-
Le 12 December 2013 à 10:12 | mise à jour le 21 December 2013 à 16:09

Un guide des revêtements pour favoriser la pratique du roller

Un guide des revêtements pour favoriser la pratique du roller

La Commission Randonnée de la Fédération Française de Roller Sports va sortir un guide des revêtements à l'occasion de l'Assemblée Générale de la FFRS à la Rochelle. Nous avons posé quelques questions à Stéphane Casteran pour en savoir plus sur cette initiative...

Mis en ligne par 

Un guide à l'usage des clubs, des comités et des ligues pour influer sur les décisions d'aménagements

Bonjour Stéphane, comment est venue l’idée de cet outil ?

Guide des bonnes pratiquesLes pistes et les voies vertes sont des lieux privilégiés pour la pratique du roller. Pour les randonneurs, dont le nombre a continuellement progressé ces dernières années, comme pour les coureurs, la qualité et l’aménagement des infrastructures sont déterminants. Promouvoir nos lieux d’évolutions, c’est promouvoir le développement de notre sport, c’est un enjeu stratégique.

Avec l’essor des sports de nature, les collectivités sont amenées à étendre et rénover leur réseau. Il est important de porter la parole du roller et de mettre en avant des solutions techniques qui nous soient favorables.

Ce projet, nous le portons depuis la fin de la dernière olympiade. Nous l’avons naturellement reconduit dans le plan de développement « Randonnée 2013 – 2017 ». Après plus d’une année de travail ponctuée de rencontres avec des professionnels et des maîtres d’ouvrages, le guide pour l’aménagement des voies ouvertes aux rollers est à présent achevé.

A qui se destine ce guide des revêtements ?

Ce guide a deux niveaux de lecture. Les professionnels y trouveront des données techniques précises, des coûts au m² ou encore des informations quant à la durée de vie et l’entretien de chaque type d’infrastructure. Nous nous sommes également efforcés de leur expliquer les besoins des patineurs qui ne s’imposent pas toujours comme une évidence pour une personne extérieure.

Il est également important que les acteurs du roller soient en capacité de s’approprier cet ouvrage et de s’en faire les relais. C’est pour cela que nous avons pris soin de lui donner une orientation très pédagogique, d’expliquer chaque point technique et de communiquer des arguments. Par exemple : pouvoir affirmer, chiffres à l’appui, qu’un revêtement accessible aux rollers est plus durable et économique à long terme qu’un sol en stabilisé.

Ce guide se destine donc à deux publics. D’une part les collectivités maîtres d’ouvrages, et d’autre part les membres des clubs, Comités Départementaux et Ligues qui sont parties prenantes aux projets d’aménagement ou qui souhaitent s’en saisir.

Le roller est un acteur parmi de nombreux autres : comment concilier des usages aussi variés que le roller, le vélo, les fauteuils, les malvoyants ?

Le roller est une pratique sportive parmi d’autres que nous rencontrons sur ces équipements. Il est important de ne pas opposer les types d’usages et de ne pas revendiquer seuls nos préconisations sans prendre en compte celles des autres. C’est cette même philosophie qui a été adoptée par la Commission Equipement pour élaborer le guide des sols intérieurs il y a quelques années.

Cette culture, nous l’avions déjà, notamment du fait de notre implication au sein de l’Association Française des Véloroutes et Voies Vertes et du dialogue que nous entretenons avec nos partenaires, notamment les cyclistes.

C’est pour cela que ce guide ne se limite pas à parler de roller, mais traite également de l’accessibilité des autres pratiques. Nous voyons bien d’ailleurs que nous avons des intérêts convergents. Bien souvent, un équipement confortable pour un patineur l’est tout autant pour une personne à mobilité réduite, un piéton ou un cycliste.

Il est également important de prendre en compte d’autres enjeux qui se posent aux maîtres d’ouvrages. Je pense ici, au coût, aux normes et contraintes techniques, mais aussi à la prise en compte du développement durable. Autant de choses que l’on retrouve au fil des pages.

Les clubs peuvent-ils se le procurer pour démarcher les mairies ?

Cet ouvrage sera diffusé auprès des Ligues et des Comités Départementaux. Nous l’adresserons également aux clubs qui en feront la demande. Une version sera également accessible en ligne sur le site internet fédéral après l'Assemblée Générale des 14 et 15 décembre.

Au-delà du guide, les clubs, comités, ligues pourront-ils faire appel à vous pour rencontrer des élus afin d’argumenter en faveur d’un revêtement adapté au roller ?

Ils le font déjà et ils ont bien raison. Désormais, nous avons un outil, je le crois, de qualité pour mieux répondre à leurs attentes. Nous sommes pleinement dans le rôle d’une Fédération, celui d’élaborer des outils pour relever les enjeux structurants, tournés vers l’offre de service aux acteurs déconcentrés comme aux clubs.

Selon toi, comment peut-on se tenir au courant des projets d’aménagement de pistes qui vont être lancés et agir en amont, avant qu’il ne soit trop tard ? Comment avoir du poids et de la crédibilité dans les décisions d’aménagement ?

Au-delà de notre investissement dans le roller, il est important de représenter notre sport au sein d’autres instances, notamment les CDOS et les CROS. Les Conseils Généraux qui sont le plus souvent les maîtres d’ouvrages de ces infrastructures ont pour mission d’élaborer des Plans Départementaux des Espaces Sites et Itinéraires, les PDESI, adossés à des instances de concertation avec le mouvement sportif. Il s’agit d’une piste parmi d’autres.

La tâche n’est pas toujours aisée mais nous progressons peu à peu dans les territoires.

Guide des bonnes pratiques

 

Tu souhaites ajouter quelque chose ?

L’élaboration de ce guide a amené notre Fédération a explorer un nouveau domaine, très technique et différent du cœur de notre savoir-faire, le sport. Nous avons pu bénéficier de l’appui de plusieurs bénévoles qui, par leur engagement associatif ou leur parcours professionnel ont apporté cette expertise.

Cet ouvrage est avant tout un travail d’équipe, issu de l’implication de cadres techniques de la Fédération et de bénévoles. Je tiens à les remercier, comme celles et ceux qui, demain, vont s’approprier cet outil pour le faire vivre au service du roller.

Liens utiles

Le site de la Commission Randonnée

Voir la page pour télécharger ou consulter le guide

Texte : Alfathor
Photos : FFRS
Relecture : Iggnorance 
Mis en ligne  le 12 December 2013 - Lu 2492 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB