-
Le 04 June 2013 à 21:53 | mise à jour le 07 February 2014 à 11:13

Les 24 Heures du mans Roller 2013 avec le Power PUC International

Les 24 Heures du mans Roller 2013 avec le Power PUC International

Le Power PUC International est une équipe regroupant des patineurs de plusieurs générations et de plusieurs nationalités. Cette formation est entrée dans le top 10 des 24 Heures du mans Roller 2013...

Mis en ligne par 

Les 24 Heures du Mans Roller 2013 avec le PUC

L'équipe du PUC au Mans 2013

Étant espagnol, je suis bien accueilli cet année 2013 par l’équipe parisienne du PUC. Avec moi, est venu mon ami Asier Peña qui habite à Oslo. Nous nous sommes rendus au Mans de tous les coins d’Europe avec une équipe regroupant trois générations de rollers (des 20 à 42 ans).
Dans l’équipe, on compte quelques coureurs experimentés comme Goyan Romano, Christophe Martinet ou Asier Peña, ainsi que quelques jeunes et un vétéran, mais pas trés experimenté (moi).

Une bonne place possible

Nos échanges durant l'organisation de notre participation m'ont permis de calculer que nous pouvons finir dans le top 10. Durant la première partie de la journée (l’après-midi du samedi) nous sommes entre les 12ème et 8ème places. Deux équipes duo sont avec nous, et on ne sait pas encore quelle est notre propre place.
Nous roulons un tour toutes les 70 minutes. Il est difficile de se chauffer. Je n’ai pas pu réaliser mes meilleures temps. Par contre, les autres sont forts, tant les vétérans que les jeunes. Petit à petit, nous consolidons notre position entre les 6ème et 8ème places, avec les équipes TNS Carboni et La Cygne D’O.

Compétition féroce

La nuit s’est passée grâce à une organisation reposant sur trois groupes qui ont roulé trois heures chacun. Aprés le petit-déjeuner, les patineurs sont à la lutte était pour maintenir la septième place contre la Cygne D’O et essayer de prendre la sixiéme à TNS.

A partir de midi, nous perdons quelques coureurs à cause de la fatigue ou de fortes douleurs aux pieds. Thibaut, Christophe ou encore Antoine sont incapables de continuer. Après 13 heures, l’équipe ne repose plus que sur seulement 7 personnes.
Depuis Pampelune, chez Asier et moi, nous recevons des messages via "what’s up", toute une équipe est acrochée au téléphone pour savoir ce qui se passe dans la course et pour nous encourager. Au Mans, Louis est en charge de contrôler le classement et le temps par tour avec son portable.

Nous avons eu deux fois quelques problèmes de puce électronique. Nous avons perdu deux tours que les judges nous ont réattribué. Merci à eux ! Mais nos coeurs ont sauté quand nous sommes passés de la 7ème à la 11ème place en un seul relai.
Et à seulement deux heures et demi de la fin de l'épreuve ! Pour maintenir la 7ème place, il faut essayer de décrocher la 6ème place de TNS Carboni qui est vraiment fort.

Fort en émotion

Asier et Yann Guyader au Mans 2013Alors que je pense ne plus pouvoir patiner, il me reste quatre tours à réaliser. Grâce au reste de l’équipe, ces deux heures ont été plus les plus émouvantes de ma "vie sportive".
La première, sur la côte Dunlop : j’ai vu passer les coureurs de EO et SILA (2ème et 3ème du classement). Normalment, je n’aurait pas pu leur suivre, mais cette fois, ils roulaient plus tranquillement. Relax pour eux, parce que pour moi, cela a été mon meilleur tour jusqu’alors en 7'45".
La suivante a eu lieu avec un des TNS que j’ai suivi tout un tour et une autre avec les coureurs de Longchamp (5ème) et CZ (4ème). Je boucle un tour en 7'40" et un autre avec le TNS (que j’ai suivi depuis la Dunlop et doublé avant le relais).
Finalement, à seulement 60 minutes de la fin de la course, nous sommes à moins de deux minutes de la 6ème place. Nous faisons tout pour permettre à Asier (le plus fort d’entre nous) de n’avoir que deux tours dans le derniére relais. Mais pour réussir cela, il faut faire des tours en 7’00, et nous sommes fatigués. Les derniers tours de Louis Bankowski, Alex Marie, Goyan, le mien et Alex Donzel sont bons mais pas suffisants pour atteindre l’objectif. Asier est sorti à 15 minutes de la fin de l'épreuve.
Par contre, TNS a fait un dernier relais parfait, à moins de 10 minutes de la fin de l'épreuve.
Les derniers tours d’Asier sont partagés avec Yann Guyader, mais malgré cela, nous réduisons peu notre écart et nous prenons la 7ème place au classement général. Pas mal du tout !

L'équipe Power PUC  se composait de : Simon Gerard, Goyan Romano, Anthony Corman, Asier Peña, Christophe Martinet, Alexandre Mary, Alexandre Donzel,Thibaud Sambourg, Louis Bankowsky et Eduardo Zamora.

Liens utiles

Classement des 24 Heures du Mans Roller 2013

Texte : Angus
Photos : Christine Dumouchel, Nat'Roll
Relecture : Iggnorance
Mis en ligne  le 04 June 2013 - Lu 2948 fois


Envie de nous rejoindre ? Contactez-nous !

PUB