-
Le 10 July 2013 à 15:38 | mise à jour le 13 July 2013 à 08:45

Test Roces Metropolis 2013

Test Roces Metropolis 2013

Le Roces Metropolis se destine à la pratique du freeskate et du slalom. Ce modèle de patin est apparu dans les games Roces en 2011. Nous avons chaussé la version 2013 pour vous donner nos impressions...

Mis en ligne par 

Test du patin freeride et slalom de Roces

Design

Roces MetropolisRoces nous propose un design classique qui ne change pas des années précédentes. On reste dans l'air du temps avec un look assez comparable à celui proposé par les autres marques du marché.
On note toujours le côté large du patin. Même si le slalom et le freeride sont un peu liés, le Metropolis s'oriente d'avantage vers le freeride. Les décorations latérales rendent le patins un peu plus vivant et moins sobre, on aime ou on aime pas.

On note aussi la présence d'un slider latéral pour protéger la coque lors des chutes et des dérapages.

Maintien et serrage

 

Quand on voit la boot, on imagine de suite un bon maintien. Effectivement, elle soutient bien le pied. Le spoiler monte assez haut mais pas trop. La coupe un peu droite du spoiler peut, dans certains cas, provoquer des échauffements sur le côté du tibia, surtout si vous avez les chevilles fines.

Au niveau du serrage, on note un petit plus appréciable : un des passants de lacets est directement intégré sur le chausson. Ce passant doit ensuite passer dans la boot via un trou dédié. Résultat : le chausson épouse bien la boot qui est bien serrée. Bref, même les pieds fins ne bougent pas dans le chausson. Bien vu !

La boucle de coup de pied est en plastique... Attention au slides ratés ! Toutefois, elle remplit son rôle.
Sur le spoiler, on trouve aussi le système commun à quasiment tous les patins de Roces : un serrage à base de boucle micrométrique à mémoire. Vous réglez la longueur de la languette, puis la boucle vient verrouiller/déverrouiller le tout. Du coup, vous serrez tout le temps de la même manière. L'utilisation n'est pas la plus simple quand on serre beaucoup, et ce d'antant plus si vous êtes du style à serrer au fur et à mesure de votre progression. Donc, certains apprécieront, d'autres moins. Une chose est sûre, cette boucle là est solide !

Confort

Rien à redire, le patin est confortable, le tissu est agréable. En revanche, il n'est pas trop respirant, difficile de tout avoir. Le chaussant semble assez fidèle aux standards : notre pointure 41 correspondait bien à la taille du patin. Un pied fin nagera un peu dedans, un pied un peu large en revanche ne se sentira pas trop à l'étroit. Bref, le Roces Metropolis est prévu pour tout type de pied.

Souplesse

Comme son design l'annonçait, la souplesse n'est pas le point fort de ce patin, mais bon, c'est pas ce qu'on lui demande donc ... en avant direction les rues et les trottoirs des villes ! Là, le Metropolis est dans son élément !

Mensurations

Avec environ 1656 grammes en taille 41, platines et roues comprises, le Roces Metropolis est dans la moyenne des patins de freeride présents sur le marché.

La platine

A première vue, la platine paraît un peu bas de gamme, les décorations la rendant un peu "jouet"... mais il n'en est rien. Ni trop rigide ni trop souple, cette platine extrudée est plutôt bien étudiée. La répartition des ponts et les diverses épaisseurs lui donnent une bonne résistance sans sacrifier la flexibilité. Elle encaisse bien les sauts. Pour le moment, elle n'a pas plié !

Un très bon point pour Roces : l'ajout d'une cale sous la boot ! Elle renforce encore davantage la liaison entre la platine et la boot : même avec des sauts un peu brutaux ou des slides ravageurs, ça ne bouge pas, la platine ne s'enfonce pas dans la boot ! Finit l'ancien temps où l'ont rajoutait une cale de Dural pour renforcer la coques : là c'est intégré, en plastique mais efficace !

Les cales des Roces Metropolis

Les roues

Roue Roces MetropolisIl faut l'avouer, nous avons été déçus par ces roues estampillées Roces. Elles ont comme caractéristiques un diamètre de 80mm et une dureté de 84A avec gomme blanche pleine. Elles possèdent un noyau assez similaire à celui des fameuses Hyper Concrete. Cela ne s'annoncait pas trop mal ... Le roulage est correct à moyen sans plus. Mais c'est lors des premiers freinages et des premiers slides que l'on découvre que la gomme s'effrite. La glisse en slide est très moyenne et aléatoire. En slalom, ça grippe assez mais ce n'est pas très confortable. Il faudra prévoir de les changer rapidement !

Les roulements

Côté roulement, Roces se rattrape avec de bons ABEC 7 sertis qui vont bien. En revanche, les flasques ne sont pas démontables. Au moins, ils vont résister un peu plus à la poussière.

Visserie

Côté visserie, toutes les pièces sont rivetées hormis la platine et les axes de roues. Ces derniers sont tout ce qu'il y a de plus standard avec un diamètre de 8 mm qui procure une bonne solidité. Pas trop d'inquiétudes à avoir. La clé fournie pour démonter est de bonne qualité et offre une bonne prise en main.

Finition

La finition est bonne, rien qui dépassent. Les coutures sont bien réalisées. Petit bémol pour le slider de protection latérale. Il est un peu ajouré et travaillé dans le design, mais du coup, avec une petit chute et le plastique part un peu (normal c'est fait pour !) mais quand ensuite on fait un petit grab, ben les petits trous deviennent alors abrasifs ... Un slider plein aurait été le bienvenu.

Conclusion

Roces nous offre là un patin qui peut se vanter de concurrencer les quelques rares modèles existants sur le marché. Le Roces Metropolis pourra convenir à une personne qui souhaite quitter le monde du fitness et s'orienter vers un patin plus réactif. Mais c'est aussi un patin qui pourra contenter un patineur plus exigeant.

Les points forts et à les points à améliorer

Les plus

+ Le confort
+ Le bon maintien général
+ Les cales entre la boot et la platine 

Les moins

- Les roues de qualité médiocre
- La solidité de certaines pièces

Fiche technique

Marque : Roces
Nom : Metropolis
Année : 2013
Coque : Coque rigide plastique
Chausson : mousse 3D anatomique en néoprène et microfibre WDS
Tige : Souple/dur
Serrage : boucles micrométriques, lacets et scratches - concept : Fermeture boucle mémoire alu, design tubulaire, boucle micrométrique de cheville
Pointures disponibles : 36-49 EU
Tailles de platines et de roues
36-41 EU | 249 mm | 4x76mm
42-49 EU | 243 mm | 4x80mm
Platine : Aluminium - concept : Alu extrudé Litedesign - axes zero clearance
Roues : Roces 80 mm 84A
Roulements : ABEC 7 sertis à flasques métalliques (608ZZ)
Prix : 229 Euros

Galerie photos

  

Liens utiles

Fiche technique du Roces Metropolis 2013

Texte : Romain
Photos : Roces et Rollerenligne.com
Mis en ligne  le 10 July 2013 - Lu 16252 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB