-
Le 16 September 2013 à 09:09 | mise à jour le 19 September 2013 à 19:30

Transroller 2013 : de Pontarlier à Mouthe avec les pelotons de tête

Transroller 2013 : de Pontarlier à Mouthe avec les pelotons de tête

Malgré des conditions météorologiques difficiles, la quatrième étape de la Coupe de France des Marathons Roller a pu se dérouler dans de bonnes conditions entre Mouthe et Pontarlier. Nolan Beddiaf (EOSkates) fait la différence au sprint chez les hommes, tout comme Clémence Halbout (Windress) chez les femmes...

Article par 

ça mouille !

Conditions difficiles !

Un format raccourci

Coupe du Monde de rollerski oblige, le parcours de l'édition 2013 de la Transroller a été raccourci pour des raisons de sécurité. Le départ se fait de la place d'Arçon, devant la mairie de Pontarlier. L'arrivée quant à elle, est tronquée de 3 km pour se faire directement à l'arrivée à Mouthe. Exit la boucle champêtre avant l'ultime ligne droite, le chemin trop étroit ne permettant pas aux skieurs de s'exprimer dans les meilleures conditions. Les 700 concurrents roller et rollerski s'élancent donc pour un peu moins de 30 km au total.

Le coup d’envoi est donné dans la rue commerçante de la capitale du Haut-Doubs entre vitrines de confection et édifices napoléonien. K-Way et parapluies sont de sortie. Nous sommes mi-septembre et les températures avoisinent les 12-15 °C... pas si froid comparé à d’autres années glaciales de la Transroller, mais la pluie est fine et omniprésente. Peut-être que certains sont contents de voir la distance un peu réduite, la pluie alterne avec le crachin durant toute la matinée.

Course masculine : Beddiaf succède à Guyader

Nolan Beddiaf (EOSkates) succède à son coéquipier Yann Guyader sur la plus haute marche de la Transroller 2013. On s'attendait à voir les patineurs du Swiss Skate Team dicter leur loi... et pourtant, ils ont eu du fil à retordre grâce à des patineurs français plus incisifs que les années précédentes ! Il est vrai que les patineurs rouge et blanc ont déjà roulé la veille. La relève française semble toutefois se dessiner en course de fond avec un Clément Chaduc très incisif dans la montée du Brey...

Les attaques n'ont pas cessé cette année malgré le sol glissant. Il faut dire que le malheur des uns fait le bonheur des autres ! Certains spécialistes des courses dures peuvent s'en donner à coeur joie. Dès la sortie de ville, le Swiss Skate Team donne le ton en faisant sortir Nicolas Iten puis Michael Achermann.
Clément Chaduc (Rage Skating) va se montrer le plus incisif. Il part à la mi-course avec Quentin Giraudeau dans sa roue. Ce dernier ne parvient pas à suivre le rythme, il se retrouve seul entre l'échappée et les poursuivants. Clément Chaduc attaque fort dans la montée du Brey, il bascule en tête à 8 km de la ligne d'arrivée. Derrière lui, il faudra toutes les ressources de Nolan Beddiaf et des patineurs du Swiss Skate Team pour revenir.Clément en a gardé sous le pied et il parvient à coller quand le peloton contre attaque. A deux kilomètres de l'arrivée, il reste : Severin Widmer (Swiss Skate Team), Nicolas Iten (Swiss Skate Team), Nolan Beddiaf (EOSkates), Clément Chaduc (Rage Skating), Aurélien Roumagnac (RPM) et Elton de Souza (RPM).

Nolan Beddiaf prend l'initiative du sprint pour ne pas se faire enfermer sur le sol mouillé. Il parvient à garder la tête devant Nicolas Iten (Swiss Skate Team), le tenant du titre des 2 précédentes éditions. Clément Chaduc complète le podium et s'adjuge la 1ère place des moins de 20 ans. La course se gagne en en 54'08.

A quelques kilomètres de Mouthe, la tête de course

Nolan Beddiaf

« C'est à un kilomètre de la ligne que j'ai décidé d'accélérer pour ne pas me faire piéger à l'arrivée. Avec le sol mouillé, c'était très difficile de prendre des appuis, mais j'ai tenu bon. Le moral était au beau fixe ! Je sors des Championnats du Monde et j'espère que je vais garder la forme jusqu'à mon dernier objectif de cette saison : le marathon de Berlin. »  

La tête de course masculine

Course féminine : Clémence Halbout au sprint

Peloton féminin5 minutes après les messieurs, place aux dames ! Les combinaisons longues et les manches ne sont pas de trop. Le départ résonne dans Pontarlier et réveille les badeaux. La chaussée glissante est bordée de sections pavées dans le centre-ville. Devant cette météo éprouvante, 28 inscrites des 70 inscrites ont renoncé à s'élancer. Les autres ont opté pour des roues pluie.

Le rythme plutôt régulier est déjà soutenu. Il faut sortir de la ville pour voir se dessiner deux pelotons : les élites prennent les devants avec quelques petites accélérations devant le groupe des meilleures patineuses régionales.
A Oye et palet, une accélération de Jessica Gaudesaboos (EOSkates) enflamme le peloton de patineuses. La première difficulté fait rapidement décrocher Karine Malle-Urvoy (LOU Roller) et une autre patineuse. Les relais entre chaque patineuses s'organisent et la bonne entente règne au sein du peloton.
A Malbuisson, Jessica Gaudesaboos remporte le sprint intermédiaire. Cachée derrière un peloton homme, elle déboule à vive allure sur la ligne des 17 km.
Une zone de travaux vient pimenter un peu la course au bout du lac : deux dos d'ânes ont été aménagés pour couper la vitesse dans une zone accidentogène. La zone est largement sécurisée les gyrophares de la police qui tournent à plein régime. Pas de cassure dans le peloton. La descente vers Lhabergement-Sainte-Marie permet à certaines de se reposer avant la côte du Brey.
Elle ne sont plus que 5 à attaquer cette fameuse montée. La qualité inégale de la route oblige à bien choisir sa trajectoire. Après quelques accélérations dans le peloton, les féminines basculent à trois en haut de la bosse. Il reste 8 km avant d'attendre la ligne. Les crampes ont eu raison de certaines patineuses... En sortant du Brey, le soleil fait une timide apparition dévoilant les reliefs et les pâtures. Un signe que la course touche à sa fin !

L'entente dans le groupe de tête permet d'accroitre encore l'écart. La vallée en relief et quelques descentes permettent de vite arriver à Mouthe. A l'entrée de la ville, la suissesse Mélanie Rothlisberger (Swiss Skate Team) se prépare au sprint en sallégeant de son bidon, Clémence Halbout est présente avec Jessica Gaudesaboos. Clémence Halbout (1ère) emmène le sprint devant Jessica Gaudesaboos (2ème), les deux patineuses prennent le large devant Mélanie Rotlisberger (3ème).
Clémence Halbout (Windress) remporte ainsi sa 1ère Transroller, deux semaines après les Championnats du Monde. Une nouvelle victoire pour la licenciée du Club d'Avon (77), plusieurs fois championne de France cette année, en fond et vitesse.

Clémence Halbout (Windress)
« J'espérais gagner, même si les tracés avec
des dénivelés ne sont pas mon fort
et qu'avec cette pluie, c'était plutôt compliqué ».

La française conserve ainsi son statut de leader de la Coupe de France Marathon Roller. Jessica Gaudesaboos (EOSkates) qui a remporté la Trans'roller l'an dernier, ne cache pas sa déception, elle termine 2e en 1H 5mn et 42 s. En revanche pour la suissesse ROTHLISBERGER, c'est une belle revanche sur l'an dernier où le podium lui avait échappé, elle se place 3e en 1H 5mn et 44 s.

Clémence Halbout s'adjuge le sprint final à Mouthe

Conclusion

Malgré les conditions météorologiques, nous avons encore vécu une belle édition 2013 de la Transroller. Seule ombre de taille au tableau : l'organisation a soulevé une nouvelle fois la question de la poursuite de l'événement en 2014. Le nombre de participants aurait une nouvelle fois diminué, moins que pour les autres étapes de la Coupe de France certes, mais rien ne dit que le conseil d'administration acceptera de rééditer l'année prochaine. Encore chapeau à la trans'organisation pour leur implication dans le roller. Faire un tracé type ville à ville est toujours un défi. La Trans' est une étape unique qu'il faut absolument pérenniser.

Principaux résultats

Classement scratch féminin

Pos.PrénomNomCat.EquipeTemps
1ClémenceHALBOUTSFWINDRESS1:05:42
2JessicaGAUDESABOOSSFEOSKATE1:05:42
3MelanieROTHLISBERGER20FSwiss Skate Team1:05:44
4MarineTHIEBAULTSFPUC Roller1:06:12
5CelineCOGNARDSFGénérations Roller1:06:18
6KarineMALLEV1FLOU Roller1:11:37
7CharlotteLAURENTSFBoissey RS1:11:37
8JeanineACKERETSFSwiss Skate Team1:11:56
9SabrinaGAUDESABOOSSFMaple1:13:26
10CamilleGOUMANDSFCS Brétigny1:13:26

Classement scratch masculin

Pos.PrénomNomCat.EquipeTemps
1NolanBEDDIAFSHEOSkates0:54:08
2NicolasITENSHSwiss Skate Team0:54:08
3ClémentCHADUC20HRage Skating0:54:09
4SeverinWIDMERSHSwiss Skate Team0:54:10
5EltonDE SOUZASHRPM0:54:11
6AurélienROUMAGNACSHRPM0:54:14
7BrianLEPINESHWINDRESS0:54:46
8MichaelACHERMANNSHSwiss Skate Team0:55:06
9QuentinGIRAUDEAU20HRPM0:55:23
10OlivierBLANC20HF2P0:55:24

Liens utiles

Télécharger l'ensemble des résultats roller ici

La page regroupant toutes les infos sur la Transroller 2013 ici

Texte : Vincent Buin et Alfathor
Photos : rollerenligne.com 
Mis en ligne  le 16 September 2013 - Lu 3455 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB