-
Le 13 September 2013 à 10:00 | mise à jour le 13 September 2013 à 10:00

Damien : 850 km en roller en solo entre Hendaye et Nantes

Damien : 850 km en roller en solo entre Hendaye et Nantes

Damien a deux passions : la glisse et l'aventure. Touche à tout, il décide cette fois de s'essayer à une randonnée en roller de plus de 800 km. Seul et autonome, il opte pour un skatedrive et une tente de camping. Mais la météo et le relief ne vont pas lui faciliter ce premier exercice....

Mis en ligne par 

A l'aventure

Damien, son skatedrive, et les Landes !

Salut Damien, peux-tu te présenter?Damien, à ses débuts

J’ai 33 ans, suis originaire de la région Parisienne, et je vis depuis 4 ans sur Amiens pour des raisons professionnelles. Je travaille pour un constructeur automobile comme animateur de réseau.

En lisant ton blog, on découvre un passionné de glisse, hyper diversifié !

Effectivement je suis un passionné de glisse sous toutes ses formes. Dès que j’ai l’occasion d’essayer ou de pratiquer de la glisse, je le fait.
A ce jour j’ai pu pratiquer les sports de glisse suivants : ski / monoski / snow / planche à voile / kite surf / catamaran / kayak / rafting / moto cross / roller / snake board (rampe & street) / roller / BMX (rampe & flat) / chute libre / skate board / VTT / Patin à glace.
En revanche parmi toutes ces expériences il y a une discipline qui a été un fil rouge tout au long de ma vie, c’est le roller.

Quel pratiquant roller es-tu?

Depuis l’acquisition de ma première paire de patins en 1985 pour mes 5 ans, j’ai toujours pratiqué le roller. J’ai pratiqué le roller sous différentes formes, mais ma discipline principale a longtemps été la rampe et le street. Aujourd’hui, le roller est pour moi une solution pour se maintenir en forme comme d’autre personne feraient de la course à pied ou du vélo, mais c’est aussi la possibilité de me lancer des défis et de vivre de belles aventures.
Dans tous les cas, le roller est pour moi une passion de longue date.Carte Velodyssée

Comment t'es venue l'idée de choisir les rollers pour cette rando ?

L’idée de faire un grand parcours en France ou ailleurs germait au fond de moi depuis très longtemps.
Ayant une expérience de la randonnée en général, je me suis dit qu’il était temps de concrétiser cette envie de mêler le roller à l’aventure.

Pour un premier raid, tu étais très au point (SkateDrive, étapes) comment t'es tu préparé ?

Je ne sais pas si j’étais très au point, en tout cas j’ai fait en sorte de ne rien laisser au hasard pour que ce raid se déroule dans les meilleurs conditions. Je ne suis bien évidement pas le premier à faire un raid comme celui-ci, j’ai donc été à la chasse aux infos en consultant les sites et les comptes rendu de mes prédécesseurs. J’ai ainsi étudié le matériel, les parcours possibles, les difficultés physiques techniques et logistiques que je pourrais rencontrer, les solutions de portage, les moyennes journalières de différents patineurs sur de telles distances, etc …
Ensuite l’habitude des rando et l’organisation personnelle ont fait le reste.

Les ampoules dès le premier jour contrastent avec cette préparation ! Mauvais choix de patins ?

Peut-être, mais je ne pense pas. Pour moi ces ampoules sont le résultat de plusieurs facteurs : la première étape avec beaucoup de dénivelés avec des revêtements difficiles, s’est terminée par quelques ampoules et une nuit froide où je n’ai pas vraiment récupéré.

Les jours suivant, cette situation s’est empirée par la pluie permanente et les mauvais revêtements qui ont eu raison de l’état de mes pieds. La solution aurait été de porter des chaussettes néoprène dès le premier jour, et d’avoir des chaussons étanches. J’aurais également pu commencer mon parcours à partir de Bayonne.

GoPro, GPS et tablette, tu sembles moins craindre la faim et le froid qu'une panne de batterie! Un peu geek addict non ?!

Les Landes en skatedrive sous la pluie

Geek non ! Je pense qu’il faut tout simplement vivre avec son temps et il existe aujourd’hui des outils très efficaces et de plus en plus simples d’utilisation. Donc je que pense que si l’on en a la possibilité, il ne faut pas s’en priver.
Les GPS de rando sont très pratiques sur de longues distances, car en plus de nous  donner une carte, on connaît sa position sur la carte, son tracé et sa vitesse.
De plus lorsque l’on part seul, la géolocalisation est je pense une sécurité supplémentaire.
Sans vouloir faire de pub, pour sa part la Go Pro est un outil génial pour la vidéo et la photo. Toujours à portée de main sur le casque, elle est en plus étanche, antichocs, légère et d’une qualité irréprochable.

Ta description de la voie verte (Velodysée) n'est pas reluisante, c'est a éviter en roller ?

La Vélodyssée est un très beau parcours, mais comme son nom l’indique elle est faite pour les vélos.
Pour faire simple, les Landes sont très bien aménagées et en bon état, mais avant et après, de nombreuses zones sont non bitumées ou en travaux. Par contre je conseille vraiment les Landes en roller, mais hors saison bien-sûr.

Ton raid semble marqué par de nombreuses rencontres, c'est l'effet SkateDrive ?!

La vélodysée et ses chemins de terre

Je pense que oui. Lors d’une rando il y a toujours l’effet « chargement » qui intrigue.
Ce phénomène augmente en fonction du mode de déplacement utilisé. En Kayak déjà, beaucoup de gens venaient me poser des questions, mais c’est vrai qu’avec le skate drive c’est encore autre chose.
De plus j’avais floqué les côtés de mon SD avec mon trajet et les km à parcourir, du coup j’ai été interpellé par une multitude de personnes qui s’y sont interessé.

Quelle comparaison peut-on faire avec une randonnée en kayak ?

Je dirais que le lien c’est « la rando ». Que l’on soit à pied, en vélo, en roller ou en kayak, la préparation du chargement et du matériel est vraiment similaire.
Entre le skate drive et le kayak la grande préoccupation pour le chargement était la répartition des masses et l’équilibre du chargement.
Sinon le plaisir de faire des rencontres et de voir les paysages se succéder est le même quelque soit le moyen de locomotion.

As-tu déjà des idées pour repartir ?

Oui bien-sûr ! Je voulais faire le tour des Pays-Bas en roller au mois d’août, malheureusement je garde encore des séquelles aux pieds de mon raid sur la Vélodyssée, donc ce ne serait pas sérieux de repartir. Du coup je pense que je vais faire un parcours en vélo. Tout n’est pas finalisé, mais dans tous les cas je ferais un petit résumé sur mon blog dès mon retour.

 

Damien et son skatedrive

Liens utiles

Le blog de Damien, pour en savoir plus sur ce raid, et sur bien d'autres sports !

Photos : Damien S.
Mis en ligne  le 13 September 2013 - Lu 2362 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB