-
Le 06 July 2013 à 15:07 | mise à jour le 24 July 2013 à 15:37

Dernière journée du championnat d'Europe course 2013 : les marathons

Dernière journée du championnat d'Europe course 2013 : les marathons

La fortune sourit aux audacieux ! Voilà une formule qui aurait pu résumer les marathons du championnat d'Europe de roller course 2013 que ce soit chez les juniors hommes et femmes ou chez les seniors mais sur un circuit ultra roulant avec des titres à la clé, rien n'était joué d'avance...

Mis en ligne par 

Bilan des marathons du championnat d'Europe catégorie par catégorie

MarathonLa dernière journée est consacrée aux marathons pour les différentes catégories. Le parcours assez roulant ne pose pas de difficulté majeures. Il est plutôt plat. Le principal adversaire sera probablement la chaleur estivale qui règne sur l'enrobé.

Juniors dames : le triplé des françaises

Les juniors féminines françaises nous ont offert un scénario incroyable en prenant les 3 premières places du marathon ! Marie Poidevin avait à coeur de défendre son titre acquis en 2011. Elle n'a pas déçu.
Déborah Marchand lance la première attaque tricolore, elle part seule pour deux tours avant d'être reprise par le peloton. A mi-course, Marie Poidevin y va de son attaque, suivie de ses coéquipières Anaïs Laurent et Deborah Marchand. Elles sont accompagnées de la néerlandaise Lisa Van der Geest. La néerlandaise tient bon jusqu'au sprint final remporté par les 3 patineuses tricolores.

Juniors hommes

Un patineur néerlandais (Raymond Clansen) s'échappe à 14 jours de l'arrivée. Un patineur espagnol, Daniel Villaverde, le rejoint. Ils n'ont que 8 secondes d'avance. Les deux patineurs coopèrent et ils accroissent leur avance pendant plus de 2 tours mais le peloton finit par se mettre en ligne et à les rejoindre sous l'impulsion de l'Italie.

A 10 tours de l'arrivée, une nouvelle échapée se forme avec un patineur français (Raphael Planelles, un italien (Stefano Mareski) et un néerlandais. Ils sont repris rapidement.
Un néerlandais, Patrick Joost, profite de la présence de ses coéquipiers en tête pour partir du fond. Il creuse le trou rapidement et prend 23 secondes d'avance. Pendant plus de 3 tours, il mène seul devant avant d'être repris à 7 tours de la ligne. Les néerlandais ont décidé de dynamiter la course. L'un d'eux part à nouveau à peine le contact fait. Jurgen van de fluut. Une fois encore, l'Italie et la France partent en chasse.
Marathon5 tours de l'arrivée, les Pays-Bas, l'Italie et la France mènent le train. Le peloton se relève, on dirait que plus personne ne veut mener.
Nouvelle échappée à 4 tours avec Daniel Villaverde (ESP) et Victor Thorup (DEN). Derrière, deux patineurs néerlandais recollent. Il va falloir que ces 4 coopèrent. Les néerlandais roulant en équipe, les deux autres patineurs leur demande de rouler. L'espagnol saute au train. Victor Thorup, le plus français des danois, est seul avec les néerlandais. L'écart s'accroit à 21 secondes à deux tours de l'arrivée.
Les 3 patineurs roulent fort, l'un des néerlandaise saute. Victor Thorup se retrouve seul avec le néerlandais dans le dernier tour. Derrière Simon Albrecht emmène le peloton qui s'étire. L'écart se réduit à 15 secondes. Clément Chaduc parvient à s'extraire du peloton et à recoller aux deux échappés. Il prend la tête. Le peloton se fait pressant à 12 secondes puis 6 secondes, ça va être dur pour les échappés !Ils sont avalés, Stéphane Due Schmidt remporte le sprint devant Alessio paciola et Mathias Voste. 

Seniors dames

Le peloton féminin va rouler groupé un bon moment. La première estocade est lancée par les Pays-Bas mais elle fait long feu. L'Armada allemande contre. A partir de là, le rythme s'accélère à 14 tours de l'arrivée sous l'impulsion d'Irene Schouten (NED).
Echappée de l'allemande Jana Gegner et de la néerlandaise Iren Schouten qui relance à 13 tours. Les deux patineuses ont l'air d'avoir du mal à s'entendre. Elles se relèvent malgré une bonne avance de 17 secondes. Le peloton revient.
Un nouveau duo quasi identique se fait la belle à son tour : Elma De Vries et Katharina Rumpus. Manon Kamminga contrôle le peloton à l'arrière. Elles prennent une minute d'avance puis creusent l'écart à 2 min 30.
MarathonUne nouvelle échappée se forme avec Manon Kamminga, Juliette Pouydebat et Katja Ulrich. Manon Kamminga parvient à s'extirper, à tours, elle est à 1'45 de la tête et Katja Ulrich est en chasse patate à 2'30 alors que l'écart avec le peloton est à plus de 3 min.

Manon Kamminga revient à 45 seconde au train alors qu'Elma De Vries accélère devant pour semer sa compagne d'échappée Katharina Rumpus sans succès. Il faut attendre le sprint pour voir la néerlandaise faire la différence. Manon Kamminga a effectué une remontée impressionnante, elle arrive quelques secondes plus tard et prend la 3ème place. Les allemandes et les néerlandaises auront vraiment fait une grosse course.

Seniors hommes

Chez les hommes, Une échappée de 6 patineurs se forme dès les premiers kilomètres sous un train d'enfer avec les grands rouleurs de la discipline : Ewen Fernandez, Bart Swings, Fabio Francolini, Paxti Peula, Arien Crispijn. Diego Mareros...Bart Swings en remet une couche et part seul sans se retourner. Il faut dire que le belge n'a pas fait les courses des jours précédents pour garder des forces pour le marathon. Le reste de l'échappée revient sur lui. On sent que la coopération est encore difficile entre les 6 hommes, plusieurs se dégagent sur le côté pour ne pas relayer. Le peloton revient au train, le ton est donné pour les 15 prochains tours.
MarathonUne seconde échappée se forme avec 4 patineurs : Gary Eckman, Maarten Swings (BEL), Elton de Souza (FRA) et un 4ème. Elle est rattrapée.Une autre échappée part avec une français, un italien et un belge. Elle est rejointe également à 9 tours de l'arrivée. Le peloton a explosé sous le rythme élevé, il ne se compose pus que d'une quinzaine de patineurs en tête : Ewen fernandez (FRA), Bart Swings (BEL), Fabio Francolini (ITA), Félix Rijhnen (GER), Tim sibiet, Martin Dias (POR), Ingmar Berghman, Jacob Ulreich (GER), Giacomo Cuncu (ITA)... alors qu'un groupe d'un quarantaine est en chasse derrière. 
Tobias Hecht s'échappe du groupe de tête à 8 tours de l'arrivée. Il se relève et attends le groupe. Les échappés ne semblent plus rouler. Le peloton revient en fond.
Nouvelle échappée d'un néerlandais avec Ingmar Bergman (NED). Bart Swings (BEL) part en chasse. Le peloton revient. 
Encore une échappée menée tambours battants par les français Alexis Contin, Ewen Fernandez à quatre tour de l'arrivée. Ils sont accompagnés d'Inigo Vidondo (ESP) et Bart Swings (BEL) mais le peloton recolle.
Enième échappée de 4 patineurs qui semble donner du mal au peloton.  Elle éclate en deux groupes de deux. Nolan Beddiaf (FRA) emmène un néerlandais. Ils prennent 10 secondes d'avance, le néerlandais semble se relever. Il ne reste que 2 tours et le peloton talonne les deux hommes et finit par les avaler à un peu plus d'un tour de l'arrivée.

Guillaume de Mallevoue (FRA) emmène le peloton à la cloche. Tous les favoris sont là aux avants-postes. A un kilomètre de l'arrivée, l'espagnol Inigo Vidondo (ESP) appuie sur le champignon, il part seul alors que derrière lui le peloton revient à toute allure. Bart Swings remporte la course devant Alexis Contin (FRA) et Fabio Francolini (ITA).

Liens utiles

Texte : Alfathor
Photos : Nathalie Planelles et organisation 
Mis en ligne  le 06 July 2013 - Lu 1811 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB