-
Le 16 July 2013 à 18:07 | mise à jour le 31 August 2015 à 19:17

Test : Oxelo « Sneak In »

Test :  Oxelo « Sneak In »

La marque Oxelo, distribuée chez Décathlon, nous a fait parvenir en test un nouveau modèle de patin "step-in". Autrement dit, il s'agit une paire de roller utilisable avec ses propres chaussures. Voici nos impressions sur ce nouveau venu...

Mis en ligne par 

Test grandeur nature

Test roller Oxelo Sneak In

Protocle de test

Test roller Oxelo Sneak InAfin de couvrir un maximum de scénarios différents, nous avons testé les Oxelo « Sneak-In » avec 3 paires de chaussures différentes :

  • des chaussures de basket montantes
  • une paire de chaussure basse fine
  • une paire de chaussure de skate (Globe)

Design

Nous avons testé le modèle noir/orange. Nous ne sommes pas fans de cette combinaison de couleur un peu trop tape à l'oeil. En revanche, la gamme des Sneak-In disposent de 4 modèles différents qui devraient répondre aux différentes aspirations des patineurs.
Au regard, le patin propose des lignes assez massives, toutefois nécessaires pour s'adapter à n'importe quel type de chaussure. 

Prise en main

Que l'on ait lu le mode d'emploi ou non, on passe obligatoirement par une phase de découverte des Sneak'in afin de comprendre le fonctionnement du système de serrage.

L’utilisation du clapet semble simple au premier abord, mais nécessite quand même un temps d’adaptation. Par exemple, il est impératif de l’incliner vers le bas avant de desserrer la pression des boucles micrométriques, sinon, il est quasiment impossible d’enlever le patin. Bref, il faut même en place des automatismes.

Pour enfiler ce patin, il vaut vraiment mieux être assis. On ne peut pas prendre appui sur le patin pour l'enfiler. Ce n'est pas un point négatif, juste un constat.

Le mieux est d’avoir bien desserré l’ensemble sinon la chaussure glisse mal dans la coque. Nous nous sommes appuyés sur la pointe du patin (la roue avant) pour que le pied descende bien et vienne se caler derrière la butée avec l’autocollant réfléchissant.

Le système de serrage

Même en connaissant un peu le principe de clapet, on rencontre quelques difficultés à l'utilisation. On comprend le système, mais on se fait facilement mal aux doigts en l'utilisant, surtout au moment du desserrer, il faut appuyer franchement avec la paume de la main, plutôt qu’avec les doigts ou sinon on risque de se faire mal.

Pour desserrer facilement, la boucle doit micrométrique doit être serrée. Pas très pratique. Nous nous sommes faits mal aux doigts plusieurs fois avec le retour du clapet.

Pour ce qui est des systèmes de serrages conventionnels reposant sur des boucles micrométriques et des scratchs, ils sont pratiques, efficaces et faciles à utiliser. Nous émettons quelques réserve sur l’utilisation de boucles plastiques plutôt que métalliques. Elles ne semblent cependant pas trop exposées aux chutes.

Dans l’ensemble, le système de serrage se montre bien efficace, il remplit bien son rôle pour peu que la chaussure soit adaptée à la structure du patin.

Test roller Oxelo Sneak In

Maintien

Quelle que soit la chaussure utilisée, on constate une différence de maintien entre la partie haute et la partie basse du pied. D’une façon générale, la partie inférieure de la coque est un peu souple par rapport à la partie haute bien plus rigide et enveloppante. En phase de poussée, on sent que la partie basse du patin travaille un peu latéralement.

Pour le maintien de la partie basse du pied, tout dépend du type de chaussure que vous employiez.

  • La chaussure de basket montante offre un bon maintien de la partie basse du pied mais une compression trop importante de la partie haute au niveau du cuff
  • La chaussure basse fine offre trop de liberté latérale, le pied a du jeu dans la structure et on perd précision de patinage
  • La chaussure de skate offre le meilleur compromis en hauteur et en largeur. Le pied est parfaitement ajusté.

Test roller Oxelo Sneak In

La partie haute, le cuff, est bien plus rigide que la partie basse. On sent que la cheville et la naissance du tibia sont bien plus proches du patin, plus enveloppés.

Flexion arrière/avant

Nous étions un peu sur la réserve avant le test par le principe même du clapet qui empêche la flexion antéro/postérieure du cuff. Nous avions des craintes quant à la possibilité de pouvoir patiner en décalant les pieds, position fréquemment utilisée pour freiner, pour passer un obstacle au sol… Or, le patin conserve une tige suffisamment basse pour qu’on ne se sente pas gêné à l’usage.

Confort

L’essentiel du confort repose sur la chaussure que l’on utilise avec le patin. Nous avons constaté que les chaussures trop montantes provoquaient des points de pression sur la partie haute de la cheville et que les chaussures basses manquaient de précision. Les chaussures offrant le plus de confort sont les chaussures de skateboard.

Nous avons constaté qu’avant de serrer intégralement les boucles micrométriques et le scratch, il valait mieux attendre d’avoir verrouillé le cuff. En effet, la remontée du cuff entraine mécaniquement une compression du pied par le système de levier. Ce n’est pas gênant en soi, c’est juste surprenant la première fois qu’on l’utilise.

Nous avons ressenti une légère pression sur le coup de pied mais rien de méchant.

La platine

En aluminium, elle combine emboutissage et rivetage, une construction courante pour les modèles de cette gamme. Nous avons constaté une grande souplesse des flancs que l’on peut rapprocher et faire toucher avec les doigts, un peu plus de rigidité en épaississant la matière ou en ajoutant un pont aurait été un plus. Toutefois, pour un usage loisir, la platine possède un comportement honorable. Elle se déforme, mais cela reste dans les limites du raisonnable.

Elle montre ses limites dès que l’on accélère, elle se déforme alors et l’on sent que le patinage devient moins sécure. En fin de poussée notamment, elle favorise la perte d’adhérence du train roulant.

Nous avons réalisé quelques sauts sans qu’elle soit endommagée. Enfin On note la présence d’axes à vis de 8 mm de diamètre, solides et fiables.

Un bémol : le montage de la platine est un peu trop positionné vers l’avant. Du coup, on manque un peu d’appui arrière et on peut risquer le déséquilibre en se redressant. Il aurait fallu la reculer un peu pour la recentrer.

Test roller Oxelo Sneak In

Les roues

Test roller Oxelo Sneak InLeur structure très classique reprend le dessin de noyau des mythiques Hyper + Grip, très répandu sur le marché. Le 80 mm est un bon compromis pour la ville, il permet de garder une bonne maniabilité. Le choix d’une dureté de 84A est également appréciable, on profite d’un bon roulage. La structure du surnoyau bien elliptique donne une impression de vitesse et de fluidité en patinant, très appréciable.

L’adhérence reste bonne malgré la relative dureté et la « finesse » du profil.

L’usure du surnoyau est relativement rapide et manque un peu d’homogénéité. La surface du polyuréthane se dégrade « en croute » avec une multitude de microfissures.

Les roulements

Des 608 ZZ sertis en ABEC 7. Ils n’ont montré aucun signe de faiblesse durant les tests. Ils demandent peu d’entretien et prennent peu la poussière. Ils n’offrent aucune résistance lors de l’utilisation et un bon roulage. RAS.

Finition

Là encore, rien à signaler, on sent que l’usine maîtrise son processus de production. Aucun résidu de matière sur les pièces moulées, les coutures sont propres. RAS.

Conclusion

Oxelo propose ici un patin de bonne facture. L’idée d’enfiler le patin par l’arrière est pratique. Il nécessite cependant un temps de prise en main et d’adaptation pour bien appréhender son serrage. Il faut surtout faire attention pour ne pas se faire mal avec le clapet sur lequel il faut vraiment appuyer fort pour déverrouiller le Sneak In. Tarif prévu : moins de 100 €.

Gamme Sneak'In

 

Les points forts et les points à améliorer

Les plus

  • Bon roulage
  • Finition
  • Légèreté de l’ensemble
  • Le rapport qualité/prix

Les moins

  • Le temps de prise en main lié au système de serrage
  • Les risques de se faire mal avec le clapet arrière un peu dur
  • Un design un peu massif
  • Usure rapide des roues
  • Platine un peu souple

Test roller Oxelo Sneak In

Galerie photos

Liens utiles

Le Sneak In sur le site de Décathlon

Texte et photos : Alfathor
Testeurs : Wawa et Alfathor 
Mis en ligne  le 16 July 2013 - Lu 35998 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB