-
Le 13 November 2013 à 11:11 | mise à jour le 18 December 2013 à 16:25

Premier tour de la Coupe CERS : résultats mitigés pour les équipes françaises

Premier tour de la Coupe CERS : résultats mitigés pour les équipes françaises

Le premier tour de la Coupe CERS a vu des résultats mitigés pour les équipes françaises de rink-hockey, toutefois elles restent potentiellement en lice pour le second tour de la compétition...

Article par 

Match aller le 9 novembre 2013 - match retour le 23 novembre

SA Mérignac / RC BiascaA propos de la Coupe CERS

La Coupe CERS est une compétition de rink hockey organisée par le CERH, le Comité Européen de Rink-Hockey. Il s'agit de la seconde plus importante compétition européenne des clubs. Les clubs qui y participent sont les clubs européens qui n'ont pas pu participer à la Ligue des Champions; une sorte de Coupe UEFA de Football pour le Rink Hockey. Elle a lieu tous les ans depuis la saison 1980/1981.

Après le 1er tour de la Coupe CERS, pour le 2ème tour, aucun club n’est qualifié mais aucun n’est éliminé 

SA Mérignac 8 – 2 RC Biasca

Mérignac est sur la bonne voie... ce n’est pas tout à fait vrai pour le SA Mérignac, ce serait injuste. Depuis toujours, le parfum de la Coupe d’Europe les enivre au contraire du début du championnat français qui inquiète. Brillants vainqueurs avec 6 buts d’avance, les joueurs de Mérignac devraient assurer la qualification en Suisse italienne et prendre ainsi de la confiance pour la suite des joutes nationales et européennes.

Pourcentage de chance de qualification : Beaucoup d’atouts pour se qualifier : 9 chances sur 10.

CE Noia Freixenet 4 – 3 RHC Lyon

Noia / LyonLyon s’exporte bien. Pour une 1ère participation de son histoire à une Coupe d’Europe, le RHC Lyon a créé une authentique surprise en terre catalane. Finalement gagnants par le plus petit exploit, Noia a du se battre pour l’emporter. Croyant la partie facile, le gardien catalan Luís Gil a du s’employer et s’est même incliné sur une contre attaque du jeune Erwan Debrouver puis sur un tir de Loïc Le Menn à l’entrée de la surface de réparation (20’, 0-2). Noia réagit et en 1’, égalise par Eloi Mitjans d’abord sur penalty, puis sur un tir puissant qui surprend le gardien lyonnais Luis Mendes (2-2).

La reprise est favorable à Lyon puisque Loïc Le Menn reprend avec succès un rebond (27’, 2-3). Noia est obligé de s’accrocher et 5’ plus tard, Marc Julia égalise (32’, 3-3). Joan Feixas réussit un tir et donne l’avantage à Noia (38’, 4-3). Il reste alors 12’, les catalans poussent fort, les lyonnais résistent et le score, inchangé, va donner un match homérique au retour à Lyon.

Décidemment, les Lyonnais savent voyager en France et maintenant en Europe ! Mais Noia en sait plus sur désormais sur son adversaire ; et un catalan averti, en vaut deux. Réponse le 23 novembre...

Pourcentage de chance de qualification : 2 buts d’écart, c’est peu et beaucoup à la fois, mais pas impossible.

US Coutras 5 – 2 Prato 54

Coutras sans pression, mais avec ambition. La patinoire de Coutras est comble et bruyante pour recevoir les italiens de Prato. Le jeu virevoltant et les nombreuses rotations de joueurs coutrillons font que le score est rapidement ouvert puis un peu plus tard aggravé. Pendant cette première période, les italiens ne sont pas en reste : 2 penaltys ratés et 1 but. Le score est de 2-1 à la pause.

En deuxième période, Coutras repart à l’assaut des buts transalpins. Lucas Chirino à la lutte récupère la balle et sert magistralement Marc Muntané qui marque le troisième but. Coutras fait le break. Prato s’énerve et commet des fautes. Sur un mauvais geste, les arbitres brandissent le carton bleu au joueur Italien. Lucas Chirino s’avance et trompe le gardien d’un tir imparable. Le public, ravi de ce spectacle, encourage son équipe. Coutras presse encore et Marc Muntané va réussir un doublé sur une remise rare par dessus le but de Lucas. Les italiens vont réduire le score en fin de match. 5-2 score final.

La 2è période est tout aussi magnifique ; Coutras attaque, Prato se démène. Les gestes techniques sont beaux et efficaces : sur une passe superbe, un coutrillon marque (3-1), un autre trompe le gardien italien sur un coup franc direct imparable (4-1). Le public est aux anges, surtout que Coutras, pressant, mène désormais 5-1. La réduction du score par Prato refroidit un peu la salle (5-2). Mais quel spectacle ils ont offert ! Coutras sans pression ? mais avec ambition ! C’est peut-être çà, la réussite de la nouvelle équipe de Coutras.

Pourcentage de chance de qualification : s’ils jouent comme à domicile comme ce soir, 2 chances sur 3.

Genève RHC 6 - 3 La Vendéenne

US Coutras / PratoLa Vendéenne revient de loin, de très loin. Après avoir ouvert le score sur pénalty à la 11ème minute par Mathieu Guibot, La Vendéenne encaisse 3 buts peu avant la mi-temps. Genève atteint la pause avec déjà un petit avantage (3-1) mais avec 7 fautes d’équipe contre 5 pour la Vendéenne.... ce qui rendrait optimiste pour la 2è période.
Il n’en est rien : La Vendéenne a la tête sous l’eau, au milieu du lac, menés 5-1 ! Mais, les joueurs français sortent la tête de l’eau, reprenant un peu d’air pour revenir à 5-3. Un but pour chaque camp et le score est scellé à 6-3. Mais que ce fut éprouvant ! Et ce le sera encore plus au match retour, car l’on ne peut pas croire que La Vendéenne va lâcher la qualification.

Pourcentage de chance de qualification :  50-50, mais avec des Vendéens le dos au mur, on peut y croire !

RAC Saint-Brieuc : 5 – 6 RSC Cronenberg

La grande désillusion. Les allemands de Cronenberg ont créé la surprise en terre bretonne. Déjà, en ouvrant le score (0-1, 10’), mais David Abreu égalise sur penalty (18’, 1-1) ; en reprenant l’avantage par Jess Behrendt sur une lucarne (1-2, 20’). David Abreu égalise (22’, 2-2). Le portier briochain Xavier Tanguy stoppe un penalty et 2 coup francs directs de Jordi Molet, preuve de l’agressivité offensive de Cronenberg.

En début de 2ème période, Cronenberg plie : St Brieuc trouve l’ouverture par Guillem Ribot 29’, 3-2) et l’inévitable David Abreu (31’, 4-2). Cependant les allemands ne rompent pas. Malgré ce score défavorable, ils sont opiniâtres et sont récompensés, en 11’, par un but de Benjamin Nusch (36’, 4-3). Ils égalisent par Kay Hovelmann (40’, 4-4) et prennent même l’avantage par Jordi Molet (47’,4-5). Devinez qui égalise : David Abreu bien sûr (48’, 5-5) !

Cronenberg a le dernier but dans la crosse lorsque Benjamin Nush réussi un magistral coup franc direct à 1’ de la fin. 5-6 score final.

La qualification, compromise, n’en sera que plus belle. Souhaitons la aux briochins

Pourcentage de chance de qualification :  1 chance sur 3.

Les résutlats de la journée

  • Follonica Hockey (ITA) 16-0 Wolfurt (AUT)
  • Turquel (POR) 15-1 Darmstadt (GER)
  • Walsum (GER) 1-3 Lleida (ESP)
  • Forte dei Marmi (ITA) 11-2 Montreux (SUI)
  • Voltregà (ESP) 3-3 Hockey Bassano (ITA)
  • Merignac (FRA) 8-2 Biasca (SUI)
  • Noia (ESP) 4-3 Lyon (FRA)
  • Dornbirn (AUT) 3-11 Braga (POR)
  • Geneve (SUI) 6-3 La Vandeenne (FRA)
  • Uri (SUI) 1-7 Barcelos (Por)
  • Hockey Breganze (ITA) 6-2 Candelaria (POR)
  • St.Brieuc (FRA) 5-6 Cronenberg (GER)
  • Coutras (FRA) 5-2 Hockey Prato (ITA)
  • Wimmis (SUI) 2-7 Igualada (ESP) 

Liens utiles

Notre page consacrée à la Coupe CERS

Site du Comité Européen de rink-hockey

Texte : CRH
Photos : droits réservés
Mis en ligne  le 13 November 2013 - Lu 1107 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB