, même les pavés sont bien plus faciles à passer ! On garde une bonne vitesse sur les grattons qui sont "lissés" par ce surplus de hauteur... en cela, les raids des patineurs longue distance devraient être bien plus agréables. Quelle évolution de confort depuis le 5x80 mm ! Les grattons de la Beauce n'ont qu'à bien se tenir...

Et la hauteur ?

La différence avec le 4x110 mm n'est pas flagrante. La roue centrale frôle la coque de la chaussure. Il est probable que les fabricants doivent rehausser un peu la structure en carbone de leurs chaussures pour réduire les sollicitations des chevilles.

Comparatif 125 mm contre 110 mm

Les relances sont plus lentes

Le 3x125 mm est long à lancer, mais pas plus que du 110 mm. C'est surtout en relance que l'on ressent la différence, alors qu'on a déjà une vitesse initiale. Les 125 mm ont davantage d'inertie que les 110. Il ne faut donc pas subir une attaque d'un patineur avec un plus petit diamètre car il va pouvoir creuser le trou et risquer de vous décrocher. En revanche, sur la durée, le gain de roulage pourrait permettre de revenir en costaud. En côte, il vous faudra travailler votre technique au maximum pour patiner proprement et rester efficace.

Les freinages sont plus longs

Une fois bien lancés les 3x125 mm donnent des sensations de glisse impressionnantes... mais il faut quand même arriver à une trentaine de km/h pour se rendre compte qu'elles peuvent aller beaucoup plus vite. Un nouveau coup de rein vous fait encore gagner une dizaine de km/h... et là on se demande comment on va éviter les passants qui arrivent en face. Combiné à la hauteur, le gain de vitesse fait qu'on met un peu plus de temps à perdre sa vitesse. Pour résumer : le 125 mm est parfait pour un tracé roulant et sans cassure de rythme.

Moins maniable ?

Pas évident à dire, mais il nous a semblé qu'il était plus dur d'esquiver et de changer rapidement de direction. Cela peut être dû à deux facteurs : une inertie plus importante des roues et une hauteur un peu supérieure.

Conclusion ?

Pour nous, ce diamètre trouve toute son utilité en raid longue distance sur des tracés rectilignes et plutôt plats. Il avale le gratton qui devient une formalité. Il sera dur à emmener sur les circuits qui demandent des relances avec des virages serrés comme Lyon ou Rennes. En revanche, sur un circuit comme Dijon, les records n'ont pas fini de tomber. Le 125 mm sera également plus difficile à emmener en échappée. Dur de créer des différentiels de vitesse important et de partir en costaud à moins que tout le monde soit équipé du même matériel ! Selon nous, le 125 mm va modifier la physionomie des courses, du moins dans un premier temps. les vitesses globales vont probablement augmenter sur les tracés monotones, les pelotons vont certainement aller plus vite, mais le nombre d'échapper va diminuer. Le 125 mm est long à mettre en action mais une fois lancé, il donne de grandes sensations de glisse. Ce diamètre est très exigeant techniquement. Il réclame une foulée propre et surtout très ample. Il favorisera les techniciens grands et puissants, au détriment des petits patineurs explosifs.

Patins complets Powerslide 3x125 mm

Liens utiles

Roues de roller : La course au diamètre s'arrêtera-t-elle ?

110 mm : sollicitations articulaires et musculaires

Texte et photos : Alfathor
Mis en ligne  le 25 February 2014 - Lu 18781 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB